Conspiration

Un responsable pakistanais accuse Blackwater de l’assassinat de Buto et Hariri



Lundi 14 Septembre 2009

Un responsable pakistanais accuse Blackwater de l’assassinat de Buto et Hariri
Selon le quotidien saoudien ‘'Alwatan'', l'ancien chef de l'état-major de l'armée pakistanaise, le général Mirza Aslam Beik, a accusé la société de sécurité privée américaine  de l’assassinat de Buto et Hariri de sur les ondes de la Chaîne pakistanaise "Wakt".
Selon le général Aslam Beik, le gouvernement pakistanais avait permis à Blackwater utilisée par la CIA pour exécuter divers attentats, de s'installer dans les villes principales comme Islamabad, Rawalpindi, Peshawar et Quetta. L'ancien chef d'état- major explique que les Américains prétendent que l'ambassade et les consulats américains au Pakistan sont menacés par des opérations suicides afin de justifier la présence de cette société.
Aslam Beik ajoute que la présence de Blackwater au Pakistan est une violation des règles diplomatiques et des lois internationales, comme il accuse la société américaine de l'assassinat de l'ancienne Premier ministre Benazir Buto, à Rawalpindi et de l'ancien premier ministre Rafic Hariri à Beyrouth via des attentats-suicides.
‘'Alwatan'' mentionne que l'ancien ministre de l'intérieur, le général Hamid Nawaz, avait déclaré que la societé ‘'Blackwater'' assume la sécurité de l'ambassade américaine au Pakistan et elle compte acheter un hôtel à Peshawar.
L'ambassadeur américain arefusé de commenter ces informations.


Lundi 14 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Larguet le 14/09/2009 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette société Blackwater a été placée là ou il y a des conflits. Ceci est une aberration et ce par rapport aux normes de la guerre et du maintien de l’ordre. C’est comme si quelqu’un enlève un policier désigné pour faire la circulation et mettre à sa place un gardien de parking ou de jardin. Ce changement a été opéré pour éviter que les responsables politiques américains et leurs services ne soient à chaque fois mis en cause dans les dépassements, meurtres et liquidations qui s’opèrent à travers les régions ou l’armée US est engagée. Ainsi avec ces lampions ils pensent que leur problème est réglé. Un assassin est un assassin qu’il soit de Blackwater ou un Gi’S, il est américain. Il reçoit ses ordres des mêmes responsables. Blackwater n’agit pas de son propre arbitre. Avec Israël vous êtes les fauteurs de trouble sur le globe, vous à l’hémisphère Nord et eux au Sud, la lie de l’humanité.

2.Posté par VIRGILE le 14/09/2009 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Connaissant le "Remodelage du Moyen Orient", un des enfant du PNAC officiel de la politique US-Sioniste, la question naturelle est de savoir à qui profite le(s) crime(s) ? Les réponses sont évidentes aussi surement que les spendides bénéfices de Goldman Seach pour ce premier semestre 2009.

Qu'importe les "petites mains", que ce soit le crétin, oh pardon, je veux dire, le millionnaire Erik Prince, fondateur de Blackwater, un chrétien évangéliste de droite revendiqué ou autre, ces meurtres hautement politiques ne peuvent provenir que d'ordres "aux sommets". Et rare dans le monde sont les gouvernances "démocratiques" qui autorisent l'assassinat politique...même par les services secrets.

Les SMP et escadrons de la mort se développent avec autant de facilité qu'il y a de milliardaires comme Sorros et Cheney, etc. Ce sont les "privatisations", hors contrôle institutionnel qui posent les plus graves problèmes et "dérives". Dans les pays où l'emploi est payé 1 à 3 dollars par jour, cela ne pose pas de problème pour les basses besognes.








Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires