Palestine occupée

Un journaliste palestinien torturé par les services secrets israéliens, après avoir remporté un prix de journalisme à Londres



Jeudi 3 Juillet 2008

Muhammad Omar, qui revenait à Gaza après avoir reçu le prix 2008 Martha Gellhorn du Journalisme à Londres, a été sauvagement agressé et humilié par les services secrets israéliens.

Muhammad Omar est un jeune journaliste du camp de réfugiés de Rafah et il est le correspondant du « Washington Report ». Il a reçu ce prix ex æquo avec Dahr Jamail, journaliste américain qui a été en poste en Irak plusieurs années.

Avant de partir pour l’Angleterre, y recevoir son prix, Omar s’est exprimé en Suède, Hollande et Grèce sur la situation à Gaza.

Le député hollandais Hans Van Baalen, président du comité parlementaire pour les relations étrangères, et John Pilger, Prix Pullitzer de journalisme, avaient passé des semaines à parlementer pour qu’Israël délivre un permis de sortie, autorisant le jeune reporter à voyager en Europe et à Londres en particulier.

Mais la punitieon eu lieu au retour. Dès qu’Omer est arrivé à Amman, les diplomates hollandais qui avaient facilité son voyager l’ont informé que les Israéliens ne voulaient pas l’autoriser à rentrer. Après d’autres interventions de ses amis hollandais, Omer a finalement obtenu le feu vert et au matin du 26 juin il a traversé la Jordanie en direction des territoires occupés via le pont Allenby.

Arrivé côté israélien, il a alors eu affaire aux services secrets israéliens (Shinbet) qui lui ont fait surbir un interrogatoire, avec fouille au corps et menottes pendant des heures.

Les Israéliens, tout en le narguant « Oh, alors c’est vous qui avez obtenu un prix de journalisme », l’on forcé à se mettre tout nu et s’étendre face contre sol, puis ils lui ont marché sur le cou. Il a perdu conscience, et a été transporté à l’hôpital de Jéricho et de là par ambulance à Gaza.

Tous ses bagages lui ont été confisqués, à l’exception de son passeport et de son téléphone mobile.

Le parlementaire Hans van Baeelen, qui a négocié son aller et retour, a déclaré qu’on avait aspergé le visage de Muhammad avec du poivre avant qu’il ne soit transporté à l’hôpital de Jericho. Il a indiqué qu’il ne laisserait pas les choses en l’état et que les autorités israéliennes devaient rendre des comptes sur cette agression.

Muhammad, 22 ans, est né et a grandi dans le camp de réfugiés de Rafah, au Sud de la Bande de Gaza, près de la frontière égyptienne. Ainé d’une famille de 8 ans, il a commencé à travailler l’âge de 6 ans pour aider sa famille, son père étant dans une prison israélienne. Ce qui ne l’empêcha pas de devenir traducteur à l’âge de 17 ans, puis journaliste pour plusieurs journaux et magazines internationaux à 18 ans.

http://www.uruknet.info/ ?p=45232 ?p=45232

http://www.trouw.nl/laatstenieuws/ln_cultuur_en_media/article1023803.ece/VVD_kwaad_over_behandeling_Palestijnse_journalist#readmore.
.

(Traduit par Carole SANDREL)

CAPJPO-EuroPalestine


Jeudi 3 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par zoubeidi le 03/07/2008 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c tt à fé eux pourkoi est ce cela vous choque nom de dieu ils font cela tous les jours ,ils l'ont fé meme avec des journalistes autrs ke les arabes ils detestent tt le monde et n' acceptent pas k'on découvre leur vérité malgré ke c aussi claire ke le soleil
pour les palistiniens que dieu les aide parceke personne et je dis bien personne ne viendra à leur secours alors k'ils font ce k'ils ont à faire
les sionistes sont une bandes de cons s'ils croient ke comme ça ils vont vivre tranquilles ;ou bien ils acceptent le compromis ou bien ça va continuer comme ça jusk'à la fin de cette merdique de vie alors un peu de raison svp

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires