Religions et croyances

Un jour, un monde meilleur ?


Beaucoup d’humains sont inquiets et à juste titre puisqu’imaginer le futur en se basant sur le présent ne peut que donner des cauchemars. Nous sommes aux portes de toute sorte de catastrophes potentielles et la question que l’on peut se poser est de savoir si nous n’avons pas franchi le point de non retour dans divers domaines. Et d’ailleurs comment serions-nous que nous avons franchi le point de non retour ? Sur quels critères faut-il se baser pour désigner ce point de non retour ? Je vais essayer d’expliquer pour quoi je crois que le point de non retour a été franchi et comment je perçois le futur.


cybermoine3000@yahoo.fr
Samedi 6 Décembre 2008

Le futur

On dit du futur qu’il est ce que nous en ferons ! Affirmation juste même si nous humains étant des êtres extrêmement limités nous sommes condamnés à faire des erreurs. Nous le savons tous il est nettement plus difficile de construire que de détruire. Or nous avons plus tendance à détruire qu’à construire car nous ne percevons pas toute la complexité du système dans lequel nous évoluons. Certains se sont mis en tête de corriger par exemple « les erreurs » de la nature, sans qu’ils ne sachent vraiment d’où viennent ce qu’ils appellent les imperfections de dame nature. Ils appellent des maladies des erreurs de la nature, certains insectes aussi, ce qui est normal puisqu’ils croient que le monde est régi par le hasard (ces imperfections étant les preuves de cette assertion). Mais cependant ils croient à tort pouvoir réduire l’incidence du hasard sur nos vies et créer une société entièrement sous contrôle. Ils pensent donc dans le futur avoir un monde parfaitement contrôlée et régie par leur volonté. Mais la question est de savoir s’ils ont conscience eux même de ce qu’ils veulent ? Ils poursuivent une chimère et sont prêts pour cela à faire de grands aménagements dans un système qu’ils ne connaissent qu’imparfaitement. Imaginons qu’ils suivent leurs désirs jusqu’au bout ! Ils veulent un nouveau monde, peuplés sans aucun doute d’hommes nouveaux, de plantes nouvelles (OGM) et pourquoi pas d’animaux nouveaux (animaux génétiquement modifiés). D’anciens dictateurs tels qu’Hitler ont rêvé d’une société « parfaite » selon leurs critères ce qu’ils n’ont jamais pu mettre en place. Leurs « remplaçants » pensent qu’ils réussiront là où les autres ont échoué et ils ont en effet des raisons d’être optimistes quant à la réussite de leur entreprise. Les progrès fulgurants de la science (surtout ceux que le commun des mortels ne connait pas) les autorisent à avoir les rêves les plus fous. Ils sont sans doute conseillés par des scientistes qui sont les vrais fanatiques de la science. Certains pensent donc que tous les problèmes de la terre peuvent être résolus par la science. Donc que toutes les erreurs de dame nature peuvent corrigés par la science de même que tous les dégâts que l’humain aura occasionnés. Ces dégâts nous les voyons tout autour de nous ! Pour certains la science serait aussi efficace qu’un outil magique, son efficacité augmentant plus nous acquérons des connaissances. Mais combien de mensonges, combien de promesses non tenues ont été produits par cet outil magnifique qu’est la science ? La science ne peut rien faire de pur et de parfait ! Les dégâts qu’elle a occasionnés sont pourtant parlant alors pourquoi certains s’y attachent tant ?


L’humain et les chimères


Oui l’humain aime s’attacher aux chimères car il est à la recherche d’un mieux, je dirais même plus qu’il est convaincu que ce mieux existe quelque pas. Il pense qu’il y a un moyen, une porte pour accéder à ce mieux. Il est aussi convaincu qu’il est victime d’injustices. Soit d’injustices de la nature, soit des injustices des autres humains. L’humain a aussi une soif de comprendre, il veut tout comprendre et tout connaître. Il sait au fond de lui que des lois régissent cet univers qui l’entoure et il veut en percer les secrets (car s’il perce les secrets de la nature il pourra entièrement la contrôler). Il s’attache à tout ce qui peut lui permettre d’expliquer ce monde. Certains humains se sont donc attachés aux religions, d’autres à des sectes et d’autres encore à la science. Car la science semble rationnelle et reposer sur des bases claires. La science démontre, prouve et reproduit ses expériences. Dans la science donc il ne semble avoir aucune trace de hasard, c’est quelque chose de fiable et de palpable. Croire en Dieu est beaucoup plus difficile, car Dieu est invisible, incompréhensible. Pourtant la science a ses prophètes, lesquels annoncent le paradis aux « croyants » ! Une forme de paradis où il n’y aura plus de maladie, un paradis où les criminels seront appréhendés avant même qu’ils ne commettent des crimes, un paradis où vous aurez des mondes virtuels pour faire ce que vous voulez. De nombreux films de science-fiction donnent un aperçu de ce paradis à venir. Et les humains eut égard aux précédents miracles de la science se dit que c’est tout à fait possible. Puisque les miracles de la science peuvent être reproduits contrairement aux « miracles divins» décrits par les religions. Mais si les humains comprennent que la science est une chimère, il est probable qu’ils s’effondreront ! Ils s’effondreront car elle représente une de leurs dernières bouées de sauvetage qu’ils ont. Mais et si la science n’était que la chimère des chimères ?


La science, la pire des chimères ?


Mais la science en elle-même est assez inquiétante car à quel prix s’acquièrent certaines avancées. On nous chante les louanges de Pasteur et si c’était faux ? (1). Nous avons les médicaments qui sont dangereux et qui nécessitent des cobayes humains (2) ! Ce qui veut dire que sans victime (sacrifice) la science ne peut progresser dans de nombreux domaines. De combien de produits sommes-nous les cobayes sans nous en rendre compte ? Que dire des nombreux désagréments que nous apporte la technologie ? A quel prix ce paradis que nous promettent les scientifiques sera acquis et qui en profitera ? On nous demande de croire en la science, comme d’autres croient en Dieu ! Alors que la vérité est que nous ne savons pas où va nous mener la science ! Elle a fait des « merveilles » et des « horreurs » mais lesquelles vont triompher ? Même les « merveilles » ne s’avèrent pas si merveilleuses que ça puisque certaines personnes ont des allergies à ces « inventions ». Il y a donc un prix à payer, par conséquent la science ne permet pas d’échapper au hasard qui guide nos vies. Pourquoi devrions-nous croire en la science ? Il ne s’agit pas selon moi d’être pour ou contre mais seulement de mettre la science à sa juste valeur, c'est-à-dire un outil qui peut être utile. La science ne doit pas régir nos vies et permettre à certaines personnes de contrôler entièrement celles-ci. Car elle donne des outils de contrôle terrifiants à des êtres qui ne sont pas plus sages que les autres. La perfection n’existe pas ici bas et jamais la science ne pourra faire des choses parfaites. On peut partir de choses parfaites pour faire des choses imparfaites, mais l’inverse n’est pas vrai. On ne peut imiter l’imperfection et espérer que cette imitation sera parfaite. La vérité est que nous tâtonnons en permanence et quand on tâtonne il faut se faire humble. Même Dieu ne pouvait couler le Titanic disait-on ? Mais un simple morceau de glace l’a pu. Ainsi dans l’œuvre la « guerre des mondes » aucune armée humaine n’a pu stopper ces envahisseurs mais un simple virus l’a pu. Rien sur terre ne peut stopper l’avancée de l’humain ? Certainement pas alors l’incertitude règnera à jamais sur terre.


Un avenir incertain


Oui l’avenir pourrait être et sera certainement ce que nous en ferons. Il faut nous sortir des certitudes et peut-être nous y verrons clair. La nature a beaucoup de choses à nous enseigner cela certains l’ont compris (3). Mais elle nous donne toutes les leçons que nous avons besoin de recevoir ! Malheureusement nous n’en tirons pas les enseignements qui s’imposent car quelque chose de fort nous empêche d’écouter. Notre quête du paradis nous obnubile et chacun de nous, oui chacun de nous le recherche. Evidemment le contexte façonne la vision que nous en avons. Et bien entendu le paradis pour certains signifie pour d’autres l’enfer (non seulement en terme de vision, mais aussi concrètement quand certains mènent la belle vie en utilisant d’autres comme esclaves). Le monde n’a pas changé contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire. Mais la science a fourni aux dictateurs les capacités de mieux capturer l’imaginaire des peuples.
« Pour la première fois, la concentration totale des moyens de communication aux mains d’un Etat lui permet de contrôler l’imaginaire » (Fabrice d’Almeida, Images et propagande, Casterman/Giunti, coll XXème siècle, 1995, p 39)
Aux promesses vagues des anciens prêtres ont succédé les promesses « visibles » des nouveaux maîtres. On peut vous montrer un paradis en images et le cinéma et la télé y ont beaucoup contribué. Ils nous montrent aussi les dangers de la science mais sans doute pour d’autres raisons (critiques souvent limités car que je l’ai déjà mentionné nous ne saisissons pas toute la complexité de la nature). Qu’arrivera-t-il quand beaucoup comprendront que nous « n’irons pas tous au paradis » ? On peut craindre que la réaction soit extrêmement violente ! Peut-être que cela arrivera quand ils comprendront que la plupart d’entre nous sont condamnés à vivre l’enfer. L’enfer certains le vivent déjà qu’ils soient en Irak, en Palestine et en RDC et cet enfer se rapproche dangereusement des pays riches avec la crise financière. Et certains dont moi pensent que nous avons probablement franchi le point de non retour pour sauver l’humanité. Il nous faut donc définir ce que j’appelle le point de non retour.


Le point de non retour


Un point de non-retour est un moment à partir duquel il n'est plus possible d'arrêter une action en cours ou de revenir sur une décision. Certains pensent que nous avons atteint peut-être le point de non retour au niveau climatique. Pures spéculations disent d’autres car le climat est trop complexe pour être modélisé (et oui on tâtonne). Mais quand nous prenons le cas de la pollution des eaux, des terres peut-être bien que le point de non retour a été franchi. Je ne doute pas que la nature puisse digérer tout cela mais est-ce que l’humain pourra supporter de vivre dans un monde affecté par toutes ces pollutions. Il y a des pollutions dont nous n’avons même pas conscience (connaissons-nous tous les endroits où il y a eu des explosions nucléaires, les endroits où l’on a déversé les déchets toxiques, connaissons les impacts de toutes les pollutions telles que la pollution électromagnétique) comment pourrions nous connaître les ravages à long terme sur les humains. Que dire des déchets qui sont à venir (les objets que nous utilisons actuellement) ? Nous sommes probablement dans une très mauvaise situation, irréversible dans bien des cas ! Et qu’arrivera-t-il s’il y a de nouveaux accidents nucléaires ou pire une guerre nucléaire ? L’inconscience de l’humain est effrayante comme le montre ce qui se passe en Alberta (4) par exemple. Le monde d’aujourd’hui est probablement pire que celui d’hier. Les humains sont aussi cruels et en plus ils disposent d’outils qui les rendent plus destructeurs que jamais. Au moins par le passé les actions des humains avaient un rôle relativement bref dans le temps. Aujourd’hui on se rend compte que certaines pollutions sont là pour très longtemps. J’ai entendu quelque part que les « démons » savaient détruire mais ne savaient pas réparer, cette définition correspond bien à nombre d’êtres humains.


Conclusion


Pour croire en l’avenir il faut avoir une grande foi ou être un grand spéculateur ! Mais en qui avoir foi ? En l’humain ? Certainement pas ! En la science ? Vu qu’elle dépend des imperfections humaines, elle n’est pas plus crédible ! Elle n’est qu’un outil dont l’utilité dépend des intentions de ses utilisateurs. Le fait que le monde n’ait pas changé dans le fond même s’il a été transformé sur la forme ne peut que nous rendre inquiets. Même les sociétés dites les plus avancées ne montrent pas beaucoup de traces de sagesse. Alors si le monde ne s’améliore pas comment croire qu’à un moment il sera meilleur ?. Comment croire que ça ira mieux quand certains se construisent des bunkers (5) pour se protéger d’on ne sait quelle menace ? Et quand d’autres construisent des arches de Noé végétal (6) en prévision d’on ne sait quelle catastrophe ? Pourtant tant que nous sommes en vie nous devons avoir de l’espoir. Nous ignorons beaucoup de choses dans cet univers donc nous ne pouvons nous avancer dans un sens comme dans l’autre. Notre ignorance est peut-être ce qui nous détruira mais c’est aussi ce qui peut nous faire espérer ! Et l'amour et la bonté n'ont pas encore complètement disparu de ce monde.

Notes :
(1) http://actionsantelibertes.blogspirit.com/archive/2006/10/04/les-dix-plus-gros-mensonges-sur-la-vaccination.html
(2) http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article5984
(3) fr.wikipedia.org/wiki/Biomimétisme
(4) www.recherche.uottawa.ca/perspectives/10195
(5) http://www.bladi.net/forum/125987-tom-cruise-construire-bunker-anti-apocalypse/
(6) www.alterinfo.net/L-arche-de-Noe-vegetale-en-Arctique_a14802.html



Samedi 6 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par al akl le 06/12/2008 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En mettant Hitler dans le modèle d'un essai raté, et non de ce qu'il est vraiment, c'est à dire une carte qui repose sur bien d'autres et qui ne fait que participer à un jeu plus grand que lui, tu nous indique que tu a la vue bien courte.

Contrairement à ce que tu semble croire, ce qu'il a fait a été complètement constructif pour ceux qui l'ont mis en place, de gré ou malgré lui...

L'Allemagne est lobotomisée, soumise etc... On ne peut prendre son cas comme un cas isolé car il ne l'est pas. Il a été amené par une crise, et par les manœuvres des médias de l'époque. un peu ce que l'on voit aujourd'hui.

Tout semble bien noir dans tes articles, ça donne envie de s'asseoir et d'attendre le déluge...

Pourtant, si des solutions n'étaient pas possibles, ils n'auraient pas verrouillé à ce point le système médiatique, politique, et scientifique.

Des, pas une seule, des solutions existes. C'est les questions qui les amènent, et ces questions sont en cours un peu partout dans le monde.
Car à tout problème s'offrent de multiples solutions.

Tu es un peu du type apocalyptique, et préconise que l'on ne peut rien y changer comme l'on fait en leur temps les incrustations apocalyptiques dans les livres des diverses religions. C'était le but de ces rajout. Faire croire que c'est le destin de l'humanité. Mais c'est faux, ce ne sont que les buts d'une minorité.

2.Posté par al akl le 06/12/2008 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les solutions sont d'ordre médiatique, politique, et scientifique. Il faut juste faire péter le couvercle de la censure...

3.Posté par vili le 06/12/2008 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

eh OUI... voir Zeitgeist Addendum... il y a une solution...un petis pas en avant... mais qui peut arreter le massacre depuis des miliers d'anee qui est devenu normal meme (dans une monde profondement malade, bien attendu...)

4.Posté par Thanatos le 07/12/2008 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois avoir déjà dit que j'étais dans une démarche interrogative et que je n'affirmais rien ! Je me pose des questions c'est tout, questions auxquelles je ne prétends nullement avoir des réponses.
Le monde que je décris est sombre parce que je parle de ce que je perçois. Et dans ce que je perçois il y a peu d'espoir. Mais peu d'espoir ne veut pas dire pas d'espoir ! D'ailleurs c'est parce que je suis convaincu que je ne sais pas tout que j'ai encore de l'espoir.

Al akl
C'est dommage que tu penses que ce que j'écris donne envie de s'asseoir et d'attendre le déluge, serais-tu défaitiste par hasard ? Moi je suis du genre "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir". Et tant que je pourrais m'exprimer sur le net je le ferai. Le jour où je ne pourrai plus, je m'exprimerai autrement.
Oui je suis croyant mais quand me je m'exprime je m'exprime avant tout comme un humain. Je pense que la remise en question permanente est une démarche salutaire !
Tu oses me dire que j'ai la vue courte alors écoutes bien ceci. Quand je prends des exemples c'est pour une image de ce dont je veux parler aux gens. Tout le monde n'a pas ta culture ni tes certitudes. Et chacun a le droit de penser différemment. Toi qui te dis que tes infos sont fiables ? As-tu la preuve par 1+1=2 que ce que tu sais est l'entière et stricte vérité ? Si c'est non alors modère des propos. Parce que certains refusent d'ouvrir les yeux parce qu'ils ont le même genre d'attitude arrogante que toi !

5.Posté par al akl le 07/12/2008 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dire que c'est la faute de l'humanité toute entière, voire que c'est l'humain qui est mauvais, dilue le problème plus qu'il ne pose de questions.

L'humanité a plusieurs centaines de milliers d'années d'existence, et seuls ces deux mille dernières années nous mènent au gouffre, à cause d'apocalyptique qui nous disent que c'est notre destin.

Pose les bonnes questions. Au lieu de diluer le tout dans l'acceptation de ce que tes maitres veulent d'entendre dire.

6.Posté par Thanatos le 08/12/2008 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas aussi désespéré que certains semblent le croire, bien au contraire ! D'un je suis croyant, de deux je trouve que se suicider c'est faire preuve de lâcheté !
Ici tout ma démarche est interrogative, ni, plus ni moins. Si ma vision du monde est négative il y a des raisons pour cela, Pour autant je suis plein d'espoir même si certaines personnes ne le perçoivent pas dans mes textes.
Quant aux bonnes questions qui sait quelles sont les bonnes questions ? Al Akl tu le sais toi ? Me connaitrais-tu ? Sais tu ce que je recherche dans ce monde ? Je suis aussi unique, que tu es unique. Car chacun d'entre nous a son expérience, son vécu, ses croyances et ses espérances. Je ne prétends pas savoir ce que les autres recherchent ! Je ne prétends pas savoir ce qui les rend heureux, je ne peux que supposer !
Que tu crois que l'humanité a des centaines de milliers d'années pour moi ce n'est qu'une théorie. Quand me dise que l'humanité n'a que deux milles ans et je n'en serai pas surpris. Moi je suis un chercheur de vérité, j'ai encore tant à apprendre que je ne sais si une vie suffira !

7.Posté par Abu'Issa le 08/12/2008 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne perdez pas votre temps à attendre la paix sur Terre, mettez vous à l'abri

8.Posté par al akl le 08/12/2008 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est clair, chaque minute qui passe doit l'être à creuser... Ils n'auront plus qu'à remblayer.

9.Posté par Abu'Issa le 08/12/2008 02:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand même pas à creuser, ou plutot à creuser en soi même pr trouver la paix...intèrieur

10.Posté par dwiri le 08/12/2008 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PAIX INTERIEUR. RIGOLO... SOYONS CONCRET : ON A PAS DES MAISONS POUR TOUS, PAS DE MEDICAMENTS POUR TOUS ( et en tout cas des conneries des medicaments)... , PAS DE NOURITURE NORMALE - presque tout est cra-cra... quel PAIX interieur??? pour vivre normale on a besoin de tout autre chose d'abord... tout GRATUIT !!! ET DE BON QUALITE... voir ZEITGEIST ADDENDUM - il est mis gratuit en ligne, voir Le scandale du siècle (1/6) - le docteur André Gernez, voir QUI A TUE LA VOITURE ELECTRIQUE, ETC ETC.... C'EST BIEN DE VIVRE MALADE UNE VIE DE MOINS EN MOINS COURT "en paix interieure" ???? ....behhh...dormez en paix interieure mes amis....

11.Posté par Les culs de pyramide le 10/12/2008 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si l' être humain était mauvais alors, le mal serait normalement le bien, puisque la quantité amène la normalité, et nous serions tous, pour la plupart, au paradis.

Tous ces clichés sur l' être humain ne sont ,selon moi, que le résultat d' une propagande massive, répétitive et surtout typique d' une "élite gravement infectée par la névrose qu' apporte le phénomène de décantation hiérarchique.

Je les appelle "les culs de pyramide" car, toute comme une fosse septique à l' envers, la merde, au fil du temps, finit toujours par se déposer dans le fond au "cul" de la pyramide: sommet du haut duquel l' élite s' autoproclame de la bêtise humaine.

Il s' agirait, selon cette hypothèse et dans cette course au pyramidion, d' un banal et inévitable phénomène de décantation hiérarchique où l' avidité obsessionnelle du pouvoir, matérialisé ici par l' argent, l' emporterait au fur et à mesure sur le sens des responsabilités car, si le premier est accéléré par la névrose le second est ralenti voire arrêté par l' effort de la raison et l' ingratitude empathique: n' est-il pas plus rapide d' aller spéculer fièvreusement au "casino" plutôt que de gérer avec rigueur le brave monde qui vous ignore ? A cet appel du contrôle d' une majorité par une minorité cooptante, s' ajoute l' encouragement malhonnête à la corruption, à l' imposture et aux complots.

Toujours selon cette hypothèse, tant que subsistera cette structure hiérarchique arborescente, la folie, gagnant toujours de vitesse la raison, finira par tomber dans le fond et par entrainer la masse de la structure par là même, tel un Titanic qui dans sa destinée heurtera l' iceberg de la réalité avant d' être renfloué pour une prochaine croisière, cycliquement et, si rien ne change, jusqu' à l' apocalypse.

Enfin, les célèbres expériences de soumission à l' autorité effectuées par Stanley Milgram dans les années soixantes tendraient à crédibiliser cette théorie en ce que la nature humaine, par ses deux tiers de soumis aveugles à tout autoritarisme cohérent, appellerait à construire et à maintenir le vivace et cruel autel triangulaire de son prochain sacrifié.

Bref, rien d' illuminant tous comptes faits car, si cette "élite" dirigeante tenait vraiment de la "prédation légitime" plutôt que du parasitisme alors le monde s' en trouverait équilibré paisible et beau comme au naturel.

Ce qui n' est pas, n' existe pas.

Plus d' ordre à structure pyramidale, plus d' élite!

C.Q.F.D.


Dans le cas contraire d' une perception laborieuse du monde par une majorité, la normalité impliquerait donc que l' être humain ne serait pas un loup pour l' homme,

mais qu' il est bon, crénon!

12.Posté par Oliouh le 13/01/2010 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’humain et les chimères

Oui l’humain aime s’attacher aux chimères car il est à la recherche d’un mieux, je dirais même plus
qu’il est convaincu que ce mieux existe quelque part.
Il pense qu’il y a un moyen, une porte pour accéder à ce mieux.


A mon humble avis ce texte est révélateur de vérité, l’erreur de l’humain est dans l’attachement
aux chimères car ce mieux existe mais en aucun cas on le trouvera dans l’attachement aux choses
:argent, carrière, succès, maison, voiture…
ce mieux on ne peut le trouver qu’a l’intérieur de nous même, c’est dans la recherche du soi qu’on trouvera le bonheur.

« j’ai longtemps cherché Dieu et je n’ai trouvé que moi-même
alors j’ai cherché dans moi-même et j’ai trouvé Dieu »

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires