Proche et Moyen-Orient

Syrie : Assad face à un choix de vie ou de mort


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 21 Août 2014 - 14:33 Fraternité arabe, dites-vous ?



Victor Kotsev
Lundi 10 Décembre 2012

Syrie : Assad face à un choix de vie ou de mort
Alors que les rebelles avancent de façon significative et qu'une partition de la Syrie pourrait se produire dans les prochains mois, l'armée gouvernementale [syrienne] aurait préparé la semaine dernières des armes chimiques prêtes à être utilisées. Les Etats-Unis et l'OTAN ont répondu par des mises en gardes sévères et en approuvant le déploiement de multiples batteries de missiles Patriot au Sud de la Turquie, une mesure qui pourrait faire pencher un peu plus la balance dans ce pays. La guerre civile syrienne semble être entrée dans une phase critique, avec le Président Bachar el-Assad confronté à choisir entre se retirer ou combattre jusqu'au bout, par tous les moyens disponibles.
Pour être honnête, il n'y a aucune indication spécifique que le gouvernement syrien ait l'intention d'utiliser des armes de destruction massive contre ses propres citoyens, et ses porte-parole ont nié fermement, lundi, un telle possibilité. Ces armes pourraient jouer différents rôle selon les scénarii, notamment celui de monnaie d'échange pour Assad qui quitterait le pays, ou de dissuasion contre une intervention étrangère, ou encore une manière de couvrir son retrait potentiel sur un Etat croupion centré autour des territoires habités par sa secte alaouite.

Certains prétendent qu'Assad explorerait la possibilité de chercher l'asile politique dans des pays d'Amérique Latine, comme Cuba, le Venezuela ou l'Equateur. Bien que le président syrien ait nié avoir cette intention et ait fait le serment de « vivre et mourir en Syrie », ses dernier déboires militaires et diplomatiques vont plutôt vers la mort, et on pourrait s'attendre à ce qu'il reconsidère sa position.

Par ailleurs, la menace d'armes chimiques pourrait lui faire gagner l'immunité et une proposition de sortie dans des conditions plus favorables (bien sûr, seulement s'il ne les utilise pas).

Dans la même idée, l'influente firme d'analyse des renseignements Stratfor a spéculé que la récente défection du porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Maqdisi, avait pour signification de faciliter « les efforts diplomatiques pour négocier une sortie sûre pour la famille [d'Assad] et garantir la sécurité de la minorité alaouite de Syrie ».

Pourtant, il y a des raisons de s'inquiéter, comme l'indiquent les récentes déclarations du Président Barack Obama et d'autres dirigeants occidentaux.

« L'utilisation d'armes chimiques est et serait totalement inacceptable », a déclaré lundi Obama, s'adressant à Assad d'un point de vue théorique dans une interview avec le New York Times. « Si vous commettez l'erreur tragique d'utiliser ces armes, il y aura des conséquences et vous devrez rendre des comptes ». La Secrétaire d'Etat Hillary Clinton, a dit qu'Assad était « désespéré » et que cela pouvait l'amener à utiliser des armes de destruction massive.

Pendant ce temps, le magazine a rapporté que l'armée syrienne a commencé à militariser le gaz sarin, un agent neurologique mortel. « Physiquement, ils en sont arrivés au point où ils peuvent le charger dans un avion et le larguer », a dit au magazine un responsable américain qui n'a pas été nommé.[[1]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#1n

Des compte-rendus, qui n'ont pas été confirmés, vont jusqu'à affirmer que des ogives assemblées ont été déplacées vers le Nord du pays, peut-être vers la ville d'Alep. Là-bas, la situation est particulièrement mauvaise pour Assad : une autre firme mondiale d'analyse, Oxford Analytica, prévoit que « les troupes loyalistes perdront probablement la plupart de leurs fiefs stratégiques du Nord dans les mois à venir, pavant la voie à l'établissement d'une large zone rebelle contiguë d'ici à la mi-2013 ».

L'échec du gouvernement [syrien] à reprendre Alep, la plus grande ville de Syrie et un centre commercial septentrional, en compagnie d'autres indicateurs comme la dépendance toujours plus grande sur la puissance aérienne, souligne cette pénurie d'hommes. Une grande partie de l'armée est constituée de conscrits musulmans sunnites dont la loyauté est incertaine et qui pourraient déserter s'ils étaient envoyés contre des membres de leur secte, la majorité de la population syrienne, et le gouvernement [syrien] ne pourrait réunir qu'une équipe limitée de soldats pour la plupart des opérations.

« Ali, un Alaouite de 28 ans qui vit à Latakieh, la capitale régionale, a dit que les villages alaouites où il s'est rendu récemment ont été pratiquement vidés des hommes après que le régime a incorporé de force tous les membres de la secte alaouite âgés entre 18 et 50 ans », a rapporté le Global Post.[[2]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#2n

Bien qu'Assad puisse combattre pendant encore quelques temps, il apparaît manifestement qu'il est en train de perdre la guerre. Cela est vrai même dans la capitale, à Damas, où les rebelles ont aussi avancé ces derniers jours. Ils livrent des batailles rangées contre les forces gouvernementales dans les faubourg extérieurs de la ville et ont provoqué la fermeture du trafic aérien et autres interruptions.

Le fait que le dirigeant druze libanais, Walid Jumblatt, ait exhorté les Druzes syriens à rejoindre la rébellion porte une signification symbolique considérable. Jumblatt, que Foreign Policy Magazine a appelé récemment « la girouette », est connu pour s'aligner sur le puissant du jour et affirme qu'il prend toujours soin de sa secte.[[3]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#3n

Sur le plan international, l'isolement d'Assad s'accroît également. « Un haut-fonctionnaire turc a déclaré que la Russie s'était mise d'accord, lundi, sur une nouvelle approche diplomatique qui chercherait à persuader le Président Bachar el-Assad à renoncer au pouvoir », a rapporté le New York Times.

Selon , Israël a cherché à deux reprises dernièrement la « permission » de la Jordanie pour bombarder les armes chimiques syriennes, mais a essuyé un refus.[[4]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#4n En attendant, à la frontière nord de la Syrie, une nouvelle idée de zone d'exclusion aérienne « légère » pourrait se développer. Tandis que les interprétations traditionnelles d'une zone d'exclusion aérienne incluent d'établir une supériorité aérienne complète et de détruire les défenses anti-aériennes, les missiles Patriot qui doivent arriver dans le Sud de la Turquie pourraient efficacement éloigner les avions militaires syriens à environ 100 kilomètres de la frontière. En ôtant au régime syrien l'avantage aérien crucial dans ces régions, cette mesure pourrait contribuer à établir un régime rebelle rival et, au bout du compte, la défaite d'Assad.

Le dirigeant syrien semble avoir le dos au mur. Qu'il choisisse de se retirer ou de continuer à se battre pourrait être littéralement une question de vie ou de mort pour lui - et pour les milliers de Syriens de toutes sectes et de tous grades. Tandis que le nombre de victimes dans ce soulèvement qui dure depuis près de deux ans atteint le chiffre de 40.000, et que les Nations Unies réduisent les opérations d'assistance par peur pour leur personnel, un sentiment d'urgence désespérée plane au-dessus de ce pays.
Victor Kotsev est journaliste et analyste politique. Il est basé à Tel Aviv.
 

Victor Kotsev
Asia Times Online, 7 décembre 2012

article original : "Assad faces life or death choice"
 
Copyright 2012 Asia Times Online (Holdings) Ltd - traduction [JFG-QuestionsCritiques]url: http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm . All rights reserved

Notes :
___________________

[[1]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#1n « Exclusive: US Sees Syria Prepping Chemical Weapons for Possible Attack », Wired, 3 décembre 2012.
[[2]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#2n « Are Syria's rebels about to win? », Global Post, 30 novembre 2012.
[[3]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#3n « The Weathervane », Foreign Policy, 5 octobre 2012.
[[4]]url:http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/Victor_Kotsev/Syrie_armes_chimiques_Bachar-el-Assad_061212.htm#4n « Israel Asked Jordan for Approval to Bomb Syrian WMD Sites », The Atlantic, 3 décembre 2012.


Lundi 10 Décembre 2012


Commentaires

1.Posté par bob le 10/12/2012 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ma part je condamne le régime syrien, Assad est de la même trempe que Kadafi, mais je condamne avec la même fermeté ceux qui s’apprêtent à nous rejouer le coup de l’intervention en Lybie. Bien sûr qu’Assad n’est pas un démocrate, et que le régime syrien est un bon régime policier à la Franco ou à la Pinochet, mais , Assad, les occidentaux ou les jihadistes, quel que soit le vainqueur, je crois malheureusement que le peuple syrien n’a rien à y gagner…
voir:
http://2ccr.unblog.fr/2012/12/10/syrie-impasse-avant-implosion/

2.Posté par Al Damir le 10/12/2012 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@bob,
vous avez parfaitement le droit d'exprimer votre opinion, mais il semblerait que vous ne connaissez point la vérité sur la Syrie et encore moins sur son peuple qui est le mieux placé que quiconque pour connaître Bachar Al-Assad auquel il se range à ses côtés à 90% de la population. le lien commun entre Bachar et Khadafi c'est qu'ils ont tous deux travaillé et oeuvré pour leur peuple et leur pays. Votre démocratie est illusoire surtout en Europe, elle est tout simplement bien maquillée pour scintiller de mille feux afin de mieux vous aveugler.

3.Posté par walid le 10/12/2012 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Al Damir fin on ne veux plus de ces dictateures pére on fils les musulmans veulent eux meme choisir leur khalifa ce qui les gouverne on ira jusqu au maroc inchallah

4.Posté par chx-shx le 10/12/2012 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand l'Occident et les USA soutiennent un gouvernement cela veut simplement dire que ce gouvernement n'est pas pour le peuple donc je voudrai dire indirectement que Kadhafi etait pour les peuples et ses qui sont venus sont contre le peuple d'ailleurs il suffit de voir le contract qu'ils signent sur le petrole pour confirmer ce que je dis et les Syriens regreteront Assad car il n'y a pas des oferta occidentales dans le monde et il y en aura jamais car l'occident ne veut que maintenir sa domination et la soufrance des autres ne veut rien dire pour l'occident. Comprener que l'occident est alle porter de l'aide aux libiens qui vivaient mieux et en paix alors que les Soudanais sont dans la soufrance depuis il y a longtemps.
Et le plan de ravisseurs toujours tienne en oublie l'equation difficile qui est "la RUSSIE" car le feu Russe n'est pas etre contenu par une quelconque puissance du monde une russie attaquee et qui doit se defendre contre un adversaire alie de l'Europe veut dire qu'en Europe la vie n'existera plus. Dans ce cas je me demande Pour quoi de poensees perverses?

5.Posté par Samarcande le 10/12/2012 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Force est de constater au travers de certains commentaires, que sionistes et islamistes partagent les mêmes opinions et convictions sur la Syrie de Bashar al Assad....La Syrie est l'un des plus beaux pays du monde arabe, et ceux-là même ne prétendent qu'à sa destruction. Dans tous les cas, vous n'aurez jamais d'emprise sur la population syrienne, qui refuse jusqu'à présent toute ingérence étrangère dans ses affaires internes. Continuez de soutenir barbouzes et mercenaires, et de rêver à un califat, pauvres chimères que vous êtes....

6.Posté par salim akchiche le 10/12/2012 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A classé l'article dans la section débilité intellectuelle!

7.Posté par Al Damir le 10/12/2012 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@samarcande
l'aimerai ajouter, qu''il nous appartient pour nous libérer, de nous unir dans l'épreuve et de prendre le peuple syrien regroupé autour de son Président comme exemple . C'est cela la véritable religion que le Créateur nous a assigné comme mission dans notre existence.

8.Posté par Samarcande le 10/12/2012 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Al Damir entièrement d'accord avec ce qui est écrit et rajoutons même encore "Allah, Syria, Bashar w bass"!!!

9.Posté par Hadria RIVIERE le 10/12/2012 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le journaliste qui écrit ces insanités est domicilié a Tev Aviv : "..Victor Kotsev est journaliste et analyste politique. Il est basé à Tel Aviv."

C'est indiqué en grosses lettres a la fin de l'article...Un Colonisateur ne peut pas écrire autre chose...Puisque pour eux les arabes sont des "animaux à deux pattes"...Les syriens -- peuples trois millénaires sont considérés avec mépris et au même niveau que les bédouins/collabora/harkis du Qatar, de l' Arabie Saoudite, du Koweït et autres émirats du golfe...qui, eux n'existent que grâce à la seule volonté des anglais puis de leurs maîtres les Yankees...

Rien attendre d'autres que des insultes, des mensonges, des manipulations, des massacres, de la destruction...de la part des colonisateurs sionistes...Ce journaleux voit le monde à travers le prisme du raciste, celle d'un occupant d'une terre qui ne lui appartient pas et qu'il devra un jour rendre...De cela nous en sommes certains !!!

Hadria RIVIERE

10.Posté par polo33 le 10/12/2012 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les atlanto sionistes pensent qu'une guerre se gagnent dans les medias
il faut les laisser parler ,

11.Posté par VIRGILE le 10/12/2012 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On veut nous faire croire que la Syrie est une dictature de "père en fils". Alors pourquoi le peuple souverain ne s'est pas révolté depuis des décennies ???

En réalité, à cause des réserves importantes de gaz, les occidentaux sionistes acculent Bachar Al Assad à un scénario épouvantable. Soit démissionner, soit mourir en allant jusqu'au bout de ses défenses.

La nouvelle Syrie va hériter un pays en ruine et avec des pions au service des atlantico-sionistes et avec des réserves de gaz pillées, tout comme ils ont pillé le pétrole de l'Irak.

Les guerres actuelles puent, sont globalement illégales. L'occident sioniste à perdu la tête et ils nous prouvent qu'ils nous font tous un superbe bras d'honneur à Dieu et ses saints commandements. "Tu ne tueras pas,..., tu ne convoiteras pas les biens d'autrui, etc.". Oui, ils se foutent de notre gueule et font la guerre pour entretenir les business juteux des armes...Qu'ils soient maudits ces chiens de guerre !

12.Posté par souriya le 10/12/2012 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Virgile

le peuple s'est soulevé en 1982 et a été massacré...sans parler d'autres soulèvement sporadiques ici et la...

13.Posté par chark le 10/12/2012 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ sourya !! ce complot contre la Syrie pue le gaz ni plus ni moins !!

14.Posté par souriya le 10/12/2012 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1982 et ses 35 ou 45 000 morts en un mois , ça puer quoi?

15.Posté par Al Damir le 10/12/2012 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@souriya,
je vous défie d'apporter la moindre preuve sur le chiffre que vous avancez, et qui ne peut être qu'une grossière désinformation (nous sommes nombreux à avoir vécu ces événements en étant sur place). Vous pensez que vous étiez la seule à être surplace pour savoir exactement ce qui s'est passé. Quelque soit votre raison pour détester Bachar, votre position restera subjective et ne possède aucune crédibilité. Par votre aveuglement vous devez un simple pantin dans les mains de votre véritable ennemi.

16.Posté par Taleb le 10/12/2012 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ souriya

Dr Bachar est né en 1965. En 1982 il était étudiant et n'a rien avoir avec ce que tu avance. En plus il y a quelques mois, le peuple Syrien à %80 ont voté pour lui et son gouvernement.

Saches qu'il n'existe aucun gouvernement au monde qui peut satisfaire tout le monde, donc si tu es syrien et pas content, il faut dialoguer et NON pas se comporté comme ces terroristes mercenaires qui massacrent les innocents.
Je t'assure que la minorité des syriens qui était contre ASSAD, quand ils ont vu les comportements sauvages des assassins, ont changé d'avis et préfère le gouvernement actuel.

17.Posté par PO en proie le 10/12/2012 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Normal pour un journaleux nourri par la secte sioniste ... il l'a réduit le problème syrien en un problème ethnique entre "SECTES" ... il affirme ce que les prédateurs veulent "que tant qu'ASSAD est au pouvoir la Syrie ira mal" et "que les prédateurs ne veulent que délivrer la Syrie et son peuple du DICTATEUR ASSAD" ... que les armes chimiques sont la dernière carte pour assad pour sauver sa face, ça affirme que ASSAD a l'intention d'utiliser les armes chimiques comme les prédateurs l’annoncent et si prochainement une utilisation aura lieu, cela SERAIT L’ŒUVRE D'ASSAD .... merci pour les infos !!!

18.Posté par souriya le 10/12/2012 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Al Damir

30 000 fera une bonne moyenne !!!

au même moment qu’Israël massacrait du palestinien a Beirut, le criminel père massacrait du syrien sunnite a Hama...ça, ce n'est pas de l'aveuglement, mais de l'histoire...et le temps , ne me permet pas de parler de ce que Assad père a fait a Beirut...

19.Posté par chark le 10/12/2012 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assad se battra jusqu'à la mort s'il le faut , mais il n'y aura jamais de " grand israêl " !

20.Posté par souriya le 10/12/2012 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Taleb

Hafez el-Assad a été confirmé à son poste de président à cinq reprises par un référendum populaire, aucun candidat ne s'est jamais présenté contre lui (lors du référendum en 1998 seuls 219 Syriens ont voté contre Hafez el-Assad sur 9 millions d'électeurs5).

Candidat unique, Bachar el-Assad a été confirmé comme président par un référendum populaire en juillet 2000

c'est de ce vote a la soviétique dont tu parles ou tu rigoles?
en Syrie, il n' y a pas d'hommes pour se présenter a des élections , en dehors de Haez ou Bashar?



21.Posté par souriya le 10/12/2012 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Shark

le meilleur allié tacite d’Israël dans la région , c'est bien la Syrie des Assad, depuis 1974, aucune balle n'a été tiré vers le Golan annexé pour faire au moins semblant de le récupérer

Israel ne trouveras pas mieux, mieux que Assad pour protéger ses frontières...apprends a raisonner...

22.Posté par taleb le 10/12/2012 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ souriya
Es-tu syrien? Si oui tu désire avoir quel genre de régime chez toi?

23.Posté par souriya le 10/12/2012 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Taleb

un régime ou le peuple décidera de son avenir, laïque,islamiste,islamo democrate...président sunnite,chrétien, chiite, durzi...je m'en moque, l'essentiel, le peuple sera libre et votera pour qui il veut sans aucune contrainte...pas un clan, une famille maffieuse, qui décidera de l'avenir de tout un peuple par la force et la contrainte...suis je claire?

24.Posté par Taleb le 10/12/2012 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ souriya. Saches que si tu désire avoir un homme comme émir du Qatar, ceci est interdit en Syrie. Pourquoi?

je préfère encore Assad qui lui n'a pas les fonds pour financer la fin du monde arabe . . .
L’émir du Qatar est la serpillère des sionistes et des américains, il a vendu l'ensemble du monde arabe aux sionistes ... ce gros joufflu, avec l'argent du pétrole arabe, il continu à s'acharner sur la dernière vrai Nation Arabe digne de porter ce nom : la SYRIE,

Longtemps après notre mort, nos petits enfants et arrières petits enfants diront des arabes "Ah oui ! ces traitres ! qui se sont entretuer alors que leur ennemi véritable était à leur porte" en se traitant de chiites et sunnites oubliant qu'ils étaient tous des musulmans ...
Pour les arabes, c'est juste l'histoire qui se répète "Laurence d'Arabie and Co"

25.Posté par souriya le 10/12/2012 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Taleb

je suis très claire dans mon post et pas de diversion STP,...je m'en fou qui sera au pouvoir,l'essentiel , les elections soient libres et transparentes...

26.Posté par Al Damir le 10/12/2012 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@souriya
Nul n'est plus sourd ou aveugle que celui qui ne veut pas entendre ou voir. Tout d'abord vous chiffre de 30 000 reste très exagéré, à vous évoquer de moyenne on croirait entendre un sioniste ou un occidental, vous restez encore loin de la réalité. Vous devez savoir que le peuple syrien vivait en toute sécurité et bénéficiait de la gratuité de l'enseignement et des soins médicaux. (ce que l'occident où vous vivez ne peut vous l'offrir malgré les cotisations grimpantes). Quand au Liban, sachez que l'intervention de la Syiie a toujours été demandé par le président qui était en fonction. Et c'est grâce à la Syrie que les libanais dans leur fameuse guerre civile de près de deux décennies ont pu éviter car à la présence syrienne un véritable bain de sang à l'image de ce qui se passe en Syrie. Saviez-vous au moins que c'est la France même qui disposait d'un protectorat sur la Syrie et le Liban, qui avait demandé à la Syrie de défendre toujours la minorité au pouvoir. Les nombreuses victimes de la guerre civile sont à mettre au compte de l'entité sioniste et surtout des américains et de leurs alliés occidentaux et arabes. La première guerre civile libanaise déjà en 1958 avait vu les américains débarquer et elle n'avait duré que 6 mois entraînant un nombre incroyable de victime. La Syrie n'étant pas impliquée. Aussi vous ne pouvez pas ignorer que tous les dirigeants, singulièrement chrétiens, au pouvoir au Liban ont toujours trouvé refuge et protection en Syrie. Je me pose la question pour comprendre un peu votre manière de voir les choses : êtes vous toujours endormie ou intoxiqué par votre ennemi. Au fait le Liban aurait dû être un bon exemple pour vous permettre de vous eveiller un peu.

27.Posté par Al Damir le 10/12/2012 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec mes excuses je reprends mon texte déformé
Nul n'est plus sourd ou aveugle que celui qui ne veut pas entendre ou voir. Tout d'abord votre chiffre de 30 000 reste très exagéré, à vous voir évoquer de moyenne on croirait entendre un sioniste ou un occidental, vous restez encore loin de la réalité. Vous devez savoir que le peuple syrien vivait en toute sécurité et bénéficiait de la gratuité de l'enseignement et des soins médicaux. (ce que l'occident où vous vivez ne peut vous l'offrir malgré les cotisations grimpantes). Quand au Liban, sachez que l'intervention de la Syrie a toujours été demandé par le président libanais qui était en fonction. Et c'est grâce à la Syrie que les libanais dans leur fameuse guerre civile de près de deux décennies ont pu éviter, grâce à la présence syrienne, un véritable bain de sang à l'image de celui qui se déroule depuis quelques mois en Syrie. Saviez-vous au moins que c'est la France même qui disposait d'un protectorat sur la Syrie et le Liban, qui avait demandé à la Syrie de défendre toujours la minorité au pouvoir. Les nombreuses victimes de la guerre civile sont à mettre au compte de l'entité sioniste et surtout des américains et de leurs alliés occidentaux et arabes. La première guerre civile libanaise déjà en 1958 avait vu les américains débarquer, et elle n'avait duré que 6 mois entraînant un nombre incroyable de victimes. La Syrie n'étant pas impliquée. Aussi vous ne pouvez pas ignorer que tous les dirigeants, singulièrement chrétiens, au pouvoir au Liban ont toujours trouvé refuge et protection en Syrie. Je me pose la question pour comprendre un peu votre manière de voir les choses : êtes vous toujours endormie ou intoxiqué par votre ennemi. Au fait le Liban aurait dû être un bon exemple pour vous permettre de vous éveiller un peu.

28.Posté par mohamedin1 le 10/12/2012 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article Pourri quelle preuve ?......Tout D'abord Dictature ou pas c'est pas le problème Assad a été attaqué par des Terroristes armés par L'occident Assad est chez luis et il a le droit de défendre son Pays et sa population comme le Hamas qui défend le peuple palestinien point bar !!..Défendre son Pays est un devoir !!!!!!

29.Posté par polo33 le 10/12/2012 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si tout le monde s’arrête sur Assad ,et bien qu'il quitte le pouvoir et donne la Syrie aux atlanto sionistes
il ne faut pas dire n'importe quoi ,L'attaque contre la SYRIE est une tentative délibérée excluant toute
empathie ou intéressement à l’égard du sort du peuple syrien
la Syrie doit être détruite selon les projets atlanto sionistes ,son armée ,indépendante qui a ses propres écoles hors de la tutelle des américains ,qui apportent armes ,missiles roquette à la résistance libanaise et palestinienne contre l'ennemi juré sioniste,
Israël chie dans son froque ,Hezbollah 2006,Palestine 2012 regardez avant ils fanfaronnaient aujourd'hui ils se planquent dans des abris jusqu'à Tel Ha viv

30.Posté par Saber le 10/12/2012 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je m'en fou qui sera au pouvoir,l'essentiel , les élections soient libres et transparentes... ?

C'est clairement dit, des élections libres et même si le pouvoir passe entre les mains de l'oligarchie financière sioniste .

31.Posté par R.A.S le 10/12/2012 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C. Rice : Assad contrarie nos projets et l’Iran est le Karl Marx d’aujourd’hui !


32.Posté par X man le 10/12/2012 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article bidon.

Les serpillères pseudo journalistes penseurs écrivains machins maniaco-depressifs n arrivent pas a admettre que leurs maitres américains sont entrain de négocier avec les russes c est a dire indirectement avec les syriens .


33.Posté par graoudj le 11/12/2012 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On comprend en fait, le pourquoi de la chose lorsque l’on connaît les clauses du «Protocole» de Doha, dont nous avons pu consulter le document, formulé en treize points qui se détermine comme suit:

1- réduction du nombre des soldats de l’armée syrienne à 50 000;
2- la Syrie ne pourra faire valoir son droit à sa souveraineté sur le Golan que par les moyens politiques. Les deux parties signeront des accords de paix sous l’égide des Etats-Unis et du Qatar;
3- la Syrie doit se débarrasser, sous la supervision des Etats-Unis, de toutes ses armes chimiques et bactériologiques et de la totalité de ses missiles. Cette opération doit se dérouler sur les terres de Jordanie;
4- annulation de toute revendication de souveraineté sur Liwa Iskandaroun et désistement au profit de la Turquie de certains villages frontaliers habités par les Turkmènes dans les «mouhafadhas» d’Alep et d’Idlib;
5- renvoi de tous les membres du Parti des travailleurs du Kurdistan, ceux recherchés par la Turquie lui seront livrés. Inscription de ce parti sur la liste des organisations terroristes;
6- annulation de tous les accords et conventions signés avec la Russie et la Chine dans les domaines des forages du sous-sol et de l’armement;
7- permettre le passage à travers le territoire syrien d’un gazoduc qatari à destination de la Turquie puis de l’Europe;
8- permettre le passage à travers le territoire syrien des conduites d’eau en provenance du barrage Atatürk et à destination d’Israël;
9- le Qatar et les Emirats arabes unis s’engagent à reconstruire ce qui a été détruit par la guerre en Syrie à la condition que leurs sociétés aient l’exclusivité de la reconstruction et de l’exploitation du pétrole et gaz syrien;
10- gel des relations avec l’Iran, la Russie et la Chine;
11- rompre les relations avec Hezbollah et les mouvements de résistance palestinienne;
12- le régime syrien sera islamique et non salafiste;
13- le présent accord entrera en application dès la prise du pouvoir» (par l’opposition, Ndlr). Fin de citation.

34.Posté par Nasser le 11/12/2012 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un article de propagande pro-atlantiste et pro sionistes

Cherchez qui est Victor Kotsev. C'est un sioniste chargé de la propagande

Je ne comprend pas ces commentaires sur un article de propagande. C'est idiot! Vraiment!

Le site "Alterinfo" le publie pour nous informer de ce que pensent et disent les sionistes pas plus; voilà que certains tombent comme des idiots à discuter sur des stupidités

35.Posté par jesus christ le 11/12/2012 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bizarrement, dans l affaire de karachi, kadhafi, assad sont liés a certaines rétrocommission ou ont eu des relations avec sarkozy, et comme par hasard, tout a été fait pour renverser leur pays!! le prochain c est qui ?? bouteflika ferait bien de voir ce qui sommeil en Algérie car le pétrole algérien est convoité et il a surement des choses secrète dont l occident n aimerait pas que ça se sache! quand c est comme ça, on demande a la chine d envoyer 3000 soldats autour de ses instituions centrale et on les rémunère afin d être dissuasif et empêcher que l occident vous abattre et agresse un pays tiers puissant sous peine d accuser ça comme déclaration de guerre!

36.Posté par Nasser le 11/12/2012 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Thierry Meyssan répond aux questions du news magazine serbe Geopolitika. Il revient sur son interprétation du 11-Septembre, sur les événements en Syrie, et sur la situation actuelle de la Serbie.
Réseau Voltaire | Belgrade (Serbie) | 2 décembre 2012

______________

Geopolitika :
Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur la rébellion d’Al Qu’aida en Syrie, dont les relations avec les États Unis sont pour le moins contradictoires, si on regarde leurs actions sur le terrain ? Vous avez dit dans une interview que les relations entre Abdelhakim Belhadj et l’OTAN étaient quasiment institutionnalisées. Pour qui Al-Qu’aida fait la guerre en réalité ?

Thierry Meyssan :
Al-Qaida n’était au départ que le nom de la base de données, du fichier informatique, des moujahidines arabes envoyés se battre en Afghanistan contre les Soviétiques. Par extension, on a nommé Al-Qaida le milieu jihadiste dans lequel ces mercenaires étaient recrutés. Puis, Al-Qaida a désigné les combattants autour de Ben Laden et par extension, tous les groupes dans le monde qui se réclament de l’idéologie de Ban Laden.
Selon les périodes et les besoins, cette mouvance a été plus ou moins nombreuse. Durant la première guerre d’Afghanistan, la guerre de Bosnie et les guerres de Tchétchénie, ces mercenaires étaient des « combattants de la liberté », car ils luttaient contre des Slaves. Puis, lors de la seconde guerre d’Afghanistan et de l’invasion de l’Irak, ils étaient des « terroristes », parce qu’ils s’en prenaient aux GI’s. Après la mort officielle de Ben Laden, ils sont redevenus des « combattants de la liberté » durant les guerres de Libye et de Syrie parce qu’ils se battent aux côtés de l’OTAN.
En réalité, ces mercenaires ont toujours été contrôlés par le clan des Sudeiris, la faction pro-US et archi-réactionnaire de la famille royale saoudienne, et plus précisément par le prince Bandar Ben Sultan. Celui-ci, que George Bush Père a toujours présenté comme son « fils adoptif » (c’est-à-dire comme le garçon intelligent dont il aurait aimé être le père), n’a cessé d’agir pour le compte de la CIA. Même lorsque Al-Qaida a combattu les GI’s, en Afghanistan et en Irak, c’était encore dans l’intérêt bien compris des États-Unis parce que cela permettait de justifier leur présence militaire.
Il se trouve que dans les dernières années, les Libyens sont devenus majoritaires au sein d’Al-Qaida. L’OTAN les a donc naturellement utilisés pour renverser le régime de Mouammar el-Kadhafi. Dès que cela a été fait, ils ont nommé le numéro 2 de l’organisation, Abdelhakim Belhaj, gouverneur militaire de Tripoli, bien qu’il soit recherché par la justice espagnole pour sa responsabilité présumée dans les attentats de Madrid. Par la suite, ils l’ont transféré avec ses hommes pour se battre en Syrie. Pour leur transport, la CIA a utilisé les moyens du Haut-Commissariat aux Réfugiés grâce à Ian Martin, le représentant spécial de Ban ki-Moon en Libye. Les prétendus réfugiés ont été emmenés en Turquie dans des camps qui leur ont servi de base arrière pour attaquer la Syrie et dont l’accès a été interdit aux parlementaires turcs et à la presse.
Ian Martin aussi est connu de vos lecteurs : il fut secrétaire général d’Amnesty International, puis représentant du Haut Commissaire pour les Droits de l’homme en Bosnie-Herzégovine.

Geopolitika :
La Syrie est le lieu, non seulement d’une guerre civile, mais aussi d’une guerre médiatique et de manipulations. Nous vous demandons en tant que témoin direct, quelqu’un qui est sur le terrain, que s’est-il vraiment passé à Homs et à Houla ?

Thierry Meyssan :
Je ne suis pas témoin direct de ce qui s’est passé à Houla. Par contre, j’ai été tiers de confiance lors des négociations entre les autorités syriennes et françaises durant le siège de l’Émirat islamique de Baba Amr. Les jihadistes s’étaient retranchés dans ce quartier de Homs dont ils avaient chassé les infidèles (chrétiens) et les hérétiques (chiites). En fait seules une quarantaine de familles sunnites étaient restées sur place, au milieu d’environ 3 000 combattants. Ces gens avaient instauré la charia, et un « tribunal révolutionnaire » a condamné plus de 150 personnes a être égorgées en public.
Cet Émirat auto-proclamé était secrètement encadré par des officiers français. Les autorités syriennes voulaient éviter de donner l’assaut et ont négocié avec les autorités françaises pour que les insurgés se rendent. En définitive, les Français ont pu quitter nuitamment la ville et s’enfuir au Liban, tandis que les forces loyalistes sont entrées dans l’Émirat et que les combattants ont capitulé. Le bain de sang a ainsi été évité, il y a eu en définitive moins de 50 morts durant l’opération.

Geopolitika :
À part les Alaouites, les chrétiens sont aussi des cibles en Syrie. Pourriez-vous nous dire un peu plus sur la persécution des chrétiens dans ce pays et pourquoi la soi-disant civilisation occidentale, dont les racines sont chrétiennes, ne montre aucune solidarité avec ses coreligionnaires ?

Thierry Meyssan :
Les jihadistes s’en prennent en priorité à ceux qui leur sont les plus proches : d’abord les sunnites progressistes, puis les chiites (incluant les alaouites), et seulement ensuite les chrétiens. D’une manière générale, ils torturent et tuent assez peu de chrétiens. Par contre, ils les expulsent systématiquement et volent tous leurs biens. Dans la région proche de la frontière nord du Liban, l’Armée syrienne libre a donné une semaine aux chrétiens pour fuir. On a assisté à l’exode brutal de 80 000 personnes. Ceux qui n’ont pas fui à temps ont été massacrés.
Le christianisme a été fondé à Damas par Saint Paul. Les communautés syriennes sont antérieures à celles d’Occident. Elles ont conservé les rites anciens et une foi extrêmement forte. La plupart sont orthodoxes. Celles qui se sont rattachées à Rome ont conservé leurs rites ancestraux. Lors des croisades, les chrétiens d’Orient se sont battus avec les autres arabes contre les soudards envoyés par le Pape. Aujourd’hui, ils se battent avec leurs concitoyens contre les jihadistes envoyés par l’OTAN.

Geopolitika :
Est-ce qu’on peut s’attendre à une attaque de l’Iran l’année prochaine, et dans l’hypothèse d’une intervention militaire, quel serait le rôle d’Israël ? Est-ce que l’attaque des installations nucléaires est le vrai objectif de Tel-Aviv, ou est-ce qu’Israël est poussé dans cette aventure par une structure mondialiste, intéressée par une large déstabilisation des relations internationales ?

Thierry Meyssan :
Il se trouve que l’Iran est porteur d’une Révolution. C’est aujourd’hui le seul grand pays qui propose un modèle d’organisation sociale alternatif à l’American Way of Life. Les Iraniens sont un peuple mystique et persévérant. Ils ont enseigné l’art de la Résistance aux arabes et s’opposent aux projets du sionisme, non seulement dans la région, mais dans le monde.
Ceci dit, malgré ses rodomontades, Israël est bien incapable d’attaquer l’Iran. Et les États-Unis eux-mêmes ont renoncé à l’attaquer. C’est un pays de 75 millions d’habitants où chacun ambitionne de mourir pour sa patrie. Tandis que l’armée israélienne est composée de jeunes gens dont l’expérience militaire se borne à ratonner des Palestiniens, et que l’armée US est composée de chômeurs qui n’ont pas l’intention de mourir pour une solde de misère.

Geopolitika :
Comment voyez-vous le rôle de la Russie dans le conflit syrien et comment voyez-vous le rôle du président de Russie, Vladimir Putin, qui est largement diabolisé par la presse occidentale ?

Thierry Meyssan :
La diabolisation du président Poutine par la presse occidentale est l’hommage du vice à la vertu. Après avoir redressé son pays, Vladimir Poutine entend lui rendre sa place dans les relations internationales. Il a basé sa stratégie sur le contrôle de ce qui devrait être la principale source d’énergie au XXIe siècle : le gaz. D’ores et déjà Gazprom est devenue la première compagnie mondiale de gaz et Rosneft la première pour le pétrole. Il n’a évidemment pas l’intention de laisser les États-Unis faire main basse sur le gaz syrien, ni d’ailleurs de laisser l’Iran exploiter son propre gaz sans contrôle. Par conséquent, il se devait d’intervenir en Syrie et de faire alliance avec l’Iran.
En outre, la Russie est en train de devenir le principal garant du Droit international, alors que les Occidentaux revendiquent au nom d’une morale de pacotille de violer la souveraineté des nations. Il ne faut donc pas craindre la puissance russe, car elle sert le Droit et la Paix.
En juin dernier, Sergey Lavrov a négocié un plan de paix à Genève. Il a été ajourné unilatéralement par les États-Unis, mais devrait en définitive être mis en œuvre par Barack Obama durant son second mandat. Il prévoit le déploiement d’une Force de maintien de la paix de l’ONU, composée principalement de troupes de l’OTSC. De plus, il admet le maintien au pouvoir de Bachar el-Assad si le peuple syrien le décide par la voie des urnes.

37.Posté par HAMENI Nassim le 11/12/2012 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis la défaite à l'aéroport de Damas, il y a une offensive sur l'opinion public international pour imposer le dessus d'une pseudo suprématie atlantiste aux côtés des terroristes en Syrie. plusieurs médiatisations et publications d'articles dans ce sens sont inséré partout, dont cet article même et les déclarations de l'équateur, les forces japonaise au golan...
Depuis 2000 qu'on préparait effectivement cette guerre et depuis deux ans d'offensive sur l'état syrien, les atlantistes n'ont pas pu trouver une seule faiblesse du régime syrien pour le détruire. Alors ils n'ont même pas intérêt d'essayer, ils le savent même qu'ils perdront. ils ne font plus peur.

pour ceux qui rappel les évènements de 1982, cité dans le poste 14, comme si c'est un handicap criminel du régime qui dure depuis plus de 30 ans, qu'il ait l'honnêteté de nous rappeler que ces évènements sont liés à l'offensive du criminel Sharone sur le Liban afin de l’occuper. Les faux musulmans charlatans de l'agent britanique et Saoud Hassan Albanna, avait le rôle de détruire l'armée Syrienne pour ne pas intervenir au Liban!
c'était un acte de traitrise en réalité contre l'islam et la nation musulmane que les faux musulmans de syrie avait ordre d'exécuter pour qu'Israël résussisse à détruire et la Syrie et le Liban. Le nationalisme Syrien, et non de Haffad Al assad qui n'était rien d'autre qu'un minuscule élément du pouvoir (mais un élément très courageux et brave comme était le père de Tlasse à qui ne cite pas par hypocrisie), à payer de son sang et de l'âme de ses citoyens pour sauver non seulement le Liban, la Syrie, la Palestine et tout le monde arabe visé par cette opération de SABRA et CHATILA mais aussi d'arrêté le génocide israélien qui visé le Liban et la Syrie par les chars de Sharonne.
Les faux musulmans de Syrie feront mieux d'oublier cet acte de traîtrise pour aider les sionistes comme ils le font d'ailleurs aujourd'hui pour détruire l'Islam et la nation musulmane par des coûts bas et en levant le saint coran dans la main droite.
La même chose lors des accords de camp David, les faux musulmans Syriens avaient le rôle de s'attaquer au pouvoir pour l'empêcher de mettre en échec ces accords....
Ceci sans parlé de leur participation aux génocide des Afghans au nom d'Allah aux côtés des sionistes saoud, israéliens et américains dont BHL toujours et le Syrien homme de main de Bentallal : Mansour Al kassar recherché jusqu'à présent pour trafic d'arme mais vie avec toute tranquillité en Europe.....

38.Posté par gjingis le 11/12/2012 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam , pour vous toutes et tous

LYBIE :
ALGERIA ISP/ Selon Akhbar Elmokawama Libya, Moussa Koussa, l'ancien ministre des Affaires
étrangères de Mouammar Kaddafi, qui a fait défection pour fuir à Londres, qui est devenu un informateur-clé pour l'Otan/Qatar/CNT. Il s'est rallié à la rébellion puis il s'est déplacé au Qatar. Il a vendu la Libye, le jours que ce pays avait besoin de lui. La nouvelle d'aujourd'hui, le Qatar & CO, l'ont lâché et l'interpole le recherche

Le tribunal militaire de Benghazi, a ordonné l'arrestation du N°1 du CNT (celui qui a vendu la Libye aux prédateurs, celui qui a trompé le guide Kadhafi), Mustafa Abdeljalil suite à l'assassinat du général Abdel Fattah Younes

39.Posté par Saber le 11/12/2012 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

gjingis, salam khouya, écoutes ce que dit ce monsieur, c'est édifiant.

40.Posté par gjingis le 12/12/2012 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@saber salam a toi frere.

un tres bon exposé de nature simple mais profond aussi a écouter attentivement !!!
merci khouya saber , la video est formidable !!

41.Posté par Daddy le 12/12/2012 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ walid

je te conseille de ne pas passer par l'Algérie, fais un détour...les khalifats sous couvert du sionisme sont des hypocrites! on vous fait rêver, la Libye c'est une histoire de pétrole comme l’Irak, le Syrie c'est une histoire de gaz, l’Algérie qu'on vous pousse à envahir pour que vous soyez le pont pour les maîtres la finance...qui viendront sucer les pétrole... maudits sont les faux djihadiste drogués qui poussent les enfants à décapiter des hommes, maudits sont ceux qui détruisent les mosquées sous les cris d'ALLAH AKBAR, maudits sont ceux qui bombardent les écoles, maudits sont les drogués violeurs de femmes innocentes... oui tous cela se passe en Syrie ! réveillez vous, on vous utilise, on vous fait croire à des coquettes...Personnes n'aime la dictature mais tant que le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie, les USA vous arment ...c'est du toc, biaisé dès le début.

La ILLAHA ILLA ALLAH je suis écœuré

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves
21/08/2014

Propagande islamophobe

Hicham Hamza
21/08/2014

Racisme anti-Roms : La nausée

Gilles Devers



Commentaires