MONDE

TENSION DIPLOMATIQUE ENTRE LE SOUDAN ET LE TCHAD: LA DECLARATION DU MLAN



contact@mlan.fr
Lundi 12 Mai 2008

Le samedi 10 mai 2008, un groupe de militants du Mouvement rebelle de la justice et de l'égalité (JEM) s'est infiltré dans la zone d'Omdurman, la ville jumelle de Khartoum, avant de tenter de marcher sur Khartoum après s'être emparés d'une base aérienne au nord de la capitale, où un couvre-feu a été imposé. A l’heure actuelle, Khartoum affirme avoir fait échec à l'opération, accusant le Tchad d'être derrière l'attaque. Pour le Soudan, l’objectif du Tchad est de «déstabiliser» le pays et freiner son développement. Les accusations mutuelles ne datent pas d’hier. Lors de l'attaque de rebelles tchadiens contre N'Djamena les 2 et 3 février dernier, au cours de laquelle le régime du président tchadien Idriss Deby Itno avait été mis à mal, le Tchad avait accusé son voisin de soutenir l'assaut.
Cette fois, le ton est monté d’un cran car le président soudanais Omer al- Bashir a annoncé le dimanche 11 mai une décision de rompre les relations diplomatiques de son pays avec le Tchad. "Le Soudan rend le Tchad responsable de ce qui s'est passé et réserve son droit d'y répondre", a affirmé le président soudanais dans un message adressé à la nation soudanaise. Mahamat Hissène, Ministre tchadien de la communication, porte-parole du gouvernement répondait en ces termes au président soudanais :
« Le Soudan a pris la décision de rompre les relations diplomatiques, le Tchad ne peut qu'en prendre acte avec regret. »
Pour le Mouvement de Libération de l’Afrique Noire (MLAN), cette escalade de violence diplomatique n’a que trop duré.
Considérant que cette région très instable est une bombe atomique dont il suffit qu’un despote déclenche la détonation dont les populations seront les victimes ;
Soulignant la nécessité de régler les différends par le dialogue ;
Rappelant que le pouvoir se prend non par les armes mais avec l’onction du peuple ;
Nous condamnons sans réserve cette attaque des rebelles contre la ville de Khartoum. Pour le MLAN, le sang de nos frères a trop coulé, c’est pourquoi il exhorte les chefs rebelles et le président soudanais à la retenue et à la sagesse.

Nous appelons le Tchad et le Soudan à respecter les différents accords signés dont les plus médiatiques sont celui conclut sous l’égide du Président Muhammar Khaddafi et en présence des présidents congolais, Denis Sassou Nguesso, également président de l’Union africaine (UA), du chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé, et de son confrère burkinabé, Blaise Compaoré, qui prévoyait « le rétablissement des relations [entre les deux pays], l’interdiction d’utiliser le territoire de l’un pour des activités hostiles contre l’autre et l’interdiction d’accueillir des rebelles des deux pays sur leurs territoires » et l’accord de Dakar du 13 mars 2008. Les présidents tchadien Idriss Deby Itno et soudanais Omar el-Béchir ont signé cet accord de non agression pour tenter de mettre fin aux conflits les opposant depuis cinq ans.

"Nous nous engageons solennellement à interdire toutes activités de groupes armés et à empêcher l'utilisation de nos territoires respectifs pour la déstabilisation de l'un et l'autre de nos Etats", stipule le texte.


Vu la complexité du conflit au Darfour, bien au-delà du problème des réfugiés du Darfour installés dans l'est du Tchad, une guerre entre les deux pays n'est plus à exclure, ce qui très certainement entamera la stabilité de toute la région.
Nous appelons donc sans délai l’Union Africaine (UA) à s’investir vigoureusement à la résolution des ces tensions répétitives et inopportunes. La concrétisation de l’unité de l’Afrique dépendra de la capacité des africains à régler eux-mêmes leurs différends.

Enfin, à l’endroit du Soudan et du Tchad, il est temps que vous sachiez que « vous pouvez vous quereller entre vous tant que vous voudriez ; seulement ayez toujours présent à l’esprit que vous avez un ennemi commun, qui est votre maître.. » .

Vive l’Afrique pacifiée !!

Fait à Paris, le 12 mai 2008



Le président du MLAN
Prao Yao Séraphin
www.mlan.fr
contact@mlan.fr



Lundi 12 Mai 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires