PRESSE ET MEDIAS

USA - Le livre qu’ils n’arrivent pas à cacher: La mise en examen de George W. Bush pour meurtre

.


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Le procureur et le président

Michael Collins - Dissident Voice





Mardi 26 Août 2008

USA - Le livre qu’ils n’arrivent pas à cacher: La mise en examen de George W. Bush pour meurtre
Vincent Bugliosi veut voir George W. Bush mis en examen pour meurtre. D’autres sont complices du crime, notamment le vice-président et Condoleezza Rice, mais Bush est la cible principale de ce célèbre procureur de Los Angeles (affaire Charles Manson) et auteur à succès (Helter Skelter et The Betrayal of America, par exemple). Sa détermination reste intacte devant le silence quasi total des grands médias. C’est directement auprès du public et via les médias alternatifs et l’internet qu’il se bat.

Bugliosi présente un dossier dévastateur dans son livre The Prosecution of George W. Bush for Murder (la mise en examen de George W. Bush pour meurtre - ndt). Alors que j’écris ces lignes, j’ai encore du mal à me remettre du choc ressenti à la lecture du titre et du nom de l’auteur. Procureur légendaire avec un passé presque parfait dans de grandes affaires criminelles, Bugliosi développe une des idées les plus révolutionnaires qu’on puisse imaginer dans le contexte présent où la pensée politique est devenue quasi-nulle. Mais parlons du livre et examinons le raisonnement du procureur.

Dés les premières lignes, il aborde la question du titre choc. On peut lire :

« le livre que vous avez entre les mains traite de ce que je crois être le crime le plus grave jamais commis dans l’histoire des Etats-Unis - le président de la nation, George W. Bush, en toute connaissance de cause et délibérément, a entrainé le pays dans une guerre en Irak sous de prétextes fallacieux, une guerre qui a condamné plus de 100 000 personnes, dont 4 000 soldats étatsuniens, à une mort horrible et violente. »

Le président a « en toute connaissance de cause et délibérément » provoqué la mort de soldats US et de civils Irakiens et cela s’appelle un meurtre, c’est aussi simple que ça. Il ne s’agit pas d’une situation hypothétique qui pourrait se produire sous une juridiction d’exception. Lorsque le président quittera ses fonctions, il sera soumis aux mêmes lois que tout un chacun. Bugliosi explique la possibilité d’une mise en examen de George W. Bush par un procureur de district ou d’état dans n’importe quelle juridiction où quelqu’un aurait perdu la vie dans la guerre en Irak. Les procureurs fédéraux ont aussi cette possibilité. L’analyse détaillée de cet aspect représente la meilleure partie du livre avec ses notes et ses références diverses.

Dans le premier chapitre, « Ouvrir les yeux », Bugliosi explique comment il est arrivé à cette conclusion et encourage le lecteur à faire de même. Il attribue son très grand succés en tant que procureur et auteur à sa capacité de « voir ce que j’ai en face de moi sans me laisser influencer par les habits (ou la réputation, ou les rumeurs, etc) que d’autres ont enfilés. »

Après cet appel à garder l’esprit ouvert, l’auteur offre à ses lecteurs une série de citations de Bush, Cheney, Rice et autres. Avant l’invasion, ces déclarations ont eu le pouvoir de faire basculer l’opinion publique en faveur de la guerre. Comment pouvons-nous tolérer un dictature, demanda Bush, qui « menace le monde avec des maladies et des poisons horribles, avec des armes chimiques et atomiques » ? L’Irak possédait des « appareils volants sans pilotes » et « cherchait à les utiliser contre les Etats-Unis ». Ces déclarations, et d’autres, étaient non seulement totalement fausses, mais en plus il le savait, sans aucun doute.

Après les deux premiers chapitres, méticuleusement construits, le procureur, connu pour ses plaidoyers de plusieurs centaines d’heures devant un jury, a préparé le lecteur à admettre la recevabilité de ses accusations. Ensuite il ouvre une parenthèse, avant d’en arriver au fait, pour nous rappeler le coût de ces mensonges. Plus de cent mille personnes sont mortes dans une guerre basée sur les mensonges délibérées du président.

Ce ne sont pas n’importe quelles morts, nous dit-il. Nous sommes en présence du meurtre d’Etats-uniens jeunes, influençables, patriotiques qui se sont engagés dans l’armée pour toute une série de raisons honorables. Un même lien les unit, une loyauté envers leur pays pour lequel ils étaient prêts à mourir dans une guerre. Bugliosi n’oublie pas les civils irakiens morts dans le chaos provoqué par l’invasion de Bush, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là.

Après les trois premiers chapitres, nous connaissons la tragédie qui demande que justice soit faite et nous sommes conscients de la détermination de l’auteur à chercher à obtenir cette justice pour tous ceux qui sont tombés. Il est en colère devant ce crime et veut obtenir justice. Bugliosi est indifférent devant le silence quasi-total des médias résultant de l’état comateux dans lesquels sont plongés les milieux dirigeants, état illustré par la censure calculée de tous les réseaux d’information et les pisse-copie de l’administration Bush au sein du New York Times et du Washington Post.

Bugliosi présente trois dates dans son dossier à charge :

Le 1er octobre 2002, Bush reçut un rapport rédigé par tous les services de renseignement du pays. Le danger que représentait l’Irak pour les Etats-Unis était résumé par cette simple phrase : « il n’y a pas d’indication de drones pouvant lancer des armes chimiques, ni de ventes d’armes à Al Qaeda qui pourraient être retournées contre nous, ni d’autres dangers imminents. Bagdad pour le moment ne semble pas disposé à mener des attaques terroristes par des armes conventionnelles ou chimiques contre les Etats-Unis, par crainte de fournir aux Etats-Unis un prétexte pour attaquer. L’Irak pourrait probablement tenter des attaques clandestines sur le sol des Etats-Unis si Bagdad craignait qu’une attaque mettant en danger le régime était imminente ou inévitable, ou possiblement par vengeance. De telles attaques - probablement avec des armes bactériologiques plutot que chimiques - seraient probablement menées par des forces spéciales ou des services de renseignement ». NIE, 10/2002 et (V. Bugliosi, pp. 104-105)

Le 4 octobre 2002, Bush présenta au Congrès une version manipulée du rapport, appelé le Rapport Blanc (White Paper). Il avait retiré l’information essentielle, à savoir que l’Irak n’était considérée comme un danger imminent que si la survie du régime était menacée par une attaque US. Les « jugements » et autres suppositions avaient été transformés en affirmations afin de faire passer le rapport pour un aval des services de renseignements pour passer à l’attaque.

En fait, le rapport présenté au Congrès disait exactement le contraire que celui qui avait été rédigé par les services de renseignement le 1er octobre. L’élément qui pouvait déclencher une menace irakienne était exactement ce que Bush se proposait de faire : lancer une attaque qui menacerait la survie du régime de Saddam Hussein. Plutôt que de penser à la sécurité du pays, en toute logique et selon les avis de ses propres services de renseignement, Bush a risqué la sécurité de la nation tout en occultant des informations cruciales.

Le 7 octobre 2002, Bush s’exprima devant un public à Cincinnati, Ohio, et affirma que Saddam Hussein représentait un danger pour les Etats-Unis avec ses « drones volants » équipés d’armes de destruction massive « visant des objectifs aux Etats-Unis ».

Il s’agit d’éléments importants. Sans ambiguité. Bush savait que l’Irak ne représentait pas une menace pour le pays, mais a prétendu le contraire pour obtenir un soutien à sa guerre. Tout ceci ne représente qu’une petite partie des arguments qui sont présentés dans ce livre d’une manière déterminée, complète et prenante et où Vincent Bugliosi tient ses promesses.

Il présente un dossier accablant contre George W. Bush, explique les bases juridiques qui rendraient une mise en examen possible, et explique que cette mise en examen du président était un élément fondamental pour restaurer le prestige de cette « grande nation » que sont les Etats-Unis.

Mais la mise en examen aurait des répercussions plus larges, si elle devait avoir lieu.

Le procès et la condamnation de George W. Bush pour meurtre serait un événement d’une importante gigantesque, mais ne serait encore rien devant la jurisprudence que cela représenterait. Les présidents ne pourraient plus jouer avec les vies des soldats et des civils dans des guerres autres que celles qui seraient spécifiquement menées dans le cadre de la défense nationale ou en riposte à un danger imminent pour le pays.

Bien que le président ait plusieurs fois changé de version dans ses justifications d’une invasion, son déclenchement et l’occupation n’avaient pas grand-chose à voir avec la sécurité des Etats-Unis. Comme Bugliosi l’a dit lors d’une interview avec l’auteur de ces lignes, plus de 4 000 soldats sont morts « pas dans votre guerre, pas dans ma guerre ni dans celle des Etats-Unis, mais dans la guerre de Bush ». Toutes les explications offertes par Bush ont été rejetés par tous sauf par les auteurs du crime et aucune des motivations financières ou politiques avancées par d’autres ne sont acceptables devant les morts et les destructions provoquées.

Si un procès devait se tenir, et l’accusé condamné, tout futur président devra réfléchir à deux fois avant de servir des propres intérêts ou ceux de ses financiers et de quelques autres heureux élus, peu importe leurs promesses ou leurs cadeaux. Le président et ses conseilleurs principaux seraient responsables du droit fondamental de chaque individu, évident pour nous mais pas pour eux, de ne pas risquer sa vie au nom des desiderata égoïstes, politiques ou financiers du président. Les présidents ne pourraient plus couvrir le péché de meurtre avec préméditation en le drapant d’une fiction sur les pertes nécessaires au nom d’un intérêt national supérieur. Les véritables fondements d’une décision présidentielle seraient publics et soumis à l’examen du peuple via leurs procureurs locaux.

L’éternel conflit entre les droits individuels et les droits collectifs serait résolu aussi. Dans l’impossibilité de recourir à des guerres inutiles, le chef de l’exécutif agirait dans l’intérêt de chaque citoyen et l’industrie militaire surdimensionnée serait réduite au minimum au lieu de servir d’outil à une présence impérialiste partout dans le monde. La diplomatie servirait les intérêts communs, et se substituerait à la force imposée sur les états plus faibles. Et ceci ne concernerait pas que les grandes guerres.

Depuis la deuxième guerre mondiale, Les Etats-Unis ont effectué plus de 40 interventions militaires. Alors à moins que le président puisse être certain qu’aucun soldat ne mourrait, il serait bien avisé de trouver une justification solide pour engager toute opération militaire afin de ne pas se retrouver inculpé et risquer une peine sévère [ndt - lors d’une interview filmé du procureur, celui-ci parle ouvertement de "peine de mort" ou "prison à vie" - NDT]. Le président aurait aussi devant lui l’exemple d’un vice-président qui s’est livré à des mensonges incessants sur les justifications d’une guerre.

La Défense nationale était cruellement défaillante le jour du 11 Septembre, malgré l’incroyable puissance militaire déployée dans le monde. L’administration a réussi à s’exempter d’avoir des comptes à rendre devant les tribunaux internationaux, alors qu’il existe une possibilité de poursuites à l’intérieur du pays, souligne Bugliosi. La menace est donc plus sérieuse et concrète pour tous ces dirigeants qui jouent avec la vie de leurs concitoyens juste pour servir quelques intérêts financiers qui refusent toute véritable concurrence sur leur terrain.


The Prosecution of George W. Bush for Murder
By Vincent Bugliosi
Vanguard Press (May 26, 2008 )
ISBN-10 : 159315481X
ISBN-13 : 978-1593154813
Hardcover : 352 pages

Michael Collins writes for Election Fraud News and the Money Party. He is one of few to report on the ongoing struggles of Susan Lindauer, an activist accused of being a foreign agent, who was the subject of a government request for forced psychiatric medication.

24 août 2008 - Dissident Voice - Traduction : VD pour Le Grand Soir



Mardi 26 Août 2008


Commentaires

1.Posté par rou le 26/08/2008 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça fait rêver... J'espère qu'il va aller au bout de ces idées et foutre ces enfoirés en prison à vie. Ça donnerait à réfléchir à notre SarkoNabot

2.Posté par tinkietepax le 26/08/2008 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si le sadique dégénéré de bush ne peut pas être jugé en tant que président, alors, il lui reste la solution ultime d'annuler les élections pour cause de guerre fictive ou de terrorisme fictif comme l'administration bush est passée maitre en la matière (911), je ne serai même pas étonné qu'un incident de type 911 soit mis en place peu de temps avant les élections et la loi martiale proclammé et là, adieu les élections et le nazi bush sauvera une fois de plus sa tête ....
Dieu sait mieux ...

3.Posté par Gin le 26/08/2008 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tony Blair, José María Aznar, Berlusconi etc devraient aussi être condamné à la même enseigne...

4.Posté par Boby le 26/08/2008 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouais ...
A mon avis si il fait ça , c'est la guerre civile .
Les Américains n'ont plus aucunes confiance en lui

Pour eux , la meilleur stratégie serai de mettre Obama au pouvoir qui lui est beaucoup plus aimé .

Mais que ce soit McCain ou Obama la politique restera la même c'est à dire , guerre , pétrole , vive israel , à mort la palestine , la russie , la chine , l'iran , l'afghanistan .

Et bush ne sera jamais jugé ...

5.Posté par Roublev le 26/08/2008 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'amérique se prépare déjà à la guerre civile :

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=8899

http://www.alterinfo.net/Intensification-de-la-privation-des-libertes-aux-usa_a17837.html

Il est vrai qu'Obama a la capacité de contenir la colère du peuple quelques temps mais il sa situation deviendra vite intenable.

Il faudra envoyer l'ONU pour secourir le peuple américain.

6.Posté par minguinhirigue le 26/08/2008 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'assassinat d'Obama, pourrait faire basculer le pays dans la révolte et ouvrir la voie vers la loi martiale. Quel bonheur de voir bush encore quelques années à la tête du pays le plus tyranique du monde !

Sérieusement, le procureur bugliosi vient de signer son arrêt de mort ! Pensez-vous qu'ils laisseront faire ça ?!

Le monde ressemble à une fiction effrayante, mais l'happy end dont vous rêvez me semble peu probable. Sic...

7.Posté par redk le 26/08/2008 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La corde pour tous ces menteurs voleurs criminelles, non trop douce mort ca pour ces assassins, les données en pâture aux populations à qui ils ont apportées morts et destructions serais plus juste.

8.Posté par micke le 26/08/2008 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est le genre d'action qui faisant porter la responsabilité a une poignee d'individus ne remette pas en cause le systeme.
ca le dedouane meme en faisant de la com aupres des masses pour obama

9.Posté par Joé le 26/08/2008 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bush doit payer ses crimes un jour ou l'autre

10.Posté par xxx le 26/08/2008 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

clinton a faillie se faire ejecter pour une turlute !!!
bush fait une guerre pour son propre compte et celui de ses amis banquiers qui cause 4000 morts us.
il merite 1000 fois plus que clinton de se faire juger . on verra bien ....

11.Posté par vérité le 27/08/2008 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donnez en pature ce criminel de bush aux afghans , irakiens & palestiniens pour toutes les vies qu'il a fauchées et tous les torrents de larmes verssées par ces pauvres femmes , tu ne gagneras jamais ces guerres ça je te le jure
Bravo pour le pas fait par ce juge
S'il venait d'etre juger le monde s'en portera tres bien , on a jamais vu une vermine pareille

12.Posté par Candide le 27/08/2008 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la destruction à l’ anéantissement.
LA GUERRE DES DEMOCRATIES.
DES MORTS POUR RIEN.
Je suis plein de rage et j’ ai encore du mal à me remettre du choc ressenti à la lecture de ce passage de l' interview de ce procureur américain. Le voici :
'" Bugliosi n’oublie pas les civils irakiens morts dans le chaos provoqué par l’invasion de Bush, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!
Vous avez bien lu ? Aucune loi pour « ces morts là » !
Donc, quantité négligeable que les millions de morts, anéantis par l' impérialisme américain ! Toute plainte déposée à l' encontre des Etats-Unis pour crimes de guerres, émanant d' un citoyen du monde, sera donc déclarée IRRECEVABLE et rejetée sans autre forme de procès ! Mr Bugliosi a bien précisé que " il n' a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour " ces morts là " ! Ce sont "des impurs " que " ces morts là " , des " sous-hommes et femmes " , du " bétail " , des "déchets infra-humains " . DES MORTS POUR RIEN ! DES MORTS DE LA GUERRE DES DEMOCRATIES .

Plus de quarante ( 40 ) interventions, sur plus d' un siècle, de par le monde ( ! ); des millions de morts, vitrifiés, carbonisés, chimiquement anéantis, pulvérisés à la bombe à neutrons, irradiés à l' uranium appauvri, morts de famine et de maladie, morts pour rien parce qu'ils se trouvaient simplement au mauvais endroit et au mauvais moment ! Des millions de disparus, de blessés, de déportés, de dépossédés de leurs biens, d' êtres humains jetés sur les routes et réduits à des hordes de mendiants affamés et en haillons ! Et ce procureur nous jette à la face " qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!!!!!!
De la destruction à l’ anéantissement. Des pays ravagés, des destructions massives d' infrastructures civiles ( ponts, routes, ports, aéroports, hôpitaux, bâtiments officiels, usines, centrales électriques,...etc ) . De la destruction à l’ anéantissement. Une politique systématique et impitoyable de TERREUR à l' encontre des populations civiles innocentes, dans le but, entre-autres, de forcer les armées adversaires à capituler sans conditions ! La Corée du Nord, qui a été napalmisée à l' échelle industrielle ( des murs gigantesques de flammes sur des dizaines de kilomètres! ) a été gravement et profondément marqué au fer rouge par les agressions américaines.
De nos jours, le nouveau désordre mondial , programmé par la haute finance internationale, les multinationales et les trusts, est implacablement mis en exécution par les américains et les anglais, bras armés de ces puissances mondiales. Ces forces destructrices et déshumanisantes, arrogantes et messianiques, sont prêtes à tout pour préserver les fondements du système. C’ est à dire l’ appropriation privée des richesses dans les mains de quelques uns. Quitte à exterminer les 3/4 de la planète.

La sinistre farce du Tribunal Populaire International de la Haye, prend là toute sa lamentable et déshonorante dimension. A une échelle aujourd’hui jamais vue, la démocratie simulée est exhibée pour justifier les bombes à fragmentations lancées sur les peuples faibles et sans défense, et les bombes à retardement qui se nomment FMI, Banque mondiale, dettes. Cela indique définitivement que ces pays , n' ont rien plus rien à attendre de la part d'un monde barbare où seul entre en jeu, un rapport du fort au faible. Cela démontre également , sauf pour ceux qui se refusent à voir la terrifiante réalité que, il y a de ""bonnes victimes " ( les agresseurs) et de " mauvaises victimes " ( les opprimés et les déshérités ).
Et, " Bugliosi n’oublie pas les millions de civils morts dans les invasions provoquées par les armées américaines, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là. " !!!!!!!!!
Et moi, citoyen du monde, j’ accuse devant le tribunal de l’Histoire, les Etats-Unis
D’ Amérique, d’ être en état permanent de crimes contre l’ Humanité !

13.Posté par Candide le 27/08/2008 00:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la destruction à l’ anéantissement.
LA GUERRE DES DEMOCRATIES.
DES MORTS POUR RIEN.
Je suis plein de rage et j’ ai encore du mal à me remettre du choc ressenti à la lecture de ce passage de l' interview de ce procureur américain. Le voici :
'" Bugliosi n’oublie pas les civils irakiens morts dans le chaos provoqué par l’invasion de Bush, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!
Vous avez bien lu ? Aucune loi pour « ces morts là » !
Donc, quantité négligeable que les millions de morts, anéantis par l' impérialisme américain ! Toute plainte déposée à l' encontre des Etats-Unis pour crimes de guerres, émanant d' un citoyen du monde, sera donc déclarée IRRECEVABLE et rejetée sans autre forme de procès ! Mr Bugliosi a bien précisé que " il n' a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour " ces morts là " ! Ce sont " des impurs " que " ces morts là " , des " sous-hommes et femmes " , du " bétail " , des "déchets infra-humains " . DES MORTS POUR RIEN ! DES MORTS DE LA GUERRE DES DEMOCRATIES .

Plus de quarante ( 40 ) interventions, sur plus d' un siècle, de par le monde ( ! ); des millions de morts, vitrifiés, carbonisés, chimiquement anéantis, pulvérisés à la bombe à neutrons, irradiés à l' uranium appauvri, morts de famine et de maladie, morts pour rien parce qu'ils se trouvaient simplement au mauvais endroit et au mauvais moment ! Des millions de disparus, de blessés, de déportés, de dépossédés de leurs biens, d' êtres humains jetés sur les routes et réduits à des hordes de mendiants affamés et en haillons ! Et ce procureur nous jette à la face " qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!!!!!!
De la destruction à l’ anéantissement. Des pays ravagés, des destructions massives d' infrastructures civiles ( ponts, routes, ports, aéroports, hôpitaux, bâtiments officiels, usines, centrales électriques,...etc ) . De la destruction à l’ anéantissement. Une politique systématique et impitoyable de TERREUR à l' encontre des populations civiles innocentes, dans le but, entre-autres, de forcer les armées adversaires à capituler sans conditions ! La Corée du Nord, qui a été napalmisée à l' échelle industrielle ( des murs gigantesques de flammes sur des dizaines de kilomètres! ) a été gravement et profondément marqué au fer rouge par les agressions américaines.
De nos jours, le nouveau désordre mondial , programmé par la haute finance internationale, les multinationales et les trusts, est implacablement mis en exécution par les américains et les anglais, bras armés de ces puissances mondiales. Ces forces destructrices et déshumanisantes, arrogantes et messianiques, sont prêtes à tout pour préserver les fondements du système. C’ est à dire l’ appropriation privée des richesses
dans les mains de quelques uns. Quitte à exterminer les 3/4 de la planète.

La sinistre farce du Tribunal Populaire International de la Haye, prend là toute sa lamentable et déshonorante dimension. A une échelle aujourd’hui jamais vue, la démocratie simulée est exhibée pour justifier les bombes à fragmentations lancées sur les peuples faibles et sans défense, et les bombes à retardement qui se nomment FMI, Banque mondiale, dettes. Cela indique définitivement que ces pays , n' ont rien plus rien à attendre de la part d'un monde barbare où seul entre en jeu, un rapport du fort au faible. Cela démontre également , sauf pour ceux qui se refusent à voir la terrifiante réalité que, il y a de " bonnes victimes " ( les agresseurs) et de " mauvaises victimes " ( les opprimés et les déshérités ).
Et, " Bugliosi n’oublie pas les millions de civils morts dans les invasions provoquées par les armées américaines, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!!!!!!
Et moi, citoyen du monde, j’ accuse devant le tribunal de l’Histoire, les Etats-Unis
D’ Amérique, d’ être en état permanent de crimes contre l’ Humanité !

14.Posté par Candide le 27/08/2008 02:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



" Bugliosi n’oublie pas les civils irakiens morts dans le chaos provoqué par l’invasion de Bush, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!!!!!!

Vous avez bien lu ?! Plus de quarante ( 40 ) interventions, sur plus d' un siècle, de par le monde ( ! ); des millions de morts, vitrifiés, carbonisés, chimiquement anéantis, pulvérisés à la bombe à neutrons, irradiés à l' uranium appauvri, morts de famine et de maladie, morts pour rien parce qu'ils se trouvaient simplement au mauvais endroit et au mauvais moment ! Des millions de disparus, de blessés, de déportés, de dépossédés de leurs biens, d' êtres humains jetés sur les routes et réduits à des hordes de mendiants affamés et en haillons ! Et ce procureur nous jette à la face " qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là." !!!!!!!!!
Des pays ravagés, des destructions massives d' infrastructures civiles ( ponts, routes, usines, hôpitaux,
bâtiments officiels, centrales électriques, ports, aéroports...etc ) . Une politique systématique et impitoyable de TERREUR à l' encontre des populations civiles innocentes, dans le but, entre-autres, de forcer leurs adversaires à capituler sans conditions ! La Corée du Nord, qui a été napalmisée à l' échelle industrielle ( des murs gigantesques de flammes sur des centaines de kilomètres! ) a été gravement et profondément marqué au fer rouge par les agressions américaines.
De nos jours, le nouveau désordre mondial , programmé par la haute finance internationale, les multinationales et les trusts, est implacablement mis en exécution par les américaine et les anglais, bras armés de ces puissances mondiales. Ces forces destructrices et déshumanisantes, arrogantes
messianiques,



Et moi, citoyen du monde, j' accuse les Etas-Unis d' être en état permanent de crimes contre l' Humanité !

15.Posté par la roche de roche le 27/08/2008 03:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bush n'en a rien à faire du citoyen lambda, même s'il s'appelle Candide... ou qu'il soit une sommité comme Bugliosi.
Il a eu de la ressource pour se faire ré-élire, il aura de la ressource pour demain... et s'en tirer...
Il y avait dernièrement un article qui disait qu'on faBriquait des tonnes de cercueils rapides aux USA... J'imagine que c'est une donnée qui pourrait en dire long sur ce qui est prévu aux Etats Unis...
Les NéoCons ne lâcheront pas le morceau en Bons démocrates qu'ils ne sont pas !

Mais c'est un fait que les Etats Unis sont en état permanent de crimes contre l'humanité. Ils se sont fondés sur cela ! On ouBlie facilement le rouleau écraseur qui passa de la côte East au Grand West jusqu'au Pacifique, véritaBle génocide de tous les amérindiens ! On ouBlie le non-fondé des BomBes d'Hiroshima et de Nagasaki, comme le non-fondé des BomBes sur Cologne et HamBourg.
O.k. Bush est un aBominaBle criminel, mais il n'est pas le seul dans toute l'histoire des Etats Unis !

16.Posté par loup bave vite le 27/08/2008 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non, nous avons compris, tous les Américains sont des criminels, nous devons les flinguer à tour de bras. Américains qui lors de la conquête étaient d'abord Européens, Anglais, Espagnols, Italiens, Français, Hollandais, Portugais, Allemands de confession juive et chrétienne essentiellement. Autrement dit nous devons aller pendre haut et court nos descendants. Quand bien même beaucoup sont Américains parce qu'ils fuyaient les guerres et les famines en Europe. Qu'aujourd'hui, ils sont un peuple composé de peuples de tous continents. Comme j'aime cette fausse Candide à la feinte naïveté. Non, il n'y a pas de loi américaine pour les Irakiens, pas plus qu'il n'y a de lois Israéliennes pour les morts Palestiniens ni même pour d'autres comme ce reporter anglais mort pour avoir eu une caméra entre les mains qui ressemble comme chacun sait à s'y méprendre à un fusil mitrailleur. Israël qui est en état de guerre permanente depuis le début de conquête de la Palestine, c'est à dire 1868, date de la première Alyah, ce qui v eut dire 140 ans de galère pour les Palestiniens et non pas 60 ans comme le disent les médias sionistes, un pléonasme aujourd'hui en France comme aux Etats-unis. Ce sont aux Irakiens qui jusqu'à preuve du contraire ne sont pas des sous-hommes pas comme les goys pour les Juifs et leur compassion de circonstance, les pousse au crime dans la guerre d'Irak ayons la mémoire longue, à instruire un procès devant leur propres tribunaux, cette guerre aura bien une fin. Les Irakiens comme tout homme sont sujets de plein droit comme tout être de langage et se doivent de demander eux-mêmes réparation et ne doivent en aucun cas accepter que cela soit fait à leur place ou en leur nom, ce serait non seulement les rabaisser au rang d'être inapte, au mieux enfant au pire d'animal , mais ouvrirait la voie à ce que le bourreau puisse demander réparation de la victime d'ailleurs c'est ce que tente ce juriste, qui oublie qu'il est américain qu'il a peut-être voté pour Bush, donc appartient avec les Israéliens , les pousse-au crime comme pour l'Iran, les Anglais et les Australiens aux peuples responsable s d'avoir mis au pouvoir de tels bourreaux. Ceci étant, dans un cas aussi grave que les guerres Afghanes, irakiennes,libanaises et du génocide palestinien hurlé haut et fort par un ministre d'Israël, un tribunal de type Nuremberg où tous :cette sombre engeance, leusr financiers et leurs chiens aboyeurs se devront d'être inculpés pour un crime plus grand encore que celui des nazis. Pour crime contre la mondanité : la possibilité même de faire monde,crimes de guerres en tous genres et perversions des principes et valeurs de la démocratie. Emprisonnement des députés légitime du peuple palestinien , enlèvement etc.... Ce n'est pas à Israël et ses gouvernements corrompus qui doivent décider qui a le droit de gouverner ou non de parler ou n on, nous ne sommes pas à leur service, il faut qu'ils en rabattent et ils vont en rabattre, ces moins que rien qui viennent d'interdire aux juifs éthiopiens le droit au retour qui viennent d'injurier les racines du peuple Hébreu et cerise sur le gâteau demandent aux Palestiniens de reconnaitre que les Israéliens sont le peuple élu. Soyez vigilants les Juifs, ils n'ont pas dit le peuple Hébreu puisqu'ils viennent de le virer, ni Juif mais Israélien. Et quid des Juifs alors ? Il n'a jamais été écrit dans la Bible que le peuple Israélien étaient le Peuple élu mais le peuple Hébreu en excluant les descendants des Hébreux originels, ils se sont eux -mêmes exclus de toute élection. Ne voyez pas le tour de passe-passe qu'ils voulaient encore faire ces chiens sionistes. Prendre carrément la place des Hébreux après avoir fait exterminer une partie des Juifs d'Europe pour avoir cette terre d''Ish rat El qui pue le sang et la putréfaction des âmes viles.Et après les Juifs éthiopiens pourquoi pas les Juifs Français et... américains.

Par ailleurs plus qu'étrange que tous ces papiers paraissent alors que les Américains n'ont pas répondu à la provocation géorgienne et ne veulent pas aller en Iran, il y a visiblement plus belliqueux que les Américains il y a les désormais ex- Hébreux.

D'ailleurs pourquoi ce juriste ne parle que de l'Irak, mais pas de l'Afghanistan. Accréditerait-il la thèse officielle pour mieux en couvrir les auteurs qui dès lors ne sont peut-être pas à Washington, mais plutôt Jérusalem. Ils s'appellent peut être Bzrezinsky, Dov Zakheim, Jonathan Pollaert, Kissinger, Lewis etc...,. C'est sans doute la raison pour laquelle Bzrezinsky a dit que les USA pouvaient commettre un attentat, il est bien placé pour le dire, lui qui est un des suspect N°1 n'apparait pas sur la liste de ce brave juriste, d'ailleurs il n'y a que des goys, pas un Juif.... bizarre, bizarre. Au fait c'est aussi Bush qui a fait tirer sur nos compatriotes par le tireur maladroit de Carcassonne qui vous dit Shalom, on s'reverra.

Les sionistes étaient chez moi
ils m'ont dit résigne-toi
et je n'ai pas pu
et j'ai repris mon arme
qu'une certaine vraie fausse candide se le tienne pour dit.
Un jour sioniste fera plus froid dans le dos des hommes que nazis.
Mais quelle complaisance pour tous ces articles nauséabonds de la part d'alterinfo qui au fond préfèrent comme les sionistes Bush quand il est va t-en guerre, il en est qui aiment creuser leurs tombes de leurs mains.

17.Posté par NAQBA le 27/08/2008 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un jour ou l'autre les usa et leurs amis sioinsites font payer le prix,si ce n'est pas aujourd'ui,ça sera demain,nos enfants ou nos petits enfants reprenderont les armes et ne laisseront jamais leurs terres à ces néo-sionistes.Tous les empires sont tombes un jour ou l'autre, bientot l'empire des usa sera fini donc la fin de l'entité sioinste.Mon Dieu faites que je vois ce JOUR LA

18.Posté par Candide le 28/08/2008 02:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ loup bave vite.
J' ai cru avoir été très clair dans ma dénonciation du régime américain. Je précise bien volontiers que, depuis 1865, les américains ont été " EN ETAT PERMANENT DE CRIMES CONTRE L' HUMANITE " .
Il n' entre pas dans mes intentions de taire les crimes perpétrés par les sionistes depuis l' arrivée en Palestine des premiers adeptes d' un certain idéologue raciste et exterminateur, au nom de Jabotinksky.
Je n' ai fait que commenter l' article de Michael Collins au sujet du livre du procureur Bugliosi. Cela ne concernait que les USA. Que faut-t-il écrire pour me faire comprendre ?!
Vous écrivez :
" qu'une certaine vraie fausse candide se le tienne pour dit. "
Dois-je comprendre que vous m' accusez d' être un '"perfide " ? Un " hypocrite de sioniste avec des écailles de reptile camouflé sous un blanc manteau d' agneau de lait " ?!?! Non, de grâce, si cela est vraiment vôtre intime conviction alors, je désespérerais de l' humanité !
Relisez moi donc et, vous constaterez que j' affirme que les américains, depuis la fin de leur guerre de sécession en 1865 qui fît 620 000 morts, et dont les conséquences économiques, politiques et sociales de cette guerre continuent d'influer sur la pensée américaine contemporaine, ont exporté leur violence
guerrière sur tous les continents .
Je conclue en disant que les seuls rapports inter-étatiques en vigueur sont ceux du fort, sûr de lui et dominateur, au faible qui subit au nom d' une " démocratie " simulée, les " vertus " d' un monde de "paix
et d' égalité " .
Quant à mes frères et soeurs palestiniens, leur lutte est la mienne et, je ne manque pas une seule opportunité pour contribuer à leur juste cause. Ainsi qu' à la résistance des opprimés et des exploités de
par le monde. Fût-ce avec ma plume ou mon clavier.
Cordialement.

19.Posté par NAQBA le 29/08/2008 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Candide,j'ai bien compris ton message,j'espere qu'un jour les ricains viveront l'enfer que leurs gouvernements ont fait subir et font subit encore à d'autres peuples,je n'ai aucune compassion pour ce peuple qui vote pour des ASSASSINS et qui protege l'entité sioniste à n'improte quel prix et le pire il met sa propre securité pour la défense de cette entité qui baffoue toutes les lois internationale et qui pousse certains pays à faire des guerres pour son propre profit,en tout,cas pour le moment ce ne sont les sionistes qui meurent dans les combats,eux sont dans les prisons"IRAK et autres"pour "interroger"pultot TORTURER,recrute des mercernaires en Afrique du Sud,en SERBIE,en Russie etc pour tuer,semer la pagaille entre les Chite,Sunite,Cathos,commettre des attentats à distance et dire apres que ces sont des Kamikases

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires