Société

Tous mes vœux au peuple de la Terre Sainte !


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 28 Juin 2020 - 04:00 La Dictature de Santé!


Chers compatriotes, fils et filles de Palestine, vous avez défié les ordres du Mort Vivant, vous avez défié les menaces de ses acolytes de Washington, Londres et Bruxelles. Vous avez choisi le camp de la foi et de la résistance. Vous avez manifesté votre esprit, que l’oppression n’a pu atteindre. Je suis très fier de votre noble fermeté, de votre croyance inébranlable en Dieu, de votre rejet audacieux du diktat de Tel-Aviv. Même sous l’occupation militaire de l’étranger, vous êtes le peuple le plus libre, le plus inflexible et le plus résilient du monde. Vous êtes plus libres que les Américains, qui se sont soumis à leur Patriot Act ; vous êtes plus libres que les Européens, qui répètent les ordres reçus de Washington et menacent l’Iran de sanctions, voire d’une guerre. Vous êtes plus pieux que le Vatican, qui joue avec la folle idée de redorer l’image de Judas afin de se rabibocher avec les juifs. Vous ne pouvez même pas aller d’un village à l’autre sans la permission des juifs, mais votre esprit est libre, et c’est fondamental. Aujourd’hui même, ils continuent à tuer vos filles et fils, mais ils ne sauraient tuer votre esprit indomptable.


Mercredi 1 Février 2006



« Vox populi – vox Dei » ; « la voix du peuple est la voix de Dieu », disaient les Romains, et cet oracle, comme tous les oracles, peut être interprété de plusieurs manières. On peut voir dans les résultats de ce scrutin l’élection normale et régulière du parti d’opposition après que le parti au pouvoir eut dépassé le terme prévu de sa mandature. On peut y voir un changement de génération, au pouvoir. On peut y voir le rejet de la volonté de l’Autorité palestinienne de brader les réfugiés et Al-Aqçâ, de son incapacité à faire accéder la jeune génération de Marwan Barghouthi et des combattants de l’Intifada aux responsabilités. On peut y voir un vote en faveur d’un gouvernement aux mains propres, car non corrompu.



Toutefois, ce serait une erreur majeure que de ne pas apercevoir la leçon spirituelle inhérente à cette élection. L’Islam est une forme locale, orientale, du christianisme, proche de l’Eglise nestorienne du Presbytérien Jean. C’est une foi faite de solidarité et d’égalité. Le peuple de la Terre Sainte a rejeté le paradigme matérialiste néo-libéral de Mammon, et il a suivi la voie proposée par le grand poète anglo-américain T.S. Eliott, consistant à édifier une société authentiquement chrétienne. Nous pouvons nous aussi suivre leur exemple, et choisir la solidarité et l’esprit, en laissant de côté consumérisme et agression.



La Terre sainte ne sera pas profanée ; elle ne saurait l’être. L’idée démente d’en faire une base militaire, un refuge d’escrocs, une agence matrimoniale juive et la capitale gay du monde entier, cette idée s’est effondrée. L’Islam est excessivement généreux et tolérant envers tous les croyants ; le choix opéré par leurs frères ne posera aucun problème, ni aux chrétiens croyants, ni aux juifs pieux. Ni non plus aux libres penseurs : ils jouiront du bénéfice qu’il y a à vivre dans une société protectrice. La gestion du Hamas à Bethléem a montré qu’il n’y a rien à craindre. Les dirigeants du Hamas ont exprimé leur volonté de partager le pouvoir avec leurs frères du Fatah.

Le nouveau parlement à majorité Hamas doit-il reconnaître l’Etat juif raciste et suprématiste ? Bien sûr que non ! Il a la possibilité de rejeter le partage [de la Palestine] et d’inviter tous les résidents permanents de la Terre Sainte à former ensemble une nouvelle autorité s’étendant sur la totalité de la Palestine, du Jourdain jusqu’à la Méditerranée.



Il peut s’inspirer de la Grèce, qui a refusé de reconnaître l’ « indépendance » de l’ex-république yougoslave de Macédoine, sous ce nom de « Macédoine », car ce nom était déjà pris. De la même manière, l’Etat juif n’est pas digne du noble nom d’Israël. Qu’il appartienne à l’Eglise chrétienne (comme nous le pensons) ou aux juifs pieux (comme ils le pensent), voire même aux descendants de l’Israël historique selon la chair – c’est-à-dire aux Samaritains de Naplouse – ce titre d’Israël est incongru, s’agissant de l’Etat sioniste. Nous ne devrions pas non plus utiliser le nom sacré de Jérusalem afin de désigner le gouvernement sioniste. L’Occident n’a jamais nommé le gouvernement de la République Démocratique Allemande « Berlin », car cela lui aurait conféré la légitimité dont elle était dépourvue ; il l’appelait « le gouvernement de Pankow », du nom du faubourg de Berlin où fut signé le décret de sa création. De la même manière, nous devons faire référence à l’autorité juive en la désignant du nom de son siège de facto, Tel-Aviv, et œuvrer à remplacer ce régime de Tel-Aviv par un unique gouvernement, sis à Jérusalem la Sainte.



L’Etat juif raciste nous a interdit, à nous qui en sommes les citoyens, de participer à ces élections, et il vous a exclus des élections à la Knesset, à Jérusalem.



Que ces élections soient les dernières élections séparées entre habitants indigènes et adoptifs de la Terre Sainte !

Israël Adam Shamir


Traduit de l'anglais en français par Marcel Charbonnier, membre de Tlaxcala,
le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique
(transtlaxcala@yahoo.com). Cette traduction est en Copyleft.


Mercredi 1 Février 2006


Commentaires

1.Posté par canada le 02/02/2006 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est un tres beau texye que vous écrivez là!
Nous vaincrons.
Simple citoyenne du monde.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires