Politique Nationale/Internationale

Un Etat 'Pur' ?! à Benoît 16 avec mes hommages


Les dernières déclarations racisto-sionistes,de la ministre des Affaires Etrangères, Tzipi Livni, nécessitent un arrêt et surtout une honnête réaction de tous les responsables concernés, de la commumnauté internationale, qui ne cessent d'être bafoués par le comportement inhumain des dirigeants de cette entité sioniste.


dr.z.abdelaziz@gmail.com
Mardi 16 Décembre 2008

Un Etat 'Pur' ?!  à Benoît 16 avec mes hommages

Un État " PUR" ?!..
A Benoît 16, avec mes hommages !

Z.Abbelaziz
Prof. Émérite de civilisation française

Après les déclarations racistes et arrogantes de Tzipi Livni, la ministre des Affaires Etrangères et candidate au poste de premier ministre de l'entité sioniste, au cours desquelles elle déclara que "les citoyens arabes quittent Israël et partent dans le nouvel Etat palestinien afin de permettre la création d'un Israël pur", on se doit de commencer par rappeler à son "éminence" que la terre sur laquelle elle se tient debout est une terre usurpée, en toutes lettres majuscules, et que l'on n'a pas le droit de parler de "pureté" lorsque l'histoire de cette entité sioniste de laquelle elle fait parti, elle et de ses dirigeants, ruissèle de sang… le sang de tous les palestiniens qui furent sacrifiés, dans un complot criminel et pseudo-compensatoire, pour un crime que l'Europe a commis – quel que soit le degré de sa véracité et que les palestiniens n'y étaient pour rien ! Car nul n'ignore que le respect des législations internationales a été carrément bafoué, tout en le commettant, non seulement avec ces déclarations mais depuis les tout premiers pas de la formation de cette entité fallacieuse.

On n'a pas le droit de parler de "pureté" lorsque, malgré tous les appels de la communauté international et de ses principales institutions, vous continuez à maintenir un état de siège meurtrier où un million et demi de palestiniens sont sacrifiés par un impitoyable génocide, pour ne rien dire de cet autre génocide-transfert d'un million et demi de palestiniens que vous voulez déplacer de leur Terre, pour la formation d'un "état pur", de racisto-sionistes, à quoi s'ajoutent environ cinq millions de réfugiés, que vous avez déjà arrachés à leur Terre, et qui ont incontestablement le droit d'y retourner.

Vu le déroulement des évènements, ou voit bien que ce n'est pas seulement un consensus entre les partis de Droites et de Gauches, de votre entité usurpatrice, mais surtout entre eux et tous ceux qui aidèrent à la formation de cette usurpation illégitime, fussent-ils américains, européens ou arabes. Car c'est grâce à la trahison, à la contrefaçon et aux mensonges de part et d'autre que la formation de cet état eut lieu.

C'est pourquoi il est temps de revoir cette fallacieuse situation de fond en comble, et c'est pourquoi je m'adresse, en tant que simple citoyenne de ce monde, à tous ceux qui peuvent agir, à tous ceux qui tiennent en mains la possibilité de faire quelque chose de concret, de réagir catégoriquement et effectivement, en mettant fin à cette arrogance sioniste, en commençant par suspendre les dites reconnaissances qui aidèrent à la formation de cette entité , au lieu de laisser faire et de laisser passer puisque "ce ne sont que des arabes et des musulmans qui sont éradiqués" !

Et c'est surtout pourquoi je m'adresse à sa Sainteté Benoît 16, en tant que Chef du Saint-Siège et en tant que Chef de l'institution vaticane, qui ne cesse de mener l'évangélisation du monde, tambour battant, avec une hystérie obsessionnelle, pour lui demander : qu'allez-vous faire de cet "Etat judaïque", à la création duquel vos deux institutions participèrent à sa formation, depuis Vatican II jusqu'à nos jours, en passant par la reconnaissance officielle ? C'est à vous personnellement que je m'adresse, puisque vous ne cessez, en prônant l'évangélisation du monde, de répéter que Jésus est le seul rédempteur, qu'il n'y a d'autre voie de Salut pour le monde entier que le catholicisme vaticanais: qu'allez-vous faire de cet état judaïque ? Allez-vous le christianiser ou bien ces sionistes n'ont pas besoin de salut ?! Ou bien alors, peut-être que malgré toutes les concessions que vous leur avez offertes, afin qu'ils ne dévoilent pas ce qu'ils détiennent contre votre catholicisme, c'est le Vatican, le Saint-Siège et tous leurs adeptes qui seront judaïsés ?!

Il me semble que toute cette marmelade de situation a besoin d'une vraie probité de toute part pour être honnêtement résolue.


15/12/2008



Mardi 16 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par johnatan le 16/12/2008 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Escoto le président de l'ONU est Catholique. Il est menacé de mort pour avoir dénoncé certains agissements de l' Etat d'Israël. Pourquoi lui consacrez vous un article élogieux sur votre information du jour et pourquoi crachez vous dans un autre article sur le Pape qui est son chef spirituel. C'est un manque de loyauté. Remmercier et dénigrer en même temps ce n'est pas très digne de respect.

MODERATION

Comme vous le dites, vous n'êtes pas seul sur ce site, et votre croyance fanatique n'intéresse personne !

2.Posté par SilverSurfer le 16/12/2008 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Jonathan,
il est possible d'etre catho. et de n'etre pas d'accord avec le pape !

je te renvoie vers l'histoire des Cathares.

a+

3.Posté par blackhole le 16/12/2008 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je dirais même qu'un véritable chrétien ne peut être en phase avec les pratiques de l'Eglise (l'institution)

4.Posté par zimir le 16/12/2008 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1. Torquemada joua également un rôle décisif d'initiateur dans la Reconquista de l'Espagne musulmane, ainsi que dans la persécution et l'expulsion des juifs d'Espagne, décidée par les rois catholiques le 31 mars 1492. (Voir ci-dessous, Guerre contre les musulmans et persécution des juifs


2. Et ce n'est que le 6 octobre 2005, soit vingt-trois ans après les faits, que s'est ouvert à Rome le procès pour le meurtre de Roberto Calvi, le président du Banco Ambrosiano, une institution financière intimement liée au Vatican.
Rappelons les faits. Le 18 juin 1982, le corps de Calvi est découvert a Londres. Il est pendu sous le pont des Blackfriars, les "Frères noirs", à quelques encablures de la City. Le banquier avait disparu de la ville de Milan huit jours auparavant, sans laisser aucune trace.
Sa banque était en faillite: un trou d'un milliard et 200 millions de dollars! Un gouffre financier qui avait son origine, en réalité, de l'Institut pour les œuvres de religion (IOR), la banque du Saint-Siège.
Le crack du Banco Ambrosiano marquait le début d'une affaire énorme où se trouvaient mêlés le Vatican, la loge maçonnique occulte P2 et la mafia.


3. Catholicisme: Jean-Paul II canonise le directeur de conscience des époux Franco et du général Pinochet
(Réseau Voltaire)
Mgr Escriva de Balaguer fonda, pendant la guerre civile espagnole, une confrérie catholique secrète, l'Opus Dei (Œuvre divine) pour combattre les communistes, les anarchistes et les francs-maçons. Après la Seconde Guerre mondiale, l'Opus s'intalla à Rome et agrégea autour d'elle tous les anciens réseaux religieux fascistes et oustachis. Elle exfiltra les criminels les plus voyants vers l'Amérique latine et participa à l'instauration de diverses dictatures catholiques. Simultanément, elle s'adapta aux régimes démocratiques en Europe et aux États-Unis, réussissant à s'infiltrer dans les rouages économiques et politiques du pouvoir. Elle pousse aujourd'hui à la "guerre des civilisations" contre l'Islam.

Mgr de Balaguer, le directeur de conscience des époux Franco et du général Pinochet, a été canonisé par Jean-Paul II le 6 octobre 2002.

4.
Benoît XVI a souhaité la poursuite du procès en béatification de Pie XII jeudi, lors d'une messe au Vatican à la mémoire de ce pape décédé il y a 50 ans. Ce pape, très conservateur, est pourtant l'objet d'une controverse, notamment en raison de son attitude passive et silencieuse face à la Shoah.
Le Vatican a déjà béatifié Josémaria Escrivà, fondateur de l'Opus Dei. Et pendant ce temps, Jean XXIII, le grand initiateur de Vatican II, attend toujours.
Et je m’arrête là parce que on en aurait pour des heures.
ité missa est….
Ziimir l’Aposta.

5.Posté par Edelweiss le 16/12/2008 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut savoir différencier l'Eglise et les hommes d'église.........
Jésus va revenir et nous passer par le feu...........soyez-en certains !!!!!
l'Eglise est le corps mystique du Christ et Jésus souffre de voir son clergé corrompu en partie par la bête, il va venir corriger tout ça !!!!
arrêter de montrer du doigt les péchés des autres, sachez regarder les votres..........

6.Posté par Modération le 16/12/2008 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Commentaire de z.abdelaziz à Johnatan
Pour des raisons que nous ignorons, il y a toujours des personnes qui ne peuvent commenter, c'est pourquoi nous postons ce message à la place de l'auteur du texte.

Je vois que c'est vous qui êtes en train d'injurier et de blasphémer, Monsieur !

Si vous prenez des attitudes à l'aveuglette, ce n'est pas la faute à l'article... Veuillez le relire pour comprendre le message qu'il renferme.



Lorsqu'il s'agit d'un génocide prémédité, d'un million et demi de palestiniens, on se doit d'adopter une attitude un peu plus probe et non blasphématoire !



Je m'adresse au Pape en tant que responsable et Chef de deux Institutions qui eurent leur part essentielle à la formation de cette entité sioniste, et c'est à lui de répondre, d'autant plus qu'il ne cesse de mener l'évangélisation du monde avec une frénésie sans pareille : ce n'est pas un crime ni un blasphème de lui demander ce qu'il pense faire de ces "Juifs" vu son programme d'évangélisation du monde.



Merci pour la lecture

z.abdelaziz


7.Posté par zimir le 16/12/2008 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les papes sont toujours de circonstances.
Quand il fallait démolir les rouges on a choisi un Polonais et même que la curie en conclave s'était lourdée et qu'il a fallu supprimer JP 1er pour JP 2.
Question : pourquoi à t-on choisi benoit XVI ...

8.Posté par Aigle le 16/12/2008 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si l'on vous informe que c'est Zbignew BRESINSKI qui est à la source de l'election de JP 2 ?? ..........Quant à l'election de Benoit 16 ...il faudra attendre un peu pour en connaitre les dessous ..Mr Johnatan ....

9.Posté par zimir le 16/12/2008 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aigle tu a un début de réponse sur ce lien...constenant !

10.Posté par claudio le 16/12/2008 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Edelweiss,

Ah si seulement il pouvait revenir maintenant Jésus ...! Le besoin d'une assistance divine nous est plus que jamais nécessaire, croyez moi !
Et là je vais dur avec nous même, les chrétiens de l'Evangile sacré.
Qu'avons fait du Livre Saint sensé guider l'humanité dans le droit chemin dicté par Dieu ? Plus encore, qu'avons nous fait de Jésus-Christ lui même ?
Autour du Fils de l'Homme, comme il aimait se définir lui-même, nous avons bâti des océans de mensonges et de blasphèmes pour la seule justification d'une Eglise omniprésente, impériale, voire impérialiste.
Jésus n'a jamais souhaité ni encore exigé qu'on lui bâtît des palais et des temples dégoulinant d'or et de pierres précieuse. Il n'a jamais accordé à personne le privilège de le représenter sur terre. . Il nous est venu en prêcheur, avec la parole de Dieu et il s'en allé le rejoindre au Royaume de Cieux après avoir rempli sa mission.
Ces hommes qui aujourd'hui nous disent agir en son nom, ne sont en réalité que des apostats ayant attribué au Seigneur tout puissant un fils et un égal. Ils nous ont concocté la cosubstantialité de la Trinité, doctrine qui n'a rien à envier au paganisme.
Notre Eglise n'est donc pas bâtie sur le tombeau de Saint Pierre, mais sur un gouffre d'obscurantisme et de mensonges depuis l'Empreur Constantin et le Concile de Nicée, quatre siècles après l'arrivée du Christ.
Déjà à l'époque, des voix s'étaient élevées contre la cosubstantialité de la Trinité et en particulier l'Arianisme qui ne voyait en Jésus qu'un prophète de Dieu, ce qui conduisit Constantin à revenir sur la doctrine dont il était l'artisan pour mourir sous l'Extrême Onction d'un prêtre arianiste ! Pas notre Eglise, elle tient à conserver cette fable pour encore mieux assoir son pouvoir, plus temporel que spirituel.
Cela étant, il devient plus facile de comprendre le sens du silence du Vatican concernant le drame palestinien.
Israël et le Vatican mènent un même combat.
Tous deux ont falsifié l'histoire pour exister. Tous deux ont massacré, et pour Israël encore aujourd'hui, pour maintenir leur domination. Tous deux se croient investis d'une mission divine. Tous deux enfin prêchent l'amour et la tolérance pour mieux diffuser la haine et l'exclusion. Il y aurait beaucoup à dire sur l'Opus Dei et ses intrigues, sur la Congrégation pour la doctrine de la foi et de ses sources puisées du Saint-Office, jadis dénommé Sainte-Inquisition !
Y a t-il alors promiscuité entre l'Eglise de Rome et le sionisme ? La réponse est oui, mille fois oui !
Appeler le pape au secours des malheureux palestiniens revient à demander au loup de garder la bergerie !
Edelweiss nous dit : "il faut savoir différencier l'Eglise et les hommes d'église......... ". Certes, mais l'Eglise n'existe que par les hommes qui la composent et qui l'ont faite. Elle n'est pas notre oeuvre, nous simples croyants. Elle est dans un monde bien éloigné de la foi en Dieu et en Jésus-Christ.
Disons plutôt qu'il faudra différencier les Chrétiens et l'Eglise !
Des chrétiens palestiniens souffrent, comme leurs compatriotes musulmans, des exactions des criminels israéliens et même pour eux, le Vatican reste muet.
Ah oui Edelweiss, si seulement Jésus pouvait revenir maintenant ....

11.Posté par @Fredrick le 16/12/2008 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tonton
Je comprend que les arabes soient en colère contre Israël, mais ils ne valent pas mieux que les israëliens, les arabes viennent d'arabie par définition, si il y a beaucoup d'arabe en israel c'est qu'ils ont envahis militairement ce pays par des conquêtes militaires. Avant les invasions musulmanes Israel était une terre chrétienne.

12.Posté par tonton le 16/12/2008 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tonton
D'où sors-tu @Frrederik ?

13.Posté par tonton le 16/12/2008 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tonton
et qui t'as permis de prendre mon avatar ?

14.Posté par isaLoL le 16/12/2008 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Fredrick
si il y a beaucoup d'arabe en israel c'est qu'ils ont envahis militairement ce pays par des conquêtes militaires. Avant les invasions musulmanes Israel était une terre chrétienne.
------------------------------------------------------
Mais ! vous sortez d'où de telle imbécillitée ?

15.Posté par redk le 16/12/2008 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pouvoir (roi) de la paix ?(frederic en germanique), pas sur!, roi des cons, y'a des chances!!!

salut copine isa!

16.Posté par Patche le 17/12/2008 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est surtout que la position a énormément changer en quelques années :
« Nous ne pouvons favoriser ce mouvement [le sionisme]. Nous ne pouvons empêcher les juifs d’aller à Jérusalem - mais favoriser cela, nous ne le pourrons jamais. Si la terre de Jérusalem n’a pas toujours été sainte, elle a été sanctifiée par la vie de Jésus-Christ […]. Les juifs n’ont pas reconnu Notre Seigneur pour cela nous ne pouvons reconnaître le peuple juif. La religion juive était la base de la notre, mais elle a été remplacée par l’enseignement du Christ. Et nous ne pouvons lui reconnaître aucune subsistance. » Le pape Pie X (1903-1914). Ce même Pape préconisait la conversion des juifs mais était opposé à ce que disait Herzl, cette citation provient d'un non possumus lui répondant.

"Autour du Fils de l'Homme, comme il aimait se définir lui-même, nous avons bâti des océans de mensonges et de blasphèmes pour la seule justification d'une Eglise omniprésente, impériale, voire impérialiste.
Jésus n'a jamais souhaité ni encore exigé qu'on lui bâtît des palais et des temples dégoulinant d'or et de pierres précieuse. Il n'a jamais accordé à personne le privilège de le représenter sur terre"

Exact, et ce sont bien des problèmes bien terrestre qui sont à la base de tout ça. Jésus disait que ce qui est sur terre n'a pas de valeur si on a rien dans les cieux, qu'il vaut mieux amasser des trésors pour là haut, qu'ici bas. Tout l'inverse de ce qu'on constate.

"Disons plutôt qu'il faudra différencier les Chrétiens et l'Eglise !
Des chrétiens palestiniens souffrent, comme leurs compatriotes musulmans, des exactions des criminels israéliens et même pour eux, le Vatican reste muet."

Disons surtout que le christianisme ne se limite pas à cette église. Ceux qui font des choses au nom de Jésus tout en étant à des années lumières de lui, on sait ce qui les attend (Mat 7:21-23). Bref malgré tout dans celle-ci il existe et a existé des voix qui ont fait passé leur voix appelant la justice avant les recommandations de silence venant des hiérarchies. Qui ne dit mot consent, n'est ce pas un dicton à l'origine des paroles d'un Pape ? Même si ils n'ont guère était soutenu par Rome, ils avaient un soutien populaire et c'est ça qui compte...

17.Posté par claudio le 17/12/2008 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ @Fredrick,

Plutôt que de dire "Arabes", vous devriez parler de "Musulmans".
Il existe en effet une grande confusion dans la définition des peuples du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Ils se disent "arabes" alors qu'en réalité ils ne le sont pas tous. Les seuls vrais arabes sont ceux de la péninsule arabique, le reste ne peut revendiquer qu'une "culture arabe", ce qui ne constitue pas une appartenance ethnique.
Pour revenir aux palestiniens que vous comparez aux israéliens, vous devriez étudier avec un peu plus de sérieux l'histoire de cette région. Cela vous évitera d'avancer des contre vérités.
Les palestiniens sont les descendants directs des cananéens, peuple originaire du pays de Canaan.
Leur présence sur ces terres remonte au troisième millénaire avant Jésus-Christ. Donc bien avant l'arrivée de Hébreux d'Egypte si tant est que l'exode, tel que présenté par la Bible est vrai, ce que l'archéologie moderne dément formellement.
Mais restons dans les récits bibliques et nous constatons que la conquête du Pays de Canaan est l'oeuvre de Josué qui par des campagnes militaires sanglantes, est parvenu à instaurer le Royaune d'Israël au détriment des autochtones, ancêtres des palestiniens actuels.
Ce petit royaume, moins grand qu'un département français était situé à l'intérieur des terres, au nord-ouest du Jourdain, bordant les rives du lac de Tibériade et ne comprenait pas la ville de Jérusalem, puisque celle-ci faisait partie de la Philistie. On peut dater cette époque du 13ème siècle avant Jésus-Christ.
Vint ensuite le Christianisme mais géographiquement très limité à quelques cités puisqu'à l'origine cette religion ne s'adressait pas aux païens. Le Christianisme ne connût son expansion qu'au 4ème siècle grâce à L'Empire romain et son souverain Constantin.
Trois siècles plus tard, l'Islam se répandit à toute la région, non par la guerre mais par pure prosélytisme. Les musulmans firent de Jérusalem une Terre Sainte tout en acceptant sa sanctification par les juifs et les chrétiens. Il y régnait une grande harmonie jusqu'à l'arrivée des croisés du Pape, avec tous les bains de sang que l'histoire a relaté. Ils occupèrent Jérusalem pendant 80 ans avant qu'elle soit reprise par les musulmans sous le commandement de Saladdin, lequel instaura une paix juste, réaffirmant les droits de chacune des trois religions à se reconnaître dans la Ville Sainte. Nous sommes en l'an 1187.
Depuis cette date, juifs, chrétiens et musulmans vivaient comme une seule communauté, sans conflit, et c'est bien à cause des sionistes que la guerre a de nouveau éclaté entre les juifs venus d'Europe et le peuple palestinien, chrétiens et certains juifs compris.
Cette Terre, n'appartient donc qu'à ses héritiers légitimes, la palestiniens, fiers descendants du Peuple de Canaan.

18.Posté par Patche le 17/12/2008 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Le Christianisme ne connût son expansion qu'au 4ème siècle grâce à L'Empire romain et son souverain Constantin. "

Ce n'est pas exact si l'on regarde au delà de l'empire, en revanche vous avez raison de dire que christianisme a connu son expansion DANS l'empire romain suite à la conversion de l'empereur mais ce serait oublié qu'entre temps il était très présent (bien plus qu'aujourd'hui où il y a encore des millions de chrétiens) sur tout le pourtour méditerranéen et était présent sur une large zone allant de l'Afrique à l'Asie jusqu'à la Grèce, les apôtres ayant évangélisé plusieurs populations lors de leurs divers voyage. Très tôt des populations de divers pays ont été converti, on estime par exemple que Yhomas est celui qui a prêché jusqu'en Asie (alentours des années 40/50).
Palestine vient du mot philistin (désignant la population qui y résidait).

19.Posté par Patche le 17/12/2008 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y avait des adeptes dans l'empire bien avant la conversion et pendant les persécutions, il restait cependant marginal d'un point de vue général. Ce qui l'était moins ailleurs. Le christianisme ne se limitait pas aux juifs convertis durant les trois premiers siècles loin de là, si l'on regarde globalement les juifs devaient même être minoritaires face à ces populations (pas entièrement) dispersée qui ont suivit les disciples ou apôtres venus les rencontrer. Au niveau des conquêtes, Michel le Syrien avait laisser des témoignages écrits narrant les faits (aussi bien celle Romaine, que celle Musulmane). Aujourd'hui encore nombreuses églises se revendiquent de l'héritage des apôtres venus par chez eux et qui ont fait probablement les premiers convertis (par exemple en arménie, égypte, inde, irak, syrie) Pour celle-ci c'est principalement Thaddé, Thomas, Marc qui sont concernés (Pierre pour Antioche si mes souvenirs ne me trahissent pas).

20.Posté par zimir le 17/12/2008 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait Jésus on n' a aucune preuve de son existence, de plus son histoire à été écrite un ou deux siècle après sa mort supposée.
De plus le christianisme dès le départ contient intrinsèquement des avatars de discordes.
1 Le fameux baiser de Judas.
2 L'apôtre majeur du Christianisme Paul, se fait mettre à la porte des synagogues comme un malpropre quand il essaie d'apporter la bonne parole aux Juifs.
Dépité il secoue ses vêtement et apporte la bonne nouvelle aux gentils.
Paul aux romains 10.11.7....or si leur chute a été la richesse du monde et leur amoindrissement la richesse des païens, combien plus en sera-t-il ainsi quand ils se convertiront tous ! je vous le dis à vous païens, je glorifie mon ministère afin, s'il est possible, d'exciter la jalousie de ceux de ma race...

21.Posté par @Fredrick le 17/12/2008 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Claudio,

Jérusalem a été conquise par les arabes en 638, par un siège de deux ans, tu appelles ça du prosélytisme, moi j'appelle ça une conquête militaire.

De plus si les croisades ont eu lieu a cause des turks Seldoukides qui refusèrent le passage aux chétiens qui y venaient en pélerinages (contrairement effectivement à leurs prédécesseur arabes c'est vrai).

Quand je dis ça je veux vexer personne, personnellement je ne suis ni pro-israélien ni-pro palestinien.

C'est vrai qu'historiquement les palestiniens sont les descendants des cananéens, mais entre temps le territoire a été successivement la propriété des égyptien, des babyloniens, des grecs, des romains, des byzantins, puis finalement des musulmans arabe, puis des musulmans turks. depuis 3 000 ans il ne doit plus rester grand monde avec du sang cananéen dans les veines.

22.Posté par Patche le 18/12/2008 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Au fait Jésus on n' a aucune preuve de son existence, de plus son histoire à été écrite un ou deux siècle après sa mort supposée."

En tout cas ce qui est sûr c'est que primitivement (dès les années 40/50) il est fait mention d'adeptes du message "chrétien" (ça ne s'appelait pas comme ça encore). Il a bien fallu un déclencheur.

Au sujet de Jésus, il y a des récits d'historien divers qui font mention d'un dénommé Jésus ou encore de ces fidèles.
Pline le Jeune, Tacite, Flavius Joseph, le Talmud.

Pour les juifs tout le monde sait qu'ils ont renier l'un des leurs.

23.Posté par Patche le 18/12/2008 04:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'oubliais la réponse à la deuxième partie de phrase, en dehors du fait qu'il existe une tradition orale, on estime que les évangiles ont été mis sur pied dans la seconde partie du 1er siècle. C'est la canonisation qui date de plus tard, mais là c'est autre chose.

Sinon Matthieu aurait écrit en langue sémitique seulement 3 ans après la mort de Jésus :

« Un bon nombre de spécialistes admet aujourd'hui l'existence d'un premier évangile de Matthieu rédigé ''en langue sémitique'', probablement peu d'années après l'an 30. »

« Les Nazôréens possède l’évangile complet selon Matthieu en hébreu, car chez eux il est encore conservé en lettres hébraïques, comme il a été écrit primitivement » Saint Épiphane de Salamine.

Ou encore celui de Jérôme :
« Dans l’évangile selon les hébreux, rédigé en langue chaldéenne et syrienne mais en caractères hébraïques, dont les Nazâréens font encore usage maintenant, c’est à dire l’évangile selon Matthieu qui se trouve à la bibliothèque de Césarée... »

Ces deux derniers témoignages laissent penser qu'au IV et Vème siècle les manuscrits existaient encore.

Les citations viennent du livre "La langue de Jésus" et sont consultables ici :
"La langue de Jésus, l'araméen dans le Nouveau Testament" ; page 18/19. ;

L'hypothèse de l'auteur c'est qu'un recueil des paroles a été formé premièrement très tôt en araméen, ensuite un évangile plus structuré en hébreu (suivant celui en grec qui selon lui donne une autre dimension au message, la langue araméenne ne pouvant décrire tout)

Pour l'existence, je pourrais citer pour l'exemple :
« Après qu'on l'eut crucifié, ses bourreaux tirèrent ses vêtements au sort et se les partagèrent. Vous pouvez voir tout ce récit dans les Actes de Ponce-Pilate. »
Justin De Naplouse ou Justin le Martyr ; (100 - 165) dans Apologie

Ou une non chrétienne :
« Quel avantage les Athéniens ont-ils gagné à exécuter Socrate? La famine et la peste est venu sur eux comme un jugement pour leur crime. [...] Ou encore les juifs qu'ont-ils gagné à exécuter leur roi sage? Leur royaume a été détruit juste après. Dieu s’est juste vengé de ces trois sages : les Athéniens sont morts de faim, le Samiens ont été submergés par les eaux; les Juifs ont été ruinés et chassés de leurs terres et vivent dans dispersés à travers les nations. »
Mara Bar-Serapion dans un de ces écrits, année 70.

Certes le roi juifs n'est pas cité, mais la coïncidence serait étonnante (c'est le nom que les romains ont mis sur la croix : "Jésus le Nazôréen, le roi des Juifs"), bref d'autres sources le mentionne aussi. Ce n'est qu'un exemple.

24.Posté par Patche le 18/12/2008 05:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au cas où la lettre de Mara ne passe pas car elle ne le cite pas expressément alors je citerais juste:

« (2) Mais aucun moyen humain, ni largesses impériales, ni cérémonies expiatoires ne faisaient taire le cri public qui accusait Néron d'avoir ordonné l'incendie. Pour apaiser ces rumeurs, il offrit d'autres coupables, et fit souffrir les tortures les plus raffinées à une classe d'hommes détestés pour leurs abominations et que le vulgaire appelait chrétiens. (3) Ce nom leur vient de Christ, qui, sous Tibère, fut livré au supplice par le procurateur Ponce Pilate. Réprimée un instant, cette exécrable superstition se débordait de nouveau, non seulement dans la Judée, où elle avait sa source, mais dans Rome même, où tout ce que le monde enferme d'infamies et d'horreurs afflue et trouve des partisans. (4) On saisit d'abord ceux qui avouaient leur secte; et, sur leurs révélations, une infinité d'autres, qui furent bien moins convaincus d'incendie que de haine pour le genre humain. On fit de leurs supplices un divertissement: les uns, couverts de peaux de bêtes, périssaient dévorés par des chiens; d'autres mouraient sur des croix, ou bien ils étaient enduits de matières inflammables, et, quand le jour cessait de luire, on les brûlait en place de flambeaux. »
Tacite est un historien connu qui a vécu entre 55 et 120. Il était Romain, n'aimait guère la "superstition" des chrétiens, et n'avait aucune raison de colporter des mensonges. Il fait mention de Jésus. Consultable ici

Bref que vous croyez ou non que Jésus ait existé ça ne change pas grand chose, seulement je pense pas qu'il est vrai d'affirmer que rien ne laisse penser que cet homme ait existé.

25.Posté par Aigle le 21/12/2008 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Claudio , quand des experts es "copier - coller" et adepte du psittachisme veulent te porter la contradiction , on mesure les ravages des imbecilités servies a longueur de journée par les faussaires de tout poil............jusqu'a à ce Gognheim qui ose accoucher d'un torchon niant l'apport des savants musulmans à la renaissance de l'Europe et prenant le raccourci d'Athenes à Saint Michel ....Sauf qu'il a oublié le cretin que L'EGLISE que tu ne reconnais pas a juste raison ( l'eglise du pouvoir et des avidités qui l'ont souillée ) , cette eglise donc , avait ordonné la Fermeture de l'Ecole d'Athenes en 529 pour .....heresie selon elle .
Frederick .......... la connaissance et le savoir ne s'accomodent pas de bas instincts ........

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires