Conspiration

Texte De L'Accord US-Israël Pour Mettre Fin A La Contrebande D'Armes A Gaza - Implications, Conséquences Regionales, Faisabilité, Objectif Caché.


Dernier cadeau de l'Administration Bush au régime sioniste, un Protocole d'Accord signé par les Deux Parties pour instaurer un embargo militaire contre la Résistance Palestinienne mais qui vise aussi l'Iran avec tous les dangers que cela représente s'il se concrétise. Sa faisabilité est mise en doute par des experts israéliens qui involontairement en dévoilent le véritable objectif.


Dimanche 18 Janvier 2009

Militants Juifs Américains bloquant le consulat israélien à Los Angeles
Militants Juifs Américains bloquant le consulat israélien à Los Angeles
Rappelant l'engagement ferme des Etats Unis concernant la sécurité d'Israël, incluses des frontières sécurisées et défendables, et pour préserver et renforcer la capacité d'Israël à dissuader et se défendre, contre toute menace ou combinaison de menaces;

Réaffirmant qu'un tel engagement se traduit dans la coopération sécuritaire, militaire et du renseignement entre les Etats Unis et Israël, le Dialogue Stratégique entre eux et le niveau et type d'assistance fourni par les Etats Unis à Israël;

Prenant note des efforts du président égyptien Mubarak, particulièrement la reconnaissance que s'est indispensable de sécuriser la frontière avec Gaza afin de mettre fin de manière durable et viable au combat dans Gaza;

Condamnant de façon non équivoque tous les actes, méthodes, et pratiques de terrorisme injustifiable, provenant de et par quiconque les a commises et quelque soit la motivation, en particulier les attaques récentes de roquettes et tirs de mortier et autre activité hostile perpétrée contre Israël à partir de Gaza par des organisations terroristes;

Reconnaissant que la suppression des actes de terrorisme international, dont celui d'empêcher la fourniture d'armes et de matériel lié aux organisations terroristes, est un élément essentiel pour maintenir la paix et la sécurité internationale;

Reconnaissant que l'acquisition et l'utilisation d'armes et de matériel lié par des terroristes contre Israël ont été les causes directes des récentes hostilités;

Reconnaissant que la menace à l'égard d'Israël d'une activité hostile et terroriste à partir de Gaza, dont la contrebande d'armes et le renforcement des capacités terroristes, de l'armement et des infrastructures, et comprenant qu'Israël, comme toutes les autres nations, bénéficie du droit inhérent d'auto défense, dont celui de se défendre contre le terrorisme par des actions appropriées;

Désirant améliorer les efforts bilatéraux, régionaux et multilatéraux pour empêcher l'approvisionnement en armes et matériel lié à des organisations terroristes, particulièrement ceux opérant actuellement dans la Bande de Gaza, tel le Hamas;

Reconnaissant qu'arriver à et maintenir une cessation durable et viable des hostilités dépend de la prévention de la contrebande et du réapprovisionnement du Hamas en armes, une organisation terroriste, et d'autres groupes terroristes, et affirmant que Gaza ne devrait pas être utilisé comme base à partir de laquelle Israël peut être attaqué;

Reconnaissant aussi que de combattre l'approvisionnement de Gaza en armes et explosifs est un effort multidimensionnel visant à obtenir des résultats en se concentrant régionalement et avec des composantes internationales travaillant en parallèle, et que c'est une priorité des efforts des Etats Unis et d'Israël, indépendamment et ensemble, pour assurer une fin des hostilités durable et viable;

De plus reconnaissant le besoin crucial de l'approvisionnement sans entraves, ininterrompu, sûr et sécurisé de l'aide humanitaire aux habitants de Gaza;

Ayant l'intention de travailler avec des partenaires internationaux pour assurer l'application des Résolutions appropriées du Conseil de Sécurité sur le contre terrorisme en relation avec une activité terroriste dans Gaza;

Ce sont mis d'accord sur les points suivants :

1. Les parties travaillerons en coopération avec des voisins et en parallèle avec d'autres au sein de la communauté internationale pour empêcher l'approvisionnement d'armes et matériel lié aux organisations terroristes qui menacent l'un ou l'autre des parties, en se focalisant en particulier sur l'approvisionnement en armes, matériel lié et explosifs au Hamas dans Gaza et aux autres organisations terroristes;

2. Les Etats Unis travailleront avec des partenaires régionaux et de l'OTAN pour s'occuper du problème de l'approvisionnement d'armes et de matériel lié et des transferts et transports par bateaux d'armes au Hamas et aux autres organisations terroristes de Gaza, inclus via la Méditerranée, le Golfe d'Aden, la Mer Rouge, et l'Afrique de l'Est, par le biais de l'amélioration d'arrangements existants ou en lançant de nouvelles initiatives pour accroître l'efficacité de ses arrangements qui sont liés à la prévention de la contrebande d'armes à Gaza. Parmi les outils visés

Renforcement de la coopération de la sécurité US et des renseignements avec des gouvernements de la région sur des actions pour empêcher l'approvisionnement venant ou transitant par leur territoire en armes et explosifs pour Gaza inclus par l'implication d'organisations du gouvernement US telles, le Commandement Central, le Commandement Européen, le Commandement Africain, et le Commandement des Opérations Spéciales US.

Renforcement de la fusion des services secrets avec des forces navales internationales clés et de coalition, et d'autres entités appropriées pour traiter de l'approvisionnement en armes de Gaza;

Renforcement des sanctions existantes internationales et des mécanismes d'application contre l'approvisionnement de soutien matériel au Hamas et aux autres organisations terroristes, incluse une réponse internationale à ces états, tels l'Iran, déterminés à être à la source des approvisionnements en armes et explosifs fournis à Gaza;

3. Les Etats Unis et Israël s'aideront mutuellement dans ces efforts par le biais d'un renforcement des informations et des renseignements qui aideront à identifier l'origine et la voie d'acheminement des armes fournies aux organisations terroristes de Gaza;

4. Les Etats Unis accélèreront leurs efforts pour fournir une assistance logistique et technique et pour entraîner et équiper des forces de sécurité de la région en tactiques de contre contrebande, oeuvrant à augmenter les programmes d'assistance existants;

5. Les Etats Unis consulterons et travailleront avec leurs partenaires de la région pour étendre les programmes d'assistance internationale pour les communautés touchées afin de fournir une alternative en matière de revenu/emploi à ceux qui étaient auparavant impliqués dans la contrebande;

6. Les Parties établiront des mécanismes jugés appropriés de coopération militaire et des renseignements pour partager les informations recueillies par ces derniers et pour contrôler l'application des mesures prises dans le contexte de ce Protocole d'Accord et pour recommander des mesures additionnelles pour en faire progresser les objectifs. En ce qui concerne la coopération militaire, le mécanisme adéquat sera un Groupe Conjoint de Contre Terrorisme US-Israël, une discussion annuelle d'armée à armée, et un Groupe Conjoint Militaro-Politique.

7. Ce Protocole d'Accord sur des engagements politiques en cours entre les Parties feront l'objet de lois et réglementations par les parties respectives, pour application, incluses par celles gérant les fonds disponibles et le partage de l'information et des renseignements.

Source haaretz 17/01/09 - www.haaretz.com

Texte en anglais

Implications et conséquences régionales

Ce Protocole d'Accord signé entre l'Administration Bush et Israël est contraignant pour l'Administration Obama/Clinton qui sera mise en place à partir du 20 Janvier. Obama et Clinton ont été mis au courant de ce Protocole d'Accord et, ne l'ayant pas dénoncé, ont opté pour. Quiconque s'imagine qu'Obama va changer quoique ce soit à la politique étrangère américaine au Moyen Orient se trompe. Lui-même l'a dit clairement lors d'une interview sur ABC par George Stephanopolos. Lorsque celui-ci l'a questionné lui demandant si sa politique au Moyen Orient serait construite à partir de celle de G.W Bush ou si elle présenterait une réelle rupture, il a répondu :" je pense que si vous regardez non pas seulement ce qui s'est passé sous l'Administration Bush mais aussi sous l'Administration Clinton, vous voyez les lignes générales d'une approche" . Autrement dit, il y a eu continuité entre la politique menée par Clinton et Bush au Moyen Orient, et cela va se poursuivre avec Obama. Ce dernier a également dit à Stephanopolos que la situation dans la région prouve l'importance d'un engagement fort des US dés le début de son mandat, car " pour agir politiquement dans ce contexte cela nécessite une troisième partie à qui chacun fait confiance... pour une solution juste et équitable". On appréciera cette déclaration compte tenu de ce qu'il a dit ci dessus. Mentir est une habitude, semble-t-il, des locataires de la Maison Blanche, Démocrate comme Républicain.

Bien que les US et Israël, de manière dictatoriale, sans même en discuter avec ces pays, incluent une éventuelle coopération d'autres pays dans le cadre de ce Protocole d'Accord, il est important de noter qu'il a été signé exclusivement par deux états, les Etats Unis et Israël, et qu'il n'a donc strictement aucune valeur hormis pour ces deux Parties. Il n'est donc pas du tout contraignant pour les autres nations que ce soit celles de la région ou d'autres notamment les membres de l'Union Européenne. Cela vaut également pour des organisations telles l'OTAN mentionnée dans ce texte, aucune discussion ni décision n'ayant eu lieu à Bruxelles concernant ce Protocole d'Accord et son implication pour les pays membres de l'OTAN. Toute participation ne pourrait être que sur la base du volontariat, de la collaboration pour détruire la Résistance Palestinienne car c'est l'objectif affiché, mais il existe un objectif caché.. L'Egypte a déjà fait savoir qu'elle n'était pas du tout liée par ce Protocle d'Accord, et a refusé d'envisager le stationnement de troupes étrangères sur son territoire. La question est de savoir si cela inclus son espace maritime car ce Protocole d'Accord vise en particulier la contrebande par mer. Selon les médias israéliens,la Grande Bretagne par la voix de son premier ministre, Brown, aurait offert de mettre à disposition la Royal Navy (La Grande Bretagne dispose d'une base à Chypre où sont stationnés des navires de la Royal Navy), et Sarkozy et Merkel auraient envoyé une lettre à Israël et à l'Egypte les assurant qu'ils étaient prêts à mettre à leur disposition des ressources navales. Autrement dit, les US et Israël internationalisent le conflit en voulant impliquer des forces navales autres que les leurs dans ce blocus militaire de Gaza.

Va-t-on voir des navires britanniques, français, allemands, américains, au large des côtes de Gaza et de l'Egypte, en plus des navires de guerre israéliens ? Dans quelles eaux ? Dans les eaux internationales ? Tout arraisonnement de navire, bateau et autre vedette, ou bateau de pêche serait considéré comme un acte de piraterie. Les US et Israël ont-ils l'intention de faire faire leur sale boulot par ces pays et les citoyens de ces pays sont-ils prêts à ce que leur gouvernement respectif gaspille leurs impôts au service de la cause impérialiste militariste AméricanoSioniste ?

Les US et Israël cherchent à imposer un blocus militaire de Gaza dans un périmètre élargi, voire même très élargi puisqu'il couvrirait la Méditerranée, la Mer Rouge, le Golfe d'Aden, et les côtes au large de l'Afrique de l'Est (Soudan, Somalie...). Arraisonner des navires dans une zone géographique aussi éloignée de la zone de conflit ne vise pas le Hamas mais l'Iran et le Soudan qui font partie de "l'Axe du Mal" de Bush et sont également les ennemis publics n° 1 d'Obama, malgré d'éventuelles discussions projetées avec l'Iran, mais qui visent en fait à fermer la voie diplomatique pour engager une action militaire. Sarkozy, la "Voix de Son Maître" AméricanoSioniste, vient de mettre une nouvelle fois en garde l'Iran. Dans ce contexte, on comprend son intervention. L'année dernière, le Lobby Sioniste aux US a tenté vainement de faire voter une loi au Congrès Américain pour autoriser l'arraisonnement de navires iraniens sortant ou rentrant dans le Golfe Persique pour vérifier leurs cargaisons, un acte de provocation menant assurément à une guerre. Ce Protocole d'Accord remplace cette loi et est extrêmement dangereux. Un incident en mer est vite arrivé et ce pourrait être l'étincelle volontairement allumée par les AméricanoSionistes pour déclancher une attaque contre l'Iran. Les masse médias propagandistes ont récemment "dévoilé" que Bush avait dit non à une attaque d'Israël contre l'Iran. Ce genre d'information doit toujours être analysée au second voire troisième degrés. Les US et Israël n'ont pas renoncé à attaquer l'Iran. Ils n'attendent que l'occasion pour le faire. Un arraisonnement d'un navire iranien qui tourne mal dans le Golfe d'Aden, par exemple, pourrait leur en donner l'occasion.


Faisabilité de ce Protocle d'Accord

Dans un article d'Abe Selig publié le 15 janvier sur Jpost.com, intitulé " Can the iranian Grad smuggling route be stopped ?" ce denier reprend l'analyse de Shlomo Brom, un chercheur de renom à l'Institut des Etudes De Sécurité Nationale de Tel Aviv et expert en contrôle d'armement. Tracer la route des roquettes Grad utilisées par la Résistance Palestinienne selon lui mène aux quatre coins du globe car bien que conçues par les Russes, elles sont maintenant fabriquées et assemblées dans un grand nombre de pays, notamment en Chine, Iran, Syrie, Corée du Nord, et dans d'anciens pays satellites de l'ex Union Soviétique. Cet expert affirme cependant que celles utilisées par la Résistance Palestinienne à Gaza ont été fabriquées en Chine et en Iran et sont arrivés à Gaza par différentes routes. Selon Brom, des navires iraniens pourraient être impliqués dans le transport de ces armes jusqu'aux ports situés sur la côte égyptienne, ou via des pays africains comme le Soudan ou la Somalie puis elles seraient passées en contrebande dans la Bande de Gaza via le Sinaï et les tunnels entre l'Egypte et Gaza. Bien que l'armée israélienne ait bombardé massivement ces tunnels, certains en Israël affirment qu'ils pourront être facilement réparés. Selon Brom il faut s'occuper des Grad et autres roquettes à la source : " l'élément essentiel sur ce front c'est les informations collectées par les services secrets sur la contrebande - d'où viennent les roquettes, qui les transporte - c'est la première étape pour arrêter ce trafic. Une fois que ces informations sont disponibles, ces livraisons maritimes peuvent être interceptées". Mais d'autres experts, dont Eyal Zisser, un professeur d'histoire du Moyen Orient et chercheur au Centre Dayan de l'Université de Tel Aviv, doute de la capacité, voire de la volonté de la communauté internationale d'essayer sérieusement de stopper la contrebande. " J'en doute énormément" a-t- il dit. "Combien de ces roquettes ont été tirés en Israël ? Cent ? Deux Cents ? On ne parle pas de contrebande de 100 tanks à travers la frontière. Ces roquettes peuvent être si facilement passées en contrebande via le Soudan ou d'autres pays comme lui. Essayer de les intercepter à l'échelon international serait une perte de temps. D'autre part les Grad et autres roquettes sont dissimulées dans des cargaisons non militaires de navires iraniens ou syriens ou libanais accostant en Egypte. Donc qui va inspecter chaque navire iranien, ou syrien, ou libanais qui arrive dans leurs ports ? Ces jours ci des roquettes pourraient même venir du Venezuela". Pour Zisser, l'important est de se concentrer sur la frontière Gaza Egypte, et la présence d'une force internationale serait un "must". "Essayer de stopper les roquettes avec une force internationale serait plus efficace que d'essayer de stopper les roquettes partout ailleurs. Autrement c'est pure perte de temps". La Résistance Palestinienne a déjà prévenu que toute force internationale stationnée côté Gaza serait vue comme une force d'occupation.

Ces avis d'experts israéliens viennent renforcer l'hypothèse qu'avec ce Protocole d'Accord US Israël, qui vise à un contrôle renforcé du transport maritime dans des zones aussi éloignées du conflit, c'est bien l'Iran, et les voies maritimes, notamment le Golfe D'Aden, empruntées par ses navires, dont des pétroliers, qui est principalement visée. En cas de Guerre avec l'Iran, un blocus ciblé au niveau du Golfe D'Aden, et non pas au niveau du Golfe Persique qui pénaliserait aussi les monarchies du Golfe, est une hypothèse que vient renforcer ce Protocle d'Accord. Il y a déjà dans cette zone maritime un renforcement des contrôles sous prétexte de piraterie le long des côtes Somaliennes. La Marine de Guerre US est actuellement entrain de constituer une nouvelle coalition navale internationale comprenant des navires de 20 pays, qui sera dirigée par l'amiral US, Terence McKnight, pour jouer les gendarmes dans le Golfe d'Aden et à proximité des côtes de la Somalie. Le Golfe d'Aden est d'une importance stratégique et économique immense. La zone maritime au large des côtes Somaliennes connecte l'Océan Indien et la Mer Rouge, et on y trouve l'une des voies maritimes les plus actives au monde, 20 000 bateaux y passent par an. Pour ce qui est de la Méditerranée, l'éventuel déploiement de navires américains, britanniques allemands français au large des côtes de Gaza et ce jusqu'au large des côtes égyptiennes, viendrait renforcer le déploiement déjà existant au large des côtes libanaises de navires de certains pays européens dont l'Allemagne et l'Italie, tous membres de l'OTAN.

Qui peut croire que ce déploiement massif vise essentiellement à stopper la contrebande de quelques centaines de roquettes à destination de la Résistance Palestinienne à Gaza ? Cette Armada n'est-elle pas entrain de se positionner en prévision d'un conflit régional impliquant d'un côté les US Israël et leurs alliés Européens/l'OTAN, et de l'autre le Liban, la Syrie et l'Iran ?

A lire en complément en pièce jointe un texte de Comaguer : Israël agent contre révolutionnaire

Dimanche 18 Janvier 2009
Traduction et Analyse Mireille Delamarre

israel_agent_contre_revolution.doc ISRAEL-agent contre-révolution.doc  (6.26 KB)


Dimanche 18 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par anna le 18/01/2009 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pauvres Palestiniens on les a vire de chez-eux et maintenant qu'ils n'ont presque plus rien ils n'ont pas le droit de se defendre. Un vrai scandale.

2.Posté par jimmy le 18/01/2009 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est bien fait pour eux , car ils ne meritent pas cette terre vu qu'ils n'ont fait aucun effort intelectuel ou scientifique pour la reprendre contrairement au juifs.

3.Posté par ARMAGUEDON le 18/01/2009 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet État préfabriqué par les sionistes et leurs mensonges , s écroulera avec le temps ,quoi qu il fasse .


4.Posté par redk le 18/01/2009 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jimmy, c'est a mourir de rire ton commentaire de débile!!

5.Posté par Gabriel le 18/01/2009 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jimmy n'est qu'un ignorant...


6.Posté par sim le 18/01/2009 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jimmy tu doit pas faire souvent d'effort intellectuel pour dire de telle connerie!

7.Posté par bledmiki-99 le 18/01/2009 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autrement dit : CREATION ................DU 51e ETAT !!!

Anna, tout cela n'est que du vent. Ce n'est certainement pas des roquettes artisanales, qui pourraient motiver la concentration de toute cette armada annoncée.
Ils ont en rien à cirer des tirs du Hamas, car tout le monde sait très bien quelle est la portée de ces " missiles " même si celles-ci tuent ou blessent de temps en temps un colon.ce qui se met en place, c'est plus grave que cela.
Tout a été planifié il y a bien longtemps, et plus longtemps encore que les attentats du 11/ 09.Attentats qui d'ailleurs, ne sont pas revendiqués à nos jours, et qui ont été plutôt le déclencheur de la mise en place de ce plan diabolique. Après ça, est venue l'agression d'un pays souverain- Afganistan-supposé abriter des terroristes et de maltraiter ses citoyens. Si l'on part de ce principe là, il y a alors plein de pays qui doivent être envahis. Surtout que rien, mais alors rien, ne nous prouve que ces camps d'entraînement étaient bien situés en Afghanistan, car les images relayées par toutes les médias qu'on nous a montrées qu'un désert situé n'importe où. Bush a été très clair dans ses discours, qui n'ont pas variés d'un iota depuis qu'il a tracé " son axe du mal " et dans la continuité enfoncé le clou en s'attaquant à l'Irak sur des preuves bidon. Ce n'est non plus pas un hasard, s'il a retiré la Corée du nord de sa liste d'états voyous, sous prétexte qu'elle abandonné son programme nucléaire militaire, alors qu'à mon humble avis, c'est plus pour ne pas heurter son voisin la Chine.
L'Afrique de l'est, avec le Soudan n'est pas en reste, et les provocations des US en armant les parties belligérantes, il y a aussi cette guerre civile fratricide en Somalie avec l'ingérence de l'Ethiopie encouragée par le américano sionistes. Les piratages ne sont qu'un autre prétexte pour connaître cette partie du globe, car c'est par là que transitent la très grosse quantité de matières premières, passage qui comme l'argent, est l'un des nerfs de la guerre.
La deuxième phase du plan :
Comment neutraliser la Russie qui reste quand même une contre puissance. Et bien, il faut utiliser les satellites comme l'Ukraine,la Géorgie ou plusieurs autres petites républiques de l'ex-URSS, en allumant des conflits pour déstabiliser les russes, tout en les menaçant avec des radars et des missiles qui sont loin des " missiles " du Hamas. Heureusement, que la guerre pour l'Ossetie du sud a été étouffée rapidement.
Du côté du Moyen-Orient, il y a l'état sioniste qui n'est qu'une grande base américaine, pour s'occuper des pays de cette région. Et étant donné que les seuls gouvernements arabes capables de faire contrepoids, sont aussi à la solde des impérialistes USIONISTES.
Il reste l'Iran et la Syrie. Le meilleur moyen de les faire réagir, c'est justement les choquer, et choquer le monde en provoquant un holocauste sur Gaza qui ne peut ne peut se défendre efficacement. Mais c'est compter sans le courage, la détermination et la pugnacité du peuple et de la résistance palestiniens. Heureusement, que l'ran, la Syrie et le Liban ne sont pas tombés dans le piège.
Dans deux jours, le président élu Obama va prendre ses fonctions, e là non plus il ne faut pas se leurrer, non seulement il a prévenu quelle sera sa politique étrangère en général, et celle du Moyen-Orient en particulier. Jamais l'on ne verra un président américain, quel qu'il soit, quelle que soit son parti ou la couleur de sa peau, faire passer autre chose que les intérêts de son pays et de ceux de l'état sioniste. Je dirais même " surtout " des intérêts des sionistes, car comme tout le monde le sait, aucun président américain n'est élu sans l'aide du lobby juif. Et ce n'est pas Obama qui va déroger à la règle.
Il n'y avait qu'à voir qui était son adversaire aux éléctions, un vieux tocard vivant dans le passé, avec dans sa tête encore l'impression d'être un héros national.
Et ceci n'est que la vision de ce que j'ai compris, sans avoir de prétention.

8.Posté par bledmiki-99 le 18/01/2009 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé il y a quelques fautes de frappe et de changements de sens, comme : prétexte pour " connaître cette partie du globe " il fallait bien sûr lire, " pour contrôler cette partie du globe " vous l'aurez bien sûr rectifie

9.Posté par spearit le 18/01/2009 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas, pendant ce ça discute dans tous les sens, y compris celui d'une soit disante victoire du Hamas et une défaire d'Israël, Ils ne perdent pas de temps, eux, pour en remettre une couche et avancé dans leur plan de déstabilisation du moyen-orient.
Certes le Hamas a remporté une victoire politique, idéologique, mais quelle victoire, dans un camp à ciel ouvert, dans les ruines, la misère, la famine etc...une souffrance sans nom que l'homme perpétue et s'inflige à lui-même depuis le fond des âges et certains croient en un changement à venir, alors que lorsqu'on parle de changer de mentalité, de se changer soi-même, les fidèles posteurs de ce site montent sur leur grand chevaux préférant distillé une rancoeur voire une haine tenace. Ce dont je ne suis pas contre, vaut mieux laisser sortir ces choses que de les laisser couver.

Non l'avenir n'est pas écrit, mais pour le connaître il suffit de regarder le présent et il n'y a que dans le pire qu'on se réveil, qu'on va manifester, mais dans 15 jours qu'en sera t-il ?? Tout oublier ?? à nouveau bercer par de doux rêves ??

Certes Israël a perdu, mais ces gens s'en foutent royalement de ce qu'on peut en dire, même de ce qu'on peut faire, il n'y a qu'à voir ce p... d'accord, tout est dit, encore une couche et l'heureux bénéficiaire sera...
il reste ce qu'on peut leur faire, ou mieux ce que l'on peut ne PAS FAIRE reste à choisir la violence ou comprendre l'homme...
Pour obtenir la paix certains voient quantité de chose à faire, moi je n'y vois que des choses à ne pas faire parce que la paix ne se fabrique pas, ne se construit pas, la paix est, c'est un état d'être.
Pour être en paix ne faut-il pas ne pas provoquer l'autre, ne pas le rendre jaloux, ne pas le déposséder, ne pas le blesser, ne pas lui montrer de l'irrespect etc.............................
Mais comment comprendre que l'on blesse quelqu'un, qu'on lui fait du mal alors qu'on ne veut que son bien ? Pour comprendre cela il faut se comprendre soi-même
Mais qui comprends cela, ce c'est au fond de soi -même que l'on doit aller si l'on veut sauver ce qui reste de ce monde ??
Toujours l'homme contre l'homme pour des idées, des biens, des possessions...
Toujours l'homme qui croit avoir la toute science, qui croit contrôler sa vie, qui croit être le maître ce cette terre...
Toujours l'homme aussi con...

PS : Avis aux bi neuronales :
a ceux qui sont dépassés par ces propos, et je le sais qu'il y en a pour déjà m'être étalé sur ce site, et qui trouve ces paroles dignes d'abruti fréquentant un gourou (et encore je vous fait grâce de parler d'amour tout d'abord parce que, je l'avoue, j'ignore ce que cela est, et ensuite parce que vous tous vous ignorez ce que cela veut dire (la haine par contre, on maîtrise mieux, hein les gars...))
Je disais donc, à ce qui ne comprenne pas, prenez un miroir, ça aide !! mais lorsque je ne comprend pas quelqu'un ou quelque chose je la ferme et je ne me la ramène pas.

10.Posté par intellecterroriste69 le 19/01/2009 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Spearit

"Connais toi toi même"...

Amicalement

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires