Palestine occupée

Un bol de vie pour Gaza

Campagne pour briser le siège de Gaza


Le « Mouvement libérez Gaza » vient d’annoncer l’arrivée à Larnaca des bateaux de l’espoir : Free Gaza et Liberty (*). La jonction entre les navigateurs partis de Grèce et ceux qui attendaient d’être embarqués à Chypre est désormais faite. La dernière manche décisive va se jouer dans les jours qui viennent.


Jeudi 21 Août 2008

Un bol de vie pour Gaza
Nous avons suivi toutes les péripéties que les organisateurs de ce périple ont eu à surmonter depuis 2006, afin que leur idée audacieuse, de se rendre à Gaza par bateau, se réalise et se transforme en un mouvement capable de soulever sympathie et enthousiasme en Palestine et à travers le monde. Rien n’a pu arrêter jusqu’ici l’action des héroïques initiateurs de cette impressionnante protestation publique contre les conditions de vie indignes imposées aux habitants de Gaza par le siège illégal d’Israël, cautionné par la lâcheté des dirigeants de nos pays « démocratiques ». Rien : - ni les tentatives d’infiltration, de la part de ces tenants du « camp de la paix » qui défendent – de concert avec les représentants du Fatah à l’extérieur - la ligne molle, inconsistante, d’une Autorité palestinienne corrompue qui collabore avec Israël pour combattre la résistance de son peuple au lieu de la soutenir ; - ni les tentatives d’imposer la présence de militants sionistes qui n’étaient pas prêts à signer qu’ils étaient en faveur du retour de tous les Palestiniens expulsés hors de chez eux par Israël ; - ni les menaces constantes, de faire exploser le bateau ; menaces proférées, jour après jour, par des appels téléphoniques de gens parlant hébreu à l’adresse des participants à ce voyage ; - ni les difficultés logistiques et financières de toute nature ; - ni l’indifférence manifestée, dès le début, vis-à-vis de ce projet, par les associations traditionnelles de solidarité francophones et italiennes ; - ni les menaces de la marine israélienne de les arrêter. Rien n’a pu les dissuader. Tous ceux qui les admirent et espèrent leur réussite suivent leur difficile et épuisant périple, en retenant leur souffle. Chacun sait que rien n’est facile quand il s’agit de l’Etat juif d’Israël ; un Etat qui peut compter sur tout un réseau d’organisations et de multiples relais pour alimenter la désinformation. Les yeux sont tournés en ce moment vers Greta Berlin, Paul Larudee, Mary Hugues Thompson, qui n’ont jamais flanché durant ces deux années de préparatifs alors qu’ils connaissaient toutes les difficultés de leur expédition. Les yeux sont tournés vers Hedy Epstein, 84 ans, prête à laisser sa fragile santé dans cette aventure, et dont la présence sur ce bateau montre que le courage et la détermination de quelques uns peut déplacer des montagnes. Les yeux sont tournés vers tous ces merveilleux passagers du Liberty et du Free Gaza, qui disent à Bush, à Olmert, à Sarkozy, à Kouchner, à Solana, au travers de cette belle histoire, et de leur chanson, que, face à ces armées agressives qui prêchent la confrontation et la haine entre les peuples, les peuples eux veulent s’unir et s’aimer. C’est la chanson du Mouvement libérez Gaza. http://www.anis-online.de/office/events/FreeGazaSong.htm Silvia Cattori (*) Voir : http://www.silviacattori.net/article518.html Voir également le site web de Free Gaza : http://www.freegaza.org

http://www.silviacattori.net http://www.silviacattori.net



Vendredi 22 Août 2008


Commentaires

1.Posté par SORAVARDI le 21/08/2008 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pas un mots dans les merdias francais

2.Posté par hélène le 21/08/2008 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n'y a plus de "medias" français, ils sont tous collabo de l'occupation israélienne de notre pays.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires