Politique Nationale/Internationale

Témoignage de Comey : « Nous savons à présent que la CIA, la NSA et le FBI fuyaient comme un tamis »



Sputnik International
Samedi 10 Juin 2017


Ray McGovern, ancien analyste de la CIA et activiste politique, a fait savoir à Sputnik que, lors de sa déposition devant le Congrès, James Comey, l’ancien patron du FBI, a souligné que la communauté du renseignement US a répandu de façon répétée des balivernes visant à embarrasser le Président Donald Trump et à saboter ses démarches pour améliorer les relations avec la Russie.


    Washington (Sputnik) — Jeudi, lors de son témoignage devant le Comité du renseignement du Sénat, Comey a admis que « le sujet principal » d'un article de février du New York Times, alléguant que les assistants de Trump étaient de mèche avec des espions russes, était tout bonnement faux.


    « Nous savons à présent que la CIA, la NSA et le FBI – les trois principaux services au sein de ce que j'appelle l'"État profond" – fuyaient comme des passoires, » a dit McGovern après avoir été interrogé sur le témoignage de Comey jeudi. « Ils ont fait en sorte que Trump soit handicapé dans sa politique sur la Russie.


    McGovern, qui autrefois informait chaque jour sur les questions de renseignement les présidents siégeant à la Maison Blanche, a dit que le véritable but de l’audience était de critiquer et saper Trump, de l'empêcher d’atteindre son but : améliorer les relations avec la Russie.


    L'audience a été tenue « au moins pour gêner le président en poste afin qu'il ne puisse pas avoir de relations décentes avec la Russie, » a-t-il déclaré.


    McGovern a expliqué que l'idée que Trump entravait la justice puisse servir de fondement à sa mise en accusation, « tombe à plat » après le témoignage de Comey.


    Il a dit aussi que l'argument selon lequel les accusations alléguant que les Russes avaient piraté le Comité national démocrate (DNC) pour s'assurer que Hillary Clinton perde l'élection présidentielle de 2016 au profit de Trump, était une allégation bidon.


    McGovern a dit qu’il avait été dissimulé que les documents du DNC donnés à WikiLeaks, révélaient comment les alliés de Clinton au DNC avaient délibérément empêché le sénateur Bernie Sanders de gagner l’investiture du parti à l’élection présidentielle.


    « La divulgation de ces documents – ce n’était pas un piratage – révélait clairement que Hillary Clinton avait dépossédé le sénateur Bernie Sanders de l’investiture démocrate, » a dit McGovern.


    Les démocrates ont lancé une manœuvre sur deux fronts pour faire accuser les Russes, et la grande presse s’est alignée, a expliqué McGovern.


    « L'histoire a marché comme un charme. Jennifer Palmieri, chargée des relations publiques de Hillary Clinton, a écrit dans le Washington Post qu'il lui avait été ordonné de faire le tour des médias pour leur dire que les documents du DNC provenaient des Russes, » a-t-il rappelé.


    Le plan de Clinton consistait en ce que le contenu des documents du DNC divulgués ne soit pas lu, que le centre d’attention soit maintenu sur les Russes, a fait remarquer McGovern.


    Le deuxième but des enquêtes du Congrès sur Trump, était de l'empêcher d’entrer en contact avec les Russes, a observé McGovern.


    « Le jeu consiste ici a faire monter les tensions en Europe centrale, pour que les nations européennes dépensent d'énormes sommes en sous-traitant la défense [aux USA, NdT]. Tous les sénateurs savent de quel côté est beurrée leur tartine, » a-t-il déclaré.


    Bien que le témoignage de Comey puisse gêner Trump, il n'a fourni aucune preuve solide permettant de justifier son impeachment, a fait remarquer McGovern.


    Les Russes ont nié à maintes reprises les allégations prétendant qu’ils ont interféré dans les élections US. Ils ont dit que ce sont des absurdités visant à distraire l'opinion publique de la révélation de cas de fraude électorale et de corruption, ainsi que d'autres préoccupations nationales urgentes.


Sputnik International, 9 juin 2017

https://sptnkne.ws/eAPA
Traduction Petrus Lombard




Samedi 10 Juin 2017


Commentaires

1.Posté par Bina le 11/06/2017 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui dit CIA dit Mossad, KGB, MI6-5, GGSE...etc alors bon hein?!

Pourquoi ne l'a-t-il pas fait savoir à Soral ou Alex Jones (lol) ?!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires