Proche et Moyen-Orient

Un face-à-face dangereux entre Kurdes et Arabes



Jeudi 16 Juillet 2009

Un face-à-face dangereux entre Kurdes et Arabes
Malgré une médiation américaine, le conflit territorial entre Bagdad et la région autonome du Kurdistan est dans une impasse dangereuse risquant de dégénérer en affrontements armés sans le début d'un dialogue sérieux, préviennent acteurs politiques et experts.
   L'administration américaine a rapidement pris conscience du danger du statu quo dans le nord de l'Irak, où les incidents entre les Peshmergas kurdes et l'armée irakienne ne sont pas rares sur une frontière invisible de l'Iran à la Syrie.
   Non seulement le dialogue est au point mort entre Bagdad et Erbil, la capitale du Kurdistan, mais les deux camps multiplient les provocations et usent d'une rhétorique incendiaire, contribuant à envenimer la situation.
   Personne ne veut "la guerre", explique un diplomate occidental de premier rang. "Mais quand il existe de sérieuses tensions et que les gens sont extrêmement bien armés, quelque chose peut facilement arriver", insiste-t-il.
   Comme l'ont montré des incidents en début d'année, le "face-à-face tendu pourrait déclencher par inadvertance un conflit plus large en l'absence d'une communication rapide, précise et d'une direction politique forte", souligne le groupe de réflexion International Crisis Group (ICG) dans un récent rapport.
   Invoquant la lutte contre le terrorisme et la défense des infrastructures pétrolières, Bagdad a envoyé à l'été 2008 des milliers de soldats dans les zones disputées , où les Peshmergas ont pris position depuis 2003.
   Le gouvernement de Nouri al-Maliki a notamment déployé sa 12ème division à Kirkouk et placé à sa tête le général Abdel Amir al-Zaydi, un ancien officier baassiste de Saddam Hussein. Une attaque frontale pour les Kurdes.
   Décidés à ne pas lâcher d'un pouce, ils ont voté le 24 juin une constitution qui prévoit d'intégrer au Kurdistan les zones mixtes contestées, notamment la province de Kirkouk.
   "Kirkouk est kurde comme Erbil, Souleimaniyah ou Dohuk et fait partie du Kurdistan. Tous les documents historiques et géographiques le prouvent", a encore martelé mardi Massoud Barzani.
   Côté arabe, la colère gronde, unissant sunnites et chiites. "La constitution kurde nous rend furieux car elle est la première étape d'un projet de sécession", assure à l'AFP Salah al-Obeidi, porte-parole du mouvement sadriste chiite.
   Quant à la minorité turcomane, opposée aux projets du Kurdistan, elle veut créer des milices armées, pour, officiellement, se défendre face aux fréquents attentats qui la frappent.
   Ce conflit territorial est d'autant plus difficile à résoudre qu'il repose de chaque côté "sur une énorme question existentielle", résume le diplomate occidental.
   "D'un côté, les Kurdes parlent de leur propre survie: +Les arabes vont-ils revenir et faire ce qu'ils n'ont pas réussi (sous Saddam)? + alors que le reste de l'Irak se demande si les Kurdes vont empêcher un Etat irakien viable" d'exister.
   Appuyé dans ses efforts par Washington, l'ONU favorise une solution médiane prévoyant par exemple un statut spécial pour Kirkouk qui aurait des liens institutionnels à la fois avec les pouvoirs central et régional kurde.
   Mais l'intransigeance des acteurs, surtout de Massoud Barzani, à qui l'on prête un tempérament coléreux, bloque tout progrès, d'autant que les Etats-Unis et les pays proches des kurdes comme la France, à travers son chef de la diplomatie Bernard Kouchner, manquent de franchise, selon le diplomate.
   "Personne ne regarde Massoud Barzani dans les yeux pour lui dire (...): arrêtez de faire monter la tension".
   "La meilleure façon de faire baisser la tension serait de créer un dialogue sérieux entre Bagdad et Erbil", reprend le député indépendant kurde, Mahmoud Othman. Problème: "Tout le monde parle de pourparlers mais personne ne prend de réelle initiative".

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 16 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par fafar le 16/07/2009 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faut les prendre en tenaille , au nord par les turcs , et tout le reste autour , par les autres armees (iran-syrie-irak) et les mettre au pas ces kurdes , l'irak doit rester irakien , fier et indivisible (kurdistan ???? cest quoi ca , un reve surement

2.Posté par jean le 16/07/2009 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

farfar seriez-vous un de ces ultra-nationalistes turcs bornés et incapables de voir plus loin que le bout de leur gros nez?Les prendre en "tenaille",c'est ce que cherchent à faire depuis des décennies les dictatures turque,arabes et iranienne,en vain heureusement.Le peuple kurde vit sur ces terres depuis des millénaires et leur présence est attestée bien avant celle des turcs et des arabes qui les ont envahis et massacrés durant des décennies.
Mais ce temps est révolu en Irak où les Arabes doivent tenir compte de la nouvelle donne kurde.
Idem pour les tyranies turque,syrienne et iranienne qui savent que désormais la problématique n'est plus celle d'il y a 20 ans,et que la repression que vous continuez à mener ne servira pas à mettre à genoux ce peuple qui se bat courageusement pour ses droits humains et culturels.


3.Posté par VIRGILE le 16/07/2009 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est beaucoup de manip. pour entretenir le business rotschildien de la guerre (ventes d'armes, de drogues, de prostituées, etc.);

Sachez tout de même que c'est la Cia/Mossad qui arment et entrainent les Kurdes (notamment le PKK contre la Turquie en sous-main), tout en feignant de bonnes relations diplomatiques et commerciales avec la Turquie. A vomir.

Oui, ces fils du diable. ne reculent devant rien pour le business et le contrôle de la région.
info:
Qui tire les ficelles du PKK ? http://www.voltairenet.org/article152634.html

4.Posté par Electron Libre le 17/07/2009 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amis Irakiens et Kurdes , ne tombé pas dans le jeu stratégique des multinationales des banquiers, de l'armement et des pharmaceutiques , vous seriez tout les deux les perdants . Il est vrai que la haine et l'orgueil assombrie les cœurs et les perceptions , le passé appartiens au passé , évitez a tout prix les confrontations sinon vous ferez votre malheur et le bonheur de tout ceux qui en tirerons profit , enfin bref je ne suis qu'un simple citoyen du monde ni irakien ni kurde , mais j'ai de la peine quand je vois des frères (humains) s'entretuer et que ceux qui en tire profit sont tjs les memes satanistes qui se tordent de rire a la vue de votre naiveté et petitesse de votre perception et compréhension et sourissent a la vue des cadavres d'enfants ,vieillard etc etc .... svp evitez cela ! .

merci a ceux qui auront lue et bonne journée .

Paix a tous .

5.Posté par fadi le 17/07/2009 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut reconnaitre que ceci est le resultat du nationalisme arabe riducule qui a chercheé a
imposé sa culture au kurdes alors que eux ils ne le sont pas,et la faute qu' a commis
Kamal attaturk lorsqu'il a accedé au pouvoir en turquie,vraiment c'est iresponsable vu
tout ls conflits qui en resultent.
les kurdes,les bérbéres et bien d'autres ethnies ont le droit indiscutable de vivre leurs cultures et ont le droit d'acceder au pouvoir dans les pays ou ils sont minoritaires et qui
dit le contraire c'est qu'ils les considére inferieure et ça 'est grave.
si ces minorités sont traités de la meme façon que les majorités,je suis convaincu,qu'ils
ne chercherons plus l'autonomie.

6.Posté par Rachidttoi le 17/07/2009 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ FADI

Tu es une vrai girouette toi, tu passes d'un extrême a l'autre.

7.Posté par fadi le 17/07/2009 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Rachidttoti,
pourquoi vous dites cela ?
ce qui compte pour moi c'est le comportement de l'etre et non son appartenance raciale ou
son statut social,si les gouvernements arabo-musilmans avaient bien gérer la diversité ethnique et culturelle de leurs pays,ils n'en seraient pas là ou ils sont maintenant,c.à.d
chaos total et desordre géneral et surtout ils ont ouvert la voix ax mains sionisto-occidentales de s'ingerer dans leurs affaires et de manupiler les uns contre les autres.



Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires