ALTER INFO

Tony Blair, criminel de guerre suprême - Au nom de la vertu, de Dieu et du vibrio


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Le criminel de guerre suprême a encore dépensé des tonnes de kérosène pour se rendre au Conseil pour les Relations étrangères (CFR) à Washington, il y a dix jours. Le CFR sonne comme l'un des groupes d'experts le plus bénin parmi les centaines là-bas. Madame "Le prix en vaut la peine" Albright y siège, ainsi que le Général "Plutonium" Powell. L'essentiel de l'allocution prononcée par l'envoyé du Quartet tenait sur deux feuilles.

Par David Halpin


Jeudi 18 Décembre 2008

Tony Blair, criminel de guerre suprême - Au nom de la vertu, de Dieu et du vibrio
Tout d'abord, les autochtones de la "Cisjordanie", nom inepte (l'ouest de la Vallée du Jourdain, qu'on leur a volée) ont été pacifiés à Jenine par les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne. La nature collaborationniste de ces forces, qui ont été entraînées par la CIA à Jéricho et en Jordanie, n'a évidemment pas été mentionnée. Tout comme le fait que ces forces visent souvent des "cibles" palestiniennes fournies par Israël.

Ord Wingate a entraîné les "escadrons spéciaux de nuit" dans les années 1930 et ils ont intégrés des stagiaire terroristes sionistes.

Les méthodes brutales engendrées par le mandat britannique ont fructifié en Israël. Aujourd'hui, l'Autorité palestinienne a repris la matraque ensanglantée. Une phalange de camionnettes chargée de voyous avec armes et passe-montagnes. Ils cognent à la porte familiale aux premières heures. La famille sanglote dans la rue tandis que le mobilier est détruit et un fils est arraché pour "interrogatoire". Ainsi Jenine est pacifié et devient l'exemple de Blair d'un nouvel "Etat" dont le premier devoir est d'assurer la sécurité. Cette sécurité vient du canon d'un fusil et de l'Abou Ghraib local, d'où est sorti le corps torturé du cheikh Barghouti en Février de cette année. "Les Israéliens ont pu reculer", dit l'envoyé, "sur quoi on peut greffer un progrès économique et social".

Ensuite, le Messie moderne du Moyen Orient implore Obama de passer directement au "processus de paix" et non pas de faire un Annapolis à mi-parcours de son mandat. Et il a parlé de construction à partir de la base. C'est naturel pour lui, étant donné qu'il a aidé à raser Fallujah. Ses maîtres sionistes ont fait de même avec des Caterpillar D9 et des explosifs à Rafah et en "Cisjordanie" - plus de 100.000 maisons depuis 1948.

Mme Kim Ghattas, une personne habituellement compétente, a diffusé ça à Today, émission phare de propagande de la BBC, sans poser de question ni mise en contexte. Elle n'a pas dit à ces auditeurs que les tourments du Palestinien sont plus grand que jamais, ni que chaque pouce des 15% de la Palestine mandataire dans lesquels ils vivent est occupé par l'entité sioniste.

On peut lire le discours de Blair sur le site web "Le Bureau de Tony Blair".

En extraire du sens est une véritable épreuve. Il y a des allusions à la souffrance palestinienne, mais l'essentiel est la poursuite de la construction d'un judenraat massif – "des loyaux" qui sortent des rangs pour les prisons de la "Cisjordanie". Un autre bataillon arrive bientôt. Comme aujourd'hui, ils seraient sous le contrôle nominal de l'Autorité palestinienne, mais dirigées à partir de Tel-Aviv et de Jérusalem. La vitesse s'impose parce que le collaborateur Abbas est une chasse d'eau bousillée et la cocotte-minute palestinienne siffle. On voit le simplisme et la duplicité de son "analyse" : "Alors, ils quittent Gaza [les Israéliens]. A leurs yeux, ils mettent fin à "l'occupation". Ils prennent 8.000 colons avec eux. Ils se prennent le Hamas et les attaques à la roquette en échange." Il n'y a pas de Pluies d'été (les multiples attaques sur Gaza avec toute une panoplie d'armes meurtrières en 2006) ni d'Opération Hiver Chaud déclenchée le 28 Février de cette année, où 120 hommes ont été tués en 3 jours, plus de 50 étaient des enfants. Blair "ne fait pas de détail" (Mme Clare Short (1)), mais la première nécessité est d'être consciencieux.

Peut-être ne se rend-il pas compte qu'Israël n'a jamais négocié de bonne foi. Ils veulent tout et détestent l'Arabe. Encagés dans des ghettos et derrière la muraille du mur, ils sont largement hors de la vue et certainement de l'esprit. Ils ont juste besoin de disparaître, de se fondre dans ces "Etats" arabes vastes. La métaphore du Dr. Mustafa Barghouti : "Deux hommes sont assis à une table en train de négocier la façon dont le gâteau devrait être divisé entre eux. L'Israélien parle en mangeant la tarte."

Blair a été le bouffon qui a distrait le négociateur palestinien, pour ce qu'il vaut, tandis que es colons armés par Israël persécutent la population autochtone. Il aurait dû quitter l'American Colony Hotel et s'installer chez une famille palestinienne dans la vieille ville d'Al Khalil, d'Hébron. Il aurait vu les balles voler et le foyer incendié. Depuis le luxueux American Colony, il aurait pu voir Sheikh Jarrah, au même niveau, où une tente avait été dressée. La famille réfugiée Al-Kurd avait été pressée de quitter la maison qu'ils occupaient depuis 1956. Il y avait eu 6 ans de batailles juridiques, et puis leur maison a été saisie pendant que le père malade était à l'hôpital et que la mère, Fawziah, était sortie. Il aurait pu aller, avec ses gorilles, à la tente de protestation et montrer sa solidarité avec la mère maintenant en deuil et avec la justice. Le geste aurait fait l'objet d'une large publicité et aurait restauré un peu de foi en la justice internationale.

L'ancien voisin de Blair, le "Général" Gordon Brown (promu à ce rang par le Daily Mail), s'arrange pour exprimer des hypocrisies même plus grandes. "Le Premier ministre (…) a exprimé à la BBC son 'dégoût et horreur' de l'utilisation 'lâche' des enfants par les Talibans."

Il n'a pas utilisé ces mots pour le massacre et la mutilation de milliers et de milliers de femmes et d'enfants par la coalition des volontaires. Le fils du presbytère est branché sur l'Afrique et dit : "L'état défaillant de Mugabe n'est plus disposé ou capable de protéger son peuple. Des milliers de personnes sont frappées par le choléra, et doivent être aidés d'urgence." (site web du 10 Downing Street).

Blair ou Brown savent-ils que le vibrio (2) a été activé par l'Empire ? Les camps d'internements britanniques de la deuxième guerre des Boers ont été les premiers destinés aux femmes et aux enfants du pays. L'eau croupie et l'hygiène défectueuse ont fait leur travail mortel sur 20.000 personnes. Mais nous l'avons oublié, ou nous ne l'avons jamais su. La jeunesse britannique est nourrie de "Le soleil ne se couche jamais sur l'Empire britannique", mais pas sur "Le sang ne sèche jamais" (John Newsinger).

Le duo n'a aucune connaissance du massacre des Matabele par Mugabe au début de son mandat. Le Haut-Commissariat britannique et le FCO (Foreign & Commonwealth Office) n'ont pas pipé mot.

Blair a repris la politique de sanctions génocidaires du gouvernement Major pour l'Iraq en 1997. Alors que l'homme bien élevé de Brixton faisait fortune avec le groupe Carlyle, le nouveau commandant en chef des "Travaillistes" travaillait avec ses opposants à affamer un pays développé jusqu'à le ramener à l'âge de pierre. L'usine de chlore près de Fallujah a été bombardée pendant la Première Guerre du Golfe. Des pièces pour les pompes à eaux et pour les eaux usées ont été bloquées, et même aussi la pénicilline. Le vibrion du choléra a rapidement drainé les fluides vitaux des enfants, cibles faciles en raison de la malnutrition. Cette politique délibérée a tué au moins 500.000 enfants, beaucoup de maladies diarrhéiques. Von Sponeck et Halliday ont démissionné en signe de protestation et ce dernier l'a qualifiée de génocide. Le vibrion a tué en Iraq pendant dix-huit mois. En 1991, 89% de la population avait de l'eau potable. Une force barbare a appliqué des sanctions à une population civile et a été suivi par une force explosive massive à partir du 22 Mars 2003. Les égouts brisés et l'eau croupie n'appartiennent ni à Saddam Hussein, ni à Mugabe, mais aux deux bons chrétiens Bush et Blair.

Il a eu une campagne à la Radiotélévision d'Etat, ces derniers jours, pour promouvoir Blair, le Chrétien /Catholique. L'émission Today avait deux courtisans parlant de ses motivations et de ses croyances. L'un était un journaleux, Matthew d'Ancona, et l'autre Lance Price. Le premier a étudié la théologie médiévale, qui pourrait être utile et le dernier était le "conseiller média" de Blair et du Parti "Travailliste". Price a conclu que c'était la conviction morale, et non la conviction religieuse, qui avait conduit son ancien maître à rejoindre Bush dans la destruction de l'Irak. Blair a fait un prêche sur "la foi" et la "mondialisation" à la Cathédrale de Westminster, plaque tournante du catholicisme britannique. Il parle de la mondialisation, c'est-à-dire le capitalisme mondial, comme d'une politique bienveillante et non pas rapace. Il a ensuite rejoint l'église catholique de Saint-Pierre et a souri avec le Saint-Père dans les jardins du Vatican. On dit que Tony Blair aurait avoué son infinie litanie de péchés à un prélat ou un autre. Il aura fallu une endurance toute sacerdotale pour une telle liste et une goutte ou deux de whisky irlandais. S'il a reçu l'absolution, alors, selon la foi de l'Eglise catholique, tous ses terribles péchés en Afghanistan et en Irak et ailleurs sont lavés. Une nation qui ne représentait aucune menace que ce soit à cette nation insulaire est en ruines mais :

"Dominus noster Jésus-Christ te absolvat; ego et auctoritate ipsius te absolvo ab omni vinculo excommunicationis (suspensionis) et interdicti quantique Possum et tu indiges. [faire le signe de la Croix] Deinde, ego te absolvo un peccatis tuis In Nomine Patris, et Filii, et Sancti Spiritus. Amen. Passio Domini nostri Jesu Christi, Merita Beatæ Virginis Mariae et Omnium Sanctorum, quidquid boni feceris Vel Mali sustinueris tibi sint en remissionem peccatorum, augmentum gratiae et Praemium vitæ æternæ. "

ou :

"Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde. Par la mort et la résurrection de son fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l'Esprit Saint pour la rémission des péchés. Par le ministère de l'Église, qu'il vous donne le pardon et la paix. [faire le signe de la Croix] Et moi, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, je vous pardonne tous vos péchés. Amen".

Quelle est la nature de ce Houdini ? Est-il corrigible ? Va-t-il nettoyer le sang et soigner les blessures de ces milliers que ses armes ont mutilés et blessés ? Va-t-il désormais se repentir, jusqu'à sa tombe ? Une photo a été prise au Canada le 5 Décembre 2008. "Tony Blair et Belinda Stronach se rejoignent pour soutenir Faith Acts Fellowship" (Confrérie des Actes de Foi)

La vacuité du titre convenait aux gouffres des principes (la photo d'un Blair souriant est malheureusement sous copyright). Cet homme a-t-il l'air contrit ? Est-il accablé par un million de morts en Irak (qui équivaudraient à 3 millions au Royaume-Uni), quatre millions de réfugiés et au moins deux millions de mutilés ? Ce zélote ne ressent pas ce poids. C'est un psychopathe. En bref, il a une réponse anormale à la perte ou aux souffrances d'autrui. Il est accompagné, dans cet extrêmement dangereux problème de personnalité, par ceux de son cabinet qui ont été de connivence dans la guerre, et les zio-cons/néo-cons dont la soif de sang ne connaît aucune limite. Il y en a beaucoup d'autres.

Si le monde doit remonter des abysses sur lesquels sont suspendus les armes d'une éternité de silence, ces créatures doivent être immédiatement traînées devant un tribunal international. Elles doivent être jugées avec toute la rigueur de la loi, contrairement à Milosevic, Hussein et actuellement Aziz.
On enquêtera sur les nombreux psychopathes qui attendent dans les coulisses lorsque les tueurs souriants et les menteurs froids seront au moins mis à bas.

"Le prix de l'apathie envers les affaires publiques est d'être dirigé par des hommes mauvais" ~ Platon.

On peut voir une victime de cette coalition satanique ici, mais attention, les images sont dures.

La brûlure du tronc et l'incinération des mains et des avant-bras ont été provoquées par la plus intense des radiations thermiques – arme inconnue. Les photos d'Ali Abbas, et de beaucoup d'autres, seront sur les murs des cellules de ces hommes diaboliques jusqu'à ce qu'ils partent.

"Je crois qu'une cour pénale internationale est fortement souhaitable" ~ Pinter


(1) Député britannique, Clare Short était secrétaire d’État britannique au développement national dans le gouvernement travailliste de Tony Blair. Elle a démissionné du gouvernement après la guerre en Irak.

(2) le vibrio est l'agent responsable du choléra.

Site de David Halpin

Source : Uruknet
Traduction : MR pourISM

 
 
 


Jeudi 18 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 18/12/2008 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je confirme, images d'horreurs que c'est photos, les malheureuses victimes sont carbonisez à différentes partie du corps ou aux membres amputés, mais combien d'autres encore? des centaines, des milliers?, va t'ont dans le future découvrir des charniers au quatre coins de l'Irak et ailleurs?, une cour pénale internationale?,............. pour y graciées les coupables comme d'hab?!!

2.Posté par bledmiki-99 le 18/12/2008 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui Redk insoutenables et le pire c'est qu'on nous dit que "c'est pour la bonne cause".
Il ne méritent même pas un tribunal, ce qu'ils méritent c'est la corde qui a pendu Sadam !!!

3.Posté par thdoree le 18/12/2008 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ce sont des armes à micro-ondes qui causent de telles brûlures. Faire un procès à qui ?
Aux états responsables, plus ceux qui les soutiennent et les financent ?
Et ceux qui les élisent ? Il va pas rester grand monde en liberté. Et la France en Algérie, au Biafra , au Rwanda ?
Qui veut leur faire un procès, qui veut changer qlq chose dans ce monde ? Tout le monde est coupable.Personne ne fait grève, ne lutte. Y a que les étudiants ou les enseignants parce qu'ils sont fonctionnaires et peuvent faire grève sans se faire virer. Les autres sont tous des moutons qui ont peur de perdre une journée de salaire.

4.Posté par UN chouka le 19/12/2008 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis de votre avis,et ça confirme si besoin etait que c'est "hélas "chacun pour sa peau, il me semble ;-)
Ne surtout pas faire confiance a quiconque pourrait en tirer profit ,je crois ..............................................
CQFD?

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires