Palestine occupée

Um Nedal : dialoguer avec les tueurs est stérile


La député palestinienne Maryam Farahat, “Um Nedal”, du Mouvement Hamas, a exhorté samedi son mouvement mère d’arrêter toute forme de dialogue avec les « tueurs », ajoutant que ce qui se passe en Cisjordanie par les mains des milices armées d’Abbas-Fayyad n’a rien à voir avec les valeurs et traditions palestiniennes.
Par Palestine Info


Lundi 22 Juin 2009

Um Nedal : dialoguer avec les tueurs est stérile
Dans un entretien avec le bureau d’information du Hamas, Farahat a souligné : « Bien sûr, j’appelle à une cessation immédiate de ce dialogue, et je considère que parler avec les meurtriers est inutile et stérile. Qu’est-ce que ça signifie, que d’un côté vous vous assoyez pour parler avec moi, et que de l’autre, vous me tuiez ? »

« La faction Fatah et Abbas ne sont pas sincères lorsqu’ils disent chercher le dialogue avec le Hamas pour mettre fin à la division politique palestinienne, et je crois qu’ils sont attachés à un ordre du jour qui n’est pas patriote, très éloigné des droits légaux du peuple palestinien, et qu’ils essaient de gagner du temps dans l’espoir de parvenir à leurs desseins politiques, » a affirmé la député.

Elle a expliqué que les femmes du mouvement Hamas ont clairement et officiellement appelé la direction du Mouvement à ne pas participer au dialogue tant que tous les prisonniers politiques dans les geôles d’Abbas en Cisjordanie ne seront pas libérés, et tant que la faction Fatah n’aura pas mis fin à toutes ses campagnes forcenées contre le Hamas, ses partisans et ses institutions en Cisjordanie.

A ce sujet, Farahat, elle-même mère de trois martyrs, a appelé les combattants de la résistance palestinienne en Cisjordanie à ne pas déposer les armes devant les forces de la sécurité d’Abbas-Fayyad entraînées et financées par les USA, décrivant le comportement de ces forces sécuritaires contre les Palestiniennes en Cisjordanie comme une « trahison » des valeurs et éthiques palestiniennes.

Pour leur part, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée de la faction Fatah, ont exprimé clairement leur position et ont condamné la conduite de l’appareil sécuritaire de l’Autorité Palestinienne sous le commandement d’Abbas, décrivant cette conduite comme une « déviation » claire de la ligne dessinée par le légendaire leader du Fatah, Yasser Arafat, feu le chef de l’AP.

Les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa ont aussi fustigé la décision des forces sécuritaires de l’Autorité Palestinienne de ne libérer aucun détenu politique Hamas de leurs prisons, même si Abbas le leur ordonnait, qualifiant une telle position d’ « extrêmement grave ».

« Si le Mouvement Hamas est obligé de prendre l’action militaire qu’il a prise dans la Bande de Gaza il y a deux ans contre les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne à cause de la conduite de la tendance malveillante au sein de la faction Fatah, qui a exploité ses positions ainsi que le soutien US et israélien dans le but de contrôler le Fatah et le peuple palestinien, nous, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, ne permettrons pas à ces vandales qui dirigent l’appareil de sécurité de l’Autorité Palestinienne de se cacher derrière le parapluie du Fatah pour parvenir à leurs desseins destructeurs qui menacent le projet palestinien tout entier», ont souligné les Brigades Al-Aqsa dans une déclaration dont le Centre Palestinien d’Information a reçu copie.

De plus, les Brigades Al-Aqsa ont accusé l’appareil sécuritaire de l’Autorité Palestinienne de tenter d’évincer Abbas, avec l’aide de l’officier US Keith Dayton, jurant de déjouer tout complot en ce sens.


Commentaire ISM :

Keith Dayton, l’officier US chargé de superviser et de financer l’appareil sécuritaire d’Abbas, a demandé et obtenu du Congrès américain, il y a deux semaines, une rallonge budgétaire lui permettant de porter de 3 à 10 le nombre des unités de sécurité de l’Autorité Palestinienne, projet qui suscite une joie sans mélange du gouvernement de l’entité sioniste.

Le but ultime serait-il de provoquer un coup d’Etat militaire pour renverser Abbas (puisqu'il semble que l'appareil sécuritaire soit encouragé à ne pas lui obéir), en plus de tenter d'« en finir » avec le Hamas ?

Source : Palestine Info  
  Traduction : MR pour ISM



Lundi 22 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Lucien le 22/06/2009 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERE COURAGE ! En comparaison avec la Madeleine Albright, avec la Tzipi, la Dati, la Amara ( mi pute,mi soumise ) , cette icône palestinienne de la résistance, cette Dame de fer me réconcilie avec la gente féminine. MERE COURAGE, encore mille fois... merci !

2.Posté par dik le 22/06/2009 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mère courage est un baume au coeur. La résistance à armes inégales est aussi longue que difficile, mais inévitable. Et les traîtres sont encore plus dangereux que l'ennemi. C'est pourquoi le sinistre occupant fait le plein de prisonniers à dessein d'en formater et enrôler le maximum.

Abbas s'est mis lui-même entre le fer et l'enclume. Dès qu'il penchera, tant soit peu, d'un côté ou de l'autre, il paiera de sa vie. Cette fin étant inéluctable, autant mourir debout pour sauver son l'honneur et celui de son peuple. Fatah lui-même a le même sort que son piètre président. Ses gesticulations médiatiques ne le sauveront pas.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires