Palestine occupée

Un général usaméricain met sur pied une armée palestinienne


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 16 Mai 2009

Un général usaméricain met sur pied une armée palestinienne

Jeudi dernier, lors de ce qui a été considéré comme son premier discours destiné au public, le général trois étoiles Keith Dayton, coordinateur de sécurité pour Israël et l’Autorité palestinienne s’est adressé au Symposium Soref 2009 organisé par le Washington Institute for Near East Policy (WINEP). Le Winep, bien entendu, est la principale boîte à idées (thinktank) du lobby israélien basé à Washington.





AUTEUR:  Robert DREYFUSS

Traduit par  Marcel Charbonnier. Édité par Fausto Giudice



Dans son discours, le général Dayton a formulé une importante mise en garde.

Voyons, tout d’abord, le contexte. Depuis trois ans et demi, Dayton habite et travaille à Jérusalem et dans toute la Cisjordanie, où il supervise la création de trois bataillons palestiniens recrutés en Cisjordanie, puis formés dans une école militaire en Jordanie, après quoi ils sont déployés dans le territoire occupé (par Israël, NdT).

Ces trois bataillons (ce cinq cents hommes chacun) sont appelés à se multiplier : l’on parle de dix bataillons analogues. Ils ont pour mission, dit Dayton, « de créer un État palestinien ». Conscient que beaucoup des membres de son auditoire, au Winep, n’étaient pas particulièrement entichés de l’idée d’une Palestine indépendante, Dayton usa de précaution oratoire : « Si vous ne trouvez pas l’idée d’un État palestinien sexy, alors vous n’allez pas aimer ce qui va suivre… »

A en juger du tableau détaillé dépeint par Dayton, il est clair que les forces armées palestiniennes qu’il est en train d’instituer risquent fort de se voir accuser de faire le boulot de gendarme, en Cisjordanie, au profit des Israéliens. Après tout, la Cisjordanie est occupée par Israël, et vérolée de colonies illégales, de surcroît – sans oublier qu’elle est cernée par une muraille qui en fait le tour, que ses routes sont coupées par plus de six cents check-points au cœur de son territoire, celui-ci étant sillonné par un réseau d’autoroutes réservées exclusivement aux juifs : les troupes palestiniennes sont donc à la merci totale des Israéliens. Chaque nouvelle recrue palestinienne est interrogée par les forces de sécurité usaméricaines (comprendre : la CIA), puis par le Shin Bet, le service du renseignement intérieur israélien, puis, à nouveau, par les services de renseignement hyper-efficients de la Jordanie, avant de pouvoir entamer sa formation militaire en Jordanie. Dayton a été très clair : les unités palestiniennes entraînées jusqu’ici sont prioritairement déployées contre deux cibles en Cisjordanie : les bandes criminelles et le Hamas.

Jusqu’ici, cette armée palestinienne a bénéficié d’un financement usaméricain d’un montant de 161 millions de dollars.

Dayton a décrit la manière dont, durant l’opération armée israélienne contre Gaza, en décembre et en janvier derniers, la Cisjordanie est restée calme – même si certains analystes prévoyaient une explosion de sympathie pour le Hamas, qui contrôle Gaza, accompagnée de violence, voire même une troisième Intifada. « Aucune de ces prédictions ne s’est réalisée », a dit le général, qui a ajouté que les bataillons palestiniens ont autorisé des manifestations pacifiques de solidarité avec le Hamas, mais en maintenant le couvercle sur d’éventuelles actions violentes. « Israël », a-t-il dit, « a gardé profil bas », et aucun Palestinien n’a été tué en Cisjordanie durant le carnage, pendant trois semaines à Gaza.

Dayton a indiqué que le plus gros du boulot qu’il a accompli a concerné la Cisjordanie, après la prise de contrôle de Gaza par le Hamas, en juin 2007. « Ce que nous avons créé, ce sont des ‘hommes nouveaux’ », a-t-il ajouté sobrement.

Venons-en à l’avertissement. Reconnaissant qu’en organisant et en entraînant des milliers de soldats palestiniens, encadrés par de vrais professionnels, il est en train de créer, de fait, une armée nationaliste, Dayton a averti ses quelque cinq cents auditeurs du Winep que ces troupes ne pourront être contrôlées que pendant un certain temps. « Avec les grands espoirs viennent les gros risques », a-t-il dit. « On peut vous amuser pendant un maximum de deux ans  en vous disant que vous êtes en train de créer un État, si ça n’est pas réellement le cas,». A mes oreilles, tout au moins, ce subtil avertissement veut dire que si un progrès concret n’était pas réalisé dans la voie de la création d’un État palestinien, les troupes palestiniennes que Dayton est en train de mettre sur pied pourraient elles-mêmes entrer en rébellion.

Dayton répondait à une question de Paul Wolfowitz, l’ancien secrétaire adjoint à la Défense néoconservateur, qui est devenu un pilier de l’American Enterprise Institute, une institution sous emprise néoconservatrice. Celui-ci lui avait demandé : « Quelle proportion des Palestiniens voit en vos hommes des collaborateurs ? » Répondant à Wolfowitz, le général a reconnu que le Hamas et ses sympathisants accusent les bataillons palestiniens d’être des « supplétifs de l’occupation israélienne ». Mais il a souligné que chacun de ses hommes est persuadé de lutter pour une Palestine indépendante. Le message subliminal : les USA et Israël ont intérêt à tenir leurs promesses. D’où le compte à rebours de deux ans… Ce qui, à mes yeux, colle pile-poil avec le calendrier de l’administration Obama.

Ah, et puis, aussi, ceci : le Général Dayton rempile, en Cisjordanie. Vous avez deviné pour combien de temps ? Exactement : deux ans !


Le Général Keith Dayton salue "ses" hommes lors d'une visite à la Mouqataa le 17 décembre 2007.  Photo AFP/ Getty Images


Source : The Nation - US General Builds A Palestinian Army

Article original publié le 10/5/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, le réviseur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=7629&lg=fr


Samedi 16 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par redk le 16/05/2009 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un beau coup tordue concocté par l'axe amircanosioniste, ils comptes surement que les "supplétifs" deviennent les suppliciers des palestiniens, un rab pour l'entité nazisioniste qui n'es pas rassasier de ses massacres, des spoliations et les autres innombrable atteintes a la dignité et aux droits du peuple palestiniens.

2.Posté par Aigle le 16/05/2009 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils peuvent faire autant de think tank et de strategies toutes aussi cretines les un e que les autres ....ils seront balayés comme on balaie les dechets de devant chez soi ...

3.Posté par tarik le 16/05/2009 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui oui c'est cela ...ils seront balayés promis jure !! SEULEMENT voilà entretemps c'est les musulmans qui se font balayer et d'içi qu'ils prennent conscience de leur etat de SOUMIS ben...on n'a qu'a patienter encore 4 ou 5 siecles ( temps mis par les europeens pour arriver où ils en sont aujourd'hui )
les Palestiniens sont en GENERAL tous des traitres a quelques exceptions pres ( Hammas) y a qu'a voir la multitude des soi disants partis revolutionnaires où ils en sont aujourd'hui : tous des parasites soit en syrie soit dans d'autres pays !
c'est triste mais c'est comme ça!

4.Posté par PREDICATEUR le 16/05/2009 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

isramericain, oui ! Mais PROTOCOLISTE d'abord !

5.Posté par Boycott 729 le 16/05/2009 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que je souhaite, c'est qu'un jour ces mêmes bataillons se retourneront contre "leurs maîtres", d'ailleurs c'est ce qu'Israel craint d'après cet article, ça s'est déjà produits ailleurs ce genre de phènomène .

6.Posté par Paradisial le 16/05/2009 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils osent espérer créer des harkis, mais ils se leurrent, les traitres ne feront pas long feu en Palestine.

Ce sont des hommes comme ceux du hamas qui libéreront la Palestine.

Le jour où la Palestine se libérera, les mahmoud abbas se réfugieront en Suisse, puisque ce genre d'homme n'est pas du type nationaliste, ils ne sont bons qu'à accomplir les mauvaises besognes.

7.Posté par Virgile le 16/05/2009 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le WINEP n'est qu'une variante de l'AIPAC et du JINSA (ce dernier "manage" Dick Cheney et ses SMP en organisant des attentats "false flag" dans tout l'Orient, le Caucase, l'Amérique Latine et l'Afrique. (sources Réseaux Voltaire, Mondialisation.ca)
Le plan en vigeur aux USA est bien le PNAC (hégémonie internationale par la force, un véritable "Mein Kampf moderne !) où tous les coups tordus sont permis. Derrière toutes ces vitrines, il s'agit bien de l'application du PSS, pour ceux qui savent le lire attentivement.
En réalité, il n'y aura jamais "d'Etat Palestinien". Rotschild et ses réseaux y veillent pour entretenir de juteux profits sur ces stratégies meurtrières de tension. Il y aura tout au plus une sorte de "dominion" à la britanique mais les sionistes contrôleront tout. Une sorte de Kosovo bon marché sous haute surveillance.
Reste à savoir ce que deviendra le sionisme puisqu'Albert PIKE nous a annoncé tous les tenants et aboutissants des diverses manigances illuminati (guerres mondiales, Gouvernement Mondial, etc.).
Dans tous les cas, L'Orient est sur une poudrière tout comme les Balkans du temps des Judéo-bolchéviques soviétiques. Les "spécialsites en attentats se sont "déplacés" de l'Irak au Pakistan mais soyez sûr qu'ils nous préparent encore des saloperies pour les Palestiniens, déjà anéantis par notre silence occidental civilisé, s'ils n'arrivent pas à se venger et à pulvériser l'Iran, dernier bastion non encore sous contrôle total des illuminati sionistes.
Dans ce merdier mondial parfaitement organisé et planifié, combien de temps encore allons-nous prolonger ce Munich de l'abominable ? Combien de temps laisserons-nous tous ces criminels de guerre et contre l'humanité en liberté et asservir nos libertés et nos consciences ? Des centaines de millions d'humains souffrent à cause d'une poignée de cinglés, de banquiers internationaux insassiables et démoniaques, par pur profit et perversion. (famines, épidémies, etc.) Jusqu'à quand supporterons-nous l'insupportable ?
C'est kafkaïen !

8.Posté par Mincealors. le 17/05/2009 02:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle époque épique ! Des Américains qui mettent sur pied des "gardes-chiourmes" palestiniens occupés par des israéliens et formés en Jordanie ! Ouf !
Ah!, j'allais oublier : les Européens et les bédouins milliardaires du désert "crachent au bassinet" . C'est quoi, ce merdier me diriez-vous ?! Et, vous aurez raison. Ben, c'est tout simplement leur NOM ( Nouvel Ordre de Mickey ). Et, n'allez pas croire qu'on nous prend pour des cons !
Pauvres Palestiniens ! Ils ont faim ? Donnez leur Disneyland !

9.Posté par -*REZ le 17/05/2009 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Redacted
Résumé : FILM A VOIR AUSSI SUR TERRE POUR CEUX QUI ON LE TEMPS
ATTENTION POUR LES PLUS DE 18 ANS AUSSI OUI PLUS QUE SUR .... VUE LE FILM
PLUS QUE 18 ANS UNIQUEMENT ADULTE PAS POUR LES AUTRE .............

Redacted, qui raconte une histoire fictive inspirée de faits réels, est une expérience unique qui nous obligera à réexaminer de manière radicale les filtres à travers lesquels nous voyons et acceptons les événements mondiaux, le pouvoir de l'image médiatisée et l'influence exercée par la présentation des images sur ce que nous pensons et ce que nous croyons. REDACTED s'appuie sur toute une variété de sources tirées d'un matériau existant – journaux intimes en vidéo, documentaires, images de vidéosurveillance, témoignages en ligne, sujets sur l'actualité – pour faire des observations sur le décalage extrême qui existe entre la surface d'une image d'une part et la réalité des idées et la vérité d'autre part, particulièrement en période de conflit. Redacted se concentre sur un petit groupe de soldats américains en garnison à un poste de contrôle en Irak. La succession de points de vue différents permet de confronter l'expérience de ces jeunes hommes sous pression, de journalistes et collaborateurs des médias avec celle de la communauté irakienne locale afin de faire la lumière sur les conséquences désastreuses que le conflit actuel et leur rencontre fortuite ont eues sur chacun d'eux. POUR QUOI Barack Obama - Wikipédia
Barack Hussein Obama II, né le 4 août 1961 à Honolulu, dans l'État d'Hawaii, est le 44 e et actuel président des États-Unis d'Amérique. .
VOULANT PAS DE PHOTOS AUSSI SUR LEUR GUERRE AUSSI


10.Posté par dik le 17/05/2009 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci REZ pour le lien : Un film époustouflant. Poignant mais si triste. Tout le long de la projection, je n'ai pu m'empêcher de mettre cette histoire sur un plateau et, sur l'autre plateau, tout ce que je sais sur l'Amérique: la science, la démocratie, le bien-être, l'art et la beauté. Ces derniers n'étaient plus que des leurres, à en pleurer! Quelle morale en tirer?
L' Amérique a besoin d'un modérateur de poids. Un vrai. Et l'Europe, son allié, devrait voir où elle risque d'atterrir en suivant l'Amérique de si près! L'Amérique perd son âme!

11.Posté par rachi le 17/05/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à REZ
Film passé inaperçu et pour cause... le quotidien des soldats amerloques en Irak et le quotidien d'une population civile. Les faits relatés sont hélas bien vrais!
Merci REZ.

12.Posté par Boycott 729 le 17/05/2009 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci REZ

On devrait envoyer ce film à nos chers médias français qui veulent à tout prix véhiculer l'dée des veleureux américains qui veulent instaurer la sécurité dans les pays "barbares" et combattre le "terrorisme".

l'histoire du frère du "soldat", le joker comme il l'appelle est très revélatrice, ça démontre bien le complot de ces monstres.

A alterinfo, vous devriez diffuser ce film dans le site, histoire de dire aux médias tradionnelles qu'on est pas dupe de croire vos salades.

Merci encore une fois REZ


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires