Société

USA - L'ordre du jour de la session secrète de la Chambre des représentants du 13 mars 2008


Je crois que vous pourriez être intéressé d’apprendre ce que nos « seigneurs et maîtres » sont en train de nous concocter...

Publié sur Godlike Productions


danyquirion@videotron.ca
Lundi 16 Juin 2008

Le 13 mars 2008, une rare session « à huis clos » s’est tenue à la Chambre des représentants des États-Unis. C'était seulement la quatrième fois [NDT : En réalité il s’agissait plutôt de la sixième fois] dans toute l'histoire des États-Unis que la Chambre des représentants fermait ses portes pour se réunir dans à un secret absolu. Autrement dit, ceux qui ont été élus pour représenter le peuple des États-Unis n’autorisaient pas le grand public à connaître les raisons pour lesquels ils s’étaient réunis. Par ailleurs, l’article 9 du règlement XVII de la Chambre, interdit aux représentants de révéler l’objet des discussions. La peine encourue pour la fuite de telles informations comprend la perte de l'ancienneté, des amendes, la réprimande, le blâme, voire l'expulsion! Que s'est-il passé derrière les portes closes où chaque membre a prêté serment de garder le secret absolu, de ne jamais rien dire et de ne jamais rien révéler? Nous savons que le seul motif à ce secret est de cacher le mal. Les médias n’ont pratiquement rien dit concernant ce conclave secret. Il a seulement été mentionné que l'un des points qui a été discuté concernait les nouvelles techniques de surveillance qui vont être utilisées par le gouvernement des États-Unis afin de surveiller tous ses citoyens.

À la suite d’une recherche minutieuse et afin d’en apprendre davantage, j'ai finalement trouvé ce que je cherchais dans un journal australien. L'histoire apparaît sur le site Web de « Australia.TO » de Brisbane en Australie. L'article nous apprend que ABC News, diffusée sur la chaîne régionale WCPO [Ville de Cincinnati dans l'état de l’Ohio, USA], a confirmé qu’il est interdit aux membres du Congrès de parler de ce qui s'est passé au cours de cette réunion secrète. Toutefois, plusieurs représentants étaient si furieux et préoccupés par l'avenir du pays qu'ils ont commencé à laisser couler des informations. Voici quelques-unes des choses que l’on aurait laissé filtrer au sujet de cette réunion secrète:

. La discussion autour d’un effondrement imminent de l'économie américaine à l'automne 2008;

. La faillite du gouvernement fédéral américain en Février 2009;

. La possibilité d'une guerre civile aux États-Unis comme conséquence des deux évènements précités :

. La mise en détention préventive des « citoyens rebelles » suspectés de vouloir s'opposer au gouvernement fédéral;

. La détention des citoyens arrêtés dans des camps REX 84, répartis sur tout le territoire des États-Unis :

. La possibilité de mesures de rétorsion directes contre les membres du Congrès du fait de l'effondrement des autorités fédérales;

. La mise en place de zones de sécurité pour les membres du Congrès et leurs familles;

. La fusion des États-Unis, du Canada et du Mexique [NDT : Autrement dit l’Union Nord-américaine];

. Le lancement d'une nouvelle devise, l'Améro, en lieu et place du Dollar US, du Dollar canadien et du Peso mexicain.

Évidemment, il n'existe pas de preuve documentaire de ce qui précède puisque les réunions étaient secrètes. Cependant, ces informations correspondent bien à ce qui se passe autour de nous. […]

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

Source : http://www.godlikeproductions.com/forum1/message544027/pg1

Note du traducteur :

Je fais la traduction de cet article d’abord parce que ces informations ont circulé sur certains sites anglophones et surtout parce qu’aujourd’hui, des gens « très sérieux que je ne nommerai pas – mais voici un indice - qu’il est possible de lire seulement en payant 200 euros annuellement » font référence à ces commérages dans leur dernier ouvrage. À leur décharge, je vous dirai que ces «gens sérieux » et « français » s’y réfèrent non pas parce qu’ils y croient, mais simplement pour démontrer le peu de confiance qu’une certaine partie de l’opinion publique états-unienne a envers ses institutions, ses politiciens et l’avenir de leur pays.

À vous de juger mais personnellement je ne crois absolument pas ce qui est écrit au-delà du deuxième paragraphe c’est-à-dire que je ne crois pas que l’on ait discuté de tous ces sujets lors de cette réunion à huis clos. Pourquoi? Parce que si jamais ces événements devaient se réaliser, ils suivront leurs cours sans qu’il n’ait pour autant été nécessaire d’en discuter préalablement au Congrès des États-Unis.

Par ailleurs, il y a une chose vraie dans cet article. Tel qu’il est dit dans le deuxième paragraphe de cet article, il est vrai que de « nouvelles techniques de surveillance vont être utilisées par le gouvernement des États-Unis afin de surveiller tous ses citoyens. » Pour ce faire, il fallait une loi. Et cette loi, est désormais une réalité. La directive présidentielle NSPD 59 intitulée « La biométrie pour l'identification et le dépistage afin d'améliorer la sécurité nationale » a été adoptée sans débat public et sans débat au Congrès (sauf peut-être secrètement le 13 mars dernier) et elle fut aussi passée sous silence par les médias. Le professeur Michel Chossudovsky a récemment publié un article sur le sujet. La traduction française de l'article de Chossudovsky s’en vient…


Mardi 17 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par Ambre le 16/06/2008 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

-Nous venons au monde libres et nus, inconcients de notre environnement, du milieu sociale auquel on nous force à appartenir, inconcients de tous les catalogages par lesquels on ne tardera pas à nous impliquer dans une bouffonnerie.
-C'est à nous de nous retrouver et de refuser toutes les atteintes à nos libertés primaires SEULEMENT EN DISANT NON TOUS ENSEMBLES. IL SUFFIT DE DIRE NON!!! TOUS ENSEMBLES A LA SARKOCLIQUE.

2.Posté par le furieu le 16/06/2008 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n'est qu'un avant gout de la crise à venir et elle va faire mal
la crise qu'on traversse actuellement est tout sauf le fruit du hasard tout cela a bien été réféchit depuis des decennis dèjas
bienvenue dans la phase final de la théorie du chaos

ps: je ne jous absolument pas sur la peur si ce n'est la dure réalité que boucoup de gens ne voie pas

3.Posté par ecto le 16/06/2008 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


vous devez faire allusion au dernier rapport du leap2020 paru il y a qql jours.

il serait bon de citer vos sources pour plus de crédibilité

lien

4.Posté par vae victis le 16/06/2008 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Docteur Destouches vous avait prévenu : dans la merde ou aux abattoirs!

5.Posté par emis le 16/06/2008 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam

Cela fait déjà un moment que l'information circule,et les médias cachent drôlement bien le sujet.
Au State ils ont déjà mis en place plus de 600 camps de concentration,justement pour cet effet.
Faut dire que l'on est en plein dedans,regardez le cour actuel des finances,tous s'effondre petit a petit,et les médias nous fait croire que tous ira bien on nous montrons quelques remonter dans la bourse,comme quoi en serait une preuve de la stabilité économique.
Malgré qu'ils savent très bien se qui s'y prépare,ils ne disent rien pour évité les protestations et la révolte du peuple et ils attendent le bon moment pour le dire,comme si c'était arrivé en catastrophe,un WCT économique et pire que la crise de 29.
Mais cela fait parti de leurs projets sataniques du nouvel ordre mondial.
Pour instaurer le nouvel ordre il faut y amener le désordre.

6.Posté par mimi le 16/06/2008 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour instaurer le nouvel ordre il faut y amener le désordre.


ORDO AB CHAO

7.Posté par Un visiteur le 16/06/2008 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voilà!

8.Posté par karine le 16/06/2008 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça fait au moins une vingtaine d' années que Serge Monast nous avait alerté .
et vous trouvez encore normal d' utilser des téléphones portables et d' en acheter aux enfants; ça fait partie de leur plan; aussi bien afin d' avoir un prétexte pour installer des "antennes relais" sur tout le territoire (ces antennes serviront ,entre autre, à émettre et à recevoir des impulsions via les implants (puces) ) que pour "griller" les neurones et diminuer l' immunité .
quand vous déciderez-vous à jeter ces engins ?
je me demande où sont les camps de rétention français ?
je n' ai aucune info dessus .
dans les Landes ( où il y a de très grandes surfaces réservés à l' armée) ?

9.Posté par mik le 17/06/2008 05:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ambre,
nous naissons conscients.

et nous mourrons nus.
et conscients; au moins à la dernière seconde.

l'inconscience c'est entre les deux...

10.Posté par karine le 18/06/2008 02:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

témoignage anonyme :
" Il y a peu, j'ai fait la connaissance d'une personne qui vivait à Portland dans l'Oregon. Il travaillait pour une aciérie, la Gunderson Steel Fabrication, une entreprise spécialisée dans la construction de trains et de voitures ferroviaires. Aujourd'hui, ce que je sais des 30 années de la vie de ce type me démontre qu'il s'agit d'un homme pondéré, calme. Et un jour, il vint me voir, très perturbé en m'affirmant " qu'ils construisaient en fait des wagons pénitentiaires ". Il était très nerveux.

" Gunderson, affirma-t-il, a un contrat avec le gouvernement fédéral qui prévoit de construire près de 107.200 wagons de transport de prisonniers tout équipé chacun de 143 paires de menotte"s. Il y a en fait 11 sociétés sous-traitantes dans ce gigantesque projet. Gunderson a reçu probablement une somme de 2 milliards de dollars pour ce contrat. Les aciéries Bethlehem ainsi que d'autres fournisseurs sont impliqués dans cette affaire. Mon ami m'a montré l'un de ces wagon de transport de prisonniers qui était stationné sur une voie de service au nord de Portland. Il avait raison. Si vous multipliez 107.200 par 143 et par 11, vous obtenez un chiffre avoisinant les 15 millions. Ce chiffre correspond sans doute au nombre d'individus qui entreront en dissidence avec le gouvernement fédéral. Et il n'est plus possible à ce jour de mettre à la porte par voie électorale les personnes responsables de ce genre d'affaire.

Le mode de fonctionnement et la structure actuel de notre gouvernement repose sur la technocratie, pas la démocratie. Il s'agit en fait d'une forme de féodalisme et cela n'a aucun rapport avec la République des Etats-Unis."

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires