Politique Nationale/Internationale

Un conflit se profile entre Moscou et Washington (expert)


Les relations entre la Russie et les Etats-Unis sont compliquées, et les deux pays risquent d'entrer en conflit dans certains domaines, a indiqué à RIA Novosti mercredi Sergueï Rogov, directeur de l'Institut des Etats-Unis et du Canada.


RIA Novosti
Mercredi 12 Juillet 2006



Pour l'instant, les relations entre Moscou et Washington s'appuient essentiellement sur les rapports personnels entre les présidents George Bush et Vladimir Poutine, a souligné l'expert, interrogé en prévision de la prochaine rencontre des deux leaders à Saint-Pétersbourg, à la veille du sommet du G8.

"J'espère que cette rencontre ne sera pas formelle", a-t-il dit, faisant ressortir que la confiance mutuelle entre les deux présidents ne suffisait pas pour construire des relations durables.

L'analyste a également exprimé l'espoir que l'entretien à Saint-Pétersbourg permettrait de stabiliser la situation et de rapprocher les positions des deux pays à l'égard des problèmes de la Corée du Nord et de l'Iran, et aboutirait à des initiatives concrètes susceptibles d'améliorer les relations russo-américaines.

Les deux parties reconnaissent la nécessité de proroger certaines dispositions du traité START dont le délai expire, selon M. Rogov.

Il peut s'agir des dispositions concernant la vérification et le contrôle, a-t-il précisé. La Russie et les Etats-Unis pourraient également rapprocher leurs positions à l'égard des questions les plus litigieuses relatives à la non-prolifération des armes nucléaires, et en premier lieu à la situation en Corée du Nord et en Iran. La Russie et les Etats-Unis participent aux négociations sur les deux problèmes, ce qui constitue une raison supplémentaire pour s'entendre, a souligné l'expert.

Dans le domaine économique, il existe également des sphères de coopération bilatérale pour Moscou et Washington, avant tout le secteur énergétique et en particulier l'énergie nucléaire, selon lui.


Mercredi 12 Juillet 2006


Commentaires

1.Posté par Blaïd le 13/07/2006 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Les relations entre la Russie et les Etats-Unis sont compliquées, et les deux pays risquent d'entrer en conflit dans certains domaines, a indiqué à RIA Novosti mercredi Sergueï Rogov, directeur de l'Institut des Etats-Unis et du Canada. »
Il faut être fatigué ou avoir bu un peu trop pour dire des sottises pareilles. Depuis quand les relations entre la Russie et les USA étaient simples ? Et c’est justement parce que les deux pays sont en conflit dans plusieurs domaines que le monde marche à merveille. Pour dire que « les relations entre Moscou et Washington s'appuient essentiellement sur les rapports personnels entre les présidents George Bush et Vladimir Poutine », c’est une grosse erreur d’analyse. Les rapports personnels dans les relations de ce genre sont quasiment nuls. La seule chose qui pourrait générer un semblant d’entente entre les deux hommes, c’est l’échange de silence au sujet des grandes questions d’actualité. Du genre : Je ferme ma gueule sur le Tchétchénie, tu te la boucles sur l’Afghanistan.
Quant à la rencontre des deux leaders à Saint-Pétersbourg, à la veille du sommet du G8, elle ne sera pas simple. Il y a le dossier iranien, les attaques israéliennes, le gaz vers l’Europe et l’arrivée de l’Algérie sur le marché, sans oublier les problèmes liés à la Corée du Nord qui n’inquiètent pas la Russie en tout cas.
Pour le dossier iranien, il n’y aura jamais d’entente pour une raison simple : La Russie a beaucoup à perdre si L’Iran arrête son activité nucléaire. Si Poutine acceptait un compromis, il perdrait un pilier stratégique, et au profit même de son rival, la Chine ! Et puis, que donneraient les USA pour satisfaire la Russie ? Rien entre leurs mains en ce moment.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires