Propagande médiatique, politique, idéologique

Un panneau qui divise les Libanais et agace les Juifs

Le chef de Hezbollah en affiche



Dalson Chen
Mardi 14 Août 2007

Ghina Maawie dit que les hommes sur le panneau représentaient la paix. D’autres groupes ne sont pas d’accord
Ghina Maawie dit que les hommes sur le panneau représentaient la paix. D’autres groupes ne sont pas d’accord
Un panneau qui divise les Libanais et agace les Juifs

Le chef de Hezbollah en affiche

Dalson Chen

The Windsor Star

http://www.canada.com/windsorstar/news/story.html?id=9e4885a7-c3ac-4280-881d-1f83d903b7be&k=45311&p=1

Samedi 11 août 2007

Des membres des communautés juive et des chrétiens libanais à Windsor (la ville la plus

au sud du Canada et de la province d’Ontario, à la frontière de l’état de Michigan des USA, ndt), ont été choqués par l’affichage d’un panneau publicitaire qui semble promouvoir le Hezbollah – une organisation considérée comme terroriste par le gouvernement canadien.

« Cette organisation est interdite au Canada », dit Harvey Kessler, le directeur exécutif du Centre Communautaire Juif à Windsor. « Comment ce panneau publicitaire peut être installé à Windsor alors qu’il représente une organisation terroriste qui est interdite sous les lois canadiennes ? »

Situé au coin sud-ouest de l’avenue Marion et la rue Wyandotte Est, le panneau ne fait pas mention du nom du Hezbollah, mais présente une image centrale d’Hassan Nasrallah, le chef du groupe politique et militaire controversé qui représente les Musulmans chiites libanais et qui s’heurtait aux troupes israéliennes pendant plus de 20 ans.

L’Opposé De La Paix

Kessler dit qu’il ressentait Nasrallah comme « l’opposé de la paix ».

« Ceci devrait être offensant pour tous les gens qui habitent à Windsor. Il devrait être offensant pas seulement pour la communauté juives mais pour tout Canadien ».

Emile Nabbout, président de la branche à Windsor du groupe politique chrétien libanais al-Kataeb, dit que, lui aussi, il considérait le Hezbollah comme une organisation terroriste et qu’il pensait que le panneau publicitaire créait une fausse idée des points de vue de la communauté libanaise à Windsor.

« Nous ne sommes vraiment pas en faveur de ce panneau et il devrait être enlevé le plutôt possible », dit Nabbout.

L’image de Nasrallah est flanquée par quatre autres personnalités politiques libanaises (le président Emile Lahoud, le chef du parlement Nabih Berri, le Général Miche Aoun et l’ex-premier ministre Salim Hoss, ndt). « Tous ces individus dans ce tableau… Ils sont dans l’opposition au gouvernement libanais actuellement », dit Nabbout.

« En analysant ce tableau, il n’y a pas de doute dans ma tête sur l’activité du Hezbollah », il ajouta.

Les mots suivants sont imprimés en Anglais sur le côté gauche du panneau : « Les communautés libanaises et arabes à la ville de Windsor félicitent le peuple libanais pour leur fermeté et leurs efforts pour établir la paix au Liban ».

Mais Nabbout dit que l’écriture arabe sur le côté droit du panneau n’était pas conforme à la traduction anglaise. Selon Nabbout, l’écriture arabe fait référence à la lutte (le journal rapporte une traduction du texte en Arabe dans un autre article. Selon cette traduction le texte dit « La communauté libanaise et les Arabes dans la ville de Windsor félicitent le peuple libanais pour sa patience et pour faire la paix », ndt).

« Ce qu’ils veulent dire par ‘lutte’ est essentiellement ‘guérilla’ -- l’utilisation des armes », Nabbout dit. « Fondamentalement, il y a un mot très spécifique… C’est une différence précise entre l’Arabe et l’Anglais ».

Contacté le vendredi soir, le maire Eddie Francis dit qu’on l’avait averti à propos du panneau plus tôt ce même jour. Interrogé s’il était concerné par sa présence, Francis dit : « La politique du Liban appartient au Liban, et non pas dans les rues de Windsor ».

Francis dit qu’il n’avait pas d’idée qui était responsable du panneau publicitaire, mais la ville allait maintenant regarder si son contenu violait les règles.

Kesseler dit avoir parlé à Glenn Stannard, chef de la police à Windsor, à propos du panneau, tout comme le maire, il dit avoir appelé les conseillers, le comité des relations raciales et ethnoculturelles de la ville, le CSIS (Canadian Security Intelligence Service, ndt) et RCMP (Royal Canadian Mounted Police ou Gendarmerie Royale du Canada, ndt).

« Je comprends que tout le monde cherche des stratégies sous la loi canadienne pour l’enlever (le panneau). Car il n’est pas convenable », dit Kessler.

Nabbout dit que des membres de la communauté chrétienne libanaise avaient fait des appels aux députés locaux Joe Comartin et Brian masse à propos de ce sujet.

Mais Sam Ali, un résident à Windsor de 39 ans né au Liban, dit qu’il soutenait le message du panneau publicitaire, et il croyait que beaucoup d’habitants libanais de la ville éprouvaient la même chose.

Selon Ali, les accusations que le Hezbollah est terroriste ne sont pas vraies. « Le Hezbollah combat pour la liberté. Quiconque les traite de terroristes est un menteur », dit-il.

Ali, un Musulman, dit que Nasrallah avait fait de bonnes choses, aidant les gens avec des hôpitaux et de la médecine. « Quand Nasrallah parle au Liban, un million et demi ou deux millions de personnes descendent dans la rue pour l’écouter ».

Gina Maawie , une concitoyenne musulmane née au Liban, dit qu’elle ne comprenait pas pourquoi quelqu’un serait offensé par le panneau. « Quand je l’ai vu, j’étais très heureuse et fière », dit-elle. « Au Canada, nous avons la liberté de parole ».

Maawie a aussi renvoyé les critiques contre Hezbollah. « Pour tous qui défendent le Liban, on les appelle des terroristes. Tout ce que nous avons fait, c’est de défendre notre pays ».

Traduit par I.A. pour Alter Info



Jeudi 16 Août 2007


Commentaires

1.Posté par attye le 16/09/2007 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les gens de kataeb ont detruit le liban,ils ont par le passé appelé la syrie, israel a rentrer au liban. ils ont commis des crimes audieux sur le peuple libanais, c'est eux qui sont a l'origine des meurtres de politiciens libanais et c'est eux qui en ce moment arment leurs militants pour s'entretuer entre chretiens. donc leur avis n'a aucune importance. vive le HEZBOLLAH, a bas les sionnistes

2.Posté par Georges le 20/04/2008 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le kataeb n'est pas responsable des virus qui attaquent le Liban.Tout le monde sait qui sont les gens armés au Liban et tout le monde sait ce que leur tuteur pasdaran fait de sa population.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires