Tribune libre

UN LAMBDA OSE FAIRE UN MANIFESTE POUR QUI DE LOI ET DE DROIT.


« La grandeur des chefs n’est pas dans leur personne, mais dans la mesure où ils servent la grandeur de leur peuple » J.Marti


MOHAMED BENALLAL
Vendredi 5 Juillet 2019

UN LAMBDA OSE FAIRE UN MANIFESTE POUR QUI DE LOI ET DE DROIT.


Depuis la venue de Chadly à la tête de l’état Algérien, période suivie par une décennie noire, l’État algérien via ses mauvais gestionnaires politiques avec la complicité de facteurs endogènes et exogènes de tout bord ; s’est doté d’ instruments juridiques mencheviques permettant de séparer et de liquider les entreprises publiques qui sont pourtant importantes mais également stratégiques pour créer de la richesse et de la valeur permettant de fournir des services publics de qualité pour la population de l’ensemble du territoire national et ce dans le but d’assurer l’indépendance du pays tel qu’ il avait été conçu par le président H.Boumediene. Ces entreprises d’intérêt général ont été bradées à bas coût parfois au dinar symbolique, à des mercantiles devenus par la force de l argent des oligarques sans aucun consentement populaire.
« La source de tous nos maux, c’est l’indépendance absolue ou les représentants se sont mis eux-mêmes à l’égard de la nation sans l’avoir consultée. Ils ont reconnu la souveraineté de la nation, et ils l’ont anéantie .Ils n’étaient de leur aveu même, que les mandataires du Peuple, et ils se sont faits souverains, c'est-à-dire despotes, car le despotisme n’est autre chose que l’usurpation du pouvoir souverain »M.de Robespierre
Ces nouveaux oligarques issus des tares du système d’impunité .Ces nouveaux riches détiennent de nombreuses entreprises , ces entreprises étaient jadis principalement des entreprises publiques porteuses de valeurs et de richesse. Actuellement, ces oligarques détiennent également la plupart, tous confondus, les grands médias algériens. Le poids de l’argent et la force de l’influence leurs permet de se servir de leur propre nouveau pouvoir pour influencer les décisions de l’État au détriment de l’intérêt général. Ces mêmes oligarques parrainent par voie de l’argent ( s’hab ech-kara)certains candidats à la solde qui, une fois élus, agissent pour leurs intérêts ( privatisation-marchés- licence d’importation ...).
Désormais, nous constatons à l’échelle de tous les niveaux hiérarchiques et fonctionnelles la puissance corruptrice des oligarques ; elle est considérable face à la puissance publique ; cette puissance oligarchique continue de progresser sans cesse et ce depuis le début du règne de Chadly qui annonce le début de la crise par voie de son chef de gouvernement Brahimi « la science »(déstructuration des entreprises d’état, fin des investissements productifs, début de l’endettement extérieur…).
« Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, l insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » .M de Robespierre
Mais rien n’est inévitable, il est toujours possible d’inverser le cours des choses sans consultation populaire, pour se réapproprier les biens publics dérobés et retrouver l’esprit des lumières avec une démocratie corrompue qui nous font croire que les choses bougent dans le sens du bien général. Les nouveaux millionnaires issues de la nouvelle sphère du business et la spéculation sur le dos des activités du secteur public prenaient l’avantage de l’appropriation du patrimoine public et sollicite les pouvoirs publics pour la dé- monopolisation du commerce extérieur afin de prendre le relais de l’état en matière de commerce extérieur.
Nos élus , notre société civile, nos doctes et intellects, nos spécialistes n’ont jamais pensé faire appel honnête pour mettre une disposition constitutionnelle ,législative ou même juridique permettant aux citoyens de contrecarrer ce plan menchevique, ce plan de pillage sans foi ni loi de l’oligarchie, via le référendum d'initiative partagée initié contre la privatisation des entreprises publiques algériennes nationales ,régionales et locales ; un outil de croissance de création de valeurs et de richesse , d’emploi et de développement économique, social et même culturel .
Les entreprises algériennes rapportaient chaque année, elles alimentaient le budget de l’état. C’est aussi un monopole naturel, dont la gestion est critique pour la sécurité du pays.
Avec cette privatisation l’État a perdu beaucoup d’argent, à voir les comptes spéciaux du trésor public pour constater le désastre de l’opération de cession et il est très probable que les usagers voient les prix augmenter bien plus vite que l’inflation, la valeur du dinars chute dans un fond qui n’est pas encore visible car la création de valeur et la création de monnaie vont dans un sens contraire avec moins de valeur ajoutée.
Il est préférable sinon vital de créer un élan citoyen qui sont intéressés, pour contre carrer tout ceux qui parasitent le pays dans sa république et la naissance de sa démocratie responsable.
Un lambda face à un nouveau riche (oligarque) est un cafard, mais un riche (oligarque) face à un million de lambadas est aussi un cafard !
Soyons algériens fiers du pays, la réussite d’une telle entreprise qui mettra sur rail une telle procédure , certes elle ne manquera pas de mettre un terme à la domination des oligarques dans l’immédiat même pas avec une opération « main propre » car les réseaux sont trop longs et trop larges par leurs intrications, mais ce sera une victoire importante en vue des combats actuels et futurs car les oligarques devront choisir entre devenir des créateurs de valeurs et de richesse sinon pays un prix fort de leur manigance spéculatives et leur éloignements des cercles de décisions pour éliminer toute sorte d’influence ,le patrimoine de chacun devrait être justifier et mesurer selon les standards du travail honnête, du fisc et des activités légales.
Conclusion
Cette nouvelle conception sociétale devrait permettre d’impressionner la pensée économique et politique dont les nouveaux supports de la nouvelle pensée doit être dominée et représentée par un critère de choix pour tout élu dont la capacité doit être reconnue pour bien et mieux prendre part aux décisions de l’avenir du pays. Il est de notre devoir en tant que peuple de demander le justificatif et le résultat de cette opération de liquidation d'un patrimoine qui ne les appartient pas.


BENALLAL MOHAMED


Vendredi 5 Juillet 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires