Palestine occupée

Tutu: Les Palestiniens Paient le Prix de l'Holocauste



Vendredi 19 Septembre 2008

Tutu: Les Palestiniens Paient le Prix de l'Holocauste
Les Palestiniens paient le prix du sentiment de culpabilité pour l'Holocauste des Occidentaux, qui renoncent pour cela à faire pression sur Israël en faveur d'une paix juste et durable.

Ce constat dramatique a été prononcé jeudi à Genève par le Prix Nobel de la Paix Desmond Tutu.
"Je pense que l'Occident, assez justement, se sent coupable pour son horrible connivence avec l'Holocauste" commis par les nazis, a déclaré à la presse l'archevêque sud-africain après avoir présenté au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU son rapport d'enquête sur le bombardement par les forces israéliennes du village de Beit Hanoun, dans la bande de Gaza, en 2006.

"Maintenant quand vous vous sentez coupable (...), vous êtes prêts à faire pénitence et vous demandez à être punis. L'Occident fait pénitence et ce sont les Palestiniens qui sont punis", a ajouté le prélat.

"J'espère seulement que les citoyens ordinaires se réveilleront en Occident et diront: +nous ne voulons pas cela+", a déclaré Desmond Tutu.

Le prélat sud-africain, chargé d'enquête par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, a conclu que le bombardement de Beit Hanoun en novembre 2006, qui a tué 19 civils, pouvait "constituer un crime de guerre".
"En l'absence d'explications circonstanciées de l'armée israélienne (...), la mission doit conclure qu'il y a une possibilité que le bombardement de Beit Hanoun constitue un crime de guerre", estime son rapport.

"C'est le silence de la communauté internationale en face de ce qui se passe qui est le plus grave. Ce silence est mère de complicité", a-t-il déclaré jeudi devant le Conseil des droits de l'homme.

Le Prix Nobel s'était vu refuser l'accès à la bande de Gaza par Israël mais avait pu cependant se rendre sur place en mai 2008 en passant par l'Egypte.

A l'issue d'une enquête interne, les autorités israéliennes avaient conclu que le bombardement de cibles civiles était dû à "une rare et grave erreur technique du système radar de l'artillerie".
Israël avait décidé ensuite, en février, de n'engager aucune poursuite contre les unités militaires impliquées.
Selon le rapport de Desmond Tutu, qui demande à Israël d'indemniser les victimes, le secret militaire invoqué par les autorités israéliennes "est absolument inacceptable d'un point de vue tant légal que moral".

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 19 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par moky le 23/09/2008 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien parler mais elas le monde sent fou

2.Posté par pierre marie derick le 12/01/2009 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est honnorable de la part de tutu de prendre ainsi position vis à vis du drame palestiniens. comment comprendre que, la communauté internationale s'est levée comme un seul homme contre les bombardements russe en géorgie, et que aujourd'hui le silence est de régle devant un cas plus grâve à gaza. car cet hamas n'a que des hommes et non des armes.et c'est pour cela que c'est des hommes qui tombent comme bilan (1000 à l'heure actuelle). Et non des chars, des rampes de lancement de missiles des avions de chasses et que sais-je encore si cela avait étè une armée aussi redoutable qu'était la géorgie devant les forces russe. il est temps de dire stop à deux poids deux mesure pour les droits de l'homme! stop aux bombardements stop, stop; car la paix ne viendra pas par les armes mais par la voix du dialogue et du respect mutuel. il faut un forum de reconsiliation du peuple israelien et palestinien; qu'ils puisse un jour vivre en paix ; grandir , vivre et mourir naturellement comme c'est l'aspiration naturele des hommes.b[i[

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires