Politique Nationale/Internationale

Un attentat en Turquie fait 17 blessés : Réponse sioniste à la décision de la commission des droits de l'homme du parlement turc ?


Un attentat en Turquie fait 17 blessés : Réponse sioniste à la décision de la commission des droits de l'homme du parlement turc ?
Le gouvernement Erdogan est rappelé à l’ordre pour avoir laissé ses parlementaires afficher ouvertement leur aversion envers la nouvelle agression israélienne au Liban.
Pour comprendre comment les américains et leurs acolytes israéliens opèrent leur pression politique sur le gouvernement Erdogan supposé islamiste, quelques repères semblent utiles:


Alter Info
Dimanche 6 Août 2006

Un attentat en Turquie fait 17 blessés : Réponse sioniste à la décision de la commission des droits de l'homme du parlement turc ?
Les députés protestataires du gouvernement Erdogan sont pour leur majorité issue du parti de Erbakan.
Necmeddin Erbakan, fut victime d’une cabale pour ne pas avoir voulu se soumettre au diktat des militaires turcs dont l’allégeance aux intérêts israéliens n’est plus à prouver, ni leur servilité aux exigences américaines. L’ancien premier ministre turc forcé à la démission puis interdit de politique par le pourvoir militaire atlantiste, sans doute un peu trop anti-israélien et en lutte contre l’impérialisme US au goût de la junte militaire, n’est plus qu’un homme isolé condamné à rester en résidence surveillée.
Mais avant de le forcer à quitter la politique et par là même risquer d’ébranler le régime kémaliste, les lobbys israéliens et les pressions diplomatiques américaines ont oeuvré avec acharnement et l’aide des médias pro sionistes qui ont déversé leur propagande pour faire admettre à l’opinion turque que Erbakan était vieux et usé (Chirac en France est actuellement victime du même procédé).

Les atlantistes turcs ont joué très finement, au lieu d’attaquer Erbakan de front, ils ont glorifié Erdogan jusqu’à ce que l’opinion turque finissent par admettre que le dauphin désigné par Washington/Tel Aviv était plus apte à défendre les intérêts nationaux…


Penser un instant que les élus et représentants du peuple, pourtant ‘’démocratiquement’’ élus, puissent décider de la politique étrangère, et parfois les questions internes, relève d’une méconnaissance des pratiques institutionnelles de la république laissée en héritage par d’Atatürk…
Les mouvements séparatistes kurdes sont tour à tour utilisés par l'armée turque : à l’origine des mouvements séparatistes qui aujourd’hui servent ce pouvoir martial, un peu à l’instar des supposés terroristes ‘’islamistes’’. Ainsi pour contrer la montée des partis musulmans, les militaires n’ont pas hésités à donner naissance à des groupes comme le PKK, et à son opposé les extrémistes de droite sont aussi soutenus par cette même armée.

Les Usa qui avalisent et parfois imposent les grandes lignes des décisions prisent par les militaires turcs, sont aussi les profiteurs des attentats qui sonnent comme des mises en garde, un moyen de pression sur le gouvernement Erdogan. A chaque fois que celui-ci fait preuve de courage politique, les US et l’armée turque utilisent le terrorisme comme méthode de contrainte.

L'opération d'Israël au Liban est qualifiée de génocide au parlement de la Turquie
Jeudi 3 août 2006, tous les députés du Parti de la Justice et du Développement (AKP), parti au pouvoir en Turquie, sont sortis du groupe interparlementaire d'amitié avec Israël. Le porte-parole de l'AKP, Ali Aydinoglu, l'a fait savoir aux journalistes, tout en indiquant qu'une telle décision avait été adoptée à cause de l'opération militaire d'Israël au Liban qui se solde par une multitude de victimes.

En Réponse:

Un double attentat dans le sud de la Turquie: 17 blessés
ANKARA (AP) - Deux bombes ont explosé à dix minutes d'intervalle vendredi dans une ville du sud de la Turquie, Adana, faisant 17 blessés, a annoncé la police.
Les explosifs avaient été placés, l'un devant un établissement bancaire, l'autre sur un chantier à quelques mètres de là. Il s'agissait d'une grenade à percussion et d'une bombe à fragmentation, selon les autorités. L'un des blessés se trouvait dans un état grave.
Des groupes kurdes et d'extrême gauche ont commis des attentats dans la région par le passé mais les explosions de vendredi n'ont pas été revendiquées.


L'armée turque limoge 17 officiers, soupçonnés pour certains de penchants islamistes
ANKARA (AP) - L'armée turque a annoncé vendredi dans un communiqué le limogeage de 17 officiers "indisciplinés", dont certains étaient soupçonnés d'entretenir des liens avec des groupes islamistes.
L'armée, gardienne du régime séculier bien qu'elle ait perdu de l'influence ces dernières années, a renvoyé des centaines d'officiers depuis 1996 pour leurs liens présumés avec des activistes islamistes. AP




Les députés de l'AKP représentent la majorité au sein du groupe interparlementaire d'amitié avec Israël qui compte 250 parlementaires. La veille, les députés du Parti républicain du peuple (CHP) de la Turquie, parti d'opposition, ont déclaré, eux aussi, leur retrait de ce groupe.

Ne voyez-vous pas un corollaire entre les attentats, les sanctions de l’armée turque contre des militaires pratiquant et cette décision de la commission parlementaire ?



Dimanche 6 Août 2006



Commentaires

1.Posté par visiteur le 06/08/2006 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Des milliers de Turcs ont manifesté samedi condamnant le carnage par le régime d'Israël du Liban et de la Palestine.

Les manifestants qui brandissaient des portraits du secrétaire du mouvement de la résistance libanaise seyed Hassan Nasrallah , aussi bien que des drapeaux libanais et palestiniens, ont scandé des slogans soutenant la résistance islamique du Liban.


Les manifestations se sont poursuivies pour condamner l'agression barbare de l'armée israélienne contre le Liban et les territoires palestiniens ayant mené à la tuerie des civils innocents et à la destruction des infrastructures, tout en dénonçant le mutisme international et appelant à l'arrêt immédiat du terrorisme d'Etat exercé par Israël.


Ils ont dénoncé l'appui de l'Occident et notamment des Etats-Unis au régime sioniste, mettant en garde contre leur soutien politique et inconditionnel à Israël dans la région.


Les manifestants ont invité les Turcs à fournir une aide financière pour le peuple sans défense du Liban et de la Palestine.


Les rues de Casablanca verront, le dimanche 6 août, une marche de soutien aux Palestiniens et Libanais.


L'appel émane du Groupe d'action marocain pour le soutien du Liban et de la Palestine. La manifestation se veut massive. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre de la mobilisation des Marocains en faveur de la défense de la cause de ces deux pays. A cet égard, différents sit-in ont été organisés à travers les villes du Maroc pour condamner les offensives militaires des forces israéliennes au Liban.


Selon des statistiques, plus de 900 civils libanais innocents ont trouvé la mort depuis le début de cette nouvelle guerre.


source irna

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires