Palestine occupée

Tzipi Livni aux étudiants juifs américains d'Israel on Campus Coalition (ICC) : 'Nous sommes prêts à être jugés'


Dans la même rubrique:
< >

Mettre sur le même plan les victimes des deux côtés implique, pour ainsi dire, une comparaison qui n'existe pas.
Nous attendons des dirigeants mondiaux qu'ils reconnaîssent les faits et qu'ils jugent Israël comme ils se jugeraient eux-mêmes.
Nous sommes disposés à accepter les critiques légitimes, mais pas l'antisémitisme déguisé en critiques légitimes, découlant d'une position partiale à l'égard d'Israël comme ce qui se fait dans d'autres pays.

Par Tzipi Livni


Tzipi Livni
Mardi 8 Janvier 2008

Photo : Tzipi Livni s'adressant aux étudiants juifs américains d'Israel on Campus Coalition (ICC)
Photo : Tzipi Livni s'adressant aux étudiants juifs américains d'Israel on Campus Coalition (ICC)
Chacune d'entre nous se bat simultanément sur trois fronts :

D'abord, nous nous battons pour l'existence d'Israël. C'est une guerre contre le terrorisme, ainsi que d'une lutte pour l'existence d'Israël en tant que foyer national pour le peuple juif, contre l'actuel processus de délégitimation.

Deuxièmement, nous combattons l'antisémitisme, qui refait son apparition.

Et troisièmement, la guerre du monde libre contre les extrémistes. Ce front se trouve ici ainsi que sur les campus.

Vous, sur les campus, vous vous battez sur un autre front - le front de la hasbara israélienne - en expliquant les positions d'Israël. Je sais qu'il n'est pas facile de défendre nos valeurs quand la contradiction entre ce que nous sommes et comment nous sommes représentés dans beaucoup d'endroits dans le monde est aussi importante.

La communauté internationale prend souvent des décisions basées sur des images plutôt que sur l'histoire, la justice ou les faits. Il y a des dirigeants qui savent exactement ce qui doit être fait, mais ils sont influencés par l'opinion publique dans leur pays et permettent des compromis à leurs décisions. Ces compromis nuisent à nos valeurs, mais, surtout, ils portent préjudice à leurs propres valeurs. Nous sommes prêts à être critiqués et jugés sur les mesures prises par Israël - aussi longtemps que nous serons jugés en fonction de l'échelle des valeurs et des principes que suit elle-même la communauté internationale.

Le front de la hasbara doit être basé sur des faits. Le monde a récemment interrogé et, parfois critiqué Israël au sujet de la construction dans les colonies. Combien de personnes dans le monde sont au courant que deux Israéliens ont été tués pendant le week-end par des hommes liés aux services de sécurité palestiniens?

Notre travail consiste à porter les faits au cœur du débat international - non pas en tant qu'excuse, mais dans le but de fournir une image globale de la complexité de la situation qu'Israël doit affronter et des menaces auxquelles nous sommes confrontés, quand ne pas agir contre le terrorisme signifie un douloureux tribut en vies humaines.

La lutte dans laquelle nous sommes engagés est une lutte des modérés contre les extrémistes. La plupart des défis auxquels Israël est confronté sont des défis que rencontre l'ensemble du monde libre. Le conflit régional n'est pas la source de cette dichotomie, ni les valeurs pour lesquelles Israël se bat qui sont partagées par le monde libre.

La lutte contre le terrorisme, contre le danger des régimes qui s'efforcent d'acquérir des armes de destruction massive, comme l'Iran, la lutte contre la propagation de la haine et de l'incitation : Israël se dresse sur la ligne de front de ce combat.
La communauté internationale doit respecter les principes et les valeurs pour lesquelles nous nous battons, face à ceux qui les exploitent dans le but de nous nuire.

Ce n'est pas une histoire de David et Goliath. Nos valeurs nous enseignent de ne pas utiliser toute la puissance à notre disposition. Des civils sont blessés des deux côtés, mais l'énorme différence entre nous, c'est qu'un soldat israélien ne nuira jamais délibérément à un civil innocent et n'a jamais reçu l'ordre de le faire.
En revanche, le terrorisme cherche une file d'attente devant une discothèque, une pizzeria ou un arrêt de bus dans le but de faire du mal à autant de civils que possible.

Mettre sur le même plan les victimes des deux côtés implique, pour ainsi dire, une comparaison qui n'existe pas. Nous attendons des dirigeants mondiaux qu'ils reconnaîssent les faits et qu'ils jugent Israël comme ils se jugeraient eux-mêmes.

Nous sommes disposés à accepter les critiques légitimes, mais pas l'antisémitisme déguisé en critiques légitimes, découlant d'une position partiale à l'égard d'Israël comme ce qui se fait dans d'autres pays.

Nous sommes entrés dans un processus diplomatique pour le bien de l'objectif suprême d'Israël : le préserver en tant qu'Etat juif démocratique, un foyer national du peuple juif vivant en sécurité sur la terre d'Israël.

Afin de maintenir cet objectif suprême, nous reconnaissons la nécessité d'apporter une réponse aux aspirations nationales palestiniennes - dans un état indépendant qui leur fournira une réponse complète aux aspirations nationales des Palestiniens.

Ce processus n'existe que s'il est basé sur la compréhension que la sécurité d'Israël est autant un intérêt palestinien qu'un intérêt israélien, dans la mesure où cette question aura des conséquences dans tous les futurs accords entre nous sur la route de la création d'un État palestinien.

Nous insisterons sur le fait qu'un autre Etat terroriste ne s'installe pas ici - et il s'agit là d'un intérêt évident au niveau international. Nous attendons de la communauté internationale qu'elle soutienne Israël puisqu'il combat le terrorisme et l'incitation tout en progressant dans le processus diplomatique.




Notes ISM :

La déclaration du Ministre israélien des Affaires Etrangères est une déclaration classique du Sionisme donc qu'attendons-nous si les Sionistes se disent prêts à être jugés ?

Pour plus d'informations sur la Cour Pénale Internationale et ses activités ou d'autres questions, envoyez votre demande pour une répression de la barbarie israélienne à :

M. Solomon Moriba
Outreach/Press Officer SCSL, La Haye
Tel: +31 70 515 9739,
Portable : +31 646 337 103,
Fax: +31 70 322 2711
E-mail: moriba@un.org, pio@icc-cpi.int


Les correspondances et les demandes en vertu de l'article 15 du Statut de Rome peuvent être adressées à :

Information and Evidence Unit
Office of the Prosecutor
Post Office Box 19519
2500 CM The Hague (La Haye)
The Netherlands (Hollande)

Ou un email à : otp.informationdesk@icc-cpi.int
Ou un fax à : +31 70 515 8555.


AGISSEZ :

Ecrivez à vos Euro-députés et demandez-leur d'agir pour que l'Union Européenne cesse toutes ses relations avec Israel et qu'elle condamne l'Apartheid et la barbarie israélienne

• En savoir plus sur les Institutions du Parlement Européen http://europa.eu/whoiswho/


• Obtenir les coordonnés des Euros-députés de l'ensemble de l'Union Européenne :
http://www.europarl.europa.eu/members/
ou obtenir les adresses emails des eurodéputés français
http://www.ism-france.org/


• Liste des représentants officiels auprès des Nations Unies (descendre en bas de la page)
http://tinyurl.com/37eh3p


Et si vous ne l'avez pas encore fait, signez les pétitions :

• "Un million de messages pour mettre fin au siège sur Gaza" (lire le texte de la pétition en français) :
http://www.petitiononline.com/etgs1/petition.html


Pétition pour mettre fin à la crise sanitaire à Gaza
http://www.thepetitionsite.com/1/save-gaza

Source : http://www.mfa.gov.il/
Traduction : MG pour ISM


Mardi 8 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par guerrilleros le 08/01/2008 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chiche ont les met tous au tribunal de la hai mais quand meme ils sont fort ses sionistenazi pour inverser les role ils jouent les victimes mail

2.Posté par lahmadi le 08/01/2008 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsqu'il y a eu des troubles dans les banlieux française aucun civil n'a été tué par balle.Lorsque les civils Palestiniens manifestent contre l'armée Israéllienne, il y a souvent des morts, et personne ne les condamne à l ONU car ils beneficient du droit de veto des USA au conseil de securié.S'ils veulent etre traité comme les autres états ils doivent subir les consequences de leurs actes comme chaques nation de ce monde.Il ne peut pas y ' avoir de paix si il n ' y a pas d'egalité, de justice pour tous.
Ils etaient habitué à avoir le role de victime du terrorisme et profitaient du sentiment de culpabilité de l'Europe .Mais depuis l' intifada les roles ont changé les victimes se sont
les palestiniens et les bourreaux les Chefs de l'armée Israelienne qui donnent les ordres.( le triangle de la PNL:le bourreau, la victime, le sauveur dans toutes les histoires ont peut trouver ces trois personnages "je ne suis pas un spécialiste")
Mon professeur de philosophie disait "il vaut mieut etre la victime que le bourreau")
Et Israel regrette de ne plus avoir l'image de la victime pour benéficier de tout le soutient la comprhension de l'occident, un soutient sans faille qui ne la jugera jamais
et qui tolera le pire de ces actes criminels lorsque c'est le cas.Maintenant le monde pose des questions et ça ne plait pas à l'etat qui s' appel Israel .Alors il essayent de culpabiliser l' occident en leur rappellant le genocide commis en Europe par Hitler et son parti(je deteste son nom et ce qu'il a fait) et cherchent des traces d'antisemitismes dans chaques protestations contre leurs crimes.
Ils instrumentalisent le genocide pour empécher toute critique contre leurs actes.
POUR TERMINER JE SOUHAITES QUE TOUS LES HOMMES VIVENT EN PAIX ENSEMBLE PARTOUT DANS LE MONDE.ET QU ILS DEFENDENT LA JUSTICE POUR TOUS LES HUMAINS.

3.Posté par Nidia F Morales le 09/10/2008 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S.O.S. por Colombia. Colombia necesita con urgencia una intervención de las Altas Cortes, que paren las masacres que continúan sucediéndose entre la población civil, victimas del Estado.

4.Posté par Juan Manuel Montoya le 09/10/2008 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S.O.S for Colombia. I am writing to you because my country needs your help. We are in the killer hands. Please help to Colombia. Our armed forces are killers and the Government is their accomplice too. Our citizens are unprotected and ignorants about the truth.

Please, don't permit that the genocide history return again and again. We need Justice for Colombia. We need the International Penal Court in Colomiba, they have the authority to do Justice in my country.

Thank you,

JMontoya, MPC

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires