Conflits et guerres actuelles

Tel-Aviv-Washington en parfaite coordination



Ce n’est pas du tout fortuit que les Etats-Unis aient fait l’annonce de la présence d’un de leurs navires de guerre, le « USS Cole », près des côtes libanaises, au moment où Israël a lancé ses raids aériens sur Gaza et prévenu qu’il s’apprête à engager une action terrestre dans cette bande.

Kharroubi Habib - Le Quotidien d’Oran


geveroudil@tele2.fr
Dimanche 2 Mars 2008

Tel-Aviv-Washington en parfaite coordination

Depuis mercredi, l’aviation israélienne effectue raid après raid au dessus de la bande de Gaza. Ce ne sont plus "des frappes ciblées" mais des opérations visant à faire le maximum de victimes dans un population qui a été déclarée "entité hostile" et à laquelle s’applique donc le principe de "sanction collective".

En quelques jours, ils sont une centaine d’hommes, de femmes et d’enfants palestiniens à avoir péri dans ce déluge de feu. Le pire reste, hélas, encore à venir pour la population gazaouie car le gouvernement israélien prépare une grande opération contre son territoire. Et c’est celle-ci que les raids aériens sont en train de préparer, avec pour objectif de « casser » le moral et les capacités d’une résistance populaire dans la bande de Gaza.

Il ne faut pas voir dans l’agression qui a cours contre Gaza la réplique aux tirs de roquettes lancées à partir de ce territoire sur le village israélien de Sdérot. Elle est, de notre point de vue, le prélude au déclenchement d’une opération plus vaste envisagée conjointement par Israël et les Etats-Unis en vue de reconfigurer le rapport de force au Proche-Orient, de telle sorte qu’il leur permette de réaliser leur dessein politique dans la région.

Ce n’est pas du tout fortuit que les Etats-Unis aient fait l’annonce de la présence d’un de leurs navires de guerre, le « USS Cole », près des côtes libanaises, au moment où Israël a lancé ses raids aériens sur Gaza et prévenu qu’il s’apprête à engager une action terrestre dans cette bande.

Les deux faits sont, à notre sens, liés et découlent d’un programme concerté par lequel Tel-Aviv et Washington vont tenter de "solder" leur comptes avec l’ensemble de leurs ennemis dans la région, au premier rang desquels sont évidemment le Hamas palestinien qui contrôle la bande de Gaza et le Hezbollah libanais qui contrecarre leur mainmise sur le pays du cèdre.

Tout donne à penser qu’Israël et les Etats-Unis sont en train de créer les conditions d’une nouvelle guerre dans la région, à l’issue de laquelle ils instaureront enfin la "paix" à leurs conditions. Même si elles ne le proclament pas ouvertement, des forces arabes dans la région poussent à l’exécution du plan israélo-américain. Y compris l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas qui compte dans la foulée récupérer le contrôle de la bande de Gaza.

L’indifférence criminelle affichée par la communauté internationale et ses institutions quant à la "punition collective" qui est infligée à la population de Gaza laisse malheureusement présager qu’elles ont choisi de laisser faire. Tout comme elles ont fermé les yeux sur l’agression israélienne au Liban et sur la continuité de la colonisation sioniste dans les territoires palestiniens. Ceci en invoquant la fiction du combat, ici, contre le terrorisme international, et là, celle d’accords de paix auxquels les Palestiniens n’ont pas apporté les garanties nécessaires.

L’embrasement du Proche-Orient pourrait être l’ultime "cadeau" que George W. Bush ait décidé d’offrir au monde avant son départ de la Maison-Blanche.

2 mars 2008 - Le Quotidien d’Oran

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3899 http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3899



Dimanche 2 Mars 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires