RELIGIONS ET CROYANCES

Un film et une conversion : L'Europe commence-t-elle à résister ?


Dans la même rubrique:
< >


Traduit par I.A.
Samedi 5 Avril 2008

Un film et une conversion : L'Europe commence-t-elle à résister ?

Il y a un peu plus de deux mois, une émission de radio Courtoisie, la radio de la pensée pas franchement antiraciste en France, présentait un livre intitulé « L’assaut sur l’Occident Chrétien ». Les intervenants parlaient de la nécessité d’organiser des actions de « résistance » en France contre l’invasion islamique, contre ce péril ou ce virus vert qui menace la France et l’Europe.

Selon ces intervenants, ce souci de « résistance » ne concernait pas que les auditeurs traditionnels de la radio, mais était aussi partagé par quelques « grandes familles juives françaises ».

Et voilà qu’un grand journal israélien « Le Jérusalem Post », sous la plume d’un célèbre journaliste sioniste étatsunien, Daniel Pipes, appelle de ses vœux cette « résistance » en Europe et se réjouit des signes qui montrent que les « Européens indigènes » commencent à s’impatienter et à mener des vraies actions de « résistance ».

Pipes met l’accent sur deux événements spectaculaires qui montrent que cette « résistance » est en marche : La sortie du film « Fitna » de Geert Wilders, un député néerlandais d’extrême droite, un film destiné à diaboliser par des images chocs et des versets coraniques hors contexte. Et surtout le baptême célébré en grande pompe par le Pape Benoit XVI en personne, de Magdi Allam, un journaliste italien d’origine égyptienne, né musulman, et qui s’est converti au Catholicisme. Ce journaliste s’est illustré par des articles violents contre l’Islam et les musulmans.

Imaginez un instant que la personne convertie soit un Juif aux écrits farouchement antisionistes, quelqu’un de ceux que les sionistes traitent comme un Juif ayant la haine de soi. Est-ce que le Pape va célébrer son baptême devant toutes les caméras ? Et quelle serait la réaction de ces sionistes ? Et si en plus ce converti avait de la haine contre les Juifs et le Judaïsme ? Imaginez le tollé mondial !

Finalement, l’auteur n’oublie surtout pas de souligner l’essentiel. C’est que ce qui relie ces deux personnes, en plus de leur haine de l’Islam, c’est leur amitié pour Israël et les Juifs. Magdi Allam est notamment l’auteur d’un livre en italien intitulé « Viva Israele ».

Nous voilà donc devant une alliance contre-nature. Voilà les descendants des ennemis d’hier : des Juifs sionistes pour qui les Juifs avaient une vie de misère matérielle et morale en Europe, des Européens de la droite et de l’extrême droite racistes et jadis notoirement antisémites, et des représentants du Vatican qui, jusqu’à 1965 et le concile du Vatican II, considérait les Juifs comme responsables des malheurs qui s’étaient abattus sur le Christ et les présentait comme le « peuple déicide », les voilà tous unis devant un ennemi imaginaire et entièrement fabriqué, qu’est l’Islam, contre lequel ils appellent à lancer ces actions de « résistance »

Et ils « résistent » contre quoi en fait ? Mais contre rien du tout. Que des phénomènes humains qui nécessitent tout simplement des efforts de dialogue, de compréhension et de compromis mutuels, des réponses adéquates, raisonnées et de bon sens aux questions précises, au lieu d’imaginer des fantômes inexistants et d’en tomber malades.

Heureusement, cet ennemi n’existe que dans leurs têtes, et l’écrasante majorité des Européens et même de l’ensemble des êtres humains, quelque soient leurs confessions, ne sont pas dupes. L’échange et le mélange culturel et ethnique ont déjà commencé. Les gens se rencontrent, se connaissent et se reconnaissent. Et tôt ou tard, cette campagne de haine se retournera contre ses auteurs, et cette alliance artificielle finira par imploser. Ces gens là le savent très bien et cela ne fait que les énerver de plus en plus.

Un film et une conversion : L’Europe commence-t-elle à résister ?

Par Daniel Pipes

Jérusalem Post

Le 2 avril 2008

Quelques analystes de l’Islam dans l’Europe Occidentale prétendent que l’Europe ne peut échapper à son sort Eurabien (Eurabia est un livre de Bat Ye’or, de son vrai nom Giselle Littman, une historienne juive britannique d’origine égyptienne. Il fut publié en février 2005 où elle développe une thèse que les gouvernements européens, dont particulièrement la France, mènent une politique étrangère en faveur des régimes arabes moyen-orientaux, et renforçant les minorités islamiques en croissance en Europe, ce qui conduit à transformer l’Europe en une sorte d’Eurabie, une annexe du monde arabo-musulman antichrétien, antisémite, antioccidental et antiaméricain, Ndt), que les tendances de la dernière moitié du siècle passé vont continuer jusqu’à ce que les Musulmans deviennent une population majoritaire et que la loi islamique (la Charia) s’impose.

Je ne suis pas d’accord, et j’affirme qu'il existe une autre voie que le continent pourrait prendre, c’est celle de la résistance à l’Islamisation et la réaffirmation de ses valeurs traditionnelles.

Les Européens indigènes - qui représentent 95 pour cent de la population - peuvent insister sur leurs mœurs et coutumes historiques. S’ils agissent de la sorte, rien ne se mettra dans leur route et personne ne pourra les arrêter.

En effet, les Européens montrent clairement des signes d'impatience face à la Charia rampante. La loi en France qui interdit le hidjab à l’école publique est un signe de réticence à accepter le mode islamique, tout comme les efforts pour interdire les bourqas, les mosquées et les minarets. A travers toute l'Europe occidentale, les partis anti-immigrés gagnent, généralement, en popularité.

Cette résistance a pris un tour nouveau, la semaine dernière, avec deux événements spectaculaires.

Tout d'abord, le 22 mars, le Pape Benoît XVI en personne, a baptisé, confirmé, et donné l'Eucharistie à Magdi Allam, une personne de 56 ans, née musulmane et d’origine égyptienne, et qui vit en Italie depuis longtemps, où il est rédacteur en chef au journal « Corriere della Sera », et un auteur bien connu. Allam a pris le deuxième prénom de Cristiano. La cérémonie de conversion à la religion catholique n’aurait pas pu avoir une plus grande publicité, en ayant lieu pendant le service de la nuit à la basilique Saint-Pierre, à la veille du dimanche de Pâques, avec une couverture exhaustive du Vatican et de nombreuses autres chaînes de télévision.

Suite à sa conversion, Allam a fait une déclaration incendiaire dans laquelle il affirmait qu'au-delà « du phénomène de l'extrémisme islamique et du terrorisme qui est apparu à un niveau mondial, la racine du mal est inhérente à un Islam qui est physiologiquement violent et historiquement conflictuel ».

En d'autres termes, le problème n'est pas seulement l'Islamisme, mais l'Islam lui-même. Un commentateur au nom de « Spengler » du journal « Asia Times », va jusqu'à dire qu’Allam « présente une menace existentielle au mode de vie musulman », parce qu'il « est d’accord avec ses anciens coreligionnaires en rejetant la culture dégradée de l'Occident moderne, mais il leur offre quelque chose de tout à fait différent : une religion fondée sur l'amour ».

Et puis, le 27 mars dernier, Geert Wilders, 44 ans, sort son très attendu film de 15 minutes, « Fitna », qui montre certains des versets les plus belliqueux du Coran, suivis par des actions en accord avec ces versets, menées par des Islamistes ces dernières années.


La conclusion est évidente : les Islamistes agissent simplement en accord avec leurs textes. Avec les mêmes mots d’Allam, Wilders affirme également que « la racine du mal est inhérente » à l'Islam.

CONTRAIREMENT à ALLAM et Wilders, je fais la distinction entre l’Islam et l’Islamisme, mais je crois qu'il est essentiel que leurs idées soient écoutées, sans vitupération ou sanction. Un débat honnête sur l'Islam doit avoir lieu.


Si la conversion d’Allam a été une surprise et le film de Wilders a mis trois mois avant de sortir, dans les deux cas, l'agressivité, les réactions violentes qui ont suivi des critiques précédents de l'Islam n'ont pas eu lieu.

Selon le journal du « Los Angeles Times », la police néerlandaise a contacté les imams pour évaluer les réactions dans les mosquées de la ville et a trouvé, selon le porte-parole de la police, Arnold Aben, que « c’est plus calme que d'habitude aujourd'hui. Comme si c’était un jour férié ». Au Pakistan, un rassemblement contre le film n'a attiré que quelques dizaines de manifestants.

Cette réaction relativement limitée souligne le fait que les menaces musulmanes ont suffi pour causer la censure. Le premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende a dénoncé « Fitna », et après que 3,6 millions de visiteurs l’aient visionné sur le site britannique LiveLeak.com, la compagnie a annoncé que « suite à des menaces d'une extrême gravité, adressées à notre personnel... LiveLeak n’a plus d’autre choix que de retirer « Fitna » de ses serveurs ». (Toutefois, deux jours plus tard, LiveLeak a de nouveau posté le film).

Trois points de similarité méritent d’être soulignés : Tous les deux, Allam (auteur d'un livre intitulé « Viva Israele »), et Wilders (dont le film met l'accent sur la violence des Musulmans envers les Juifs), se lèvent pour défendre Israël et les Juifs ; les menaces des Musulmans contre leurs vies les ont forcés à vivre, durant des années, sous la protection policière de l'état ; et plus profondément, tous les deux partagent une passion pour la civilisation européenne.

En effet, Allam et Wilders peuvent représenter l'avant-garde d'une réaffirmation chrétienne/libérale des valeurs européennes. Il est trop tôt pour prédire, mais ces braves et loyaux individus pourraient donner un élan crucial à tous ceux qui souhaitent la préservation de l'identité historique du continent.

http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1207159745699&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull



Dimanche 6 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par roland le 05/04/2008 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"l'occident chrétien" ? ils veulent rire là! il est déjà mort et enterré. l'Occident n'est plus chrétien pour un sou (ils auraient fit "l'Occident athée", ou "l'Occident psychanalysé" là on aurait compris) :
qu'ils essayent seulement de pousser la porte d'une église, et ils verront si l'Occident est encore chrétien!!!
il est de nos jours aussi peu chrétien que l'URSS sous le communisme; (moins en fait, on l'a bien vu quand en 1990 les russes se sont mis à rouvrir les églises il y a plein de gens qui y sont allé).

2.Posté par fred is back le 05/04/2008 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Roland : tu te trompes lourdement, l'occident est encore chrétien ! Comme le disait jésus il n'est pas nécessaire de se mettre au premier rang des églises pour prier dieu et reconnaitre ses valeurs. C'est seul face à lui, dans sa chambre que l'on prie dieu dans le secret. Les églises n'ont plus de chrétienne que le nom. Depuis fort longtemps, et notamment le concile de Nicée, que le chisme prédit par le christ est apparut. La multiplication des statuts de saints, le culte à la vierge marie, la trinité, l’immortalité de l’âme sont autant de payenneries amalgamées à la vraie foi pour la faire disparaître. Plus encore, les valeurs chrétiennes sont encore la base de notre système légal de justice. La liberté, la séparation de l’église et de l’état que Jésus appelait de ces veux expliquant que les pouvoirs temporels appartenaient au méchant. Si l’on prie « que ton règne vienne » c’est bien que pour l’instant il ne s’exerce pas sur terre. La question initial n’étant pas « le bien, le mal » mais plutôt, les hommes doivent’ ils se gouverner seul ou s’en remettre à dieu ? Le pécher originel, ce n’est pas tant l’homme qui offence dieux, que l’homme qui choisi de se diriger tout seul. Pour l’instant et de puis des millénaires, ils se gouvernent seul. Si l’on regarde un peu l’histoire, on s’aperçoit sans peine que la direction du monde par les hommes n’a apporté que haines, malheurs, désolations, jalousies, pleurs, maladie, et même transmissions des vices de génération en génération. Depuis le début de l’histoire nous avons donc essayé toutes les formes de gouvernements au presque. Il nous reste à essayer le gouvernement mondial. Il me semble qu’il se met en place petit à petit et que tous les extrémismes actuels ont cette visée. Alors être chrétien, ce n’est pas forcément aller dans les églises, c’est 2000 ans d’histoires, de culture (pas toujours bonne) qui nous ont façonnée et nous façonne chaque jours. C’est l’histoire de « tendre l’autre joue » qui nous apprend à réaliser nos propres fautes en pardonnant celle des autres. C’est ce qui donne des circonstances atténuantes à un individu dans un procès. C’est que chacun sera juger différemment selon son parcourt et non selon un code établit par des sages, un dieu ou un prophète. C’est ce qui fait que nous sommes des individus séparés et responsables individuellement, qui tendons à nous amélioré chaque jour. Donc la cohabitation avec l’islam n’est pas en soi un problème. Le problème du monde actuel c’est qu’un pays ruiné mais le plus armé du monde, à très bien compris comment exploité les failles des religions pour en faire un outil de confrontation. Le pire c’est que ça marche des deux cotés. Les églises nazévangéliques américaines fanatisent leurs fidèles tout autant que certains islamistes, a précisé, souvent aidés par les américains. Et le problème du problème, c’est que, pour ne pas décevoir sa communauté, tant d’un coté que de l’autre, aucune personne raisonnable n’élève la voix pour dénoncer ces dérives. Comme au temps de la guerre froide, deux haines s’autoalimentent. La nouveauté du problème, c’est que c’est sur un fond de religion, et que toute religion peut fabriquer du fanatisme. Et le problème du problème, du problème, c’est que dans très peut de temps, l’arme atomique sera répandue dans beaucoup de pays. Que se passera-t-il, quand au paroxysme de la bêtise, ces fanatiques nous feront nous affronter ?
En tout état de cause, nous aurons une réponse. Dieu existe-t-il ?
Pour étudier ce genre de questionnement personnel depuis longtemps, je me suis aperçu que l’ensemble des civilisations humaines arrêtaient l’histoire à notre époque. Les égyptiens, les mayas, les chrétiens, les musulmans, les juifs on soit calculé mathématiquement ou prédit prophétiquement, un changement pour notre époque. Nous verrons bien ce qu’il advient, l’important c’est de faire de notre mieux pour vive avec les autres.

3.Posté par JULIEN le 05/04/2008 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on pense que Jean Paul 2 , le pape a laissé des milliards d' euros pour metrre fin à l' Islam, on voit ce que ça donne comme Paix.
Pas étonnant que les gens voient que la paix et le pape sont incompatibles !!!!
La course vers la vérité doit laisser la chrétienté loin derrière !

4.Posté par mouemina le 06/04/2008 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'occident a rompu avec le ciel en déclarant son athéiseme , il a perdu la vie d'iici bas et la vie d'après -son attachement au pouvoir matérialiste - résultats:(égoisme, suicide, violene sans limite ,agression, le gros dévore le petit comme dans une jungle )
les musulmans facinés par la tehnologie de l'occident du 2Oe s. Suivent et font les même erreurs l'influence les aveuglent jusqu'à oublier leur dogme ajouter à cela la guerre contre l'islam (sauf celui qui a la miséricorde de dieu)
Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit en ce sens que, viendra un temps où la condition de celui qui voudra rester ferme sur sa religion sera comparable à celle d'un homme qui tient une braise dans la paume de sa main. (Tirmidhi)

5.Posté par Perlunione le 06/04/2008 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne dites pas n'importe quoi, Jean Paul 2 a été l'un des seuls à faire beaucoup de main tendu pour un dialogue religieux, vos accusations sont gratuites et fausses.
Au lieu de parler d'occident qui est athée ou religieux, parlez par pays. Car la situation religieuse est très différente entre l'Italie, la France, La Roumanie ou l'Amérique... (pays pris aux hasard mais ça reste véridique).
Ceux qui cherche une vérité, au contraire, doivent (si ils le veulent) regarder le message de la Bible, ainsi que regarder l'histoire chrétienne sans rester sensible aux même histoires maintes fois ressortis à son encontre. Comme on dit on ne retient que ce que l'on veut retenir.
(Notez que jamais auparavant je n'ai dit sur ce site, que la vérité est le christianisme car je respecte les choix des autres, jamais je ne l'avais dit mais à force de lire le genre de phrase "La course vers la vérité doit laisser la chrétienté loin derrière !" qui exprime clairement vos intentions, je suis rentré pour une fois dans ce jeu)

6.Posté par fred is back le 07/04/2008 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Julien: explique un peut pourquoi il dépenserait des milliard alors que en embrassant le Coran, Jean-Paul II lui reconnait une inspiration divine. Mohammed serait donc un "vrai" prophète! Le Pape a embrassé en public le Coran, pour montrer l'égalité des religions. Image ici : http://esaie.free.fr/chretiens1/pape.htm

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires