VIDEOS

Tarik Ramadan vs Zemmour & Naulleau



Dimanche 27 Septembre 2009

Tarik Ramadan vs Zemmour & Naulleau

Partie 2


Partie 3



Dimanche 27 Septembre 2009


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

79.Posté par a toi,ed le 20/10/2009 03:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour les lecteurs en arabe je conseille vivement la lecture du dernier livre du penseur abed jabri :une nouvelle approche pour comprendre al quran al hakim

78.Posté par adil le 11/10/2009 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

as salam alaykoum

je cite commentaire 28 "Tarik Ramadan s'est bien défendu". je dirais plutot c'est bien vendu.
Les paroles de Tarik Ramadan sont contraire au Qu'oran et a la Sunnah que Messager d'Allah que la paix et le salut d'Allah soient sur lui.
La religion ce pratique en tout temps et en tout lieu pareil, et je parle d'acte d'adoration pas la peine de venir me dire qu'il y avait pas de pc ,ect ect .

Car si vous faites pas la difference rentre un acte d'adoration et un acte de la vie revoyez vos leçons.

77.Posté par Alif le 08/10/2009 01:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


magnum357 ,

Serait tu par hasard l'editeur de Zemour qui n'arrive plus à vendre ses masturbations intelectuelles que personne ne veut lire,une petite menace mensongére de menace islamiste sur sa personne c'est malin comme idéé,puis les medias-monsonges et le CRIF lui font de la publicité en le passant pour une victime du terrorisme et un martyre de la libérté,ça le rendera peut etre célébre et au passage booster les ventes de ses livres de bazar,c'est malhonnete .

Il est vrai que,aprés, la shoaH-business et le communisme-businss, le terrorisme-business est trés à la mode et rapporte gros,il n' y a qu'à se rappeller du 11 semptembre,et ce que les bandits Bush et Blair et leurs bandes de new-cons de l'industrie petroliére et militaire ont gagné,des milliards et milliards et plus d'un million d'inocents de moins sur terre,qui dit mieux.

Quoi que fassiez,quoi que vous gagnez,l'histoire et l'humanité retiendront que vous n'etes que des assassins de la vie.

76.Posté par Samir le 07/10/2009 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alif,

pas la peine on le voyait venir de loin ,
çà pue la combine comme un cadavre de chien, même pour le pire des cons !
ce genre est d'une mécanique bien rodée sur les coups-bas, mais elle s'est essouflée ... çà y est ... il faudra trouver autre chose.
Une balle .... blablabla .... quoi déjà ?
tu veux dire à la manière de hagana, stern, irgoun ?

75.Posté par Alif le 07/10/2009 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


magnum357,

cette balle,je te conseille de te la tirer là où je pense,si t'a pas compris,au dessus de le ceinture avec un grand C,c'est ce que je veux dire.

Ton commentair n' a qu'un seul objectif,c'est associé les musulmans à la violence,donc les musulmans sont violents et ils menacent les autres qui ne pensent pas comme eux,non,c'est une habitude plutôt du mossad et des israeliens et leurs groupes de pressions sionistes,ceux mêmes qui sont trop trop violents,il n' a ya qu' a voir les crimes qu'ils commettent en Palestine,soutenus par d'autres aussi violents,ceux qui occupent l'Iraq et l'Afghanistan et de justesse ont reussi par le lobying et les menaces d'etre trainés devant la justice internationale pour crimes contre l'humanité.

C'est quand même etrange,quand on tape sur Google le non de tarique Ramadan,le moteur de recherche propose les suggestions recherches suivantes en bas de la page des resultats :T.ramadan,islamisme,terrorisme,Dieudoné,antesemitisme.trés malhonnete maniére de discriditer les autres.

Ton jeu est clair et misérable magnum357.mais si tu aimes tuer,envoies ton CV à Blackwater,il parait qu'il aime les prvers.

74.Posté par simplesanstete le 07/10/2009 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ecoutez bien les copains musulmans, j'ai découvert la nature de votre religion et des 2 autres depuis 2 ans, en fait je me suis intéressé aux religions dans leurs contextes historiques, comme mon pseudo l'indique les choses SIMPLES sont les plus difficiles a exprimer,alors qu'ai je découvert: l'islam n'est pas contrairement au christianisme une religion assurance tous risques(du haut en bas) de l'amour, c'est le pratiquant de l'islam qui doit prouver chaque jour qu'il aime son dieu(de bas en haut), pour les juifs les 1ers recycleurs et manipulateurs de texte plus anciens on y trouve les 2 et notamment la NON representation de dieu par l'image , le ""génie"" du christianisme étant cette GIGANTESQUE mise en scène de dieu pour plaire a tous le monde spécialement dans son aspect CONQUERANT ,une pub d'enfer, dieu pour moi c'est très simple :c'est l'humanité entière dans haque être il y a un peu de NOUS encore fauit il le CONNAITRE et RECONNAITRE, la connaissance de l' histoire et des histoires particulières est essentiel pour approcher le tout c'est a dire la FOI(confiance) et être capable de la COMMUNIQUER
nous sommes ESSENTIELLEMENT DES ËTRES de communications, les étiquètes expriment des histoire différentes mais elles masquent en fait le COMMUN, pour le moment c"est le commun PPCD de l'ignorance TOUJOURS paranoïaque, le bobard biblique est encore la soutenu par le COMPLEXE militaro hollywoodien(le bois sacré), je "creuse" toujours pour mon livre "disneyland en terre promise"; je ne suis qu'un COMMUNISTE de BASE rien a voir avec le cirque médiatique autour du mot, comme la religion(ce qui relie) d'ailleurs toutes les discussions sur les textes de QUAND DI RATON
des 3 religions médiatiques me laissent froid mais ELLES SONT TRES UTILES pour ceux qui veulent noyer le poisson et ils sont LEGIONS, vive le transcendant Dieudo enfin quelqu'un qui se PAIE de mots et qui touche la ou l'ignorance fait RAGE!Les porcs ne veulent rien savoir du charcutier et dans sa version récente pandémique "les cochons donnent des soucis aux porcs"

73.Posté par un terrien le 04/10/2009 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous,
On voit clairement dans ce débat un spécialiste du dénigrement qui tente vainement et systématiquement de contredire un Tarik Ramadan cohérent, pédagogue et égal à lui-même.
A plusieurs reprises et sous les applaudissements du publique, Tarik Ramadan a humilié son détracteur en lui assénant des solides arguments avec une aisance hors du commun. Dommage que Tarik Ramadan n’ait pas eu en face des personnalités d’un meilleur niveau (intellectuel et moral), nous aurions eu droit à un débat d’une autre nature.
Il est consternant de constater qu’une fois encore on focalise trop le débat sur des questions secondaires et superficielles comme celle du voile (dans le but de faire diversion) au lieu d’aborder des questions essentielles de fond qui peuvent faire évoluer les choses, surtout lorsqu’on se trouve en face d’une personne aussi brillante que Tarik Ramadan.
D’ailleurs il est tout a fait certain que si une chaîne de télévision ou radio cherche a faire exploser son audimat, elle organiserait un débat avec Tarik Ramadan comme invité.



72.Posté par Nizar MAURANGES le 04/10/2009 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zacharias. Bonjour, j'ai apprécié votre post, dans la mesure, qu'il est vrai que dans les pays arabos-musulmans, les gouvernements en place ne font rien pour avancer, aucun entretien des routes, aucune infrastructure, pas plus d'écoles pour l'apprentissage des jeunes,des hôpitaux pour soigner, des lieux pour l'éducation et l'éveil des personnes, des aides à des familles nombreuses, mal logés, mal nourris, les jeunes dans les rues,
c'est bien de propager l'Islam, dans la mesure, où cela se fait dans la simplicité des choses, humilité, droiture, acceptation de l'autre, pas de contrainte en religion, les femmes qui portent le voile par choix, on l'accepte, celles qui ne le portent, nous l'acceptions aussi, que tous les prêcheurs ne se prennent surtout pas pour Dieu (astarfirlah), car apprendre par coeur le Saint Coran, ne signifie pas que la personne a compris son sens profond,
comme vous le dites, chacun se complait de l'expliquer ou le traduire à sa façon, Dieu seul sait, qu'il est si simple et véridique, l'essentiel est d' avoir la foi, d'être honnête, pieux, droit, humble, modeste, vivre dans la simplicité, dans l'amour du prochain, d'aider les plus démunis, quand le coeur est propre, le reste suit.
Ce qui n'est pas le cas des Gouvernements en place, qui prêchent pour leur poche avant leur peuple, malheureusement, pourtant ils se disent : musulmans.

"Le Prophète (SWS) a maudit ce monde et ses richesses illusoires, Architecture de leurres et de lueurs trompeuses".
Voilà les gouvernements d'aujourd'hui, ils courent après le Pouvoir et les Richesses!

Vous dites : "je vis dans un pays musulman qui a eu le malheur de connaître les attentats menés par des extrémistes"... Sachez que ces extrémistes sont payés par les Gouvernements en place, aidés de l'Occident, pour provoquer une peur dans la population, pour dénigrer "autrui", pour déstabiliser. Car aujourd'hui, on sait que les attentats de Londres, Madrid, par exemple, ont été fomentés par leur propre gouvernement, pour attiser la haine du "terrorriste extrémiste", tout comme on sait aussi, que les tueries en Algérie ont été fomentés par le Gouvernement et non par des extrémistes.
Bo courage à vous.

71.Posté par Samir le 04/10/2009 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai dernièrement trouvé la version en anglais (j'aurai aimé française) du livre:
"Les Musulmans d'Occident et l'avenir de l'Islam" Tariq Ramadan.,
Il s'est avéré très intéressant aussi bien pour les Musulmans que pour les non Musulmans.
J'invite ceux qui voudraient ne pas se contenter "en toute fainéantise" (désolé de le dire comme çà) des shows médiatiques et voudraient vraiment connaitre Tarek Ramadan et sa pensée en toute sérénité, loin des agressions dont il est souvent objet sur les plateaux TV, soi, un tête-à-tête avec lui dans l'intimité de vos pensées et le confort de votre solitude loin des parasites et ondes négatives qui nous inondent, là, où il peut s'exprimer et vous parler librement de l'Islam, ses piliers, ses courants, la charia et les rapports des Musulmans à eux même d'abord, et à l'occident, toutes croyances confondues, et comment elles devraient façonnées, voire ... inventées !
Franchement, je commence à avoir peur pour cet Homme des assassins des Prophètes et Messagers de Dieu, parce qu'il révolutionne aussi bien la pensée des Musulmans que celle des non-Musulmans.
Je mets en garde mes co-réligionnaires Musulmans, ceux qui recherchent le confort d'un support psychologique en ses écrits, vous risquez d'être les premiers bousculés, si c'est le cas, eh bien, c'est une bonne opportunité de sortir de votre ghetto intellectuel et voire le monde sous un oeil nouveau, d'amour pour son prochain, et de fraternité humaine tout simplement. Oui c'est possible, il faut croire !

70.Posté par HAMIER le 03/10/2009 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honnêtement un grand merci pour la chaine public (la 2) car en premier lieux c'est la chaine qui doit être remerciée car elle a ouvert une porte de dialogue intéressant du fait qu'elle a invité TARIK RAMADHAN pourquoi?
Car ils avaient la possibilité de faire comme les autres chaines c'est a dire invité un savant ou écrivain musulman qui non seulement ne représente pas les musulmans de France et surcroit n'est pas d'une intelligence suffisante pour faire face a des questionnaires bien élaborés par les journalistes ou autre (merci la 2)
Aujourd’hui je dis merci mon dieu d'être musulman et d'avoir donner la science et la sagesse a TARIK RAMADHAN pour nous représentés


69.Posté par Lahouari le 03/10/2009 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zemmour a dit une énormité qui semble être passée facilement.
"Il faut mettre le voile dans la sphère privée, pas dans la rue"

J'ai bien compris qu'une femme doit se dévoiler devant des étrangers et se voiler à la maison devant son mari" INOUIIIII

68.Posté par Zacharias le 03/10/2009 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quels emportements devons nous, devrions nous subir à cause de ces gens qui confondent religion et pouvoir politique... si cela n'était le débat sur les excroissances de fin du 20 ème et début du 21 ème serait absent de nos sociétés... moi qui n'ai jamais vu de "ninja" en Afrique... mode récente qui je le regrette est le fait d'une minorité qui parfois stigmatise plus le pouvoir politique que Dieu... Même dans les pays arabo-musulman ces gens sont minoritaires et passablement mal vus.
La France est ce qu'elle est, je vis dans un pays musulman qui a eu le malheur de connaitre les attentats menés par des extrémistes...
L'islam n'a jamais préconisé ce genre de vêtement... seul un certain nombre d'imams qui se gargarisent comme prêcheurs sans avoir appréciés le Coran d'une manière réflexive, leur seul avantage l'avoir appris par coeur ... mon pays engage environ 20.000.000 d'euros pour former 80% des 45.000 imams qui prêchent.. dans les 42.000 mosquées existantes pour 30.000.000 d'habitants... à quand les écoles pour former nos enfants (FILLES et garçons) ... à quand nos hôpitaux pour soigner nos malades de maladies mortelles ici comme le diabète...
Que chacun pratique chez soi ou dans son église ... le trottoir ou la rue sont sales (poussières, crachats, pisse...) pour ne jamais être sacralisée.
Un ouvrier s'est mis à prier sur une nappe de salle à manger chez moi sans me consulter... arrêtons ces guignolades...
la Religion c'est certes le savoir, le savoir faire mais aussi le SAVOIR ETRE... Les interprétations du Livre Sacré vont au gré des complaisances en oubliant l'homme.
A mes amis musulmans qui ne se reconnaissent pas dans ces modes Wahabites dont leur histoire et leur culture est loin de celle des Saoudiens... oui je suis avec vous dans la discrétion comme les chrétiens doivent l'être dans les pays musulmans... je ne veux pas aborder le comportement du pouvoir politique algérien vis à vis des quelques moines ou hommes d'Eglise à la recherche d'un hypothétique visa...
La perversité de l'homme et sa recherche du pouvoir dévoient les fondements de tolérance inscrites dans toute les religions du Livre...
Messieurs et Mesdames ne serions nous pas frères et soeurs devant l'éternel...
Les mécréants ont-ils leurs places dans vos livres? nous pourrions compter sur eux pour nous aider........... leur sagesse n'est pas dans la passion du dogme... mais dans la réflexion...
J'ai dit

67.Posté par pach le 03/10/2009 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à Nizar d'avoir rappelé ce fait historique du début du génocide Paléstinien, ou les sionistes prétendaient, "une terre sans peuple pour un peuple sans terre. Noubions pas aussi Der Yassine,Sabra Shatila,et tants d'autres massacres a l'aquel l'entité sioniste devrat a l'image de l'allemagne nazi,répondre l'entité sioniste fasciste de crime contre l'humanité.Comme nous le rappel Nagba, et dire qu'il a été dit,"plus jamais ça"."IL ni aura jamais la paix avec les Paléstiniens parceque nous leurs avont volé leurs terre".Propos de David Ben Gourion.Autant je condamne se que les Juifs ont subits pendant la segonde guerre mondial,que je suis pétrifié d'horreur quand je voie se que font subirs les Juifs Israéliens au peuple Paléstinien a savoir un génocide doubler d'un éthnocide.

66.Posté par pach le 03/10/2009 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL existe des milliers de Ramadan, malheureusement il sont muselés et boycottés par les médias.

65.Posté par NAQBA le 03/10/2009 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et dire qu'en raison du kippour,Delanoé à reporter un conseil regional, alors que quand il s'agit de l'Islam piscine foulard etc le réspect de la laicité est non négociable.Mais sont-ils conscients d'être en total contradiction avec leurs concept de la laïcité,ou alors ils se disent "ces comme ça et ont vous emmerdes"?.Hypocrisie et malhonnèté politique total !!!.

64.Posté par Lotfi le 03/10/2009 03:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ehbey, voilà que Zemmour affiche clairement ses idées...

J'adore vers la fin celui qui dit "il y a chez vous quelque chose d'extrêmement violent dans votre maniere d'être..." En effet, Tarik Ramadan est un peu trop brillant intellectuellement pour certains. Et ça c'est violent ^^
On peut comprendre que ça complexe quelques uns. Pas l'habitude certainement (limite dérangeant :/ )

63.Posté par simplesanstete le 02/10/2009 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai écrit a Tariq ceci "je suis abasourdi par la peur que les franchouillards moyens ont de vous, cette remarque systématique qui vous etes faites dans les émissions, il est très intelligent, sonne comme une INSULTE dans leurs bouches, oui les français ont peurs de la clarté et du sens dans leurs conforts d'intelectuels REPUS, un """"bougnoul intelligent""" qui ose et PEUT(confiance(foi) et connaissance) parler clairement et qui connait leur histoire mieux qu'eux memes est pour eux un CHOC. Civilisation veut dire justice, pour les autres CA veut dire conquête et la loi du plus fort, les arabes sont toujours FOURBES pour eux, l'ignorance se fait du souci !!!!Le racisme n'éxiste PAS mais les complexes d'infériorités comme de supériorités OUI que OUI, l'antiracisme EXPLOITE ces complexes sans bien sur les résoudre, il entretient un GROS quiproquo

62.Posté par manita le 02/10/2009 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam
merci tarik ramadan, je remercie Dieu q vous existez dans nos jours car le fait d'avoir un musulman qui puisse parler argumenter expliquer et defendre notre image et notre religion que pas mal de gens qu'on aime nous nous comprennent pas et essayent de la salir, c vrai on aime les européens meme s'il y a eu entre nous pas mal de guerre, oui on les aime si non pourquoi on immigre chez eux et on adopte l'idée de connaitre la culture de l'autre et la langue de l'autre pour communiquer avec eux enfin de compte,pour nouer les liens et eviter les guerres on est des etre humains
je remercie françoise qui a ecrit un article magnifique en bas commentaire 41 et j 'aimerai bien avoir votre mail françoise si c possible

61.Posté par sharaf le 02/10/2009 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Samir
Tu l'a bien dit frère Samir " ! قلت الحياء نقول بالعربية " ce qui veut dire clairement l'irrespect et " le manque de pudeur " humiliant et dégradant vis à vis de l'autre qui est musulman ou à connotation Islamique !
regardes-moi cette humiliation de parler de ça !!!
Des pervers./ ou alors du racisme laïcisé par bravitude !

60.Posté par sharaf le 02/10/2009 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

السلام عليكم ورحمة الله و بركاته
اخي رمضان


تحية ايمانية لكم من هنا في
"Alterinfo
على عملكم الصالح و جزاكم الله خيرا كثيرا "
Aimantes Salutations à vous tous !

59.Posté par Hijack le 01/10/2009 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vois que personne n'a remarqué le changement de la part de Zemmour ... Auparavant, il disait : "je suis d'abord français etc... " (style, le reste on s'en fout ! ), là, il vient de dire qu'il se considère d'abord juif ... avant français !!!
Alors, soit il a eu des avertissements, soit il y a un truc qui ne tourne pas rond, pour changer comme ça du tout au tout !

58.Posté par malik le 01/10/2009 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je comprends mieux , pour zemmour c'est d'avoir une beurette dans son lit et de mettre son frere dans une prison ou un egout ou grouille tous ces antisemites .

57.Posté par Soravardi le 01/10/2009 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


52. Posté par Lahouari le 29/09/2009 22:27

Petit rectificatif concernant ce personnage ubuesque de Charles martel que les nationalistes ou idenditaires français s'empressent de prendre comme modéle du héros de la résistance contre l'invasion musulmane en 732.Ce brave charles n'a ni arreté la civilisation,ni arrété une armées puissantes.Mais juste une poignées de bandits de grands chemins sarrazins,qui ont vite tournés les talons en laissant une bonne partie de leur butin sur place.

Cet histoire a été par la suite complétement éxagéré mais largement admise comme faits d'arme important et glorieux de l'histoire de france au file des siécles.Certain ne seront pas d'accords avec cet version des faits c'est normal,puisqu'il faut entretenir ce mythe trés célèbre dans le monde entier,mais cet vérité-ci doit etre mise en lumiére et su de tous.

56.Posté par Samir le 01/10/2009 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 53 Regarde le monde changer

Merci françoise,

Merci de nous faire découvrir Cécile Laborde.
D'abord n'étant pas français moi-même je ne m'imiscerai pas dans cette problématique d'intégration.
Pour revenir au voile autour duquel se cristallise autant d' intolérance à l'égard de l'Islam, je me suis toujours demandé pourquoi cette question du voile Islamique n'a été presque jamais débattue sur son terrain réel, tout simplement écouter ces femmes afin de mieux comprendre ce que représente le voile pour elles et quel est le mécanisme de décision pour se voiler, autant de questions qui peuvent facilement être débattues et éclaircies une fois qu'on aura viré ces petites et mesquines tetatives politiciennes de politiser un aspect de la vie Islamique tellement banal qu'on n'y fait plus attention.
Le voile est une équation à deux termes, autant que toutes les autres obligations de l'Islam, le 1er est la jurisprudence Islamique, le 2eme terme est le Musulman(e), ni Zemmar ni Tarik ni le mari, ni le papa, ni le frangin ni sarko, ni machin n'ont de place, de la même façon que personne n'a le droit de venir faire le tri dans le placard de vos effets vestimentaires, c juste ignoble.
c'est incroyable que la France en vient à ces petites choses, la république est bien faible alors.
Salutations
Samir

55.Posté par sagess le 30/09/2009 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je m'attendais à cette rencontre TARIQ , zemmour , c'est fabuleux. En tout cas que dieu te protege toi et ta famille mon frère TARIQ et tous les musulmans de la france et du monde entier.


Eyant la foi et la cincérité, il y'a pas de mieux pour réussir.



pensée aux peuple paléstinien .

54.Posté par elchetotix le 30/09/2009 02:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 48 ,
merci pour les coordonnées du site europalestine et le site de vidéos .
Je les consulterai demain ou plus tard , car la nuit est avancée à l'heure où je vous réponds.
Il faut dire que ce soir j'ai regardé et mis des posts sur AGARAVOX sur des sujets qui m'intéressent aussi.
Par exemple sur les va-t-en guerre sionistes au sujet de l'IRAN et aussi sur les moeurs de ce cinéaste franco-polonais , l'apatride POLANSKI

53.Posté par Regarde le monde changer le 29/09/2009 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salutations à tous,

Je vais me permettre de vous faire partager un texte qui est paru au début de ce mois sur le site la vie des idées et qui constituait aussi une piste de réflexion très intéressante par rapport à la présence de l'islam en France et du voile islamique si problématique à "l'israélite français" ; "le juif français" qu'est Zemmor (excusez-moi d'avoir l'air d'insister sur cette partie du débat, mais lorque j'ai repensé à ce moment si particulier ces derniers jours et bien j'ai réalisé que probablement ces quelques mots allaient coûter extrêmement cher à Zemmor; en effet pour un homme qui a ses prétentions, non seulement il a glisssé sur la peau de banane qui se présentait devant lui comme un débutant mais on peut même dire que la vacuité de sa personne ce soir-là l'a propulsé vers des abîmes dont il ne soupçonne sûrement pas la profondeur....


b[Hijab : la lutte continue]b
par Joan W. Scott
Paru sur le site La vie des idées le 08 septembre 2009
Lien de l’article : http://www.laviedesidees.fr/Hijab-la-lutte-continue.html
Traduit de l’anglais par François Gauer.

Les relations entre les sociétés européennes et leurs minorités musulmanes à l’aune des débats sur le voile. Pour Joan W. Scott, le républicanisme critique, tel que l’imagine Cécile Laborde, nous permet de mettre en question la valeur républicaine des institutions et des normes existantes. La République est insuffisamment républicaine et impartiale.

Recensés :
Christian Joppke, Veil : Mirror of Identity, Polity Press, Cambridge, 2009.
Cécile Laborde, Critical Republicanism : The Hijab Controversy and Political Philosophy, Oxford University Press, Oxford, 2008.

Si le climat s’est apaisé autour de la loi française du 15 mars 2004 interdisant le port ostentatoire de symboles religieux dans les écoles publiques, ses implications suscitent toujours le débat parmi les chercheurs et les activistes en France et à l’étranger. En effet, le problème abordé par la loi – comment (ou faut-il) intégrer les minorités musulmanes aux nations auparavant plus homogènes d’Europe de l’Ouest – n’a pas disparu. Au contraire, la « question musulmane » n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis le vote de la loi il y a cinq ans. Malgré la promptitude des politiciens et des analystes politique à reconnaître la nécessité de prendre en compte les réalités socio-économiques rencontrées par ces communautés (la discrimination, le racisme, le phénomène des ghettos), il est également intéressant de constater que la question du foulard demeure centrale dans les discussions.

Je trouve cela curieux. Bien sûr, l’explication avancée est que le foulard symbolise le caractère arriéré, anti-libéral de l’islam ou l’importance du patriarcat dans cette religion et que cela est incompatible avec l’engagement « primordial » d’égalité entre les sexes au sein des démocraties libérales et laïques. Selon Christian Joppke, la chose est très simple : « le foulard islamique est une menace envers le libéralisme » (p. IX), car il signifie de manière inévitable et incontestable la subordination de la femme. D’autres religions prêchent également l’infériorité des femmes (et requièrent la dissimulation de la chevelure). Pourtant, on entend rarement parler du caractère inacceptable du judaïsme orthodoxe qui demande aux femmes mariées de se raser la tête ou de l’humiliation impliquée par l’obligation faite aux nonnes de porter la cornette dans les ordres catholiques. On ne passe pas plus au crible les pratiques néfastes des démocraties libérales elles-mêmes qui engendrent des inégalités entre les sexes : le nombre résolument faible de femmes aux postes électifs, les différences de salaire ou la discrimination à l’embauche en fonction du sexe, ou encore les normes culturelles qui font obstacle au parcours de femmes dans des domaines tels que la science ou le sport. Ces communautés et ces pratiques n’ont la plupart du temps pas donné lieu à une intervention de l’État, pas plus qu’elles n’ont été estimées antithétiques avec les valeurs de nations particulières. Il nous faut donc conclure que, ces derniers temps, les questions portant sur le statut de la femme concerne uniquement l’islam et que l’opposition au foulard islamique relève de la synecdoque : elle exprime une opposition plus générale à l’islam dans son ensemble.

Les chercheurs sont partagés quant aux origines de cette opposition. Certains l’attribuent au racisme enraciné dans le passé colonial ; d’autres aux différentes interprétations de la laïcité et/ou de l’identité nationale dans les États occidentaux ; d’autres encore à la nature même de l’islam. Deux nouveaux livres nous offrent des perspectives radicalement différentes sur le problème, bien qu’ils se concentrent tous deux sur la dimension européenne du conflit. La position de Joppke est de nature essentiellement défensive. Il examine les différentes formes prises par le libéralisme et le nationalisme en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne, toutes ayant en commun le même ennemi. « Il est grand temps », affirme-t-il avec énergie, « d’arrêter de nier que l’islam constitue une remise en question fondamentale du libéralisme » (p. XI). En comparaison, Cécile Laborde est bien plus critique à l’égard du républicanisme français qui constitue le sujet de son étude. Sensible aux façons dont « les minorités se construisent à travers le pouvoir normatif de la majorité », elle évite de tenir l’islam pour responsable de la réaction de la France. Au lieu de cela, elle étudie les contradictions existant entre les principes et les pratiques au sein de la laïcité républicaine, contradictions devenues évidentes au cours des discussions qui ont suivi l’affaire du foulard en France. Joppke adhère à la rhétorique du « choc des civilisations » (p. 111 : « Samuel Huntington a raison : “le problème sous-jacent à l’Occident n’est pas le fondamentalisme islamique. C’est l’islam lui-même.” ») ; Laborde, quant à elle, insiste sur la nécessité de considérer le problème des deux côtés. À propos de critiques sur la manière dont la laïcité a été mise en œuvre, elle formule ce commentaire : « Il est injuste de demander aux musulmans de contribuer au maintien d’un état laïc idéal si ce dernier n’est rien de plus qu’un mythe » (p. 66). Son objectif n’est cependant pas de rejeter les principes de la citoyenneté républicaine, mais au contraire de les réaliser plus parfaitement qu’ils ne l’ont été jusqu’à présent. Car son « opposition à l’interdiction du port de signes religieux n’équivaut pas à une opposition à la laïcité en soi. » (p. 81) Son but est bien plutôt de combiner généralisation normative et pertinence contextuelle au sein d’une théorie qu’elle appelle « républicanisme critique » (p. 82). Le livre de Joppke n’offre rien de bien nouveau à ceux qui ont suivi les débats ; c’est un tract unilatéral comportant des analyses comparatives parfois utiles. Celui de Laborde constitue quant à lui une contribution originale qui met en évidence les possibilités éclairantes d’une théorie politique critique.

Le titre choisi par Joppke, Veil : Mirror of Identity fait référence aux différentes manières dont la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne ont répondu aux défis posés par la présence d’adeptes de l’islam en leur sein. Le « miroir » reflète les différentes formes prises par le libéralisme tout comme les éventuels périls qu’elles encourent. Joppke accorde sa préférence au libéralisme « éthique » à la française (qui demande à tous ses citoyens de se conformer au principe de neutralité publique en terme de religion), même si cette position peut engendrer la répression (telle que l’interdiction du foulard qui porte atteinte à la liberté de conscience individuelle) car, au bout du compte, elle donne lieu à un consensus national inclusif. Il est plus méfiant à l’égard de la tolérance britannique (permettant le port du foulard) car elle « encourage l’extrémisme anti-libéral » (la tolérance à l’égard de l’intolérant – l’islam en l’occurrence) et parce que son multiculturalisme rend impossible la construction d’une véritable « méta-communauté » nationale (p. 115). Il se montre extrêmement critique à l’égard de christianisme exclusif propre au nationalisme allemand qui, selon lui, mérite difficilement l’appellation de libéralisme. Ses chapitres distincts consacrés à chaque pays rapprochent des informations intéressantes et utiles à propos des procès et des combats juridiques et à cette occasion, le cadre de la politique comparative sert bien son propos. Cependant le problème est que chaque cas est réifié comme s’il s’agissait bien plus de composantes immuables du caractère national que de positions politiques dominantes qui sont (selon son propre raisonnement) contestées de l’intérieur. En outre, dans le cas de son exemple préféré – la France –, il rejette les critiques qui cherchent à examiner les motivations des tenants de l’interdiction du foulard derrière les principes abstraits. Il ne s’agit pas de racisme, insiste-t-il, ni d’islamophobie. Il ajoute (en faisant référence à la Grande-Bretagne aussi bien qu’à la France) que la discrimination est bien plus souvent fondée sur des conditions socio-économiques que sur des considérations religieuses, comme s’il n’y avait aucune relation entre les deux. Et il maintient, un grand nombre de sondages d’opinion et de statistiques sur le mariage mixte à l’appui, que l’intégration fonctionne avec succès en France. S’il existe un problème résurgent, c’est celui posé par les musulmans doctrinaires dont les convictions sont « incompatibles avec le libéralisme, plus précisément avec sa distinction entre le public et le privé. » (p. 122) La plupart des musulmans français acceptent, selon lui, la laïcité ; et il semble attribuer ce succès à la fermeté de la ligne de conduite française. C’est « le seul pays européen à avoir adopté une position ferme à l’égard de sa minorité musulmane, ce qui a porté ses fruits. » (p. 125) La célébration tonitruante de la politique française semble finalement avoir été le but ultime du livre. Le jeu des contrastes (avec l’islam, la Grande-Bretagne et l’Allemagne) fait de la France le zénith du libéralisme tel que conçu par Joppke. L’interdiction du foulard en France est ainsi une loi exemplaire, un exemple de « best practice » dans un contexte difficile.

Cécile Laborde n’est pas d’accord avec cela. « Aucune des grandes raisons invoquées par les tenants de la République ne peut justifier l’interdiction du port du foulard dans les écoles. » (p. 14) L’exigence de neutralité en public ne s’applique pas, dit-elle, aux écoliers ; le retrait forcé du foulard n’équivaut pas à l’émancipation de la femme ; et l’affirmation publique d’une identité religieuse ou culturelle n’est pas la même chose qu’un refus de l’intégration. Cela ne revient pas à dire que toutes les demandes de reconnaissance doivent se voir satisfaites ; en effet, Laborde pense que les politiques fondées sur la reconnaissance d’identités spécifiques à chaque minorité sont la plupart du temps malavisées car elles reproduisent les différences injustes qui sont sous-jacentes à la discrimination. Toutefois, elle soutient que les réalités de la discrimination et du désavantage doivent être prises en compte si l’on souhaite que les principes républicains soient réalisés. « Le républicanisme fonctionne trop souvent comme une idéologie dénuée de toute autocritique. Dans un même mouvement, elle légitime le statu quo en l’idéalisant et elle impose aux challengers, outsiders et minorités de supporter un fardeau déraisonnable de soumission. » (p. 15)

La solution consiste à poursuivre un changement institutionnel afin que « les idéaux libéraux et aveugles aux différences d’égalité et d’impartialité » (p. 18) soient appliqués avec plus de constance : non pas une discrimination positive à l’égard des minorités mais « des efforts systématiques pour lutter contre la discrimination ethnique », les désavantages économiques et la ségrégation géographique. Non pas une célébration multiculturelle de l’identité et de la différence, mais des programmes promouvant une conception de l’autonomie individuelle qui pour toute universelle qu’elle soit n’en est pas moins sensible « aux différentes façons dont l’autonomie peut être exercée dans des sociétés pluralistes » (p. 15). L’objectif de non-domination est le maître mot de ce programme de réforme : « Les citoyens n’ont pas besoin que l’État reconnaisse de manière positive et affirme leurs identités et cultures particulières ; ils ont seulement besoin de ne pas être dominés » (p. 16).

L’effort pour mettre un terme à la domination nécessite, bien sûr, la reconnaissance des obstacles rencontrés par certains groupes dans leur cheminement vers l’intégration totale pour des raisons ethniques ou religieuses. « Le préjugé normativiste et abstrait du républicanisme à la française allié au refus de toute forme de contrôle du problème ethnique a permis à de véritables pratiques discriminatoires d’être longtemps sous-estimées et laissées sans surveillance » (p. 221). On doit continuer à établir des statistiques ethniques, mais non s’en servir pour établir une politique de discrimination positive fondée sur l’identité ethnique. Selon Laborde, la solution n’est ni de mettre l’accent sur l’identité, ni de prendre le contre-pied de son évaluation négative mais plutôt d’insister sur son manque de pertinence en ce qui concerne la citoyenneté républicaine. Cela requiert néanmoins de s’occuper des pratiques discriminatoires dans le domaine légal, éducatif, politique et social, car beaucoup d’entre elles favorisent implicitement les groupes ethniques ou religieux majoritaires. Ainsi, Laborde prône une laïcité moins marquée par le christianisme et « une sphère publique authentiquement neutre montrant du respect pour tous les citoyens. » (p. 19) Elle suggère de comprendre l’autonomie moins comme une valeur substantielle que comme une « compétence » qui permet aux individus de combattre la domination dans n’importe quelle circonstance culturelle ou politique. Et elle appelle de ses vœux une réhabilitation de « l’ambition universaliste du républicanisme français », cela en accordant une voix et une participation à tous les citoyens, sans tenir compte de leur origine ou de leur appartenance ethnique présumée (p. 25).

Ce livre s’inscrit dans le cadre de la théorie politique, s’inspirant de bien des courants de la pensée libérale et démocratique, tout en étant étonnamment original dans ses formulations. En se concentrant sur les débats suscités par le foulard, Laborde s’offre la possibilité de traiter de problèmes concrets malgré un intérêt premier plutôt abstrait et théorétique. En comparant des décisions de principe et des pratiques sociales, elle met au jour les contradictions et les faiblesses propres à chacun des deux partis du débat. L’organisation du livre est d’ailleurs étonnante. Il comprend trois parties, la première sur l’égalité reprend la question de la neutralité laïque ; la seconde nommée « Liberté » évoque l’autonomie des femmes ; la dernière portant sur la fraternité s’intéresse à la solidarité nationale. Chaque partie comporte trois chapitres : le premier présente la justification républicaine officielle de l’interdiction du foulard ; le second, la réaction qu’elle suscite chez les critiques, la plupart du temps un discours que Laborde qualifie de multiculturaliste ou d’identitaire. Dans le dernier chapitre de chaque partie, Laborde nous offre une alternative normative à l’idéologie officielle et à ses critiques. Chacun des chapitres rend pleinement justice à son sujet, présentant les arguments des tenants de la République et ceux de leurs opposants de manière si limpide et si minutieuse que quiconque est susceptible d’apprécier à leur juste valeur l’ambition et l’intégrité de chacune des deux parties. Les chapitres consacrés par Laborde aux arguments des républicains français constituent par exemple une défense bien plus cohérente que celle développée par Joppke, même si elle finit par les rejeter. En effet ces arguments refusent de reconnaître et viennent même dissimuler les réalités de la discrimination et de la domination subies par les musulmans en France.

Si Laborde rejette les justifications de l’interdiction du port du foulard telles qu’elles sont développées par le discours officiel républicain, elle refuse également d’adhérer à la position de ses critiques. D’une part, elle défend merveilleusement bien la position de ceux qui soutiennent que le hijab est une affirmation de la capacité d’action des femmes ici comprise (en termes foucaldiens) non comme un choix autonome mais comme une mesure prise dans le contexte des relations de pouvoir à travers lesquelles tous les sujets sont constitués. Elle concède également qu’il existe beaucoup de raisons valides pour que des femmes puissent porter le voile. En outre, elle est d’accord pour dire que le paternalisme étatique n’est pas un bon substitut à ce qui pourrait être parfois considéré comme une pression patriarcale exercée par la famille. D’autre part, elle diffère de ceux (Étienne Balibar, Nacira Guénif-Souleimas) qui, soutenant que les femmes musulmanes sont « prises dans le feu croisé de deux dominations » (p. 147) – celui du patriarcat islamique et celui du nationalisme/impérialisme français –, suggèrent que la meilleure approche est de laisser aux femmes musulmanes le soin de trouver leur propre réponse. À la place, Laborde propose une théorie de la non-domination qui a pour but de remettre en cause les deux sortes de dominations grâce à un processus éducatif permettant le développement de « compétences d’autonomie » (p. 159).

Au lieu de s’attarder sur des idées substantielles de la vie bonne, l’auteure met l’accent sur la notion de compétences comme « une manière d’aider les individus à résister à la domination au sein de leurs propres cadres culturel et normatif. » (p. 160) Les compétences sont critiques et analytiques, établissant un « contrôle discursif » pour les individus. Elles encouragent l’expression d’opinions (« voice ») plutôt que l’accommodation à des normes existantes (« choice ») et celle de désaccord plutôt que le rejet et l’éloignement (« exit ») (p. 166). Telles sont les compétences, suggère Laborde, qui constituent le cœur d’une éducation démocratique parce qu’elles mènent à une participation politique étendue et à une solidarité nationale non discriminatoire.

Si la non-domination est le but à atteindre, alors l’identité nationale française doit être « dé-ethnicisée » tout comme les identités minoritaires. En effet, « il appartient aux institutions dominantes de se réformer radicalement de sorte à promouvoir la participation politique et sociale de tous » (p. 230). Une fois levés les obstacles à l’intégration de la minorité (les musulmans dans ce cas précis), il n’y aura plus un seul et unique modèle d’assimilation culturelle qui établit l’identité civique. Des mesures anti-discriminatoires visant à supprimer les obstacles rencontrés par les minorités dans les domaines de l’éducation, du travail et de la politique remplaceront une « politique de la reconnaissance » qui finit par réifier les différences sur lesquelles repose la discrimination. Alors seulement sera réalisée une véritable solidarité nationale. Cette solidarité n’est ni singulière, ni multiculturelle ; elle est, comme la comprend la théorie républicaine, fondée sur un sentiment d’appartenance partagée à une communauté de citoyens. Que cette communauté soit nécessairement pluraliste, cela ne fait pas l’ombre d’un doute mais elle n’est pas basée sur l’identité. Au lieu de cela, nous dit Laborde, « le but n’est pas (de faire émerger) une “voix musulmane” mais de donner aux musulmans un minimum de pouvoir discursif leur permettant (individuellement et collectivement) de trouver leur(s) voix en public » (p. 250).

Laborde dresse une liste des façons de rendre cela possible, chacune refusant l’attribution d’une identité fixe tout en combattant la discrimination fondée sur la différence : 1) se débarrasser du discours portant sur l’intégration (nationale) qui oppose les immigrés aux Français sur la scène nationale ; 2) cesser de stigmatiser l’image des minorités au lieu d’insister sur la reconnaissance de leur différence ; 3) incorporer les histoires de la minorité à celles de la nation ; 4) permettre le port du hijab dans les écoles publiques. L’idée est de normaliser la présence des musulmans plutôt que d’insister sur leur (inacceptable) différence.

En un certain sens, la position de Laborde est idéaliste voire utopique car elle semble parfois rendre plus simple qu’elle ne l’est en vérité la solution à apporter à des problèmes sociaux complexes. Les lecteurs foucaldiens (tels que moi) auront également le sentiment qu’elle sous-estime le caractère inextricable des relations de pouvoir et l’importance de la différence dans leurs opérations. Cependant, si la pensée politique critique requiert non seulement l’analyse de ce qui ne va pas mais également des perspectives de ce qui pourrait aller, ce livre constitue une incroyable réussite. Le républicanisme critique, tel que l’imagine Laborde, nous permet d’interroger la valeur républicaine des institutions et des normes existantes. Prendre les normes républicaines au mot procure un atout incroyablement utile à ceux qui cherchent à changer les pratiques existantes. Elles deviennent l’étalon de mesure grâce auquel on peut diagnostiquer les maux sociaux et justifier la nécessité de réformes. De ce point de vue, le foulard devient non la mesure de l’intransigeance des musulmans mais celle de la faiblesse du système politique français. Il révèle que la France n’est pas – comme certains critiques l’ont soutenu – trop républicaine, mais au contraire « pas suffisamment républicaine » (p. 257).

Bonne lecture à tous,
Françoise


52.Posté par Lahouari le 29/09/2009 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les occidentaux se trompent sur l'histoire de Charles Martel et plus prêt de nous Ataturc.
MMartel a stoppé la civilisation, à l'heure qu'il est s'il n'avait pas fait cette connerie, l'homme serait déjà sur Mars ou Jupiter. Et pour ce qui est d'Ataturc, il a plongé la Turquie dans la pénombre et l'obscurantisme en éteignant les lumières de l'Islam en s'attaquant aux mosquées, lieux du savoir.

51.Posté par bluby22 le 29/09/2009 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tarik Ramadan se place à un niveau intellectuel (mental et de coeur ) inaccesible pour Zeymmour et d'autres,bravo Mr ramadan enfin des paroles progréssistes , je croyais cela impossible incontestablement je me trompais.

50.Posté par mektoub le 29/09/2009 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est des femmes comme françoise dont nous avons besoin...merci pour ta participation!!!

Et copatika avez-vous seulement des amies qui portent le voile?
ou avez-vous lu une seule fois des ivres sur l'islam et la condition des femmes au sein de la socièté et de la famille?
je vous conseille de lire un ouvrage qui peut vous éclairez " etre musulmane aujourd'hui" de MALIKA DIF éditions tawhid 1996;

Je suis tout à fait d'accord avec Nounours.

Je ne pense pas que la femme musulmane pieuse et voilée à les mêmes préoccupations que la femme soit disant LIBRE d'occident...vous avez l'illusion d'être libre!!!

La femme musulmane a bien plus de liberté que vous en avez jamais eus! et c'est une réalité!!! allez au contacte de celles-ci posez leurs des questions!!!!

Voilà le vrais problème... le manque de contacte, l'ignorance... dans l'attente que les médias fasse la lumière sur l'islam et le peuple musulman...dieu nous conseille de chercher la vérité par nous même pas être des moutons!!!!!





49.Posté par Nizar MAURANGES le 29/09/2009 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Regarde les hommes changer. Post 41 (Françoise).

Bien parlé, si tout le monde pensait comme vous, le monde ne serait que meilleure!
Malheureusement, en divulguant des mensonges, en diabolisant "les autres", les médias
ne font qu'alimenter un feu de propagande mensonger, pour mieux diviser la population,
mais les intelligents qui réfléchissent par eux-mêmes ne sont pas dupes.
On a l'impression que Zemmour est presque le Président des Français pour parler à leur place! Infame personnage. Que voulez-vous nous sommes entourés par l'entité sioniste en France et ce, depuis l'élection de SARKOZI, ils sont sortis de l'ombre et se permettent tout sachant qu'ils sont protégés.
Mes respects.

48.Posté par Nizar MAURANGES le 29/09/2009 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@elchetorix . Post 42. Bravo pour votre future implication pour la Palestine, je suis de tout coeur avec vous. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir leurs news, par Olivia Zemor
europalestine(olivia.zemor@wanadoo.fr).
Avez vous regardé la vidéo que je vous ai envoyé, concernant les médias? Je vous la donne à nouveau.
http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=57505250

Bien à vous. Mes respects.








47.Posté par nounours le 29/09/2009 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

copatika@

que pense tu des femmes qui veulent le porter?
comme celle qui veulent porter des string;
celle qui ne mets pas de sou tifs,
celle qui ce maquille pour être désirable devant leurs collègues et patron,
celle qui sont tellement libérés, qu'elles divorcent 5 fois dans leurs vies,
est ce ca la liberté de la femme?
je croit plutôt a une soumission volontaire de ces femmes qui pensent encore qu'être libérés, ca veut dire, je fait ce que je veux, quitte a dérégler l'éducation de leurs bambins, elles en ont rien a f.....
j'en connait même des spécimens qui sorte en boite a 35 ans et drague pendant que le mari surveille les petits.
aaa la libération de la femme! une des plus grosse escroquerie de ce siècle.
et d'un autre coté, je voit des femmes que personne n'ose appréhender dans la rue, par des sifflement pervers et autre insulte.
LAISSER LES PORTER CE QU'ELLES VEULENT !
en plus de ca, je ne conprend pas pourquoi les femmes d'aujourd'hui veulent a tous prix "sauver" ces femmes voilés, je pense que leurs plus grande menace au jour d'aujourd'hui c'est plutot la binbo presque a poil qui risque de ce barrer avec leur mari! c'est pas des femmes musulmans dont vous devez avoir peur ,non?

46.Posté par Omar le 29/09/2009 01:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Mr Tarik Ramadan d'avoir fait chambré ce sioniste français d'Eric Zémmour. Tu t'es bien défendu face à ce dangereux énergumène et ce prétentieux de Francis Huster( l'habit ne fait pas le moine). Que dieu te bénisse !!!

45.Posté par Copatika le 29/09/2009 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je serai brève : je propose que Tarik Ramadan et TOUS les hommes qui revendiquent la soi-disant liberté de revêtir d'une burka (sic !) s'habillent ainsi ! On verra bien s'ils trouvent cela supportable !!! Pourquoi les femmes devraient-elles se cacher sous des habits indignes d'elles ? Doit-on en tirer comme conclusion 'qu'en tout homme sommeille un chien" comme disait ma grand-mère (véridique) ? Pouquoi les femmes seraient-elles capables de contrôler leur sexualité et pas les hommes ? Si l'on part de ce principe, au final, qui est le "sexe faible" ? Moi, je crois en l'égalité des sexes, pas dans le sens galvaudé du MLF, non, dans le sens de notre complémentarité, indissociable de la survie humaine. Il ne faut pas s'étonner que le monde aille aussi mal quand on voit comment les femmes sont traitées, y compris dans nos pays capitalistes ! Ne sommes-nous pas assez évolués pour sortir de cette société dirigée par le machisme et les religions ? Marx avait bien raison de dire que c'était l'opium du peuple !!! Et être contre tout ce qui opprime les femmes ne relève pas du racisme. C'est tellement facile de ramener ce débat sur ce simple plan plutôt que de se poser les vraies questions. Aux armes citoyennes de tous les pays, défendez vos droits jusqu'au sang, il en va de l'avenir de nos enfants, on ne nous fait que trop cher payer notre sens de l'abnégation pour la survie de la race humaine !!!

44.Posté par kraiker mohamed le 28/09/2009 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai regardé l'émission , j'ai été comme touts les téléspecteurs ébloui par l'intélligence de Monsieur TARIQ RAMADHAN; je vais acheter ces 27 livres je veux desséquer toutes les pages , c'est tellement rare de voir 1 personne si charismatqiue , si intélligente, marre de voir toujours les m^me personne pseudo-moraliste, pseudo démocrates, et j'en passe dans les exemples .. il a raison nos politiciens dont 1 grande partie est profondément raciste ne connaissent rien à l'islam , cette réligion d'amour et de tolérence. j'aimerai vous rencontrer monsieur tariq ramdhan que DIEU vous protège inchallah et vous souhaite 1 longue vie on a besoin des gens comme vous et non comme les corrompus qui repré"sentent les musulmans en france ils nout font honte ces leches cul

43.Posté par muspis le 28/09/2009 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tarik Ramadan. Il faut profiter que ce mec soit vivant. il n'est pas assez invité, pas assez écouté, et par ailleurs ça n'a rien à voir mais je détestais déjà ce prétentieux de francis huster, mais là je découvre que c'est un des pires connards de france.

42.Posté par elchetorix le 28/09/2009 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 38 , oui les gens de la FRANCE profonde sont désinformés par les médias pro-sionistes de TF1 , A2 ITV BFM et 90% des radios .
En décembre ou plus tôt , et avec europalestine je m'impliquerais davantage , pour faire avancer les choses et soutenir le peuple palestien de façon constructive et financière .
Quant à moi , j'ai toujours été contre le colonialisme des états FRANCAIS , ANGLAIS et autres EUROPEENS , comme celui des ETATS-UNIS d'AMERIQUE.
Donc depuis toujours j'étais contre les états impérialistes , pilleurs de ressources dans les pays tiers d'ASIE , d'AFRIQUE , du MOYEN ORIENT , et même des AMERIQUES ( voir le génocide des indiens et des peuples amérindiens :incas et autres)

41.Posté par Regarde les hommes changer le 28/09/2009 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand Monsieur Ramadan réconcilie sur la notion « d’intellectuel. » Sa capacité à débattre est absolument remarquable ; l’intelligence et la culture dont il a montré l’étendue durant ce débat nous ont tout simplement fait du bien en ces temps de dramatique disette pour nos neurones…
Zeymmour, quant à lui, est apparu comme un homme dangereux, voire très dangereux. Sa vision de la France de 2009 fait juste froid dans le dos...
Quand Mr Ramadan dit oui au port du voile en toutes circonstances, dans n’importe quel cadre même dans le cadre scolaire… Mr Zeymmour répond avec un aplomb qui n’a d’égal que son dogmatisme personnel « Au nom de la liberté et des droits de l’homme dîtes-vous ! » « Moi je vais vous dire, la tradition française c’est tout le contraire, c’est quand on est étranger et qu’on devient français, à Rome tu fais comme les Romains cela veut dire que tu t’habilles comme les Romains et tu t’assimiles à la civilisation française. » !!! C’est juste gravissime d’entendre un Français parler en ces termes! Moi-même qui suis française je trouve plein de bonnes raisons pour ne pas avoir envie d'être assimilée dans mon pays.... je dis non à l’ère Sarkozy, à l’intolérance qui règne dans ce pays, au racisme maladif de cette société, à la montée des idées lepénistes, aux privations toujours plus pressantes et profondes des libertés fondamentales etc…. Le modèle français c’est quoi d’abord!!! Probablement ce que Mr Zeymmour tenait-il à rappeler à ce moment-là, c’est cette idée si souvent reprise ces dernières années par les politiques que ce qui a fait la France qu’ils veulent tous posséder coûte que coûte c’est d’abord son héritage judéo-chrétien !!! Et c’est bien cela qui chiffonne tous ces gens… que la dernière vague d’immigration ait apporté avec elle une nouvelle forme de spiritualité dans ce pays… Nouvelle spiritualité qui est extrêmement vivante et créative dans le sens, où malgré tous les bâtons posés sur la route de ces Français « issus de l’immigration », et bien ils n’ont pas renoncé à être ce qu’ils sont… Et cela aux yeux de tous ces nouveaux despotes et bien c’est un crime de lèse majesté !!!
Monsieur Zeymmour n’intègre pas le voile !!! Mais qui est-il pour avoir juste le droit de juger du droit ou non qu’ont les musulmanes femmes de porter ou non le voile en France. On ne lui demande pas son avis à ce Monsieur qui semblait curieusement fier d’être « un juif français » et qui plus « un israélite français » sur le plateau de Ruquier samedi soir !!!... En tout cas nous sommes bien aise qu’il ne soit pas un législateur dans ce pays ! Moi je lui conseille juste de relire la Déclaration des droits de l’homme et les articles de NOTRE constitution en ce qui concerne la liberté que tout homme et toute femme a de choisir et de pratiquer sa religion ! Il y a des principes fondamentaux qui sont garantis dans ce pays et c’est heureux qu’il en soit ainsi car avec Zeymmour aux commandes de la France c’est un régime vichyste auquel on aurait droit sans aucun doute.
Autre point que je voulais soulever. Quand on soulève la liberté de conscience de la femme musulmane à se voiler, Zeymmour répond « Qu’elle soit libre ou soumise on s’en moque ; le problème c’est l’endogamie !!! Ses paroles marquent une profonde méconnaissance des pratiques maritales des musulmans en France en 2009 !!! C’est juste digne du journalisme de trottoir… par contre j’aimerais signaler deux articles que j’ai lu la semaine dernière je crois sur un site consacrée à la Palestine (soutien-palestine.blogpost.com) qui montrent à quel point les gens de sa communauté sont endogames tant ils ont peur de ramener du sang impur chez eux, à tel point que plusieurs campagnes sont lancées actuellement par le gouvernement sioniste pour ramener les moutons égarés sur le droit chemin !!! C’est tout juste à vomir !

Les références des articles dont je vous ai parlé sont celles-ci:
http://soutien-palestine.blogspot.com/2009/09/le-danger-de-lassimilation-quand-le.html
http://soutien-palestine.blogspot.com/2009/09/la-campagne-juifs-perdus-est-raciste.html

Merci à tous les hommes intelligents et cultivés de nous faire partager le meilleur d’eux-mêmes et merci à Alter Info pour son précieux travail d’information.
Françoise

40.Posté par mouemina le 28/09/2009 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci et bravo Nizar MAURANGES pour ce rappel de la NAKBA , en effet on ne doit pas oublier cette date catastrophique pour les musulmans en général et pour les palestiniens en particuliers

Pour revenir au débat, je dirai merci à Zemmour d’avoir été le bouffon du roi Sarko, grâce à lui et à ses semblables, les français ont compris que le mensonge ne dure pas éternellement, et la vérité finit toujours par rayonner ; aussi cela a permis à Mr RAMADAN d’apporter des précisions qui ont balayé les préjugés .

merci à alterinfo d'avoir diffusé la vidéo, pour faire profiter les gens qui ont banni la télé française



39.Posté par mektoub le 28/09/2009 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Mr.RAMADAN pour cette belle prestation!!!

ZEMMOUR tu es méprisable...néanmoins merci pour ta réponse sincère : JUIF... ISRAÉLITES...............français. Les sionistes sont dans le monde entier et ils œuvrent ardemment pour servir les intérêts d'Israël... dieu merci les consciences s'éveillent.
en espérant qu'il ne soit pas trop tard...
car le monde est vraiment en perdition!!!!

38.Posté par Nizar MAURANGES le 28/09/2009 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@elchetorix. Je vous remercie. Malheureusement, beaucoup de personnes ne connaissent pas l'histoire de la Palestine. Les sionistes sont protégés et aidés financièrement par la France, la Grande Bretagne, les Etats Unis et d'autres complices.
Aucune résolution n'a été adoptée, ils font traîner les choses, une vrai mascarade le sommet du G20, et la rencontre de Netanyahou, Obama et Mahmoud ABBAS n'aboutira à rien comme d'habitude, ils se moquent d'eux au vu et au su du monde entier, personne ne fait rien pour ces malheureux.
Notre SARKO est de leur côté, les aide finacièrement à ces sionistes, raison pour laquelle les caisses de l'ETAT sont vides et pire déficitaire!
A tous âges, on peut aider ces Palestiniens, voir (Europalestine), un projet est en cours pour aller à Gaza en décembre.
Merci. Bien à vous.

37.Posté par elchetorix le 28/09/2009 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post précédent , c'est une bonne analyse et je compatis sincèrement pour les souffrances du peuple PALESTINIEN.
iL FAUT AIDER CE PEUPLE QUI LUTTE AVEC RAISON CONTRE CES SIONISTES.
si j'avais 25 ans , j'irai combattre ces voyous de l'armée d'israèl .
Un retraité de 62 ans "souchien" .

36.Posté par Nizar MAURANGES le 28/09/2009 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@NAQBA. Vous avez raison et bravo!
Rappel de la Nakba

Le 15 mai 2005 a été commémoré le 57ème anniversaire du jour de la Nakba qui est survenu à notre peuple palestinien. En ces jours du mois de mai, la mémoire de notre peuple s’ouvre sur la blessure saignante représentée par le jour de la Nakba .../
...qui est, surtout pour les réfugiés, le souvenir de la maison , du champ, du figuier, de l’amandier, des cours d’eau, du four à pain, des pâturages, de la saison de la cueillette, tout ce qui touche à la terre dont ils ont été expulsés sous les coups des massacres et de l’agression sioniste.

Il signifie aussi la marche de l’exil, le refuge, les tentes, les tôles et les rangs où ils s’alignaient, les ailes cassées, pour recevoir les aides internationales.

Au même moment, la mémoire s’ouvre sur les actes héroïques de notre peuple, ses martyrs, ses prisonniers, sa résistance, ses sacrifices, sa fierté, sa détermination à rester attaché à ses justes droits, y compris le droit au retour des réfugiés à leur terres et leurs propriétés

En cette date douloureuse, il y a 57 ans, les épisodes du complot auquel devait faire face notre peuple palestinien ont atteint un tournant décisif qui a laissé ses traces sur l’ensemble de la vie du peuple palestinien, sur son infrastructure économique, sociale et politique.

Au regard de la profondeur de son impact, il a communément été admis de décrire ce qui s’est passé par la Grande Nakba. Sinon, comment qualifier le massacre le plus vil que l’histoire humaine contemporaine a connu et dont les épisodes douloureux se poursuivent jusqu’à nos jours, depuis que les bandes sionistes ont réussi, soutenues directement par l’impérialisme mondial, Grande-Bretagne en tête (qui exerçait à l’époque le mandat sur la Palestine) à accomplir leur projet visant à déraciner le peuple palestinien de sa terre, à l’expulser pour y installer les Juifs venant de toutes parts à sa place, dans toutes les villes et les villages dont les propriétaires ont été expulsés, selon la théorie sioniste connue "une terre sans peuple pour un peuple sans terre".

Cette théorie raciste et malheureuse contredit le plus évident des droits de l’homme, les principes du droit international, et dont tous les documents et cartes, toujours prisonniers des cartons des archives britanniques et turques, auxquels la Palestine a été soumise pendant une période très longue, affirment cela.

Ces documents affirment, sans aucune contestation possible, que la Palestine n’a jamais été, comme ils le prétendent, un désert mais elle était peuplée par une population qui l’a cultivée tout au long de siècles. Les Palestiniens, ses habitants, n’ont été expulsés que par de terribles massacres, des meurtres, des destructions, commis par les bandes sionistes, telles que la Haganah, l’Irgoun et le Stern, ce qui a eu pour conséquence la destruction de 532 villages et villes, l’exécution de 52 massacres à l’encontre de ses habitants pacifiques, dont les maisons et les champs ont été incendiés, les habitants aussi, alors qu’ils étaient vivants, comme cela s’est passé pour les habitants de Tira Haïfa.

Les bandes sionistes ne se sont pas privées de commettre les crimes les plus monstrueux, en éventrant les femmes enceintes, en tuant les femmes, les vieillards et les enfants, en violant toutes les sacralités, rejettant tous les traités et les coutumes internationales. ( lire : http://www.france-palestine.org/article170.html)

Suite à ces monstrueux massacres, elles ont expulsé plus de 850.000 Palestiniens qui sont devenus des réfugiés, et dont le nombre atteint aujourd’hui plus de 5 millions, répartis sur toute la terre, la plupart vivant dans des camps que l’UNRWA a installés.

Ce crime dont notre peuple palestinien est toujours la victime a laissé des traces, non seulement sur cette période, mais jusqu’à l’heure actuelle.

Les réfugiés vivent toujours dans des conditions économiques et sociales difficiles, après avoir été dispersés loin de leurs propriétés et de leurs maisons, dont ils ont été expulsés il y a plus d’un demi-siècle. Malgré cela et d’autres choses encore, leur détermination n’est pas retombée, leur attachement au droit du retour ne s’est pas ébranlé, et à cause des luttes et des sacrifices de notre peuple, la cause des réfugiés et le droit de leur retour gardent encore leur flamme vivante alimentée par sa justice, et brûlant tous ceux qui cherchent à s’en rapprocher de façon malsaine.

De longues années ont montré que tous les complots visant la cause des réfugiés ont échoué, cette question étant devenue le pivot essentiel de la paix et de la stabilité dans la région. Il est devenu clair pour tous que tout règlement qui ne prend pas en compte la résolution de la question des réfugiés de façon juste, selon la résolution 194, échouera.

Le fait de l’affirmer n’est pas un luxe politique ni un désir d’extrémisme, comme certains se plaisent à le dire, mais comme le crime est toujours visible, le criminel connu ainsi que les victimes, et que toute solution juste doit être équitable envers les victimes et doit châtier le criminel, un minimum au moins.

C’est ce qui me fait mettre en avant la juste solution que l’assemblée générale des Nations-Unies a proposée à l’époque, en considération de son rôle qui fut de rechercher une solution pouvant être équitable envers les victimes.

Elle envoya à cette époque un médiateur suédois, le Comte de Bernadotte, afin qu’il présente une solution au conflit en Palestine. Il remit son rapport le 28 juin 1948 dans lequel il affirmait qu’il ne peut y avoir de solution juste et globale au conflit si le droit des réfugiés arabes au retour à leurs maisons dont ils ont été chassés n’était pas respecté, et il a poursuivi, disant : "C’est de l’effronterie et du mépris de tous les principes de justice humaine que de priver ces réfugiés innocents, qui sont victimes d’un conflit, de leur droit au retour à leurs maisons, alors que les Juifs continuent à émigrer de toutes les parties du monde vers la Palestine".

Nous savons que le Comte Bernadotte a payé de sa vie une telle position, moins de quelques mois plus tard, lorsque les bandes sionistes l’ont assassiné à al-Quds [Jérusalem en Arabe)

A partir de cette recommandation écrite par le sang du médiateur international Bernadotte, l’assemblée générale des Nations-Unies a essayé de trouver une solution juste à la question des réfugiés, en émettant le 12 décembre 1948 une résolution portant le numéro 194 dont le onzième paragraphe stipule : " qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les Gouvernements ou autorités responsables" et "Donne pour instructions à la Commission de conciliation de faciliter le rapatriement, la réinstallation et le relèvement économique et social des réfugiés, ainsi que le paiement des indemnités, et de se tenir en liaison étroite avec le Directeur de l’Aide des Nations unies aux réfugiés de Palestine, et, par l’intermédiaire de celui-ci, avec les organes et institutions appropriés de l’Organisation des Nations unies" ;quant au troisième paragraphe, il stipule la création d’une commission de conciliation qui aura la responsabilité de faciliter le retour des réfugiés à leurs terres, ce qu’a refusé le gouvernement israélien qui continue à le refuser jusqu’à présent.

Face au refus et à cet entêtement israéliens, l’assemblée générale continue à affirmer sa position en votant annuellement la décision citée, en tant que solution juste de la question des réfugiés et la plus conforme aux principes des droits de l’homme, du droit international et le plus proche de la réalisation de la légalité internationale.

De plus, les décisions internationales favorables au droit de retour des réfugiés se sont suivies, l’assemblée générale vote
la décision 394 le 14 décembre 1950, favorable au droit au retour,
qui est soutenu par l’accord de Genève sur les droits des réfugiés en 1951,
et il est réaffirmé dans la résolution 1191 émis le 13 décembre 1957,
la résolution 535 de l’année 1965
ainsi que les résolutions 3628 et 2672 de l’année 1970,
mais aussi la résolution 3236 qui stipule dans son paragraphe 2 que le droit de retour des Palestiniens à leurs terres dont ils ont été expulsés et déracinés est inaliénable le considérant indispensable pour l’établissement de la paix et la sécurité dans la région

De façon très rapide, la juste solution de la question des réfugiés est le retour des réfugiés palestiniens à leurs terres, il s’agit d’un droit garanti et déclaré par toutes les résolutions, les traités, les accords internationaux et notamment la décision 194 qui est considérée comme une des résolutions légales internationales le plus favorables à la légalité de la réclamation du droit au retour.

Pour cela, il est nécessaire de s’attacher fermement à cette résolution et à s’éloigner de toutes les explications qui peuvent l’affaiblir ou détruire son fondement, qui représente la légalité, la légitimité et la possibilité d’appliquer le droit au retour.

Cela est important en ce moment où de temps à autre apparaissent de multiples attitudes ou initiatives essayant de trouver une solution à la question des réfugiés en passant par-dessus cette résolution ou en la contournant en la vidant de son contenu, dans le meilleur des cas.

Certains vont encore plus loin en affirmant l’impossibilité de réaliser ce droit, en allant même jusqu’à le proposer en troc au bazar des initiatives, dont le plafond s’abaisse continuellement, sans compte ni contrôle, suscitant crainte et inquiétude, et même les doutes du fait de l’insistance israélienne à refuser absolument le droit au retour, en accord avec la position américaine exprimée par le président américain George Bush, qui a donné des garanties au premier ministre israélien Sharon lors de la visite de ce dernier à la Maison Blanche, en 2004, et qu’il a de nouveau affirmé lorsqu’il a reçu le même au Texas, il y a un mois.

A partir de là, une grande précaution doit être exigée sur le plan palestinien pour ne pas tomber dans le piège visant le droit au retour et le remplacement du droit des réfugiés à retourner sur leurs terres par le retour partiel à l’Etat indépendant, dont la formation sur l’ensemble des terres occupées en 1967 reste cependant douteuse si elle est en accord avec Israël et les Etats-Unis, étant donné l’attitude israélienne, les tergiversations et les ajournements successifs, le refus d’appliquer les ententes de Sharm el-sheikh, avec un soutien américain clair au maintien des grands blocs de colonies, et le non-retour aux frontières de 1967 confirmant le choix auquel s’accroche le gouvernement israélien.

Il s’agit du choix de poursuivre l’agression et de nier les justes droits de notre peuple .

Que personne ne se leurre à propos des informations diffusées par l’occupation au sujet du retrait prochain de la bande de Gaza, car ce soi-disant retrait, si jamais il se réalise, le sera selon la vision israélienne, transformant la bande de Gaza en une grande prison, où ses habitants vont plonger, économiquement et socialement, au moment où Israël va poursuivre son siège.

Au même moment, il continuera à avaler ce qui reste des territoires palestiniens en Cisjordanie, car il poursuit l’agrandissement des colonies, la construction du mur de l’apartheid et les mesures d’isolement de la ville d’al-Quds, ainsi que les campagnes d’arrestation et le refus de libérer les prisonniers.

Tout ceci se déroule avec l’accord américain dans le cadre d’un silence de plomb de la part du comité quadripartite, de la communauté internationale et une dérobade honteuse des pays arabes.

Le souvenir de la Nakba et les traces plus ou moins douloureuses qu’elle a laissées, ont été une leçon pour notre peuple. Elles exigent une affirmation claire que notre peuple palestinien, qui a refusé tous les plans de liquidation de la question des réfugiés, qui a insisté à s’attacher à ses droits légitimes, qui a offert des milliers de martyrs, de blessés et de prisonniers, pour les défendre, qui a vécu réfugié dans les conditions les plus difficiles, notre peuple restera attaché à ses droits, restera fermement attaché à son droit au retour comme il a été défini dans la résolution 194, qui confirme avec précision que le retour se fera à partir du choix personnel de chaque réfugié, ce qui signifie que le droit au retour est un droit personnel pour chaque réfugié, et personne ne peut le concéder ou le négocier.

En cette commémoration de la 57ème année de la Nakba, il est nécessaire de renouveler notre attachement au droit au retour, de rassembler les énergies populaires palestiniennes pour mener une campagne populaire la plus large possible, avec des manifestations, des festivals et des congrès populaires pour l’exprimer.

Nous devons activer le rôle du département des affaires des réfugiés dans l’OLP en lui assurant toutes les ressources nécessaires afin d’en finir avec le traitement bureaucratique de cette question. Il faudrait en même temps, activer tous les comités et institutions populaires agissant dans le domaine des réfugiés, prendre l’initiative de former des comités de défense du droit au retour dans toutes les villes, villages et camps dans le pays et dans l’exil, tout en suscitant les actions officielles sur les plans arabe et international pour activer la question des réfugiés et du droit au retour, surtout au niveau de l’assemblée générale des Nations-Unies, en lui demandant l’application de ses résolutions, en affirmant la nécessité de donner vie à la Commission internationale de conciliation, lui réclamant l’exécution de ses responsabilités attendues depuis 57 ans, et en même temps s’attacher à la résolution 194, affirmant sa légalité, la force de sa légitimité qui a toujours cours malgré le refus israélien à la respecter, tout comme il refuse d’autres résolutions internationales.

Le refus israélien n’affaiblit pas la force de la légitimité ni de la légalité de ces résolutions mais au contraire, il affaiblit la place et la crédibilité internationale d’Israël, en augmentant son isolement.



35.Posté par nounours le 28/09/2009 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message pour ceux qui trouve zemmour "intelligent":
je le trouvait moi même extrêmement intelligent et philosophe jusqu'au jour ou sur le même plateau télé, arrive le chevalier jacquo Attali, une fois que celui ci a fui le débat, zemmour ironique lance: " c'est dommage qu'il (attali) soit parti car je voulais lui demander pourquoi sur les differents plateux télés, utilise t'il souvent les mots "nouvel ordre mondiale"!

et la consternation! le nouvel ordre mondial qui est connu de presque tous le monde depuis au moins 10 ans est inconnue de zemmour ?

34.Posté par NAQBA le 28/09/2009 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zemmour n'a fait aucune critique quand la mairie de Paris à donner 1 million d'£euros pour une crèche juive ou il est interdit de mettre son enfant s'il n'est pas juif.Elle est ou la laicité.Lelouche et l'autre féministe levy ou caroline fourest n'ont pas été outrés.Dés qu'il s'agit des juifs tout est permis,sinon chantage à la con de la shoah.Il est même interdit de se poser des questions sur le nombre de victimes ,pourquoi le chiffre de 6 millions et non 4 ou 5 millions.Pourquoi parle t'ont toujours des victimes juifs de la 2ème guerre et les autres victimes ne compte pas,qu'elle honte.Il ya eu 50 millions de mort et on nous parle que de 6 millions.Les autres victimes non juif ,ne sont que des "goys".Le pire maintenant,les anciens opprimés sont devenu les pires assassins,voleurs de terre,tortionnaires et maintenant des voleurs d'organes du peuple PALESTINIEN.Et ils font tout pour pousser une parti du monde à attaquer L'IRAN.Eux ont le droit de posséder 250 tètes nucléaires mais pas les pays Arabo-musulmans.Finalement l'histoire nous apprend rien et tout se répète et dire qu'ils disaient 'plus jamais ça"

33.Posté par Wahab le 28/09/2009 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme très souvent la prestation de Mr Ramadan fût de bonne facture.
Cependant comme la plupart du temps il se retrouve en terrain très hostile, face à des détracteurs qui n'hésitent pas à porter des coups bas. La déontologie propre à ce type d'échange n’est que trop rarement respectée par ses contradicteurs. Pour cause si tel était le cas ce Monsieur nous apparaitrait bien plus brillant qu'il n'est déjà et cela s'avérerait très dérangeant puisque totalement à contre courant des idées et opinions que l'on souhaitent nous voir (nous cytoyen) adopter sans contestations. Il n'est pas aisé d'avoir en permanence à répondre aux tentatives de déstabilisation de détracteurs intellectuellement malhonnêtes, je suis convaincu que face à des interlocuteurs honnête Mr Ramadan deviendrait pour le coup Maestro Ramadan.
Bravo à la jeune actrice (je ne me souviens pas de son nom, qu'elle me pardonne) d'avoir eu le courage d'exprimer son point de vue équilibré et fort juste sur le voile. Je souhaite sincèrement que ses déclarations à contre courant du prêt à penser que l'on nous sert au quotidien ne vont pas mettre un frein brutal à sa carrière.

32.Posté par Un lecteur le 28/09/2009 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est exact, l'Alsace Lorraine est l'exemple qui justement peut faire taire les laicistes.

Des politiques locaux veulent d'ailleurs que l'islam bénéficie aussi de statut qui ne lui était pas accordé probablement car à l'époque la religion islamique n'était pas présente.

Je crois que là-bas chacun peut avoir ou non, selon ses désirs, des cours de religion. Mais je n'en suis pas sûr. Des cours qui sont interdit ailleurs, sauf en lycée privée chrétien ou musulman (il y en un dans le Nord) qui sont par ailleurs ouvert à toutes confessions.

Bref cette région ainsi que certains territoire outre-mer semble avoir une forme de laïcité, différente que celle qui est intransigeante dans le reste de la France. Ce sont ceux qui y habitent qui pourrait mieux en parler, mais je pense que c'est plus ouvert que le reste de la France.

31.Posté par Don King Junior le 28/09/2009 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Détail important que bien des gens oublient : en France, Alsace et Moselle semblent jouir d'un statut d'extraterritorialité, dans la mesure où l'occupation allemande (Bismarck !) vaut à ces deux régions de ne pas appliquer l'intégrité des lois de la République, notamment en matière de religion, conformément à ce que l'on appelle, là-bas, le CONCORDAT. Ainsi, en Alsace, curés, pasteurs et rabbins peuvent être appointés par l'Etat, tout comme il n'est pas rare de voir des crucifix dans des écoles publiques !

Ce statut d'extraterritorialité explique précisément pourquoi la loi sur les signes religieux n'a pas été soumise au Conseil Constitutionnel, car cette loi est ANTICONSTITUTIONNELLE dans la mesure où elle aurait dû considérer l'ensemble du territoire français, ce qui aurait dû conduire à l'abbrogation des dispositions concordataires susmentionnées.

Qu'on se le dise : la loi sur les signes religieux à l'école n'a pas été soumise au Conseil Constitutionnel parce que Gauche et Droite savaient pertinemment qu'elle serait retoquée par ledit conseil. Où l'on voit les partis de gauche se coucher devant la droite, dès qu'il s'agit de se liguer contre leur ennemi commun : l'ISLAM !

30.Posté par Un lecteur le 28/09/2009 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tarik Ramadan est un très bon orateur. Zemmour n'a pas bougé.

Pour son livre auquel il est fait allusion plus haut il est sur les féminismes et il l'a pompé un peu sur Soral. Zemmour n'est pas non plus un con formaté en dehors des sujets d'immigration et de religion (=islam), son discours sur les féministes occidentaux (la féminisation de la société) est loin des discours habituels et classiques. Il est aussi réaliste sur ces sujets en revanche il ne l'est pas du tout sur l'immigration et le voile.

Il est juif, si il est croyant il doit avoir plus de respect pour le voile que pour les modèles présentés en Occident. Lui qui critique à mort la société moderne, il oublie que les grands mères ou arrières grands mères en Europe même portaient un voile pour sortir. Que les italiennes en deuil en porte un (noir). Alors on va me dire oui il est n'est pas attaché à la façon islamique mais ça change quoi ?

Pour ce qui est de la Vierge Marie et cette argumentation, hier un reportage sur 7 à 8 montrait justement dans un quartier d'Avignon (si mes souvenirs sont bons) un femme portant le niqab. Parmi ceux qui la soutenaient ils y avait une chrétienne catholique, elle a justement invoqué cette argument.

Sinon, laissons les musulmanes tranquilles. C'est mieux de voir un exemple de piété que de décérébrés esclave non pas de leur mari (argumentaire classique des laicistes) mais de la société et les normes qu'elle impose.

Toutefois j'émettrai un "mais" par rapport à cet argumentaire mainte fois reprit par divers personnes :

"demandons aux bonnes soeurs d'enlever leurs tenues blanches et cessons de ne prendre des jours de congés pendant les fêtes chrétiennes, transformons tous les lieux de culte et les Eglises en musées...si c'est cela la Laïcité française..."

Je suis totalement d'accord au sens que vous donner à cette phrase, seulement d'ordinaire certains l'a dise sérieusement je voudrais simplement dire un de mes poins de vus. Les soeurs se consacrent à la vie religieuse, sont hors du temps de la société et ne sont que très rarement dehors, personne ne peut interdire à un soeur, un imam, un rabbin d'ôter son habit qui ne sert pas à distinguer mais qui fait référence à sa foi lorsqu'il est dehors. Ils ne vont pas dans des écoles publiques, la question n'est pas de cette ordre. Et la tenue des soeurs, bien que ça dépendent des quelles, est plus souvent noires. :)
Les jours de congés c'est en référence à une histoire, une culture, noël aujourd'hui c'est une pompe à fric et une fête de famille CULTURELLE et qui n'est religieuse que pour une partie de ceux qui la fêtent. Il en est de même avec Pâques et les cloches, est-ce que beaucoup jeûne les 40 jours avant ? Non, certains oui, mais rien à l'échelle nationale. Si on retire les jours fériés d'origine religieuse, devenue culturelle contre leur grès, c'est nier une forme de culture qui peut très bien cohabité avec une autre culture qui s'épanouit pleinement et dont on ne restreint pas sa manifestation. Alors je sais que nier cela est partie prenante de nos jours, il y en a pour dire que le christianisme est parti comme il est venu sans laisser de trace... quelle bêtise. Ce serait comme dire que la Turquie parce que présentée comme laïque devrait virer ces fêtes musulmanes, nier son passé musulman, oui donc le monde entier est laïc et sans religion la religion est minoritaire bla bla bla. Mais ça c'est que récent et dans nos pays. C'est pas une réalité à superposer au passé pour en faire des conclusions.
Pour les musées, ça ne servirait à rien, les édifices délabrés et pas fréquentés sont détruits ou alors on leur donne une seconde vie avec des commerces ou maisons. C'est le cas de plusieurs qui ont été métamorphoser en je ne sais quoi.

Pour revenir au sujet, Ramadan dit des choses auxquels je suis d'accord, surtout sur ces gens qui pensent que la laicité est l'absence du fait religieux alors que c'est plutôt la liberté pour tout culte et que chaque culte ne soit ps financé publiquement. C'est aussi la séparation entre le pouvoir temporel et spirituel. On est loin de l'ingérence dans la vie de chacun et la haine des religions que suscitent ces débats. Même des communistes, les plus antireligieux dans le passé (de nos jours il y a surement pire) prennent parfois position contre ces lois, c'est pour dire à quel point nous sommes...

1 2
Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires