ALTER INFO

Un jet de combat voyou des USA détruit un oléoduc majeur de l'Amérique


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Sorcha Faal
Samedi 1 Décembre 2007

Un jet de combat voyou des USA détruit un oléoduc majeur de l'Amérique


Par Sorcha Faal, le 29 novembre 2007


​​​​D'inquiétants rapports circulent au Kremlin aujourd'hui. Ils détaillent l'attaque de l'un des oléoducs en provenance du Canada, essentiel pour les Etats-Unis car il fournit un cinquième de l'approvisionnement pétrolier de l'Amérique, qui a entraîné la montée du prix du baril de plus de quatre dollars sur le marché mondial du pétrole.


​​​​Les sources de propagande médiatiques occidentales signalent pourtant que la très forte explosion est un « accident, » comme l'a rapporté CNN :


Une explosion et un incendie, sur un oléoduc transportant du pétrole brut depuis le Canada vers les Etats-Unis, a tué deux ouvriers et coupé l'approvisionnement, a déclaré l'exploitant du pipeline. Enbridge Inc, qui possède et exploite un réseau de pipelines au Canada et aux États-Unis, a déclaré tard mercredi que l'accident survenu dans le nord de l'Etat du Minnesota a contraint la compagnie à fermer temporairement quatre oléoducs.


La compagnie a fait savoir que l'explosion s'est produite mercredi à environ cinq kilomètres au sud-est de Enbridge Clearbrook, sur le terminal du Minnesota. Elle a indiqué qu'elle travaille avec les autorités fédérales et celles de l'États sur l'enquête.


​​​​D'après les experts pétroliers russes, bien que ces rapports l'indiquent, l'éventualité d'explosion spontanée d'un pipeline de pétrole brut est nulle, car il ne contient pas de composant organique volatile nécessaire à l'allumage, sauf avec l'introduction d'un explosif incendiaire.


​​​​D'après leurs rapports, les analystes militaires russes dépeignent un tableau plus inquiétant de cet événement troublant, qui a commencé avec l'US Air Force interdisant de vol cette semaine, pour la deuxième fois en un mois, les chasseurs à réaction F-15 de la première ligne de défense des États-Unis.


​​​​Le clouage au sol de l'ensemble des avions de combat F-15, qui a laissé sans protection l'espace aérien au-dessus des oléoducs du Minnesota, nécessitait le redéploiement immédiat de la 148ème Fighter Wing de la Garde Nationale Aérienne du Minnesota sur le Corridor Est des États-Unis, du fait de l'exigence de maintenir toujours en service des avions de combat.


​​​​Les traductions, par les militaires russes, des communications émanant de la Base de l'US Air Force d'Offutt dans le Nebraska, exposent plus en détail la grande confusion chez les contrôleurs du ciel militaires, qui surveillaient l'espace aérien au-dessus de la partie septentrionale des États-Unis au moment de l'explosion de l'oléoduc, par le survol « non signalé » et « non autorisé » du Minnesota, par ce qu'ils ont pensé être deux avions de combat Noctambules Furtifs F-117A, dont le vol provenait d'une base aérienne « inconnue » du Nevada.


​​​​Ces rapports déclarent plus loin que la perte de l'oléoduc est survenu à un moment critique, quand les forces militaires étasuniennes au Moyen-Orient demandaient d'urgence davantage de carburant, comme nous pouvons le lire dans le rapport de Reuters :


Une source a déclaré que l'US Army intensifie l'affrètement des pétroliers et demande du carburant supplémentaire dans la région du Commandement Central étasunien, qui inclut la région du Golfe, l'expédition et l'industrie pétrolière. Une source de l'industrie pétrolière du Golfe a dit que les affrètements suggéraient qu'il y aurait une grande activité navale, incluant éventuellement la démonstration pour l'Iran que l'US Navy protégera le détroit d'Ormuz, la route des expéditions pétrolières, durant les tensions à propos du programme nucléaire de Téhéran.


​​​​Les analystes pétroliers russes exposent en détail que l'économie étasunienne ne pourra pas supporter longtemps l'énorme quantité de pétrole utilisée par leurs forces armées, à moins qu'ils ne commencent à restreindre sévèrement leur fourniture intérieure. Cela a été rapporté en outre aux Étasuniens par l'OPEP, qui a décidé de garantir l'approvisionnement pétrolier de l'Asie, qui constitue 50% de sa production, au détriment des États-Unis.


​​​​Quelle que soit la vérité sur les événements survenant aux États-Unis, il demeure certain que, encore une fois, le peuple étasunien lui-même, détenu virtuellement prisonnier dans sa propre nation, soutiendra le poids de la grave machination en cours entre leurs chefs de guerre en conflit.



Original : http://www.whatdoesitmean.com/index1051.htm
Traduit au mieux par Pétrus Lombard pour Alter Info




Dimanche 2 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par MIJEON Amaury le 02/12/2007 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un conflit entre les fous et les conscients!
Une preuve que les néon-cons ne contrôlent pas tout le système!
Il suffirait que Hugo Chavez bloque les exportations de pétrole suite au déclenchement éventuel des violences au Vénézuela,et ce serait l'apothéose!

2.Posté par tomahaq le 03/12/2007 03:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hugo chavez a dit et fait promulger une loi, que si les USA déclarais une guerre a son pays ,ou le tuais lui,il couperais l'approvisionnement des USA en pétrole venuselien .Vous compremez maintenant .


ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires