Conspiration

Turquie : certaines bases arrières du réseau Ergenekon sont à Washington



Vendredi 8 Août 2008

Turquie : certaines bases arrières du réseau Ergenekon sont à Washington
L’enquête sur les marionnettistes derrière la déstabilisation de la Turquie a permis de mettre en lumière l’implication d’un certain nombre de « temples » de la pensée néo-conservatrice aux Etats-Unis, dont l’Institut Hudson, l’American Enterprise Institute (AEI) ainsi que le Center for Security Policy de Frank Gaffney.

Ces think-tanks ont joués un rôle clef dans la campagne visant à dénigrer le Parti au pouvoir en Turquie depuis 2002, le parti de la Justice et du développement (AKP ou Adalet ve Kalkinma Partisi).

Ils ont ainsi servi de base arrière pour le réseau Ergenekon, un réseau d’extrême droite impliquant les « Loups gris » actuellement en voie de démantèlement par les autorités turques car soupçonné de fomenter un coup d’Etat militaire, selon une nouvelle « stratégie de la tension », dans le sillage du réseau notoire des stay-behind, Gladio.

Au centre de cette opération se trouve une certaine Zeyno Baran, citoyenne américaine d’origine turque à l’Institut Hudson, où l’on trouve également David Wurmser et le néo-con « frenchy » Laurent Murawiec.

Le 2 août, Mme Baran a presque ouvertement défendu Ergenekon dans un article publié par le Wall Street Journal sous le titre « Les Islamistes turcs inspirent un nouveau climat de peur ».

Déçue du fait que les Etats-Unis et l’UE aient accueilli favorablement la décision de la Cour constitutionnelle de ne pas déclarer l’AKP anti-constitutionnel, elle qualifie l’enquête de la justice turque de campagne d’harcèlement contre l’opposition.

On ne s’étonnera pas qu’elle se soit scandalisé du fait que le nom du vice-président américain Dick Cheney ait été évoqué dans ce contexte.

« Le journal le plus important de l’opposition turque, Cumhuyiyet semble une cible clef. Les lignes téléphoniques de ces rédacteurs furent mises sous écoute, et quelques conversations supposément contre le parti AKP ont été révélées par la grande presse » [ceci est un mensonge, car la presse les a découvert dans un rapport sur l’enquête rendu public.] – notamment une transcription d’une conversation privée entre le correspondant américain du journal turc et des membres du staff de Dick Cheney ».

Mme Baran se plaint ensuite qu’Illan Selcuk, un des éditorialistes principaux du journal, ait été inculpé car soupçonné dans l’affaire Ergenekon.

Mme Baran est l’épouse de Matthew J. Bryza, le sous-secrétaire d’Etat américain pour les Affaires européennes et eurasiatiques depuis juin 2005. Diplomate de carrière, Bryza passe sa vie entre la Turquie, le Caucase et l’Asie centrale, et s’occupe des points chauds comme l’Ossétie du Sud, l’Abkhazie ainsi que des gazoducs qui ont provoqué tant de tensions depuis l’effondrement de l’URSS. On ne sera pas surpris du fait que M. Bryza est fréquemment invité comme orateur à l’Institut Hudson.

Il faut signaler ici le fait que le général Suka Tanyeri, directeur général du Strategic Research and Study Center de l’état major américain, vient d’être mis à la retraite.

La presse américaine suggère qu’une des raisons pour cette décision peut provenir de sa présence à des sessions spéciales, organisées derrière portes closes par l’Institut Hudson en juin 2007, où des scénarios délirants sur une déstabilisation éventuelle de la Turquie furent débattus.

A l’époque, cette conférence, à laquelle Baran avait assisté, avait créé un certain bruit car elle se déroulait pendant les élections. Un des scénarios étudiés envisageait l’explosion de deux bombes, dont une dans la capitale Istanbul, tuant une cinquantaine de personnes qui serait attribué aux agissements des extrémistes kurdes du PKK et servirait à justifier une invasion de l’Irak.

N’est-il pas étonnant qu’aujourd’hui, en pleine enquête judiciaire sur Ergenekon, et au moment même où la Cour constitutionnel examinait la légalité de l’AKP, deux bombes aient explosé ? Une bombe a explosé à Istanbul et l’autre le lendemain à Kirkuk, une ville du nord de l’Irak.

Les experts y voient une manipulation visant à empoisonner les relations qui s’étaient récemment améliorées.

Pour creuser le sujet : focus



Vendredi 8 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Emre le 08/08/2008 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'ai pas suivi cette affaire de tres pres, mais je ne suis pas si surpris.
Aujourd'hui pratiquement tous les attentas imputes au PKK et au Hezbollah(donc l'Iran) sont commandites par les servies britanniques et americains, meme l'assasinat du journaliste armenien Hirant dink.
Bien sur il est facile d'accuser sans aucunes preuves ces 2 diables me direz vous.
La verite est que il y a bcp de journalistes qui ont de reelles connections et de veritables documents et temoignages qui le prouvent, mais ces journalistes sont museles ou alors ecrivent dans les journaux locaux qui ont souvent une duree de vie tres courtes a cause des pressions.
Et puis les methodes sont les memes...un attentat a la bombe en plein centre-ville...on trouve un gamin de 18ans qui avoue avoir fait le crime au nom du PKK( en echange bien entendu d'une grosse somme pour ses parents) et on s'en va faire une operation en Iraq...tiens tiens...ca sent le WTC a plein nez....
Ca n'arretera pas tant que Erdogan et son parti seront vus comme des citoyens de seconde zone pcq croyants...les croyants sont souvent vus comme des gens indispensables a notre pays, mais ils ne sont pas censes diriger le pays, ca il faut le laisser a nos grosses tetes mecreants, qui eux sont forcement rationnels!!!!

Le clivage croyant /non-croyant en Turquie se creuse et si ces gens se reconcilient nous aurons un pays harmonieux...c'est la seule issue....Ergenekon ou la fermeture de l'AKP...en y regardant de plus pres, on voit bien que c'eest un jeu de vilains gamins...puisque tu me fais ci, je te fais ca...pas tres constructif...mais Erdogan pour la 1ere fois ds l'histoire des dirigeants turcs a accuse des hauts dignitaires et des soi-disant defenseurs de la laicite de vouloir faire imploser le pays de l'interieur...la turquie ne sera jamais americaine et encore moins europeenne...elle doit absolument trouver son salut ds le moyen-orient...l'Iran et les anciennes republiques turques sont pleines de ressources et de similitudes culturelles...ce serait tellemnt plus simple...malheureusement Big Sam et Big Ben ne veulent pas de ces alliances qui signifierait qu'ils n'auront plus que l'Arabie Saoudite comme "allie musulman"...

2.Posté par azgral le 09/08/2008 04:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ainsi font ,font, font

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires