Palestine occupée

Syndrome du "grand israël" ou comment Tel-Aviv sème la zizanie


Dans la même rubrique:
< >

Nil. Israël, qui a toujours convoité le Nil, est en grande partie à l’origine de la crise actuelle entre l’Egypte et les pays riverains.

Aliaa Al-Korachi - Al-Ahram/hebdo


Aliaa Al-Korachi
Mercredi 28 Avril 2010

Syndrome du "grand israël" ou comment Tel-Aviv sème la zizanie
« Cherchez Israël ». Un Etat qui est derrière tous les maux de l’Egypte. C’est l’acteur caché, le provocateur qui incite et enflamme aujourd’hui les pays du Bassin du Nil pour annuler les accords déjà conclus. Le mot Nil occupe une place privilégiée dans la pensée israélienne et dans sa doctrine. Voire, certains estiment que les deux barres bleues qui forment le drapeau israélien représentent l’une le Nil et l’autre l’Euphrate. Et on parle aussi que sur la façade même de la Knesseth, il est écrit « Etat d’Israël du Nil à l’Euphrate ». C’est l’étendue du projet expansionniste du Grand Israël envisagé par l’Etat hébreu depuis sa création.

(JPG) L’eau est un besoin vital pour assurer la survie de l’Etat hébreu qui souffre d’aridité et de rareté des sources d’eau. Le Nil est alors son point de mire, notamment qu’il est le plus proche d’Israël. Alors pour y parvenir, il sème la zizanie parmi les pays africains pour qu’ils fassent pression sur l’Egypte et la dépossédent de sa part historique de l’eau du Nil. Un danger dont l’Egypte est bien consciente. « Israël n’hésitera pas à conseiller l’Ethiopie de construire des barrages sur le Nil », met en garde le ministre égyptien de l’Irrigation, Mohamad Nasr Allam.

La carte gagnante d’Israël, c’est sa relation forte avec l’Ethiopie qui contrôle le Nil Bleu. Il suffit à cet égard de savoir que 80 % de l’eau qui coule au Caire provient du Nil Bleu, dont la source est en Ethiopie. Mais les relations autant économiques que diplomatiques israéliennes avec d’autres pays africains sont solides et ne manquent pas d’être une source de danger, comme le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie. En fait, le débat autour d’un partage équitable de l’eau du Nil s’est tellement animé après la dernière tournée du ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, dans ces pays, source du Nil, en septembre dernier. Selon les analystes, c’était une tournée qui a marqué une montée en puissance de l’Etat hébreu dans le continent noir. Cibler ces pays d’où partent les sources du Nil n’est pas du tout une simple coïncidence. Les journaux israéliens révèlent bien l’affaire. Lieberman a été accompagné par des économistes et des spécialistes dans le domaine de l’industrie de l’armement et du commerce, de l’aviation, de la marine, de l’énergie, des communications et de l’agriculture. Lieberman a discuté des questions de l’eau et de l’agriculture avec ces Etats. Une visite qui a engendré, dès sa fin, des prises de positions africaines contre l’Egypte.

On a commencé à entendre des déclarations hostiles de la part des dirigeants africains. On lit dans les journaux kényans : « C’est une honte que l’aide vienne d’un pays désertique comme l’Egypte, qui utilise les eaux du Nil dont la source émane du Lac Victoria, qui appartient au Kenya, à l’Ouganda et à la Tanzanie ». Le quotidien éthiopien Jima Times, lui, a souligné : « Israël peut aider les Etats africains à utiliser les eaux du Nil contre le fait de concéder la moindre part, ce qui affectera la part de l’Egypte ».

Israël ultra présent

En fait, les domaines de la coopération africo-israélienne sont multiples et dans de différentes aspects. Au niveau hydraulique, Tel-Aviv a participé à la construction de 3 barrages en Ethiopie et des installations hydroélectriques sur le Nil Bleu, et trois autres en Ouganda, au Congo et Ghana. Ainsi qu’un traité d’irrigation avec l’Ouganda depuis 2000. Il présente même des aides techniques et des études dans le domaine de l’irrigation et de l’agriculture pour ces pays.

Selon Emad Gad, chercheur au Centre d’Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, c’est l’absence égyptienne, voire la négligence, mettant à l’écart tout rôle moteur, notamment durant l’époque nassérienne, qui a laissé la porte grande ouverte devant l’intervention israélienne pour s’incruster en Afrique. Et d’ajouter : « Israël a bien étudié le dossier africain et les besoins de ces pays pour mener son jeu. Il est devenu aujourd’hui difficile de mettre fin à ce rôle d’Israël qui est devenu le principal allié des pays africains. Il y a une connivence totale entre Israël et les pays africains ».

Dès Théodore Hertzel

Les tentatives israéliennes pour obtenir l’eau du Nil ont commencé en 1903. Théodore Hertzel, fondateur du mouvement sioniste, a présenté aux autorités britanniques un projet d’implantation des juifs au Sinaï et le transfert de l’eau du Nil vers cette partie. L’idée fut abandonnée après la première guerre mondiale. En 1974, un autre projet présenté, connu par le nom de son ingénieur Eliasha Kalli, proposait le transfert de 840 millions de m3 par an à Israël à travers le lac d’Ismaïliya.

Et quand Anouar Al-Sadate a proposé, en 1979, le « canal de la paix », promettant à Israël de l’eau en échange de la restitution de Jérusalem Est ... Begin a répondu : « Si l’eau du Nil signifie que nous devons abandonner Jérusalem, nous n’en voulons pas ». Aujourd’hui s’ajoute un autre scénario : la possible sécession, en janvier prochain, du Sud-Soudan que soutiennent Israël et l’Amérique. Ce nouveau pays va contrôler les eaux du « Bahr Al-Ghazal », un des grands affluents du Nil, et pourrait changer la direction de son écoulement.



Al-Ahram/hebdo - Semaine du 28 avril au 4 mai 2010, numéro 816 (Evènement)


Mercredi 28 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par AS le 28/04/2010 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les egyptiens, vous n'avez donc aucune information sur vos maitres et vous nous demandez maintenant le pourquoi du comment... demandez donc a sarkozy qui vous protege ?! Apparement, ca va trop vite pour vous et vos maitres de Tel Aviv... je vois deja obama, l'otan et netanyahu embourbes dans le sinai... quel regale !

la momie mubarak a leguee a israel une armee amorphe et des servcies de securite completement desabuses, il est clair qu'il sera donc facile pour israel d'envahir l'Egypte... tien ca ressemble beaucoup a l'Iraq comme scenario, par contre les Musulmans eux ont prevu de se defendre ! Ca va faire mal peut etre plus qu'en Iraq et en Afghanistan... que dire de la Jordanie, je parle meme pas du sud Liban ou le hezbollah attend de festoyer !

AS

2.Posté par Le Kabyle le 28/04/2010 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est du réchauffé !!!

3.Posté par said le 29/04/2010 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est n importe quoi cet article car l egypte joue un grand rhole dans la survie d israel de plus les subvention qui viennent des sionistes americains immaginon que demain l egypte
fais faux bon a israel a quoi servirai les eau du nil c est des rumeurs j en appele au moderateur cet articles est voulu pour semer la confision et faire croire qu israel est contre
l egypte

4.Posté par Arthur Gohin le 29/04/2010 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Said
Israël n'est pas contre l'Egypte, il veut simplement que l'Egypte lui obéisse. Diviser pour régner: Exacerber les conflits d'interêt entre les pays qui utilisent l'eau du Nil. Ce n'est pas compliqué n'est ce pas?

5.Posté par biffi le 29/04/2010 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israël n'est du coté d'aucun pays , Israël est narcissique, il ne regarde que le bout de ses ongles et détruit tout ce qui ne porte pas l'étoile de David, il vous tapote le dos avec le grand sourire et vous dis qu'il est votre ami , mais dès que vous avez le dos tourné il vous poignarde sans aucune pitié. Il creuse avec vous le trou ou il va vous enterrer.
Mefiez- vous.................les sionistes sont entrain de mettre en place le grand Israël , ils en rêvent , peu importe le nombre de morts qu'ils feront, et le vol de terres qu'ils prendront.

6.Posté par hezbollah le 29/04/2010 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ni grand ni petit israel mais la palestine.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires