Palestine occupée

TROIS ENFANTS DE PLUS TUÉS PAR L’ARMÉE ISRAÉLIENNE : ET ALORS ?



Vendredi 31 Août 2007

TROIS ENFANTS DE PLUS TUÉS PAR L’ARMÉE ISRAÉLIENNE : ET ALORS ?
Ce n’est pas parce que l’armée israélienne dégomme régulièrement des enfants avec ses missiles hypersophistiqués que l’on va parler de terrorisme ! Comprenez : le terrorisme, c’est "artisanal" comme les roquettes Qassam, qui ne parviennent même pas à tuer la plupart du temps, ou comme des attentats suicide même pas foutus de protéger leurs auteurs.

Pire même, après l’assassinat mercredi de trois enfants de 9, 10 et 12 ans à Beit Hanoun, dans le nord de la Bande de Gaza, par ces fameux missiles israéliens très performants, les médias qui ont daigné parler de ce enième crime de l’occupant israélien ont carrément inversé les rôles et rejeté la responsabilité sur les Palestiniens, reprenant sans sourciller la propagande israélienne.

Dans son communiqué officiel, après la mort des trois enfants, l’armée israélienne exprimait (tenez-vous bien !) sa "tristesse" ..."face à l’utilisation d’enfants dans les attaques terroristes". Et les médias israéliens reprenaient en coeur que "les Palestiniens se servent d’enfants comme boucliers humains".

On peut lire ce vendredi dans le quotidien Haaretz que l’enquête a finalement révélé que les trois enfants qui ont été tués n’avaient rien à voir avec de quelconques "terroristes".

Trop tard !

Cela n’empêche pas le quotidien Libération de titrer ce matin : "Répliquant aux roquettes palestiniennes, l’armée a tué trois jeunes à Beit Hanoun", et sa correspondante Delphine MATTHIEUSSENT de reprendre la première version israélienne dénonçant « l’utilisation cynique des enfants par les organisations terroristes » et de tartiner sur les " 300 roquettes et obus de mortier tirés contre Israël au cours du mois d’août", en concluant "Le nord de la bande de Gaza est utilisé par les groupes armés pour lancer des roquettes contre Israël. Mais, en raison de la très forte densité de population, les représailles israéliennes mettent souvent en danger la population".

Des occupants ? Des occupés ? Le droit international ? Rien de tout cela. Faut pas rêver. Et ça c’est dans "Libé", on vous passe le reste. Aucun d’entre eux pour relayer les messages du mouvement israélien Gush Shalom dans la presse. Cette semaine, ces militants anticolonialistes publiaient dans Haaretz la petite annonce suivante :

"Le jour, Olmert embrasse Mahmoud Abbas et parle d’une paix permanente et d’un futur réjouissant pour les Palestiniens. la nuit les enfants sont tués, la terre est volée, la destruction est partout. Pendant le jour, le mensonge. Pendant la nuit, la réalité".

(traduit par CAPJPO-EuroPalestine*)

*During the day,

Olmert embraces

Mahmoud Abbas

And speaks about

Permanent peace

And a rosy future

For the Palestinians.

During the night,

Children are being killed,

Land is being stolen,

Destruction is being wrought.

During the day - deception.

During the night - reality.


CAPJPO-EuroPalestine


Vendredi 31 Août 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires