Tribune libre

UN REVENU UNIVERSEL EST INUTILE MAIS NECESSAIRE


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 17 Août 2017 - 20:06 PHISING & AUTRES ESCROQUERIES PAR INTERNET !


« Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent »G.Orwell


BENALLAL MOHAMED
Samedi 12 Août 2017

Il y a le salaire minimum interprofessionnel garanti (S.M.I.G.), et il ya aussi le régime général des assurances sociales, devant la montée du chômage, la spéculation financière, la délocalisation des entreprises, et la concurrence déloyale et ….et…. demain il faut penser au revenu universel, la Finlande nous devance se révèle être le projet économique qui suscite à la fois le plus de curiosité, de moquerie, pour une paix sociale aux frais de Madame la Marquise !
L’institutionnalisation de la sécurité sociale a été ressentie par les prolétaires comme une bouffée d’oxygène une action de libération que les citoyens d’aujourd’hui s’en régalent. La sécu ou plutôt la cotisation du travailleur assouplit la dépendance des revenus du travail pour le proche avenir devenue la seule et unique source de subsistance pour ceux qui avaient quitté la campagne pour la ville prolétaire,
L'adoption du système de la Sécurité sociale, matérialise en quelque sorte les débuts de l'État-providence, correspondait au moment où les populations sont a la merci de plus en plus de l'économie schématisée par de la concentration industrielle, commerciale, distribution et administrative.
, Par conséquent, la dépendance vis avis de l'État-providence s'est consolidée fortement à savoir par les aides sociales, les subventions, les logements sociaux construits en masse et les services sociaux se sont amplifiés dans tous les secteurs.
La Sécu. et le salaire minimum ont atteint leurs limites car elles ne balayent pas entièrement le terrain de la force du travail. Le fonctionnement optimal a été conditionné par le plein-emploi des périodes d’investissements et de croissances, tant que le nombre de salariés travaillant à temps-plein était suffisant pour financer le système.
Avec la tertiarisation de l'économie au détriment des secteurs primaires et secondaires , le chômage suivi des inégalités, les aides sociales ne pouvaient trouver une source pour garantir un minimum de subsistance pour se « salarisée », comme une demi mesure d'assistanat pour les nécessiteux et demandeurs d’ un emploi,
..

Enjeux sociopolitiques actuels.
Certes, Il est vrai que la politique est avant tout sociologique avant même d’être idéologique, justice ou morale. La dictature, la démocratie, la liberté, les medias….. . qui nous insistent à bien penser, bien voter, bien réfléchir, bien analyser et bien agir, sont focalisés par l'image fixe du pouvoir et son réalisme politique c’est-à-dire ceux qui font l'économie pour mettre en perspective le plein emploi qui équivaut à un revenu qui fait face au pouvoir d’achat comme ils le font habituellement, entre tel salarié et tel employeur par exemple, ou alors entre un élève et son professeur.
Le mode d'emploi sur le désœuvrement dans une société qui veut faire un capitalisme industriel se retrouve avec un capitalisme plus financier bâti sur de la rente. Les bénéficiaires d'aides sociales sont payés à ne rien faire, des crédits non remboursables sont distribués sans aucune étude financière, il n’y a que seul et peu de travail (salarié) qui vaut quelque chose, que l'horizon futur de la société algérienne contemporaine est impensable en dehors d’un système purement salarial et grandement productif.
Mettre en place un projet de société viable pour le futur n’ est pas à l’ordre du jour, une absence de stratégie de développement est manifeste. C'est en raison de la performance temporaire du système rentier que nombre d'individus sont payés à ne rien faire ( productivité négative), il ne faut pas se tromper sur le constat. C'est en raison de l'efficacité rentière de notre économie que nombre d'actifs ne soient plus obligés de travailler pour assurer le bon fonctionnement de l'ensemble.
Alors parler du revenu universel, il existe déjà en Algérie pour ceux qui occupe un poste de travail public et ne travaille pas sans mentionner les postes fictifs, devant cet état de fait. Le revenu universel représente une nouvelle allocation, c'est aussi la reconnaissance que tous les types d'activités utiles à la société se valent, que les rapports commerciaux ne soient pas le seul dénominateur commun que partagent les citoyens. Que serait un pays, sans tous ces agents sociaux précarisés qui favorisent la paix civile merci ! Madame la Rente? Indirectement, les activités qui ne sont pas rémunérées habituellement le deviennent le tissu associatif pourrait bénéficier de ce revenu qui donnera des idées encore pour un revenu universel généré par de nouvelles subventions.
Ailleurs le problème du revenu universel se pose au niveau de son financement mais ici tant que la rente est reine le revenu pourrait être garanti comme un roi.
Niant ainsi une évidence méconnu par les Algériens, seul le travail humain est créateur de plus-value et tout l’enjeu est bien la répartition de la plus-value.
Si par exemple ailleurs on parle de la substitution du robot à l homme et sa taxation c’est-à-dire l’éventuelle plus-value apparente générée par la robotisation n’est qu’une plus-value conjoncturelle .
De là, on peut assez vite aller en besogne vers l’idée que le revenu universel n’est pas destiné à redistribuer les richesses vers le travailleur, puisqu’on peut le remplacer par un robot dans la création de valeur ajoutée. Le travailleur étant déclaré « inutile », il n’est donc pas nécessaire de renforcer ses droits.
En réalité, le revenu universel est une allocation qui doit permettre au consommateur de garder un pouvoir d’achat suffisant. Le travailleur n’existe de plus en plus que par intermittences, ses contours se brouillent. En revanche, la place du consommateur s’étend de plus en plus sur le marché des biens et services pour consommer le stock restant de la production de bien et même de services.
Par conséquents nous voulons sortir du capitalisme tant décrier par les dispositions de la loi 88, c’est bien pour mettre fin à cette privatisation des profits et à la socialisation des pertes ce qui n’était pas le cas . Aujourd’hui, les entreprises touchent de l’argent pour des emplois à bas salaires. Elles n’ont donc aucun intérêt à les augmenter. Le Revenu Universel signifie que l’on admet la raréfaction de l’emploi comme inéluctable et que l’on charge l’Etat de mettre de faux pansements sur une économie malade de l’ultralibéralisme et de la délocalisation que le FMI nous lance malicieusement des fleurs bien trop épineuses et que nos medias flashent à la une pour avoir droit à un revenu universel versé par la pub !
BENALLAL MOHAMED


Samedi 12 Août 2017


Commentaires

1.Posté par Bina le 14/08/2017 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour vivre dans une société juste et saine, il faut éradiquer les banques, les assurances, le conseil de l'ONU...le reste chutera en conséquence...si vous retirer ce que je viens d'énumérer, le monde (les peuples) se sentira mieux.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires