Conflits et guerres actuelles

Un avant-goût de la loi antiterroriste…


Aujourd’hui, notre Ministre de l’intérieur a encore fait preuve de démagogie et utilisé les services de l’Etat à des fins discutables.
Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, qui devrait détailler l'avant-projet de loi ce soir dans l'émission "Pièces à conviction" sur France 3, avait annoncé cette loi en juillet, après les attentats de Londres.


Alter info
Lundi 26 Septembre 2005

Les attentats de Londres avaient comme objectifs, certes pas le principal, mais devaient ouvrir la voie à des dérives autoritaires et autres abus politiques. Ainsi, les attentats devaient donner lieu à un renforcement de la restriction des libertés individuelles. Une nouvelle chasse aux sorcières où les sorciers sont remplacés par les musulmans. Dans nos articles sur Londres nous attirions l’attention sur le fait que les attentats étaient perpétrés par une organisation hautement plus qualifié que les pseudos et hypothétiques groupes terroristes ‘’islamistes’’. Et, à contrario, que ces actes terroristes à l’instar de ceux de Madrid sont les oeuvres d’officines sous les ordres de personnes proches du pouvoir anglais et espagnol respectivement. Les responsables du 11 mars et du 7 juillet ont bien été initiés par des gouvernements et non par une quelconque organisation terroriste et encore moins islamiste. Les seconds attentats de Londres ont bien été perpétrés par des musulmans, comme nous l’avions souligné dans nos colonnes :
<<Les attentats du 7 juillet n’ont encore révélé tous leurs secrets et motifs. Pourtant les explosions d’aujourd’hui ont une particularité, elles n’ont pas fait de victime, excepté un blessé léger. Je serai assez d’accord avec un scénario qui impliquerait des groupes musulmans exaspérés par les accusations iniques portées à l’encontre de leur communauté… Un forme de mise en garde à Blaire et d’autres qui comme lui ont volontairement menti et continu à le faire en désignant de faux coupables. Dans nos articles, nous avions attirés l’attention sur l’improbabilité des coupables désignés (terrorisme islamisque). Concernant ceux d’aujourd’hui, la probabilité d’une responsabilité de groupe musulmans semble intéressante, des jeunes exaspérés par l’injustice à laquelle ils sont confrontés ; quelques heures après les attentats du 7 juillet, Tony Blair n’avait pas hésité à accuser les hypothétiques groupes terroristes ayant fait allégeance à l’aussi hypothétique Al Quaïda. Pourtant la responsabilité politique exige un peu plus de sérieux et respect des règles. A moins que l’intention soit tout autre, et vouloir désigner sans preuve aucune une partie de ses propres citoyens comme des terroristes potentiels et ainsi ostraciser la communauté musulmane. Cette communauté qui depuis des décennies jouissaient d’une relative liberté. La stratégie de la tension implique la propagation de la crainte de l'Islam et installer la violence au sein des citoyens pour leur faire céder en contre partie d’une sécurité apparente, un peu de leurs libertés déjà bien contenues.>>
(lire la suite de article sur les attentats du 14/07/)

Dans nos deux articles nous attitrions l’attention de nos lecteurs sur les motivations politiques qui sont à l’origines des attentats et les objectifs occultés, comme réduire voir proscrire certaines pratiques de l’Islam.

Mais revenons à notre actualité du jour :
<< ‘’Démantèlement d'une cellule soupçonnée de vouloir commettre des attentats en France ‘’
AFP 26.09.2005
Une cellule islamiste, regroupée autour d'un homme condamné pour son soutien logistique aux attentats de 1995, a été démantelée lundi matin en France par la police, qui la soupçonne d'avoir envisagé d'y perpétrer des attaques terroristes.
Neuf personnes ont été interpellées à Trappes (Yvelines) et Evreux (Eure), dans deux cités sensibles, et des ordinateurs ont été saisis, mais ni arme ni explosif.
Sept personnes étaient directement visées par l'opération, qui fait suite à une enquête menée conjointement par la Direction de surveillance du territoire (DST) et la Direction centrale des Renseignements généraux (DCRG). Deux autres, présentes au moment de l'opération, ont également été arrêtées.
Selon une source proche de l'enquête, cette cellule est "soupçonnée d'avoir eu la volonté de commettre des attentats en France". "Il y avait un mouvement de conspiration, une activité logistique, mais pas de projet identifié", ajoute-t-on. >>

Je ne veux pas revenir sur les responsabilités supposées des individus arrêtés à coup de projecteurs médiatiques. Pourquoi ces arrestations ont-elles eu lieu aujourd’hui ?
Nous avions publiés dans nos brèves toujours de source AFP :
<< ‘’ Le gouvernement a achevé la rédaction de son texte de loi antiterroriste ‘’
AFP 25.09.2005 - 11:40
Le gouvernement a achevé la rédaction de son avant-projet de loi antiterroriste qui devrait être présenté en Conseil des ministres le 19 octobre, ont indiqué des sources gouvernementales.
Il renforce notamment la vidéosurveillance, le contrôle des données de connexion internet et par téléphone portable (qui appelle qui, quand, où, combien de temps) et celui des déplacements, notamment vers des pays jugés "à risques".
Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, qui devrait détailler l'avant-projet de loi lundi soir dans l'émission "Pièces à conviction" sur France 3, avait annoncé cette loi en juillet, après les attentats de Londres.
Il "préserve l'équilibre entre les exigences de la lutte contre le terrorisme et la protection des libertés", a assuré une source gouvernementale.
Le texte va désormais être examiné par la Commission nationale informatique et liberté (Cnil) et le Conseil d'Etat, comporte seize articles réunis dans huit chapitres. Deux articles ont été préparés par la Chancellerie, un par le ministère de l'Economie et des Finances, le reste par l'Intérieur.
L'article 16 prévoit une "clause de rendez-vous" selon laquelle certaines mesures, susceptibles de susciter les critiques, seront adoptées pour trois ans et feront l'objet en 2008 d'une évaluation par le Parlement qui décidera de les conserver ou non.
L'avant-projet facilite également l'accès des enquêteurs antiterroristes à un certain nombre de fichiers, oblige les compagnies aériennes, ferroviaires et maritimes à leur fournir des renseignements sur leurs usagers (nom, adresse, destination, téléphone...).
En cas d'adoption, le texte permettra également au ministre de l'Economie de demander des gels d'avoirs pour six mois, une mesure qui pourra être prorogée par le président du Tribunal de grande instance de Paris.
Il alourdirait les peines pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste qui aurait comme objectif une atteinte aux personnes. >>

Ce soir M. Sarkosy participe à une émission sur France 3. Ne voyez-vous pas un rapprochement entre ces trois événements ?
Hier, le gouvernement a achevé la rédaction de son texte de loi antiterroriste
Ce matin, démantèlement d'une cellule soupçonnée de vouloir commettre des attentats en France.
Ce soir, une émission pour promouvoir la loi antiterroriste. N’est-ce pas assez flagrant, qu’une fois de plus les musulmans sont les victimes d’une politique irresponsable. Certains pour atteindre leurs buts n’hésitent pas à employer des méthodes indignes, voir criminelles.

Depuis le 11 septembre, il devient une évidence flagrante que les musulmans sont les prochains dans le recommencement de l’histoire et de ses pogromes. Notre rédaction insiste avec acharnement sur le fait que ces événements ont été les actes déclencheurs de la chasse aux musulmans, programmé et initiée depuis plusieurs décennies déjà par ceux qui aujourd’hui se réclament être les plus farouches défenseurs des libertés et de la démocratie.
A l’heure où j’écris ces lignes, l’émission de propagande dont monsieur Sarkosy sera la vedette n’a pas encore commencée, mais je prends le risque d’avancer que M. le Ministre de l’intérieur ne me démentira pas. Et, qu’il se fera même une joie d’affirmer en bon démagogue qu’il faut restreindre les libertés pour assurer une sécurité et une paix sociale…
Et pour ce, une politique de répression est urgente et impérative, que les procès d’intention comme aujourd’hui, devraient à terme être remplacés par le respect et les droits de l’individu. Nous avons eu un avant-goût de cette politique répressives et subversivement futile dont les apprentis terroristes ont payé inutilement, et sans doute, victimes de leur ignorance et naïveté : croire que les libertés de culte et de conviction était chose possible en France. Possibles, certainement j’en suis convaincu, mais pour qui et quelle religion ?
Je prends le pari que M. Sarkosy va faire la promotion de cette loi ‘’liberticide’’ en plus de sa prématurée campagne électorale. Et, comme nous l’avions annoncé dans notre article du 7 juillet, il va insister sur la nécessité vitale que les surveillances vidéos sont un stade, un passage obligatoire pour accéder à une société de paix et d’harmonie, une uniformisation de la société serait plus approprié. A croire que la stratification sociale s’est muée en couches puis en classe pour enfin finir en deux couches : les élites et les esclaves. Les premiers en droit de dominer et les seconds auront mérités leur incapacité à survivre, une apologie du darwinisme sociale. N’est-ce pas cette idéologie qui justifie le droit du plus fort à disposer du plus faible ?
Pourtant, la société vers la quelle nous allons est bien élitiste : ne dit on pas de manière éhontée que l’individu est responsable de sa situation sociale ?
Mais ce que l’on occulte c’est la responsabilité même des élites. Cette volonté à vouloir toujours de profits… ! quitte à devenir criminel...
Le but ici, n’étant pas de dénoncer les travers de cette société barbare qui se donne l’illusion d’être un modèle, mais une fois de plus, prévenir des tentions sociales qui seront inévitables tant que ce comportement indigne de nos politiques perdure.
Il est pourtant évident que les actes terroristes attribués aux musulmans ont cessé depuis 1995.
Pourquoi faire croire aux Français que menace terroriste ‘’islamistes’’ est imminente, qui plus est, la politique étrangère française devrait mettre à l’abri ce pays des menaces hypothétiques, des aussi hypothétiques terroristes islamistes.
D’autant plus, que les responsables de ces attentas ne sont pas ceux qui sont désignés et condamnés. Peu importe, à Guantanamo aussi, des musulmans sont accusés pour ce qu’ils n’ont pas fait. Peu, importe, puisque relâchés, leur pays, leur terre natale continue encore à les soupçonner voir les emprisonner.
Les hauts dirigeant français savent que les responsables désignés ne sont pas ceux que les américains ont choisi. La divergence de politique extérieur et leur diplomatie démontrent si besoin en est, que la France et les USA n’ont pas la même vision du terrorisme. Si tel n’était pas le cas, M. de Villepin aurait menti avec son légendaire discours devant les Nations Unis ?
Si tel est le cas, c'est-à-dire, croire réellement que les terroristes sont bien ceux désignés par les USA, pourquoi dès le lendemain du 11/09, la France n’a-t-elle pas participée à cette coalition criminelle ?




Jeudi 29 Septembre 2005


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires