Conflits et guerres actuelles

Tant que Bush est à la tête du pouvoir, le recours à la force contre l'Iran n'est pas exclu



Jeudi 7 Février 2008

S'exprimant, lors d'une réunion au siège d'état major, le Chef d'état major-adjoint, le général Gholam Ali Rachid, a évoqué l'éventualité de l'attaque américaine contre l'Iran. " La nature de la politique agressive des néo-conservateurs, est à l'origine de l'instabilité de la région", a déclaré Gholam Ali Rachid. "Depuis la Révolution islamique, les Etats-Unis ne cessent de menacer l'Iran, ce qui s'est aggravée aujourd'hui, notamment pendant le mandat de Bush et tant que ce dernier est à la tête de l'administration, on ne peut pas exclure la probabilité de l'intervention militaire américaine contre la RII. " Tenant compte des potentialités de notre armée, nous sommes prêts à faire face avec vigilance à toute menace ou agression et défendons coûte que coûte nos intérêts nationaux, en faisant échoue l'ennemi envahisseur.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 7 Février 2008


Commentaires

1.Posté par al akl le 07/02/2008 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bush est un faible, au regard de ceux qui vont suivre.
Pour l'instant ils se contentaient de prêtes noms, paravents, dociles et obéissants. Mais le temps est venu pour un coup d'état mondial, et ils prennent les rennes de la tyrannie. A visage découvert.
Finalement la dernière vidéo de Cheminade est parfaite pour aborder le problème tout en évitant les pièges, si nombreux...
A moins de désolidariser les peuples de cette clique, c'est par les cheveux que nous serons forcés d'y aller.

2.Posté par MIJEON Amaury le 07/02/2008 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Mais ne croyons pas qu'ils parviendrons à atteindre leurs objectifs.
Le seul résultat pour eux,c'est le chaos!
Il est évident qu'ils espèrent ce chaos pour voir leur dictateur fou arriver!
Rien de plus!
Le chaos est leur premiers souhait!
Mais même si nous traversons ces moments difficiles,nous savons que le mal ne peut gagner!
Sinon,s'auto-détruire!

3.Posté par Al feanor le 08/02/2008 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Déjà que bush n'est pas un président démocratiquement élu par son peuple puisque c'est la cour suprême qui l'a désigné président, est-ce que les etats unis sont devenus une republique bananière ?

4.Posté par al akl le 08/02/2008 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les USA ont toujours été une république bananière, quand bien même ils arriveraient à élire quelqu'un qui défende, il est abattu dans les mois qui suivent.
L'article de Henry Makow dont le titre est : nos élus sont des pervers sexuels, résume comment ont les tiens par les c___lles.
Mais une fois qu'on a fait ce constat, il importe de savoir qui, applique ces méthodes.
Et le débat, sur le lobby, n'est que le début d'une bataille internationale. Bataille dans laquelle les sionistes, perdent petit à petit toute crédibilité, et ou leurs méthodes sont exposées au regard des masses.
Car il n'y a pas que les USA qui sont une république bananière, tous les pays occidentaux le sont. Et comme il soutiennent dans les autres pays du monde ceux qui protègent leurs intérêts, ça crée une sorte de peer to peer de la corruption. seuls les plus vils, grimpent. seuls les plus immondes représentent leurs peuples respectifs.
Ce n'est pas une erreur, c'est à dessein. Les médias, en sont le principal outil, mais la finance est le levier le plus puissant. Quand on voit l'allégeance obligatoire à Israël, préalable à n'importe quelle élection, on comprend.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires