Proche et Moyen-Orient

Trump l’instigateur de la guerre apocalyptique Arabie Saoudite vs Iran ?


Dans la même rubrique:
< >

Dirigeants "sunnites" vs Dirigeants "chiites": Les deux faces d'une même pièce appliquant le plan israëlien Oded Ynon. La crise actuelle du Qatar étant sûrement le "casus belli" idéal pour l'auto-destruction du monde arabe et musulman.
Ci-joint deux articles du 20 et 08 mai 2017.


Samir Allam
Jeudi 15 Juin 2017

Étrange photo, Trump, Abdel Fattah al-Sissi et le roi Salman en recueillement , les mains sur une sphère ressemblant plus à une « boule de cristal » qu’à un globe terrestre…
Étrange photo, Trump, Abdel Fattah al-Sissi et le roi Salman en recueillement , les mains sur une sphère ressemblant plus à une « boule de cristal » qu’à un globe terrestre…
Arabie Saoudite – États- Unis – Armement : Le contrat du siècle!

Le montant du contrat est tout simplement faramineux, 380 MILLIARDS de dollars US, ce contrat concerne entre autres la livraison de chars, de systèmes de défense anti-aériens et anti-missiles THAAD et Patriot PacIII, mais surtout de la construction sur place, pour 6 milliards de dollars, de 150 hélicoptères Blackhawks de Sikorsky.

Que peut-on attendre et espérer d’un président qui a été élu après une campagne très hostile aux Musulmans, qualifiés tour à tour de terroristes, de sauvages ou encore d’animaux ?! Que peut-on attendre et espérer de Donald Trump qui une fois élu, a commencé par prendre un décret très controversé : Interdire l’entrée aux États-Unis aux ressortissants de six pays Musulmans, (Muslim Ban)?!

Que peut-on attendre et espérer d’un président qui dans les premiers jours de son Administration ordonne un raid sur le Yémen où beaucoup de civils ont été tués ?! Que peut-on attendre de Donald Trump qui a plus bombardé le Yémen en une semaine que Barack Obama en un an ?! Que peut-on attendre et espérer d’un président qui depuis son entrée à la Maison Blanche à vu le nombre de morts provoqués par les bombardements américains tripler en Irak et en Syrie ?! Que peut-on attendre et espérer d’un président qui largue la » mère des bombes » sur l’Afghanistan ?!

Et avec tout ça , l’Arabie Saoudite Wahhabite, qui n’en est plus à une forfaiture près, sort le grand jeu, reçoit en grande pompe avec tous les honneurs Donald Trump, un président qui déteste et méprise les Musulmans…

Il n’y a donc rien de bon à attendre et à espérer pour les sombres temps à venir. Donald Trump ne vient pas en Arabie saoudite pour se réconcilier avec les Musulmans. Il vient marquer clairement sa différence avec son prédécesseur sur un sujet sensible : Le conflit entre l’Iran et l’Arabie saoudite !

À moyen terme un conflit majeur éclatera entre Ryad et Téhéran, cette artillerie lourde est livrée avec le consentement d’Israël et pour le seul avantage d’Israël.

Monde Musulman : Trump pour semer encore un peu plus le chaos ?

Donald Trump est arrivé, ce samedi 20 mai, en Arabie saoudite pour sa première visite à l’étranger. En difficulté dans son pays après les récents scandales liés à la divulgation d’informations secrètes aux Russes et le limogeage du directeur du FBI, le président américain va pouvoir respirer un peu.

Ses hôtes saoudiens, visiblement flattés par le choix de leur pays pour son premier déplacement à l’étranger, ont mis le paquet. En plus d’un accueil des plus chaleureux, ils lui ont offert une moisson de contrats impressionnante. Les deux pays ont signé ce samedi des accords d’une valeur de plus de 380 milliards de dollars, a annoncé le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir. Un responsable américain a précisé que la valeur des ventes d’armements s’élève à « près de 110 milliards de dollars ». De quoi faire travailler de nombreuses entreprises américaines pendant plusieurs années.

Les dirigeants saoudiens semblent ainsi récompenser Donald Trump pour ses prises de position à l’égard de l’Iran, l’ennemi juré du royaume. Contrairement à son prédécesseur Barak Obama, le nouveau locataire de la Maison Blanche exclut tout rapprochement avec Téhéran. D’ailleurs, l’Iran est le grand absent du « sommet » qui aura lieu demain à Riyad entre les États-Unis et le monde musulman.

Durant ce sommet, Donald Trump prononcera devant plus de 50 dirigeants de pays Musulmans, -l’Algérie sera représentée par Abdelkader Bensalah-, un discours sur les « valeurs pacifiques » de l’Islam. « Je les appellerai à combattre la haine et l’extrémisme », a-t-il promis. Si on comprend l’intérêt de l’Arabie saoudite à accueillir un tel sommet et celui des pays du Golfe ou de l’Égypte à y prendre part, il est difficile de comprendre ce que l’Algérie et d’autres pays Musulmans ont à faire dans cette rencontre.

En effet, que peut-on attendre et espérer d’un président qui a été élu après une campagne très hostile aux Musulmans, qualifiés tour à tour de terroristes, de sauvages ou encore d’animaux ? En décembre 2015 lors d’un rally à Charleston, en Caroline du Sud, quelques jours après la tuerie de San Bernardino, Donald Trump a plaidé, devant des milliers de partisans, “à une interdiction complète et totale des musulmans d’entrer aux États-Unis”, rappelle la chaîne française LCI.

Élu, il a commencé par prendre un décret très controversé : Interdire l’entrée aux États-Unis aux ressortissants de six pays Musulmans. Une initiative bloquée par la justice mais à laquelle Trump n’a toujours pas renoncé. La Cour d’appel de la côte ouest examinait lundi 15 mai le 2e décret anti-immigration de l’administration Trump, rapportait la radio RFI. Le président des États-Unis et son équipe tentent par tous les moyens de faire rétablir l’interdiction d’entrée dans le pays pour les ressortissants de six pays à majorité Musulmane, ajoute la radio française.

Comment un homme qui a affiché une telle haine envers les Musulmans peut-il développer ce dimanche un discours positif sur l’Islam et les Musulmans ? Et même s’il parvient à faire des annonces positives, quel crédit accorder à ses paroles ? Depuis son élection, Donald Trump est surtout connu pour ses revirements permanents et ses reniements. On voit mal un président qui ne tient pas ses promesses avec son peuple le faire avec des Musulmans qu’il déteste et méprise.

En réalité, Donald Trump ne vient pas en Arabie saoudite pour se réconcilier avec les Musulmans. Il vient marquer clairement sa différence avec son prédécesseur sur un sujet sensible : Le conflit entre l’Iran et l’Arabie saoudite, au risque d’aggraver les divisions dans le monde Musulman et d’accentuer le chaos dans la région.

Par Samir Allam publié le 20 Mai 2017 : Source:
https://www.tsa-algerie.com/monde-musulman-trump-pour-semer-encore-un-peu-plus-le-chaos/

Le  ministre iranien de la Défense, le général de brigade Hossein Dehghan
Le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Hossein Dehghan
L’Iran menace l’Arabie Saoudite : « en cas de guerre, tout sera détruit sauf la Mecque et Médine »

Le ministre iranien de la défense menace de s’attaquer à l’Arabie Saoudite. Les propos du ministre ont été prononcés en réaction aux propos du prince saoudien de transformer l’Iran en champ de bataille

La tension entre l’Iran et l’Arabie Saoudite est devenue de plus en plus houleuse. Tout a commencé par des propos tenus par le prince saoudien Prince Mohamed Ben Salman qui, le mardi 2 mai, a fait allusion à la guerre d’influence qui existe entre la République Islamique d’Iran et l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient.

Parlant de cette bataille d’influence, le prince saoudien avait menacé de déclarer la guerre à l’Iran. « Nous savons que nous sommes la cible principale du régime iranien. Nous n’attendrons pas que la bataille se passe en Arabie Saoudite, mais nous travaillerons pour que cette bataille puisse se dérouler en Iran, et pas en Arabie Saoudite », avait déclaré le prince.

« Nous ne laisserons rien intact à part la Mecque et Médine »

Réponse du berger à la bergère. Ce lundi, le ministre iranien de la défense, Hussein Dehqan, n’a pas hésité à répondre au prince. « Nous conseillons aux Saoudiens de ne pas prendre une décision ignorante. Mais, s’ils le font, nous ne laisserons rien intact à part la Mecque et Médine », a prévenu le ministre iranien.

Le mercredi 3 mai, le ministère iranien des Affaires étrangères avait fermement condamné les propos du prince saoudien. Le ministère iranien avait en effet dénoncé des commentaires hostiles témoignant d’une mauvaise connaissance de la situation régionale par le prince, son manque de sagesse et une « erreur stratégique » dans sa politique de répandre le terrorisme.

« Les Saoudiens promeuvent le terrorisme »

« De tels commentaires constituent des signes clairs que les Saoudiens promeuvent le terrorisme et poursuivent des politiques provocatrices et destructrices concernant la région et les affaires de l’Iran », avait dénoncé Bahram Qassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Il convient de souligner que l’Arabie Saoudite et l’Iran mènent une guerre diplomatique sans merci depuis la révolution iranienne de 1979. Les relations sont devenues de plus en plus houleuses au fil du temps avec une bataille d’influence sans précédent au Moyen-Orient. La guerre en Syrie a exacerbé les tensions. L’Iran, d’obédience chiite, soutient le gouvernement de Bachar al-Assad, tandis que l’Arabie Saoudite, d’obédience sunnite, veut à tout prix la chute du président syrien.

Article publié le 8 mai 2017, Source:
https://lecourrier-du-soir.com/2017/05/08/liran-menace-larabie-saoudite-en-cas-de-guerre-tout-sera-detruit-sauf-la-mecque-et-medine/

“Si vous ne pouvez pas entendre les tambours de guerre, il vous faut être sourd” (Kissinger)
“Si vous ne pouvez pas entendre les tambours de guerre, il vous faut être sourd” (Kissinger)

https://eschatologiablog.wordpress.com/2017/05/24/trump-linstigateur-de-la-guerre-apocalyptique-arabie-saoudite-vs-iran/ https://eschatologiablog.wordpress.com/2017/05/24/trump-linstigateur-de-la-guerre-apocalyptique-arabie-saoudite-vs-iran/



Jeudi 15 Juin 2017


Commentaires

1.Posté par nourkarim le 17/06/2017 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que la sagesse et la raison l'emportent.

Affaiblir l'IRAN par une guerre, le gagnant sera Israël.

Une manière de redessiner la carte géopolitique de la Région ; une visée US depuis fort longtemps. Le grand Satan

semble avoir juré de mettre la planète à feu et à sang.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires