Politique Nationale/Internationale

Téhéran, hôte des pays ''Non-alignés''



IRIB
Mardi 4 Septembre 2007

 Téhéran, hôte des pays ''Non-alignés''
La réunion de deux jours des ministres des Affaires étrangères des Non-alignés, sous le signe des "droits de l'Homme et la diversité culturelle" a ouvert hier ses portes à Téhéran. Le Président Ahmadinejad a déclaré dans un discours que les Non-alignés devaient définir et propager les véritables droits de l'Homme basés sur la spiritualité, la justice et la dignité humaine.

De l'avis de nombreux observateurs, l'intérêt accordée par les Non-alignés aux questions importantes comme les droits de l'Homme et la diversité culturelle témoigne de ses efforts pour retrouver son identité et sa place en vue d'influer sur les développements internationaux. Dans cet esprit, le chef de la diplomatie iranienne Manoutchehr Mottaki a souligné que la réunion de Téhéran marquait la redynamisation des pays en voie du développement, sur le fond de nouvelles responsabilités et un nouveau fonctionnement.

En fait, après la fin de la Guerre froide et l'effondrement du bloc de l'Est, nombreux étaient les milieux occidentaux notamment les Américains estimant que l'ère du monde unipolaire pointait à l'horizon. Sur cette base, les hommes d'Etat US ont élaboré, au début des années 90, le nouvel ordre mondial, afin d'imposer la suprématie américaine au monde. Mais dès lors, ces efforts américains se sont heurtés à de vives réactions. Car l'ambiance internationale de l'époque faisait état d'un mouvement vers un monde multipolaire.

Entre temps, les Non-alignésm eux-mêmes issus de la Guerre froide, et mis en place pour s'écarter de la dépendance des grandes puissances, ont connu une crise d'dentité et certains membres estimaient qu'avec l'effondrement de l'ordre bipolaire, ce Mouvement a perdu sa raison d'être. Bien que les gouvernements occidentaux aient tenté de redéfinir les devoirs de leurs instances juridiques et politiques et militaires comme l'Otan selon la nouvelle situation mondiale, pourtant ils parlent de la fin des instances des pays en voie de développement et du Tiers-monde, dont le mouvement des Non-alignés, en vue de se monopoliser les scènes internationales. Les efforts sérieux des pays dont la Malaisie, Cuba et l'Iran en vue de donner une nouvelle identité pour les Non-alignés visent à placer ce Mouvement au centre des intérêts. Et les droits de l'Homme comptent parmi les questions majeures du monde au tournant de la Seconde Guerre mondiale et, la Déclaration mondiale des droits de l'Homme, la Commission des droits de l'Homme et le Conseil des droits de l'Hommes sont aussi fondés en cette même période. Mais ces organes ont été créés, dans le droit fil des objectifs et des exigences des occidentaux, tandis que jusqu'à présent une définition globale qui enveloppe toutes les exigences et les objectifs n'a pas été présentée.

Dans ce sens, les gouvernements occidentaux ont instrumentalisé les droits de l'Homme pour imposer leur domination tout en négligeant les principes créés par eux-mêmes. Dans une telle conjoncture il s'avérerait nécessaire que les pays en voie du développement et du Tiers-monde puissent jouer un rôle renforcé dans le cadre du mouvement des Non-alignés et cela avec une présence active et en présentant une définition globale des droits de l'Homme. Pour cette même raison, le Président iranien a émis l'espoir que la réunion des chefs de la diplomatie des Non-alignés sur les droits de l'Homme et la diversité culturelle puissent franchir un pas de géant vers la définition des indices nécessaires pour les droits internationaux basés sur la spiritualité, la justice, l'équité, le respect des cultures, des droits des peuples et de la dignité humaine.


Mardi 4 Septembre 2007


Commentaires

1.Posté par Tarajeat Marie-Thérèse le 04/09/2007 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


et Sarko +le félé de la Maison Blanche qui veulent faire la guerre a Mamoudh
on comprend pourquoi ,c"est pas eux qui tiendraient des discours aussi
pacifiques "celui qui dit la vérité il faut l'assassiner " tout comme Chavez,Castro

Moralès ,Correa ,il faut tuer les bons Présidents ,au balcon les crapules

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires