Conflits et guerres actuelles

Un soldat US devant la justice, accusé du meurtre de 3 Afghans pour s’amuser



Mercredi 29 Septembre 2010

Un soldat US devant la justice, accusé du meurtre de 3 Afghans pour s’amuser
Un soldat américain accusé d'avoir organisé pour s'amuser le meurtre de trois civils afghans a été dépeint lundi par son avocat comme un garçon "naïf" et "impressionnable", sous l'emprise de médicaments.

Jeremy Morlock, 22 ans, était le premier d'un groupe de cinq soldats à comparaître devant la justice militaire en audience préliminaire, avant un éventuel procès en cour martiale.
 
Le meurtrier et ses compagnons d'armes sont accusés d'avoir organisé pour s'amuser le meurtre de trois civils afghans entre janvier et mai 2010, pendant leur déploiement dans la province de Kandahar (sud de l'Afghanistan), et d'avoir, pour certains, démembré des corps et conservé des parties de cadavres.
 
Les débats ont eu lieu à la base militaire de Lewis-McChord, à quelques kilomètres de Tacoma, au sud de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), et n'ont pas répondu à toutes les questions soulevées par cette macabre affaire, en raison notamment de l'absence de plus de dix témoins de l'accusations -- parmi lesquels trois accusés --, qui ont usé de leur droit au silence.
  
Les interrogatoires de la matinée se sont donc focalisés sur le témoignage des officiers ayant mené les enquêtes en Afghanistan, en mai dernier, et qui avaient recueilli les déclarations de Jeremy Morlock.
    
Dans ces déclarations, le soldat avait reconnu avoir participé à des "scénarios" ayant conduit à la mort de civils, selon l'agent spécial Shannon Richey, qui témoignait par téléphone depuis l'Afghanistan.
  
Michael Waddington, avocat du jeune homme, a essayé de minimiser les déclarations de son client, en soulignant qu'il "recevait alors un traitement médical" suite à des lésions au cerveau.

Les débats ont par ailleurs permis de confirmer que Morlock possédait dans son ordinateur des photos de soldats apparaissant aux côtés de cadavres, sans qu'il soit possible de savoir si ces photos avaient été prises dans un objectif de documentation militaire ou à titre privé.
 
Jeremy Morlock et plusieurs autres soldats sont également accusés d'avoir passé à tabac un de leurs camarades pour tenter d'étouffer une enquête sur la consommation de haschich au sein de leur groupe.
 
Si Jeremy Morlock est finalement reconnu coupable en cour martiale, il risque la prison à vie ou la peine de mort.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 29 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par ali le 30/09/2010 06:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel cinéma! quelles salopris.
Les US envoient des centaines de milliers de soldats et de mercenaires massacrent des pays entiers, tuent et détruisent ces pays sans aucune vergogne, méprisant les autres humains.
W bush disait ou bien vous êtes avec nous ou bien vous êtes contre nous.
C'est toute la zunie qu'il faut condamner

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires