ANALYSES

Turquie/Israël : les positions


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »


Galal Nassar évalue les évolutions récentes du rôle régional de la Turquie.

Galal Nassar
Weekly Ahram


Mardi 17 Février 2009

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.
Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Beaucoup se demandent si la crise dans les relations israélo-turques a atteint le point de non retour. Le clash à Davos entre Recep Tayyip Erdogan et Shimon Peres nuira-t-il de façon durable aux « liens spéciaux » anciens qui existent entre Israël et la Turquie ?

Israël a essayé de dédramatiser. La ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, tout en admettant certains dommages, a prétendu que les liens bilatéraux étaient trop importants pour chacune des parties pour les sacrifier dans une chamaillerie à propos de Gaza. Les officiels turcs, tant au ministère des Affaires étrangères que dans l’armée, ont été prompts aussi à séparer la crise sur Gaza des intérêts à long terme de la Turquie et d’Israël.

Des personnalités européennes et étasuniennes, dont des activistes juifs, ont également essayé de se faire les médiateurs entre les deux pays. La réussite de ces efforts dépendra largement des causes des tensions actuelles dans les relations israélo-turques. Si tout cela ne tient qu’à Gaza, et à Gaza seulement, alors peut-être ne sera-ce qu’une tempête dans un verre d’eau. Mais je soupçonne que cette récente démonstration montrant des nerfs à vifs nous cache bien des choses.

Réfléchissons un instant sur les relations régionales du gouvernement Erdogan. Le gouvernement turc entretient des relations anciennes avec le Hamas, de même qu’avec d’autres partis se revendiquant de l’Islam. Ankara a beaucoup fait en tentant de persuader les Européens et les Américains de mieux traiter le Hamas, arguant que le mouvement pouvait jouer un rôle important et positif dans le processus de paix. Les officiels turcs ont dénoncé sans ambiguïté l’assassinat par Israël du fondateur du Hamas, Sheikh Ahmed Yassin.

Des sourcils se sont levés en Israël quand le gouvernement Erdogan a fait traîné les relations turco-syriennes au dernier moment avant les décisions. Israël ne voit pas d’inconvénient à la médiation turque avec la Syrie mais il tolère, plus qu’il n’encourage, les liens étroits entre la Syrie et la Turquie.

Pour Erdogan, l’attaque d’Olmert contre Gaza a été une insulte directe à la Turquie, d’autant plus qu’Olmert avait été reçu chaleureusement à Ankara quelques jours seulement avant le déclanchement de l’attaque. La visite d’Olmert en Turquie était censée faire progresser les discussions avec la Syrie.

Outre la position officielle turque, les citoyens ordinaires se montrent solidaires de la population de la bande de Gaza. Non seulement ce soutien fut évident à Istanbul où les groupes islamiques et gauchistes ont toujours exprimé leur sympathie à l’égard des Palestiniens, mais aussi dans de nombreuses autres villes turques.

Erdogan, avec sa fine maîtrise de l’opinion publique, a su en permanence que le peuple turc allait être remué par les horreurs qui se déroulaient dans la bande de Gaza. Et puis, il y a la problématique de ce que j’appellerais, le néo-ottomanisme, faute d’un meilleur terme.

Les Turcs ont été dernièrement très actifs dans la région. La Turquie joue un rôle important en Iraq. Elle a noué des liens étroits avec la Syrie, économiques autant que politiques. Elle a signé un traité d’exemption douanière avec l’Egypte. Les hommes d’affaires et les industriels turcs sont venus en masse travailler en Egypte. La Turquie a des liens étroits avec le Qatar. Ses relations deviennent amicales avec les Saoudiens. Elle envoie des fonctionnaires dans la plupart des pays arabes de façon régulière. Les entrepreneurs turcs ont lancé des projets de développement dans toute la région arabe.

Grâce à l’idéologie islamique du Parti de la justice et du développement (AKP), le gouvernement Erdogan a eu toute facilité pour communiquer avec les groupes islamiques arabes, y compris avec le Hamas. Le drapeau turc, ou ottoman, réapparaît dans les territoires arabes pour la première fois depuis 80 ans. Au lendemain de la guerre du Liban de 2006, les Turcs ont offert leur participation dans la force internationale de maintien de la paix sur la frontière israélo-libanaise. Les soldats turcs se sont ainsi à nouveau déployés sur une terre arabe, mais sous l’égide des Nations unies.

La Turquie est membre de l’OTAN depuis le début des années 1950. Son armée est citée comme l’une des plus importantes de l’OTAN, la seconde après celle de l’Amérique. A ce titre, la Turquie est un acteur important du bloc occidental et a agi en conséquence tout au long de la Guerre froide. Même durant la crise géorgienne de l’été dernier, où Ankara a adopté une position de neutralité, ce n’est pas un secret que la Turquie a contribué, directement et indirectement, à l’armement de la Géorgie.

La Turquie fut le premier pays islamique à reconnaître Israël et en 1996, les deux pays ont signé un accord de coopération militaire. Des dizaines d’entreprises [turques] fonctionnent en Israël. Et la Turquie s’efforce, avec difficultés, de rejoindre l’Union européenne depuis quelques années maintenant.

Il existe une dichotomie dans tout ce qui précède. La Turquie est déchirée entre deux directions, tirée par des forces contraires. L’AKP se trouve face à un dilemme, si ce n’est une crise identitaire.

Les gouvernements turcs, dont ceux de Turgut Ozal et de Bulent Ecevit, ont montré de la compassion pour les Palestiniens et généralement, ils ont essayé d’impulser les relations turques avec les pays arabes. Mais aucun de ces Premiers ministres, et certainement pas depuis la Deuxième Guerre mondiale, n’a vu l’avenir de la Turquie en dehors de l’alliance occidentale. Depuis que l’AKP est au pouvoir, un changement de perspective semble se prononcer, faisant naître des contradictions qui doivent être analysées.

Le gouvernement AKP fait tout son possible pour entrer dans l’Union européenne. Les négociations pour son adhésion, bien que bloquées, ont un impact national favorable. La Turquie est en train de devenir une société plus démocratique et plus humaine, moins radicale et généralement plus souple dans son engagement pour la laïcité. La Turquie essaie également de réduire l’intervention du militaire dans le politique.

Les dirigeants turcs ne sont pas des rêveurs. Ils réalisent que l’Europe ne peut, au moins dans l’immédiat, laisser la Turquie devenir membre à part entière de l’Union européenne. Dans le même temps, ils voient la possibilité de marquer des points dans le domaine diplomatique à l’extérieur de l’Europe, dans la région qui fut autrefois l’Empire ottoman, dont le monde arabe, les Balkans, le Caucase et l’Asie centrale.

Je ne veux pas dire que les dirigeants turcs actuels nourrissent des ambitions impérialistes ou qu’ils se fient entièrement à un discours nationaliste. Mais ils montrent qu’il est possible de renforcer leurs relations avec les pays voisins, empire ou pas empire.

La nouvelle politique turque n’est pas fondée sur les liens passés. La Turquie est en train de réaliser que l’identité d’un pays n’est pas une chose unidimensionnelle. Un Turc reste un Turc même s’il se voit lui-même comme un musulman, un Kurde, un Arabe ou un Européen.

Ce qui vaut pour les Turcs vaut aussi pour les Arabes syriens et égyptiens, et pour tous dans cette région diversifiée. Les Turcs ont beaucoup en commun avec les habitants de la région et ils essaient de forger des relations d’un type nouveau avec eux. Ce serait simplifier à l’extrême que de nier l’héritage de l’empire. Une grande partie des Turcs, y compris ceux du parti au pouvoir, voit aujourd’hui la Turquie comme l’héritière de l’Empire ottoman. Mais il serait injuste de considérer la Turquie comme agissant dans le cadre d’une politique expansionniste rudimentaire plutôt qu’avec un sens de la responsabilité à l’égard de ses propres voisins. Au fur et à mesure que grandissent sa conscience d’être un pays d’envergure, une puissance, et sa confiance en elle-même, grandit son sens des responsabilités.

La nouvelle Turquie se voit au cœur du monde, y compris du monde occidental. Elle se voit comme une république laïque alors même qu’elle cherche à devenir plus humaine, plus tolérante et plus libre. La Turquie de l’AKP n’est pas sur le point de quitter l’OTAN. Elle n’est pas encline à rompre ses liens avec Israël pour la Palestine.

La Turquie ne rentre pas dans le jeu arabe pour l’évolution des alliances. Elle est fermement opposée à la campagne de l’Occident contre l’Iran sans pour autant cautionner la politique expansionniste de Téhéran. Le gouvernement turc est principalement concerné par le bien-être du peuple turc, et c’est cette préoccupation qui inspire son activité économique dans les pays voisins.

La nouvelle Turquie n’a pas abandonné les fondements nationalistes de la république même si elle tente d’ouvrir sa porte à un pluralisme ethnique et culturel. Ce que j’appelle le néo-ottomanisme est loin d’avoir pris sa forme définitive.

Israël va essayer de garder la Turquie de son côté. Les Israéliens n’ont pas seulement été choqués par les déclarations publiques du gouvernement turc. Ils ont été scandalisés par la campagne de mobilisation conduite par le ministre turc de l’Education dans les écoles du pays. Et ils ont été consternés par la participation de l’AKP aux manifestations qui exigeaient que l’armée turque « marche sur Jérusalem ».

Mais tout comme Israël a des problèmes avec le gouvernement Erdogan, ce dernier reçoit des plaintes des siens eux-mêmes. Des dirigeants turcs ont été choqués par les rapports de coopération entre Israël et les groupes de sécessions kurdes. Ces rapports ne sont plus secrets. Un journaliste étasunien, Simon Hersh, vient de publier tout un article sur les liens du Mossad avec le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). Ces officiels furent si furieux que leur réaction fut décrite par les journaux israéliens comme une vague d’antisémitisme.

Israël évoque toujours le temps où les Turcs auraient agi comme des anti-arabes et anti-palestiniens, rien que pour apaiser l’Occident. Maintenant, cependant, il est difficile d’imaginer des relations israélo-turques revenant aux « relations spéciales » de jadis. L’accroissement du ressentiment contre Israël dans l’opinion publique turque suffit à mettre un frein sur les liens pour la période à venir. Selon de récents sondages, 80% des Turcs soutiennent la position sévère de l’AKP sur Gaza.


L’auteur peut être contacté à l’adresse : gnassar@ahram.org.eg

Edition 12-18 février 2009 - Weekly-Ahram - traduction : JPP

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article



Mercredi 18 Février 2009


Commentaires

1.Posté par ciborg le 17/02/2009 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au fond il n'y a rien de cassé dans les relations entre israel el la turkie. les turks sont nerveux parceque tout recement sarkosy a excedé leur patience on allant ouvrir toutes les portes des institutions europeennes aux juifs,meme si leur territoire usurpé se trouve au moyen orient alors que les turks bataillent depuis 50 ans et malgres qu' une partie de leur territoire se trouve en europe n' ont toujour rien obtenus a part le partenariat privilegé dont les turks n'en veulent pas. une autre raison qui fait que cette histoire n' ira pas bien loin c'est que la turkie partage avec israel les eaux du jourdan et en plus, bientot des projets de tracets de gazoducs et de pipe lines verront le jour . et comme vous le dites si bien ,ce n' est qu' une tempete dans un verre d' eau parcequ cela tient qu' a gaza seulement. persopnnellemen je n' oubli pas que les turks pendant la guerre d'algerie avaient promis a la france qu' ils ne soutiendraient pas la cause algerienne et au vote a l' ONU ils ont votés contre l' independance de l'algerie.et si les chefs d' etats europeens changeaient d'attitudes pour etres favorables a l' enrée de la turkie dans l'europe ,les turks sacrifieront les palestiniens et peuvent allez jusqu' a regretter et s' excuser pour le geste de Davos. Ils faut quand meme faire remarquer que la turkie n' apporte aucune aide reélle et concrete aux palestiniens .......

2.Posté par Mahmut le 17/02/2009 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Reponse a Ciborg
Puis je savoir vos sources concernant sur le fait que la TURQUIE n'apporte aucune aide reelle et concrete aux palestiniens.......
Moi, en tant que Belge d'origine Turc et de confession Musulmane, je tiens a preciser que les Turcs d'Europe et de Turquie apportent leurs aides financiers et leurs DOUA.
Qu'Allah nous rapproche tous en tant Musulamn.
AMIN

3.Posté par denver le 17/02/2009 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste a savoir que la plus part des gens de la communauté Turc boycotte tout les produits israelien

4.Posté par ciborg le 17/02/2009 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la turkie ne peut pas venir en aide de facon officielle ou officieuse aux palestiniens en raison d' accords etablis avec israel depuis longue date Individuellent peut etre , a travers les associations caritatives La turkie a toujour voulu jouer dans la cour des grands Elle pense integrer l' europe, mais l' europe actuelle ne voudra pas l' accepter dans son club chretien Alors maintenant elle se rend compte que ce n'est pas la peine de se prostituée encore pour etre accepter des europeens Elle doit retrouver sa personnalité, mais d' abord en quittant l' OTAN ,et en imposant a israel un nouvel echiquier sur la donne politique dans le proche et le moyen orient et là peut etr, des nouveaux rapports internationnaux s'etabliront a la faveur d' un reglement de la question palestinienne et stopperons les veleitées expansionistes d'israel et les intentions belliqueuses des USA A ce prix là la turkie aurait plus de poid a faire valoir qu' avec l' enenervement de son premier ministre a Davos

5.Posté par Mahmut le 17/02/2009 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Reponse a Ciborg

Vu votre description de la Turquie, j'ai l'impression que tous les pays Arabes travaillent jour et nuit pour la Palestine et que la Turquie est la en tant qu'observateur.
Depuis le depart des Turcs (les Ottomans) debut du XXe siecle, puis je savoir ce que les pays Arabes ont fait pour la Palestine et non pour l'Autorite Palestienniene?????
Je vois avec un certain regret que cerains Arabes sont toujours la pour critiquer le Turquie.
Que fais la ligue Arabe, les pays Arabes et surtout le monde musulman pour ;la Palestine????

6.Posté par Emre from Amsterdam le 17/02/2009 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait de quitter l'OTAN pour la Turquie n'est pas negociable pour l'instant...c'est l'OTAN qui legitimise la Turquie malheureusement...

Pcq croyes-moi si Erdogan decidait de se retirer de l'OTAN, la Turquie sera mise au meme pied que l'Iran sur l'echiquier international...le gouvernement Erdogan ne fait pas bcp d'heureux en Occident , meme si c'est encore une fois grace aux fonds americanos-sionistes qu'il a accede au pouvoir...Mais quand on voit comment les Etats-Unis se debarassent de alliés qui ne vont plus ds le meme sens qu'eux( juste les Talibans pour ne citer qu'eux...)

Pour l'Union Europeenne...Erdogan n'a pas les memes intentions que les pantins precedents...Il espere entrer ds la Communauté Européenne pour diminuer le pouvoir d'imiscion de l'Armée dans les affaires de l'ETAT...pour qu'il aie enfin le droit de soutenir les Palestiniens sans retenues....et bien plus encore...

Bcp de scorpions n'attendent que ce genre de faux-pas pour coller l'etiquette d'anti -Occident et d'Islamiste a la Turquie. Erdogan est conscient de ce dilemme.

Et finalement pour repondre a tes commentaires plein de certitudes et de fustillages @Ciborg...Le boycott complet ne sert qu'aux sionistes...couper les relations avec cet ETAT d'Israel signifie ne plus avoir aucun pouvoir d'influence sur ce pays...ce n'est pas un chemin a prendre...

Et Puis pq attendre des miracles de Erdogan et de la Turquie...Les pays Arabes ne se sont ils pas reunis pour "condamner" les interventions non-arabes apres Davos...

Pathetique...au moins Erdogan a encore une conscience personnelle...

Tu remarqueras je mets ETAT en majuscule...pcq le gouvernement qui n'a pas soutenu l'independance de l'Algerie n'est pas la turquie ou le peuple TURC...c'est l'Armée sionisante Turque!!!





7.Posté par une mamy le 17/02/2009 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ciborg et MAHMUT arrêtez de vous disputer il faut avoir les yeux ouverts et ne pas se tromper d'ennemis
il est vrai qu'ERDOGAN a eu un comportement que les dirigeants arabes n'ont pas eu.je suis arabe et j'ai honte, lorsque je prends un métro ou un bus je baisse les yeux car j'ai honte d'être une arabe. Lorsque les gens me regardent on dirait qu'ils sont en train de me dire, tu vois on vous a donné une raclée et vos chefs sont des laches, je me sens humiliée, humiliée vous ne pouvez pas savoir à quel point, surtout quand je vois les chefs égyptiens, j'ai la nausée

8.Posté par Allain Jules le 18/02/2009 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois qu'Israël doit un peu se calmer.

9.Posté par Emre from Amsterdam le 18/02/2009 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@une mamy

Tu n'as pas a avoir honte ma soeur...tu n'es pas le moindre responsable de la corruption de ces dirigeants qui ne sont pas les tiens de toute facon...

Tu devrais etre dechainée contre les populations qui vivent dans la peur de ces dirigerants, qui preferent continuer a vivre leur vie de misere et de silence sans sortir dans la rue, sans protester...Egyptiens, Algeriens, Marocains avant tous (pcq votre Roi fait partie du CRIF)

Tant que ces gens ne se dechainent pas, ne changent rien dans leur propres pays, ils ne peuvent pas esperer sauver leurs freres Palestiniens...

Je comprends que l'armée fait peur, je comprends que la police torture, et que la peur de perdre son travail soit plus importante a leurs yeux...

MAIS TROP C TROP...AUJOURD'HUI LA PALESTINE, DEMAIN DANS TOUTES NOS MAISONS!

SI NOUS ACCEPTONS CE QUI SE PASSE, CE QUE CES SANGSUES AFFAMées DE SANG NOIR ET DE POUVOIR NOUS FONT SUBIR...IL Y AURA UN PRECEDENT DS L'HISTOIRE ET NOUS NE POURRONS PLUS FAIRE MARCHE ARRIERE!

IL EST TEMPS ETUDIANTS DE PAR LE MONDE DE SE SOULEVER CONTRE VOS GOUVERNEMENTS TYRRANIQUES (PRENNEZ l'exemple de l'IRAN...l'impulsion de la GRECE ces derniers mois...)

PAIX A NOUS


10.Posté par hocine le 18/02/2009 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2 ETATs JUIF LE SIONISME demasqué http://www.dailymotion.com/user/alladin13/video/x8cwzm_letat-juif-du-bout-du-monde-letat-d_new

11.Posté par Loupbavevite le 18/02/2009 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant de te la jouer avec Hitler. Sans sonisme pas de national-socialisme. Il n'était rien qu'un pantin entre leurs mains ce n'est pas pour rien que le leader de l'extrême droite israélienne Feidlin vient de réhabiliter nommément le Führer " que c'était un grand homme qui écoutait de la grande musique et a remis de l'ordre en Allemagne. "

L'ordre d'un indescriptible chaos et de monstrueux massacres. Quelques pages de l'histoire semble échapper à ce Feidlin sans que cela n'émeuve plus que ça la presse officielle qu'on a pourtant vu nous faire des cacas nerveux pour beaucoup moins.

Si j'ai ben compris, en mettant en relation les déclarations de Feidlin, les articles d'abord contre les Juifs américains au moment de l'affaire Madoff pour mieux nous faire passer l'escroc pour un héros, maintenant contre les Juifs tout court autorisation a été donnée par les sionistes à alterinfo et à d'autres d'appeler au massacre des Juifs évidemment de la diaspora ? D'avance merci pour eux !

12.Posté par Altanhan le 18/02/2009 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ciborg ton masque est tombé. T'es un sioniste tu peux l'avouer maintenant.

Pour te recadrer, je pense que tu dois le savoir aussi bien que moi.

En règle général la tête et le corps sont en harmonie chez les sujets saint

Cependant dans les pays musulmans c'est différent le corps (le peuple) veux aller à droite mais le tête elle va à gauche (classe dirigeante - Président ...) comme si on le dirigeait avec une télécommande.

Les exemples ne manque pas : Egypte - Afghanistan - Irak ....

Jusqu'à présent avant l'arrivée du partie de l'a en Turquie en 2002. Il est vrai que le pays était malade et agonisant aucune information du corps n'arrivait au cerveau.

Néanmoins après un électrochoc (élections 2002) le corps et la tête ont de nouveau retrouvé leur harmonie dans leur façon d'être.

Depuis très longtemps la Turquie a été dirigé par des personnes à la solde Americano-Sioniste appuyé par les généraux.

Pour cette raison je trouve déplacé de parler du passé et des accords signés à cette époque au nom de la Turquie alors que je suis certain que la majorité de la population s'y serait opposé.

Dans une démocratie, pour parler au nom d'un pays il faut être la voix du peuple et non celui du marionnettiste.

13.Posté par Tarik le 19/02/2009 01:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tous

Je crois sincerement qu'il faut arreter de se denigrer ainsi sans en connaitre les vraies raisons .
Il est vrai que la Turquie NE FERA JAMAIS partie de l'Europe , et ça c'est une verité .....aussi vraie que le soleil se levera dans mille ans( Dieu m'en garde d'etre devin , mais c'est juste une parabole ) , a moins bien sur que les Turcs ne renoncent a leur religion , a ce moment là aucun probleme : ce sera la bienvenue en Europe et SVP :musique et excuses a l'appui pour le retard pris !
La presence de la Turquie au sein de l'OTAN obeit a des desseins inavoués que seul l'etat major Turc ( vieux generaux debiles et je m'en excuse aupres de mes freres Turcs) est au courant car frustrés compléxés par la "civilisation europeenne " , ils maintiennent leur pays contre toute logique a la traine de l'Europe qui ne s'en prive pas de s'en servir pour ses projets politiques , hier c'etait contre l'URSS , où l'armée Turque ( la plus grande en nombre ) devrait servir de chair a canon en cas de conflit avec l'ex bloc sovietique , aujourd'hui l'armée Turque est utilisée pour les "conquetes" des nouvelles croisades , en l'occurence contre le Pakistan et neutraliser l'Iran ,
La Turquie ayant une armée qui depend entierement du bon vouloir des americains et des europeens , dans ce cas de figure la Turquie n'a pas beaucoup de marges de manoeuvres , pour faire entendre sa difference !
La turquie s'est elle meme mise dans cet etat de dépendance vis a vis de l'occident en reniant le CALIFAT qui etait sa VRAIE PUISSANCE., depuis lors on le voit la turquie n'a jamais dépassée le stade d'un pays comme la grece ou l'espagne (et encore).
Par contre un developpement de ses capacités militaires par ses propres moyens a l'instar de l'iran ,ferait en sorte qu'elle retrouve son eclat d'antan , mais pour cela il faut qu'elle soit en dehors de l'otan et ça ..c'est une autre histoire !
Mais reprocher a la Turquie de ne pas aider les freres Palestiniens c'est vite aller en besogne, je ne crois pas que ceux qui aident les Palestiniens le crient sous toutes les fenetres !!!
Edogan a fait le geste qu'il fallait et cela honnore le peuple frere Turc , a contrario on a vu le traitre Amr Moussa qui ne savait plus où se mettre jusqu'au moment où son Maître lui intimait l'ordre de s'assoir et ça ...ça N'HONNORE PAS LES ARABES NI D'AILLEURS AIDE LES PALESTINIENS

14.Posté par La souris de la nuit le 19/02/2009 04:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonne analyse tariq sauf qu'il ya un truc qui vous echappe tous et qui est que moustapha kemal n'etait pas musulman...mais juif. quand vous integrerez cette donne dans votre analyse vous comprendrez pourquoi l'empire ottoman a ete detruite et la palestine passee sous controle britannique. ainsi le reve sioniste devenait possible car les sionistes controlait et controlent l'angleterre. les generaux turcs ne sont pas des vieillards complexes par la civilisation occidentale mais plutot des cripto juifs pour la plupart descendants de ceux la meme qui avaient suivi sabatai tsevi jusque dans sa conversion a l'islam pour s'eviterl a revanche des coreligionnaires decus et surtout la furie des talmudistes espagnols. l'aristocratie militaire et financiere turque est pour la plupart fait de ces juifs qui portent pourtant des noms musulmans mais devinez quels interets ils servent!!!!! les "relations speciales" entre la turquie et "israel" fait allusion a ce secret maconnique. l'Arrivee de l'AKP au pouvoir a ete un coup dur pour ces salauds mais encore faut-il qu'il commence a apprendre au peuple turc la veritable nature de la revolution des soi-disant "jeunes Turcs" qui a detruit leur empire essoufle et les maintient depuis dans l'ombre du developement economique et industriel malgre son potentiel. l'Arrieration turque est donc un avantage strategique pour l'Europe et biensur les partisans du siononazistan.

15.Posté par Emre from Amsterdam le 19/02/2009 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tarik et la souris...J'apprecie vos commentaires qui ne sont pas denues de sens...mais il va vraiemnt falloir arreter avec vos insinuations!!! vous devez avoir 30 ans tout au plus, vous avez p-etre commencé a vous interesser a la Turquie et a Ataturk depuis 1 petite année, voire 2...

Ne repetez pas betement Ataturk est un juif comme j'ai deja pu le lire a chaque fois qu'un article traite de la Turquie...ca non plus ca n'honore pas les Arabes...Il a rejoint une loge maconnique pendant 3 ans c'est une certitude et c'est la seule qui est sur papier...alors avant de jetter ces insinuations, apportez des preuves concretes!
Et oui la turquie ou l'empire Ottoman a tjs eu des bonnes relations avec le peuple juif...est-ce une tare?

La situation est tres differente aujourd'hui, ne serait-ce que l'opinion publique...Il n'y a rien qui lie un Israelien a un Turc...a l'epoque de l'Empire, les Juifs n'avaient pas d'Etat et ils participaient avec plaisir a la construction d'autres etats que le leur tant qu'on leur promettait de faire partie de ce qu'ils construisent...

Les Turcs et les Arabes ne se sont jamais entendu...notes bien ca quelquepart aussi Tarik.. Depuis les Seldjoukides jusque aujour'dhui tu pourras le constater...
Ca a ete une querelle sans fin pour la direction du monde musulman...
Le califat? quel grosse blague! Quelle etait la puissance du califat au debut du 20 eme siecle? je vais te le dire....rien du tt...et il n'a jamais fait honneur aux Turcs ce califat...meme quand Saladdin a bouté les croisés hors des terres saintes...Le Calife s'est soulevé contre lui a maintes reprises...pcq il ne souhaitait pas qu'un esclave Kurde(qu'etait Saladdin) ayant un seigneur turc ne devienne le leader du monde musulman!

Donc n'essayez pas de reecrire l'histoire, arretes de pleurer pour des gloires passées et concentrez vous sur comment eliminer les marrionnettes qui sont au pouvoir dans les pays Arabes...ca me desole que vous retourniez le passé juste pour denoncer et regretter plutot que de l'utiliser pour mieux comprendre votre actualité.

A bon entendeur salut,

16.Posté par Platon le 21/02/2009 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes on été derrière le mouvement des jeunes turcs qui a renversé l'empire ottoman et abolis le califat, ils ont aussi manipulé le calife pour lui faire croire que les arméniens complotaient avec la Russie l'ennemi historique de la Turquie, car Israël l'etat juif pur n'aurait pu exister sans le démantèlement de l'empire multi-culturel et multi-religieux des ottoman

17.Posté par La souris de la nuit le 22/02/2009 03:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emre from Amsterdam suis ces lien et j'espere que ca va t'aider a mieux comprendre ce qui se passe en turquie et surtout etayer mes ecrits....je peux envoyer d'amples fruits de mes recherches.

http://judicial-inc.org/Armenian_genocide_supplement.htm

18.Posté par La souris de la nuit le 22/02/2009 03:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emre from Amsterdam suis ces lien et j'espere que ca va t'aider a mieux comprendre ce qui se passe en turquie et surtout etayer mes ecrits....je peux envoyer d'amples fruits de mes recherches.

http://judicial-inc.org/Armenian_genocide_supplement.htm

http://judicial-inc.org/Arm.enian_genocide.htm

19.Posté par La souris de la nuit le 22/02/2009 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emre from Amsterdam suis ces lien et j'espere que ca va t'aider a mieux comprendre ce qui se passe en turquie et surtout etayer mes ecrits....je peux envoyer d'amples fruits de mes recherches.

http://judicial-inc.org/Armenian_genocide_supplement.htm

http://judicial-inc.org/Arm.enian_genocide.htm

http://www.jrbooksonline.com/HTML-docs/The%20Real%20Jew%20-%20Turkey.htm

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires