Géopolitique et stratégie

Un parlementaire russe commente l'éventuelle apparition d'un radar ABM américain en Tchéquie


La Russie ne doit pas avoir peur de l'installation d'un radar ABM américain dans la République tchèque mais il faut que la doctrine militaire russe en tienne compte, a estimé le premier vice-président du comité des affaires internationales de la Douma Leonid Sloutski.


Lundi 22 Janvier 2007

Un parlementaire russe commente l'éventuelle apparition d'un radar ABM américain en Tchéquie
"Nous ne devons pas nous montrer allergiques à cette nouvelle mais nous devons en tenir comte", a indiqué le député dans un entretien à RIA Novosti samedi. Selon M. Sloutski, tout déploiement de ce genre de systèmes à la périphérie de la Russie doit être contrôlé et pris en compte en élaborant la politique extérieure et de défense."Car si nous disons que cela crée une menace pour nous, cela sentira un peu la guerre froide", a estimé le député.

Les médias tchèques ont annoncé samedi que les Etats-Unis avaient officiellement proposé de déployer en Tchéquie un radar du système ABM américain. Selon le premier ministre Mirek Topolanek, Washington a demandé à Prague de lancer des négociations lesquelles, selon le chef du gouvernement tchèque, pourraient prendre plusieurs mois.

La République tchèque est un Etat souverain et un membre de l'OTAN, a rappelé le député russe, estimant que "c'est son droit souverain d'accepter ou non la proposition américaine".

M. Sloutski s'est dit sûr que dans le cadre des rapports Russie-Tchéquie et Russie-OTAN ce thème serait encore débattu.


RIA-Novosti


Lundi 22 Janvier 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires