Palestine occupée

Un journal Américain démasque un homme d'afffaire interpellé dans le scandale d'Olmert


Dans la même rubrique:
< >

Lors des développement des dossiers dangereux très scandaleux qui continuent à frapper la politique très faible d'Olmert, le journal américain "New York Post", a rapporté selon des sources sous l'anonymat que l'homme d'affaire de New York, Moris Talansky a été interpellé par la police sioniste à cause du scandale d'Olmert.


Jeudi 8 Mai 2008

Un journal Américain démasque un homme d'afffaire interpellé dans le scandale d'Olmert
En accentuant la pression sur le Premier ministre, le chef du parti travailliste et ministre de la Défense, Ehud Barak, a affirmé que son parti, principal allié de M. Olmert au sein de la coalition au pouvoir doit se préparer pour d'éventuelles élections anticipées.

Le parti travailliste a dit à la radio publique :"on espère devenir le premier parti en Israël et on doit tenir compte que la situation politique actuelle peut entraîner à des élections anticipées qui peuvent être appelées subitement et qu'on doit être prêt à cela".

Ehud Barak a toutefois exprimé l'espoir que "ces soupçons qui pèsent sur le Premier ministre s'avèreront sans fondements".

Plusieurs journaux ont fait appel auprès du tribunal de Jérusalem pour obtenir la levée totale ou partielle de ce black-out.

A la suite de cette démarche, le tribunal s'est borné à permettre de révéler qu'un "ressortissant étranger" avait été interrogé comme témoin, mais sans préciser son identité.

Un autre tribunal à Tel-Aviv a pour sa part décidé que le black-out sur le reste du dossier serait maintenu jusqu'au 11mai.

Le chef de la police, Dudy Cohen, avait affirmé auparavant : "Nous tenons compte du droit à l'information, mais il faut aussi prendre en considération les besoins de l'enquête".

il a ajouté ;"Les enquêtes menées ces dernières années prouvent que toute personne, quelque soit sa fonction, n'est au-dessus de la loi".

L'ex-directrice du cabinet de M. Olmert, Shoula Zaken, assignée à domicile depuis une semaine, avait été interrogée pour la quatrième fois mardi matin, a annoncé la radio publique.

Le quotidien Ediot Ahronot avait indiqué, vendredi, qu' Olmert était soupçonné d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent d'un homme d'affaires américain, qui avait financé certaines de ses campagnes électorales.

C'est Mme Livni qui va assurer l'intérim, en cas de suspension temporaire du Premier ministre.

Des journaux ont ainsi montré que le parti ultra-orthodoxe, Shass, (12 députés sur 120), membre de la coalition, aurait fait savoir qu'il était prêt à rester dans un gouvernement dirigé par la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, la mieux placée selon les médias pour succéder à Olmert.

Des responsables de Kadima qui ne souhaitent pas être entraînés dans la chute éventuelle du Premier ministre ont commencé à évoquer différents scénario d'un "après-Olmert" a rapporté le quotidien Haaretz.

Le dirigeant de l'opposition de droite Benjamin Netanyahu, donné favori dans tous les sondages en cas d'élections s'est interrogé, en critiquant, lundi, lors d'un débat à la Knesset, le droit d'Olmert à négocier un accord de paix israélo-palestinien en disant :"Est-il équitable qu'Olmert se livre à des négociations avec les Palestiniens alors qu'il est sous des enquêtes?"

Pour abaisser ses fortes tentions, Olmert avait assuré dimanche, qu'il veut "coopérer" avec les enquêteurs et confirmer qu'il est confiant sur l'issue de l'enquête tout en regrettant les propagandes et les rumeurs malfaisantes et vicieuses.

Des sources sionistes ont réaffirmé qu'Olmert est impliqué dans trois autres affaires, sur des soupçons de transactions immobilières frauduleuses et de nominations politiques abusives.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Jeudi 8 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires