Conflits et guerres actuelles

Torture au service de sa Majesté


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...



altynbekbz@gmail.com
Lundi 22 Mars 2010

Torture au service de sa Majesté
De nouvelles preuves sont apparues selon lesquelles le renseignement militaire britannique a mené une opération secrète en Irak, qui a autorisé des traitements dégradants et illégaux de prisonniers. Les documents révèlent que les prisonniers ont été maintenus la tête entièrement encagoulée pendant de longues périodes de chaleur intense et privés de sommeil par des officiers de renseignement militaire. Elles révèlent aussi que les officiers en charge de l'opération prétendaient devoir rendre des comptes « directement à Londres ».  
 
 Ces révélations devraient davantage embarrasser le gouvernement britannique, qui le mois dernier a été contraint de remettre des documents montrant qu'il savait que résident britannique et présumé terroriste, Binyam Mohamed avait été torturé au Pakistan.  
 
 Les documents les plus récents sont apparus au cours de l'enquête sur Baha Mousa, un employé d’hôtel irakien battu à mort pendant sa détention les troupes britanniques en Septembre 2003. L'enquête se penche sur la façon dont les techniques d'interrogatoire interdites par le gouvernement en 1972 et considérée comme de la torture et les traitements dégradants sont utilisés de nouveau en Irak.  
 
 Les avocats pensent que ces nouvelles preuves confortent les soupçons qui pèsent sur une unité de renseignement [la « Joint Forward Interrogation Team » (JFIT] , soupçonnée d’avoir utilisé des techniques coercitives illégales sur les prisonniers et qui ne rendait aucun compte aux commandants militaires en Irak. Ces accusations sont réfutées par les officiels britanniques qui nient qu’elle ait fonctionné de manière indépendante.
 
 Dans son témoignage pour l'enquête, le colonel Christopher Vernon a raconté avoir vu 30 à 40 prisonniers à genoux avec des sacs sur la tête. Il a ajouté que les responsables lui ont déclaré faire partie d’une unité provenant du quartier général du renseignement militaire à Chicksands, en Angleterre. Ils lui ont affirmé être « une unité indépendante et rendant compte directement à leur chaîne de commandement à Londres" [ndt :au gouvernement de sa majesté].  
 
 Dans une deuxième déclaration, le colonel David Frend, un conseiller juridique de l'armée britannique en Irak, a déclaré avoir été informé par un officier supérieur du renseignement militaire à Londres « qu’il y avait une raison légitime à cette pratique, qu’ils l'avaient toujours fait, et qu’ils souhaitaient continuer à le faire. " Le colonel Frend a ajouté «Dans mon souvenir, il a dit que ces unités [JFIT] avaient été formées à ce type de torture sur les prisonniers en prévision de leur déploiement en Irak ».
 
 En Novembre, l'avocat des droits de l’homme Phil Shiner, qui représente la famille de Baha Mousa et a poussé pour une enquête publique, a déposé 14 autres cas de victimes du JFIT. C’est la première fois que des preuves pour étayer les accusations contre l'armée britannique apparaissent publiquement.
Il ya actuellement 47 réclamations pour sévices déposée contre le gouvernement.  
 
 Hier, M. Shiner a déclaré: «Il a été établi que JFIT étaient dans un bâtiment séparé et que leur personnel était indépendant de toute chaîne de commandement militaire. »  
 
 Source:
The Independant 21/03/2010



Lundi 22 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par Al damir le 22/03/2010 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le principe de réciprocité doit s'appliquer tout à fait légitimement envers les soldats ''terroristes'' et autres agents quelque soit le pays dont ils sont citoyens. Car en fait ces pays pratiquent ce moyen de violence pour semer la destruction, la désolation et la terreur chez les populations de notre planète, et il est devient parfaitement légitime à leurs victimes de se défendre par tous les moyens ou du moins de leur rendre la pareille.

2.Posté par dik le 22/03/2010 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui sème le vent, récolte la tempête. Que les instigateurs du terrorisme ne viennent pas se lamenter à la télé sur sa gravité et prétendre le combattre.

3.Posté par Nizar MAURANGES le 22/03/2010 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne feront rien; tout comme d'autres pays Européens, dès qu'il s'agit de torturer des Afghans, des Irakiens ou autres, tout est permis, mais quand il s'agit d'une autre race, genre Européen, tout le monde crie au scandale.
Ils savaient pertinemment ce qu'ils faisaient, espérant que pour ces "malheureux" une justice équitable soit établie et qu'ils aient gain de cause.
Ah comment peux t 'on devenir tortionnaire, où va donc l'être humain!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires