EUROPE

TRAITÉ DE LISBONNE : VITE, VITE, AVANT QUE LES ÉLECTEURS NE SE RÉVEILLENT…


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 13 Mai 2008


L’affaire nous aurait complètement échappé, tant elle fut discrètement traitée par nos médias, si notre ami blogueur du Trottoir de l’Elysée ne nous avait alerté (il en est aussi question chez notre autre ami des Mots ont un sens) : le quotidien Irish daily mail a intercepté un courrier électronique, qu’il dévoile dans son édition du 14 avril dernier, adressé à son gouvernement par une diplomate britannique en poste à Dublin, Elizabeth Green. Celle-ci rendait compte de la réunion qu’elle venait de tenir avec un haut fonctionnaire du ministère irlandais des Affaires étrangères, Dan Mullhall. Objet du courriel : rassurer Londres sur l’issue du référendum pour la ratification du traité de Lisbonne, en exposant comment les officiels irlandais s’y prennent pour éviter que le peuple vote Non, en l’empêchant de se déterminer en conscience. Le titre de l’article donne le ton : L’escroquerie du traité. Explosif !

Les Irlandais ont choisi la date du 29 mai pour le vote [sur le référendum], mais vont retarder l’annonce de cette date afin de laisser le camp du Non dans le flou, écrit Elizabeth Green. Il s’agit clairement d’une manoeuvre destinée à empêcher les partisans du rejet de Lisbonne d’organiser leur campagne, le gouvernement irlandais profitant de son pouvoir de fixer la date pour prendre ses adversaires au dépourvu. Belle leçon d’impartialité démocratique ! “La plupart des gens n’aura pas le temps d’étudier le texte et suivra alors les recommandations des politiciens en qui ils ont confiance“, poursuit la diplomate. Ben voyons : il faut surtout vite faire voter les gens avant qu’ils comprennent ! D’autant que l’astuce a consisté en l’écriture d’un texte totalement illisible, de façon à ce que le citoyen ne se rende pas compte que ses représentants félons allaient ratifier le même projet que celui rejeté par le référendum de 2005, comme nous l’avons maintes fois dénoncé sur Plume de presse (et aussi dans son livre frère, Sarkozy, la grande manipulation, dont le chapitre 11 s’intitule Europe : la haute trahison). Dire que Sarkozy ose parler d’un “traité simplifié” !

Le directeur de la DFA [Département des Affaires étrangères] de l’Union européenne nous a donné le calendrier de mise en exécution du référendum ainsi que des détails du projet de loi qui seront publiés la semaine prochaine, dit encore le courriel. L’objectif est de se concentrer sur les avantages globaux de l’Union européenne plutôt que sur le traité lui même.” Toujours le même stratagème utilisé par les oui-ouistes pour escamoter le débat : si l’on rejette Lisbonne, on est contre l’Europe. Il n’y aurait pas d’autre UE possible qu’ultralibérale (avec sa “concurrence libre et non faussée“), militariste (les Etats membres s’engagent à augmenter le budget des armées) et sous commandement américain (via l’alignement obligatoire sur l’OTAN).

Nous sommes inquiets de l’impact potentiel d’accords avec l’OMC [Organisation mondiale du commerce] ainsi que par celui que pourrait avoir Sarkozy“, confesse Elizabeth Green. Techniquement, le Taoiseach [Premier ministre] et Dermot Ahern [Ministre des Affaires étrangères] ont estimé qu’il y aurait un petit avantage à laisser le camp du Non [fédéré autour du parti nationaliste Sinn Féin] dans le doute. Le 29 mai était la date supposée dans les plans de travail. Mulhall estime que le choix d’une date en octobre aurait été plus facile sur le plan procédural, mais le risque d’évènements contreproductifs au cours de la Présidence française [de l’UE] - en particulier sur la défense européenne - est beaucoup trop élevé. Nicolas Sarkozy est totalement imprévisible. Explication : la neutralité militaire est inscrite dans la Constitution irlandaise, or le président français entend relancer la défense commune, inscrite dans le cadre de l’intégration atlantiste. Il convient donc de hâter le référendum de peur qu’une annonce fracassante de Sarkozy n’ouvre brutalement les yeux des Irlandais, leur faisant prendre conscience que le traité de Lisbonne va troquer leur neutralité pour une canichisation aux ordres de l’Amérique.

http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2008/05/12/9088098.html

http://libertesinternets.wordpress http://libertesinternets.wordpress



Mercredi 14 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par Olivier B. le 13/05/2008 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de relayer.

2.Posté par xray le 13/05/2008 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle est belle ! L’EUROPE !

Il fallait voter NON !


3.Posté par Olivier B. le 13/05/2008 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On l'a fait, le Non a gagné, et ça a changé quoi, finalement ?

4.Posté par Amar le 13/05/2008 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que l'on vote oui ou non il y a des machines qui rectifient automatiquement les mauvais votes !!

Et lorsque ça ne passe pas des technocrates se chargent de rectifier les textes qui vont dans le sens des citoyens européens .

Belle couleuvres à avaler lorsqu'il ne s'agit pas de boas.

5.Posté par Zorro m.d.s le 13/05/2008 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y a plus qu à prier que nos frères irlandais aient du discernement et comme je ne connais pas les Irlandais ben je prie.

6.Posté par dan the man le 14/05/2008 06:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rappelez-vous de debeliou qui disait¨'' SI VOUS N'ÊTES PAS AVEC NOUS, VOUS ÊTES CONTRE NOUS.
Pensez-vous?, que ses caniches européens peuvent penser autrement.
VIVE l'IRLANDE LIBRE et à-bas les traîtres de Lisbonne.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires