ALTER INFO

Tension entre Israël et l’Iran / Washington produit une ogive nucléaire d’une nouvelle génération

Tension entre Israël et l’Iran


Dans la même rubrique:
< >

L'armée israélienne aurait un plan de frappe nucléaire tactique en Iran. C’est le journal Sunday Times qui l’affirme. L'Iran a mis en garde en affirmant qu’une telle attaque ne resterait pas sans réponse.
imprimer envoyer à un ami


Rédaction Alter Info
Dimanche 7 Janvier 2007

Tension entre Israël et l’Iran / Washington produit une ogive nucléaire d’une nouvelle génération
Le journal britannique cite des sources militaires en Israël. Il s'agirait donc d'un plan visant à détruire les installations iraniennes d'enrichissement de l'uranium. Un plan en une seule opération. Une opération qui utiliserait l'arme nucléaire tactique à grande profondeur pour éviter des retombées radioactives. Selon les responsables militaires, des bombes conventionnelles ne pourraient suffire.

Le Sunday Times affirme encore que des pilotes israéliens s'entraîneraient pour l'instant. Notons qu'Israël s'est toujours refusé à écarter le scénario d'une action militaire préventive contre le programme nucléaire iranien, considéré de plus en plus comme une menace.

Et puis en réaction à ces déclarations, l'Iran a mis en garde Israël, ce dimanche matin, contre toute attaque militaire en affirmant qu'elle ne "restera pas sans réponse et l'agresseur regrettera très vite son acte".



Source:http://www.rtbf.be/info - Info radio -

Washington produit une ogive nucléaire d’une nouvelle génération

Le quotidien américain New York Times a fait état des efforts américains dans le domaine de la construction de la première ogive nucléaire d’une nouvelle génération aux Etats-Unis. « Le gouvernement américain a proposé un amalgame des plans de deux laboratoires d’armement atomique, qui est qualifié, d’ailleurs, de dangereux, par certains experts en matière. Cela va remplacera les anciennes ogives des arsenaux actuels américains et annonce une nouvelle génération d’armement nucléaire. », écrit New York Times « Les frais de ce projet ont été évalués à plus de 100 milliards de dollars. Les activités d’amélioration et de rénovation des arsenaux, seront commencées après l’aval du Président de Bush et l’octroi d’un budget par le Congrès. »peut-on lire dans le quotidien. « Les critiques estiment qu’alors que Washington s’efforce de contraindre le monde entier à imposer des sanctions contre la Corée du nord et l’Iran pour leurs programmes nucléaires, ses démarches pour l’amélioration et la modernisation de ses arsenaux nucléaires, ne peuvent témoigner que l’hypocrisie et la politique ambivalente des Etats-Unis. » écrit le journal.

Source Irib

L’Europe s’est opposé à la nouvelle demande des Etats-Unis contre l’Iran

Pour le quotidien Keyhan -

L’Union européenne s’est opposée à la demande de la Maison Blanche sur l’imposition des sanctions commerciales plus dures contre l’Iran. Un responsable de haut rang de l’UE qui s’exprimait à Washington a dit : « Le gouvernement de Bush a demandé aux pays et aux banques européennes d’intensifier les sanctions financières et commerciales contre l’Iran, demande qui a n’a pas été acceptée par les Européens. » « Les gouvernements européens s’étaient focalisés, à eux seuls, sur l’adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution contre l’Iran et maintenant les Etats-Unis essayent d’encourager les chefs d’Etat internationaux de diminuer leurs relations commerciales avec l’Iran. »a souligné ce responsable. Entre temps, le sous Secrétaire d’Etat américain, Nicols Bernes a, récemment, rappelé : « Nous essayons de convaincre les pays du monde notamment l’UE et le Japon d’accepter un certain nombre de démarches financières que nous avons entreprises. C’est une lutte que nous avons entamé, avec l’objectif, entre autres, de convaincre certains établissements et banques privées et importantes du monde à suspendre l’octroi des prêts à l’Iran. » Et dans ce droit fil, l’ambassadeur de la Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine a rappelé, répondant aux déclarations de Bernes que l’approche et la démarche décidée et approuvée, à l’unanimité, par la résolution du Conseil de sécurité est la voie que nous devons poursuivre. » « Nous insistons, fermement, sur une approche commune et à l’unanimité qui est la meilleure option et voie pour la situation actuelle. Pour nous, les démarches unilatérales ne peuvent pas être efficaces. »a-t-il ajouté. Il est à noter que les Américains, qui, échoués dans leurs efforts pour encourager la Chine et la Russie à entreprendre des mesures fermes et farouches à l’encontre de l’Iran, étaient, finalement, obligés de modérer l’avant texte de la résolution sur les sanctions à l’Iran, après environ 6 mois de négociations, s’efforcent, aujourd’hui, d’exercer des pressions, en dehors des milieux officiels et légaux, aux autres pays afin de les conduire à entreprendre une approche ferme et hostile contre l’Iran.


Washington doit reconnaître l’Iran nucléaire

Le Président de la Commission de la sécurité nationale et la politique extérieure du parlement a rappelé que l’Occident notamment les Etats-Unis devaient reconnaître cette réalité que l’Iran est dotée de la science nucléaire et qu’en faisant pression ou ratifier des résolutions, elle ne pourrait y faire face. Alaeddin Boroudjerdi a indiqué au journaliste de l’IRNA : « La science nucléaire est, aujourd’hui, une affaire nationale. Des centaines de savants sont en train de travailler et faire des recherches sur cette technologie et personne ne peut donc la priver du peuple iranien. » « C’est ce que les Américains doivent comprendre et reconnaître. », a-t-il ajouté. « Les pays occidentaux ne doivent pas faire de sorte que les pays membres du TNP se regrettent de leur adhésion à ce traité, en apercevant des pays qui ne sont pas membres du TNP ou qui en sont sortis, mais qui sont, pourtant, vainqueurs. » a souligné Boroudjerdi. « L’Iran a vécu, pendant 27 ans, diverses sanctions, mais a su faire des progrès entre autres dans le domaine de la science nucléaire et balistique. », a rappelé ce responsable iranien avant d’indiquer : « Je ne veux pas dire qu’imposer des sanctions est une démarche positive, mais que les Occidentaux se trompent s’ils pensent qu’une telle option est efficace. » Répondant à la question sur les négociations avec les Etats-Unis, il a évoqué la décision sur l’octroi de 75 millions de dollars pour faire face à la RII, avant d’indiquer : « Celui qui souhaite négocier, doit être, certainement, sérieux dans sa proposition et ne fera pas recours aux démarches qui sont considérées, d’après les normes internationaux, comme hostiles. » « Les Américains n’ont jamais déployé un quelconque effort honnête pour dissiper les malentendus et la méfiance entre Téhéran et Washington. L’Iran n’a, donc, jamais pris au sérieux les propositions américaines. » a-t-il poursuivi. Et plus loin dans son interview, en réponse à une question sur la résolution 1737 et les raisons sur son illégalité et illégitimité, Boroudjerdi a dit : « D’après tous les rapports du Directeur général de l’AIEA, nous avons, toujours, agi, dans le cadre de l’Agence et n’avons fait aucune dérive dans ce domaine. Ceci dit, notre dossier ne peut pas être étudié, dans le cadre du chapitre 7 de la charte, qui consiste aux menaces représentés contre la paix et la sécurité mondiale. » Le Président de la commission de la sécurité nationale et de la politique extérieure du Majlis islamique a conclu : « Ainsi, la résolution 1737 ne s’appuie pas sur une base juridique. Elle a été, en fait, ratifiée sous les pressions américaines. »

Source Keyhan

Tension entre Israël et l’Iran / Washington produit une ogive nucléaire d’une nouvelle génération

Chavez juge illégale la résolution 1.737

Le Président vénézuélien, Hugo Chavez, a jugé, samedi, illégale et sans valeur juridique, la résolution 1.737 du Conseil de sécurité votée contre l’Iran et son programme nucléaire civil. « Les activités nucléaires iraniennes sont pacifiques, ce qui rend juridiquement caduque la résolution 1.737.", a affirmé Chavez.

Source Irib


Dimanche 7 Janvier 2007



Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 09/07/2008 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne pense que les dirigeants israéliens informe "Irib" de leur intentions.
L'ambassadeur d'Israël en France a indiqué que la voie diplomatique serait appliquée jusqu'au bout, et ce confirmé aussi par le président.
Alors il faut d'abord essayer de régler ce conflit par la voie diplomatique.
Et en matière militaire, aviation, armement, formation des hommes,... Israël a une supériorité incontestable

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires