MONDE

Traitement des prisonniers par les Etats-Unis :

En dehors de toutes les Conventions internationales humanitaires


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest


Nous sommes revenus au temps des barbares.
Afin de respecter les conventions internationales et par souci éthique, nous ne montrerons pas les images que certains médias osent publier à leur hordes de clients-voyeurs pour augmenter leurs ventes.
La première puissance mondiale, celle qui se doit de donner l’exemple, fait subir des traitements aux prisonniers d’une cruauté qui semblent d’un autre âge.


Vendredi 12 Août 2005

Traitement des prisonniers par les Etats-Unis :
C’est ainsi que Benyam Mohamed, un Ethiopien de 27 ans, vient de déclarer avoir subi des violences extrêmes que l’on n’ose pas imaginer à un être humain. Même les animaux ont droit à un meilleur traitement.
Son avocat a déclaré que son client a été abusé sexuellement et psychologiquement par ses interrogateurs dans les diverses prisons pakistanaises, afghanes et marocaines qu’il a fréquenté avant d’arriver à Guantanamo.

Il a été arrêté à l’aéroport de Karachi le 10 avril 2002 par les Etats-Unis. « Ils ont pris mon penis et, avec un scalpel, l’ont lacéré. Ils ont du le faire 20 ou 30 fois en deux heures. Il y avait du sang partout » a-t-il déclaré.

Puis au Maroc, ses interrogateurs lui dictaient les réponses qu’il devait fournir lorsqu’il passerait devant un tribunal afin de faire cesser les tortures. « Durant mes 18 mois d’emprisonnement au Maroc, je n’ai pas dormi une seule nuit. Ils faisaient du bruit, tapaient avec des barres métalliques sur les portes. Ils m’entraînaient à répéter ce que je devais dire. L’un d’entre eux m’a également dit qu’ils allaient modifier mon cerveau » a-t-il poursuivi.

Toutes ces exactions, dignes de terroristes et des gangs de la mafia ne font qu’exacerber les haines dans le monde musulman à l’encontre des Etats-Unis d’abord et des occidentaux ensuite.
Il ne sera pas étonnant si l’on assiste un jour à un « retour de manivelle » brutal de la part de certains militants qui commettront probablement de véritables attentats, non pas ceux que l’on essaie de faire systématiquement passer sur le compte d’Al-CIAda.

Toutes ces trop nombreuses violations du droit international sont graves, très graves.
Car ces méthodes sont indignes d’un pays qui se prétend civilisé et donne des leçons aux autres.

Comment pourra-t-on alors nous indigner des traitements que subiront les soldats américains s’ils sont faits prisonniers ?
Ce sera alors bien fait pour le gouvernement américain, même si ces malheureux soldats « yankees » n’ont souvent pas le choix, la plupart étant issus des classes défavorisés.

Telle semble être la règle que dessine le nouvel ordre international qui se met progressivement en place dans la plupart des pays dans le monde avec une privation progressives des libertés et des arrestations arbitraires.
Dans quelques années, nous n’aurons qu’un seul droit, celui de « fermer notre gueule » et d’acquiescer.
Les médias seront probablement concentrés entre les mains de quelques groupes « politiquement corrects » à la solde de la propagande de leurs gouvernements qui nous donneront une image complètement tronquée de la réalité.
Quant à Internet, il est à craindre que nous vivons les dernières années de liberté avant une « mise au pas ».

COUTTE Alain





Vendredi 12 Août 2005


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires