ALTER INFO

UNE REPRÉSENTANTE DU MOUVEMENT LAROUCHISTE EN IRAN


Dans la même rubrique:
< >


Mercredi 6 Décembre 2006

 UNE REPRÉSENTANTE DU MOUVEMENT LAROUCHISTE EN IRAN

Le 29 novembre à Téhéran, Muriel Mirak-Weissbach, membre de la rédaction de l’Executive Intelligence Review, a enregistré une interview de deux heures pour la chaîne de télévision iranienne l’IRIB. Son entretien avec le journaliste Abdallah Bicharanlou couvrait de nombreux sujets d’intérêt international : les élections législatives du 7 novembre aux Etats-Unis et leurs conséquences, le rôle du mouvement larouchiste dans la vie politique américaine, la lutte pour la destitution de George Bush et Dick Cheney, le plan d’« alliance sunnite » concocté par le même Cheney. Sur le plan économique, ils ont abordé le krach du système financier actuel ainsi que les perspectives de développement eurasiatique, etc. Bicharanlou a aussi posé des questions de fond, du genre : Pourquoi l’oligarchie financière poursuit-elle une politique de guerre permanente ? Quelle est la relation entre les gouvernements américain et britannique ? Que peut faire l’Iran pour empêcher une attaque militaire par les Etats-Unis et/ou Israël ?

Par ailleurs, Jeffrey Steinberg, de l’EIR, a publié deux articles au sujet de l’« alliance anti-chiite » prônée par Cheney et de son récent voyage en Arabie saoudite. Ses articles ont largement circulé dans les pays musulmans. Ce plan, qui vise à former une coalition de pays arabes sunnites, avec les Etats-Unis et Israël, contre l’Iran, repose sur les conceptions de l’« arabiste » britannique Bernard Lewis, un conseiller de Cheney pour les affaires arabes et islamiques. Promu par Henry Kissinger et George Shultz, ce plan, que Steinberg qualifie de « rêve ultime d’un impérialiste britannique », répandrait le chaos dans toute l’Asie du Sud-Ouest, provoquant, en fin de compte, la destruction des Etats-Unis.

Sur l’aspect « anti-iranien » d’une telle alliance, Steinberg évoque un article paru dans la dernière édition de Foreign Policy, signé Joshua Muravchik, propagandiste néo-conservateur et collaborateur de l’AEI : « Ne vous y trompez pas. Le président Bush va devoir bombarder les installations nucléaires iraniennes avant de quitter le pouvoir. Il est pratiquement inconcevable que l’Iran accepte (...) d’abandonner la construction de la bombe. Ses dirigeants sont des fanatiques religieux et idéologiques qui ne renonceront pas à ce qu’ils croient être leur droit de statut de grande puissance, en échange d’un plat de lentilles. Même si la situation en Irak s’améliore, un Iran doté de l’arme nucléaire annulerait tout progrès sur place. (...) Le coup de tonnerre mondial contre Bush lorsqu’il lâchera la détente sera assourdissant et aura de nombreux échos chez nous. (...) Nous devons préparer intellectuellement la voie dès maintenant et être prêts à défendre l’action lorsqu’elle se produira. (...) La défense [du bombardement de l’Iran] devrait avoir une ampleur mondiale. Il y a un besoin criant, dans les guerres idéologiques actuelles, d’une institution similaire au Congrès pour la liberté de la culture (CLC), datant de la Guerre froide, un cercle global d’intellectuels et de personnalités publiques qui partagent le dévouement à la démocratie. »

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Mercredi 6 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires