PRESSE ET MEDIAS

Turin : Manifestation nationale de solidarité avec le peuple palestinien : Non, Israël n'est pas un « hôte d'honneur » !


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Samedi prochain, le 10 mai, une manifestation d’importance nationale défilera dans les rues de Turin, depuis le cours Marconi jusqu’à la Foire Internationale du livre, qui se tient au Lingotto. Du lundi 5 au vendredi 9, à Turin, une série d’initiatives politiques préparera le défilé : séminaires, assemblées, projections de films, initiatives publiques. Le moment est important, pour montrer à la population palestinienne que, dans notre pays, beaucoup de citoyens n’oublient pas les souffrances, l’embargo, les bombardements, les massacres dans les territoires occupés ; que nous n’oublions pas le droit au retour des réfugiés palestiniens, que nous connaissons les discriminations que les Palestiniens subissent en Israël, que notre pensée ne cesse d’aller aux milliers de prisonniers politiques qui sont soumis, en Israël, à des conditions d’incarcération extrêmement dures, qui, bien souvent, s’assimilent à de la torture.


Mercredi 7 Mai 2008

 

« De quel côté nous ranger ? Nous, nous le savons ! »

Manifestation nationale de solidarité avec le peuple palestinien : Non, Israël n'est pas un « hôte d'honneur » !

on Infoaut.org

http://www.infoaut.org/news.php?id=1486

traduit de l'italien par Marcel Charbonnier


Samedi prochain, le 10 mai, une manifestation d'importance nationale défilera dans les rues de Turin, depuis le cours Marconi jusqu'à la Foire Internationale du livre, qui se tient au Lingotto. Du lundi 5 au vendredi 9, à Turin, une série d'initiatives politiques préparera le défilé : séminaires, assemblées, projections de films, initiatives publiques. Le moment est important, pour montrer à la population palestinienne que, dans notre pays, beaucoup de citoyens n'oublient pas les souffrances, l'embargo, les bombardements, les massacres dans les territoires occupés ; que nous n'oublions pas le droit au retour des réfugiés palestiniens, que nous connaissons les discriminations que les Palestiniens subissent en Israël, que notre pensée ne cesse d'aller aux milliers de prisonniers politiques qui sont soumis, en Israël, à des conditions d'incarcération extrêmement dures, qui, bien souvent, s'assimilent à de la torture.

Le mur de la honte et de l'apartheid, dont Israël est en train d'achever la construction, est le symbole du racisme de l'idéologie sioniste et de sa mise en pratique au prix d'un énorme déversement de violence. Cette violence, et cette prévarication que les Palestiniens subissent depuis des décennies, et qui trouve un point focal dans la tragédie de 1948, la , où 850 000 réfugiés durent abandonner leurs maisons et où des dizaines de milliers de personnes furent tuées par l'armée israélienne.

Cette année, tombe le soixantième anniversaire de la Naqbah, que, ces jours-ci, les Palestiniens commémorent, dans les territoires occupés, par mille initiatives politiques et culturelles. C'est la raison pour laquelle le Forum Palestina a lancé, cette année, la campagne « 2008 – Année de la Palestine », dont font partie cette manifestation à Turin et toute la Semaine Free Palestine.

 

Le choix de manifester à Turin est dû à la décision prise par cette ville d'inviter Israël en tant qu' « hôte d'honneur » de l'édition 2008 de la Foire du livre, précisément en correspondance avec le soixantième anniversaire de 1948 ; c'est pourquoi la manifestation se conclura devant le Lingotto [anciennes usines Fiat, converties par l'architecte Renzo Piano en grand centre commercial et hall d'exposition ; site de la Foire : http://www.fieralibro.it/ , ndt], où se tient cette Foire.

 

Les 5 et 6 mai, Gianni Vattimo, Angelo d'Orsi, Diana Carminati, Tariq Ramadan, Wasim Dahmash et Aharon Shabtai, ainsi que d'autres, animeront un séminaire international dans la salle des thèses de l'institut des Sciences Politiques, dans les locaux de l'Université de Turin. Le 7 mai, le poète israélien Aharon Shabtai, qui adhère à la manifestation du 10 et au boycottage du salon du livre, lira au public ses poésies au Palazzo Nuovo, vendredi, de 15 à 20 heures, se tiendra, au Palazzo Nuovo, une assemblée nationale pour la Palestine, avec la participation d'un porte-parole du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), de l'Alternative Information Center [de Mikado, ndt], de l'International Jewish Solidarity Networ, du Forum Palestina et de l'Union Démocratique Arabo-Palestinienne. Les 7, 8 et 9 mai, le cinéma des Marx Brothers [Fratelli Marx, en italien, ndt] proposera un festival de films de réalisateurs palestiniens, dédié à trois intellectuels et artistes palestiniens assassinés par Israël.

 

L'Assemblea Free Palestine et le Forum Palestina avaient organisé également une présence devant la Foire pour toute la durée du salon, c'est-à-dire du 8 au 12 mai inclus, afin d'informer les visiteurs de ce que sont les politiques et les crimes d'Israël en Palestine, et pour illustrer les raisons qui ont conduit de très nombreux écrivains du monde entier – parmi lesquels beaucoup de Palestiniens et quelques Israéliens – à refuser de participer à l'édition 2008 de la Foire du Livre de Turin. Cette tribune d'information, qui avait été initialement autorisée (à l'exception de la matinée du 8 mai, durant la présence du président de la République italienne Giorgio Napoletano au Lingotto), a été totalement interdite, le 2 mai, par le questeur Berrettoni, pour toute la durée de la Foire, « pour des motifs d'ordre public ». Pour ces mêmes journées, les Associations d'Amitié Italo-Israélienne ont annoncé des manifestations devant le Lingotto, avec les couleurs israéliennes.

 

Ces derniers jours, des sources journalistiques ont également diffusé une information selon laquelle la manifestation du 10 mai aurait été en partie interdite ; toutefois, aucune communication officielle allant dans ce sens n'a été faite par la police. Le parcours sollicité de l'autorité publique – sans aucune tractation, et bien par une décision politique explicite de l'Assemblea Free Palestine – est le suivant : cours Marconi, rue Madama Cristina, rue Genova, cours Caduti del Lavoro [Mutilés du Travail], rue Nizza, jusqu'au Lingotto. Ce parcours a été autorisé.


La Semaine Free Palestine [Libérez la Palestine !] qui s'ouvre aujourd'hui est la conclusion d'une campagne de lutte en cours depuis des mois contre l'invitation d'Israël en tant qu'hôte d'honneur. Après que de nombreux écrivains arabes, sur la demande des organisations sociales et politiques palestiniennes, eurent déclaré, durant les mois de janvier et février, leur boycottage, les étudiants du Network Antagonista Torinese [Réseau de Résistance Turinoise] ont donné le coup d'envoi des contestations dans la cité en occupant le siège de la Fondation du Livre de Turin. Quelques jours après le congrès de cette même Fondation -  dont le directeur est Rolando Picchioni, carte n° 2095 de la loge maçonnique (tristement célèbre, ndt) P2, l'adjoint au directeur Ernesto Ferrero – ainsi que l'assesseur Gianni Oliva, ont été très durement contestés au centre italo-arabe Dar al-Hikma de Porta Palazzo [un quartier de Turin, dénommé d'après la porte de l'enceinte fortifiée, comme à Paris ou dans beaucoup de villes italiennes, ndt]. La mobilisation pour la Palestine des universitaires a provoqué, ensuite un affrontement très dur entre les étudiants et Ugo Volli, qui a pris la défense d'Israël, demandant au Recteur de l'université d'interdire tout matériel philo-palestinien dans l'enceinte de l'université, attaquant durement y compris Gianni Vattimo, bien que celui-ci se soit opposé aux étudiants contestataires.

[Pour lire ici une lettre ouverte adressée à Ugo Volli, (en italien), cliquer ici :

LETTERA APERTA A UGO VOLLI ]

 

Des controverses et des polémiques du même ordre se sont déroulées dans les diverses grandes écoles turinoises, à cause des assemblées consacrées à la situation en Palestine organisées par les étudiants semi-autonomes, tandis que les Cobas Scuola ont organisé une rencontre consacrée à la Palestine et destinée aux enseignants qui fut une réussite totale.

 

En général, un grand travail de contre-information sur la Foire du Livre a été réalisé par le syndicalisme de base – par exemple par la Rdb/Cub (Représentations syndicales de base / Confédération unitaire de base) – ainsi que par des centres sociaux résistants (antagonisti, en italien, ndt) et par divers comités de solidarité avec la Palestine existant à Turin. Ces activités ont donné naissance au Printemps Palestinien (Primavera Palestinese, en italien), une série très dense d'initiatives culturelles, de débats, d'événements théâtraux et cinématographiques qui ont eu pour thème la Palestine, durant les mois de mars et avril.

 

A l'Université, la participation du public a atteint un sommet avec la grande assemblée étudiante, qui a été le cadre d'un débat contradictoire entre Marco Travaglio et le Collectif Universitaire Autonome, tandis que le défilé du Premier Mai, marqué par la bronca anti-Bertinotti, lequel participera à la kermesse du Lingotto [ironie sur la « foire » du Livre, ndt], a donné un signal clair de prise de position sur la Foire du livre. A cette occasion, place San Carlo, des drapeaux israéliens et états-uniens ont été « allumés », afin de faire savoir aux Palestiniens que, s'ils sont abandonnés à leur triste sort par la communauté internationale, les mouvements sociaux, contestataires et internationalistes ne les laissent pas tomber.

 

Comme couronnement de ce parcours, et ce, durant les jours de l'inauguration et de tenue de la Foire du Livre, les initiatives actuelles et la manifestation du 10 mai assument une signification politique manifeste, aussi, en tant que premier moment d'opposition venue de la base, de signification nationale et internationale, dans la nouvelle ère Berlusconi. Le « nouveau » président du conseil italien a d'ailleurs déjà répondu avec précision aux vents de la protestation contre les conditions faites au peuple palestinien : Israël sera la première destination pour ses déplacements officiels à l'étranger…

 



Mercredi 7 Mai 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires