ALTER INFO

TÉMOIGNAGE EN DIRECT DES CENTRES DE TORTURE SECRETS DE LA CIA


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 1 Janvier 2008

<p>[Gregoire Seither - IES News Service - 14/12/2007]</p>
<p>Le magazine SALON publie le témoignage du jordanien <b>Mohamed Farag Ahmad Bashmilah</b>. Agé de 38 ans, il vivait en Indonésie où il tenait un magasin de vètements “ethniques”. En octobre 2003, s’étant rendu en Jordanie avec sa femme pour visiter sa mère mourrante, il fut interrogé à son arrivée par la police jordanienne qui l’arreta quand il leur dit s’être rendu en Afghanistan en 2000 pour y acheter de la marchandise.</p>
<p>A sa sortie de l’interrogatoire, alors qu’on lui avait dit qu’il n’y avait aucune charge contre lui, il fut remis à des agents américains qui le menottèrent, lui mirent une cagoule sur la tête et le droguèrent avant de le kidnapper vers un “site noir” de la CIA, la base militaire de Baghran en Afghanistan. Pendant six mois il fut maintenu en isolation totale, nu dans une cellule en béton, personne ne sachant ce qu’il était devenu étant donné que la police jordanienne affirmait l’avoir laissé partir après interrogatoire.</p>
<p>La CIA a maintenu Mohamed Farag Ahmad Bashmilah emprisoné pendant pres de trois ans, sans jamais l’accuser de quoi que ce soit. Il fut libéré à minuit, le 5 mai 2005 et abandonné sur un parking au Yemen, sans un mot d’explication avec pour seule instruction “<i>Tu n’as rien à voir avec tout ça, alors fous le camp</i>“.</p>
<p>Bashmilah a été emprisonné dans plusieurs “sites noirs” en Jordanie, en Egypte, au Yemen et probablement sur un bateau de la marine US - tous faisant partie du réseau de prisons secrètes de la CIA participant au programme de “renditions extraordinaires”.</p>
<p>Les cellules étaient toutes construites sur le même modèle, un rectangle en béton de 2 mètres sur 3, sans aucun aménagement, avec juste un trou pour les latrines ou bien simplement un seau. La plupart du temps il était nu, simplement doté d’une couverture qu’on lui confisquait parfois.</p>

<p>Parfois on lui passait les menottes pendant des semaines entières, dans une autre cellule il y avait un anneau ancré au sol qui permettait de l’enchaîner par le mollet. Chaque cellule était sous la surveillance constante d’une caméra vidéo et les lumières n’étaient jamais éteintes. Il était impossible de savoir si on était le jour ou la nuit. Cette désorientation était encore renforcée par quatre hauts-parleurs au plafond qui diffusaient en permanence, 24 h sur 24, et à plein volume, soit du “bruit blanc” soit de la musique Rap.</p>
<p>Les gardiens étaient tous vétus de combinaisons noires et cagoulés. Quand ils venaient chercher Bashmilah pour les interrogatoires, ils ne lui parlaient jamais — durant les 19 mois de sa captivité, mis à part les interrogatoires, il n’a jamais échangé de paroles avec un autre être humain. Personne ne lui a jamais dit où il était, pourquoi il était là ni s’il avait le moindre espoir d’en ressortir un jour.</p>
<p>Au bout de huit mois de ce traitement, se sentant devenir fou, Bashmilah tenta de s’ouvrir les veines avec un éclat de métal, barbouillant les mots en anglais “I am innocent” avec son sang sur les murs de sa cellule. Les agents de la CIA le frappèrent, lavèrent les murs et lui mirent des pansements, avant de le menotter pour qu’il ne recommence pas.</p>
<p>Bashmilah décida alors de cesser de s’alimenter. Chaque jour un médecin venait l’examiner et le peser. Quand son poids tomba à 40 Kilos, on le traîna dans une salle d’interrogation où on l’immobilisa sur un des fauteils de torture avant de lui enfoncer un tube dans l’estomac afin de le nourrir de force. L’un des interrogateurs-tortionnaires lui dit “Tu n’iras nulle part, tu ne pourras pas nous échapper en te tuant”.</p>
<p><a href="http://www.salon.com/news/feature/2007/12/14/bashmilah/print.html" target="_blank">http://www.salon.com/news/feature/2007/12/14/bashmilah/print.html</a>

http://libertesinternets.wordpress.com/ http://libertesinternets.wordpress.com/



Mardi 1 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par naciri le 01/01/2008 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce que je ne comprend pas comment ses gents (sauvages),peuvent rentré chez eux si ils ont un chez eux,faire la bise a leur femme,et leur enfants,s assoir sur le fauteuil de leur salon tranquille sourir au levre le biere a la main tt beigne.............c pas possible,meme les sauvage ne traitent pas leur prois comme eux ils traitnet les hommes,ce n 'est pas des hommes ce n 'est pas des annimaux,ce n 'est rien ,c une autre especes qui vient de clore aux 21siecle.

2.Posté par redk le 01/01/2008 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ont emprisonne et soumet a la tortures, le non droit prevau,dégradée un etre hummain, le rabaissé plus bas que terre,le bléssées jusque a lui fair perdre toute dignité, mourires sous d'atroces souffrances , ces hommes de l'axe du bien comme ils se nomes n'hesites pas a incculpées ,torturer,et meme assasinées des innocents, leurs rentabilitées au mal et a la tortures sont dictées pars leurs comenditaires nazisionistes,leurs axe du bien n'est que fachismes en réalité!! leurs degrées de cruautées dépasse les pires ss.

3.Posté par perceuse le 01/01/2008 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


ce sont les psychopathes qui dirigent tout ce qui se fait de mauvais dans le monde. et on aurait tord de penser qu'etre psychopathe est autant invalidant que visible de tous. et qu'ils ne savent pas se regrouper. nous sommes constamment controlés par ces déviants qui n'auront jamais le moindre probleme à trahir leurs promesses ou a causer le mal alors qu'ils s'elevent vers des postes de plus en plus puissants...
à lire, un article tres interessant et plausible, malheureusement issu d'un site aux relents assez new-age:

http://futurquantique.org/index.php?;

4.Posté par Connaitre et savoir le 02/01/2008 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sont des psychopathes, oui.

C'est une autre espèce, oui, qui a éclos en même temps que l'homme. Et qui est mélangée à l'homme. Ils peuvent être nos parents, ils peuvent être nos enfants.

Cette espèce ressemble à l'homme, mais il lui manque des caractéristiques qui font l'homme: la faculté d'empathie, la possibilité d'introspection, le sentiment, le coeur, la conscience interne de ce qui est bien et ce qui est mal. Ils ont comme un trou dans leur structure psychique.

Depuis l'aube de l'humanité, on les confond avec des hommes, parcequ'ils ressemblent à l'homme. Ce ne sont pas des êtres humains qui ont mal tourné. Ils ne PENSENT PAS humain. Ils ne PARLENT PAS humain. Ils ne savent pas ce que c'est que D'ÊTRE humain.

Ils nous rient au nez. Ils disent: «Personne ne nous comprend. Les gens ne peuvent imaginer l'esprit d'hommes qui agissent sans conscience. Ils essaient de comprendre, mais ils ne peuvent pas.»

Ils savent depuis leur enfance qu'ils sont différents des gens doté de conscience. Ils se sentent supérieurs, parcequ'ils ils n'ont pas une conscience pour les faire hésiter dans leurs actes amoraux. Ce sont des prédateurs inter-espèce, des prédateurs-nés.

Ils se reconnaissent entre eux dans une foule, et forment des réseaux, infiltrent tous les partis, de droite comme de gauche, toutes les organisations humaines, toutes les religions. Les idéologies ne sont pour eux que des paravents pour leur action prédatrice sur l'homme.

Ils prennent le pouvoir, partout où il y a du pouvoir à prendre, par la tromperie.

Leur spécialité est la manipulation des êtres humains "normaux", c'est-à-dire doté de conscience.

Il y a beaucoup à apprendre sur eux, pour ne plus se laisser trop facilement abuser par eux. Ils sont au pouvoir, pratiquement partout, et nous ne savons habituellement pas les repérer, car ils sont des experts de la manipulation, feignant d'être des êtres humains normaux tout en ne l'étant pas.

Ils sont d'une espèce différente... dédiée au meurtre des valeurs humaines... en prélude au meurtre des êtres humains... voir les tactiques utilisées par les Nazis, passés ou présents.

Ils agissent masqués, mais quand on peut les démasquer, ils ne sont plus rien.

Pour les démasquer, il faut avoir étudié leurs caractéristiques, et surtout avoir subi leur emprise (car l'étude intellectuelle n'est pas suffisante pour connaitre et savoir). Alors, ils ne sont plus rien. Leur plus grande crainte est d'être démasqués et connus pour ce qu'ils sont. Mais cela n'arrive pas souvent, et pour le moment la société est complètement impuissante face à eux. La preuve, ils réussissent même à devenir chefs d'état. Les psychopathes stupides finissent en prison; les psychopathes intelligents finissent au pouvoir.

Il n'y a rien de plus urgent que de les connaitre. C'est probablement le problème politique numéro un. Tant que nous ne les connaitrons pas, ils nous abuserons, se masquant derrière n'importe quelle idéologie pour leurs actes de prédation.

5.Posté par tara le 03/01/2008 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Conséquence de la torture: Comme je vois facilement les vies passées, je me suis posées la question devant les gens qui naissent handicapés. J'ai toujours vu que dans le passé ils ont commis la torture. Leurs parents sont ceux qui ont ordonnés la torture. Ils renaissent dans des corps difformes autant de fois qu'ils ont torturés. A chaque être torturé, une vie dans la souffrance. Je crois que si les gens qui font cela le savaient, ils y repenseraient à 2 fois avant d'obéir. A noter: Quelle chance de naître dans un pays où ils recoivent de l'auide du gouvernement. Il est juste de les aider, surtout depuis que nous votons, car nous sommes reponsables des décisions prises par nos gouvernants.

6.Posté par Muaddib le 05/01/2008 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela pose surtout le problème de savoir qui gouverne réellement les pays arabes. Le roi de Jordanie vit et pense comme un anglais. C'est un anglais en fait et la Jordanie est aujourd'hui un pays occupé qui ne retrouvera la liberté que lorsque l'empire anglo-saxon sera ravagé par des problèmes internes suffisamment graves pour qu'il se retire du reste du monde pour tenter de retrouver la stabilité. Il ne faut pas perdre espoir car il y a des signes divers qui montrent que c'est ce qui est en train de se passer.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires