Politique Nationale/Internationale

Un colistier nommé Biden



Lundi 25 Août 2008

Un colistier nommé Biden
Le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine, Barack Obama, a annoncé, samedi, le nom de son colistier, qui assumera la vice-Présidence, en cas de victoire, c'est Joseph Biden. Celui-ci est un vétéran du Sénat et un spécialiste des dossiers internationaux. Ce choix a fait l'objet de nombreuses réactions. La sénatrice Hillary Clinton, l'ancienne adversaire de Barack Obama, a soutenu ce choix et le candidat républicain à la Maison Blanche, John McCain, l'a qualifié de judicieux, même si l'équipe de campagne de celui-ci a dénoncé le choix de Joseph Biden comme colistier de Barack Obama, estimant que cela démontrait que ce dernier n'était pas prêt pour la présidence. Ces réactions interviennent, au moment où les derniers délégués démocrates arrivent, à Denver, dans le Colorado, où s'ouvrira, lundi, la convention de leur parti, qui désignera, officiellement, le ticket Obama-Biden, pour conquérir la Maison Blanche. Les partisans de M. Obama espère que Joe Biden, 65 ans, un pilier de la vie politique américaine, Président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, apportera le poids de ses 35 années d'expérience au jeune sénateur de l'Illinois, dans sa bataille électorale contre le camp républicain, qui, ces dernières semaines, n'a pas cessé de mettre en avant l'inexpérience du candidat démocrate en matière de politique étrangère et de défense. Ces attaques ont, d'ailleurs, porté leur fruit, puisque l'écart entre les deux candidats, républicain et démocrate, s'est considérablement réduit dans les sondages. John McCain, qui a, désormais, 70 jours devant lui, pour renverser la vapeur, espère insister sur les faiblesses de son rival et remettre en question ses capacités à commander les forces armées, afin de remporter la présidentielle du mois de novembre. Mais dans cette stratégie, il y a un hic, depuis samedi, puisque le sénateur Obama vient de passer à l'attaque, pour tenter de contrer une ascension dans les sondages de son rival républicain. Le sénateur de l'Illinois compte sur la personnalité de son colistier, candidat à la vice-Présidence, pour booster sa campagne, dans laquelle, Joe Biden doit se monter plus convaincant et soigner davantage son image, notamment, auprès de l'électorat protestant, lui qui appartient à l'église catholique. Par ailleurs, M. Biden, à l'instar de M. Obama, appartient à l'aile libérale du Parti démocrate, et il ne sera, donc, pas chose aisée d'obtenir définitivement les faveurs de l'aile conservatrice du parti. En tout état de cause, un des principaux atouts de Joseph Biden, c'est son opposition à la guerre en Irak et les Démocrates pourraient en tirer profit, dans la dernière ligne droite.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 25 Août 2008


Commentaires

1.Posté par umarsou le 25/08/2008 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

peu importe. bonet blanc = blanc bonet

2.Posté par Gasoil le 25/08/2008 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est Ehud Barak qui était le premier satisfait, quand on connait les penchants sionistes sans limites de Joseph Biden
et en plus il se définit comme juif israélo iraquien.
Le naifs qui pensent que Obama va changer quoi que ce soit peuvent se mettre un doigt dans l'oeil.

3.Posté par tinkietepax le 26/08/2008 05:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wè, dans l'oeil et se gratter ce qu'il leur reste de cerveau par la même occasion ^^

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires