Conflits et guerres actuelles

Strategie militaire Iranienne, la Cinquième Flotte se rétracte devant la puissance des missiles iraniens


L’Iran dispose d’une quantité de missiles de croisières amplement suffisante pour anéantir en grande partie, voire totalement, la Cinquième Flotte, qui se trouve à portée des lanceurs de missiles mobiles iraniens, stratégiquement installés tout au long de ses cotes montagneuses qui dominent le Golfe Persique. Par cette nouvelle ‘donne’ la Russie et les Etats-Unis sont arrivés à un accord du démantèlement du bouclier antimissile devant être installé en Europe de l’Est.


Y. Merabet
Dimanche 20 Septembre 2009

 
L’administration Américaine minimise délibérément la vulnérabilité de sa flotte à la technologie avancée de l’Iran en matière de missiles, lesquels ont été achetés à la Russie dès le début du conflit et actuellement fabriqués en série sur le sol iranien, l’aide de la Chine et de la Corée du Nord complète la réussite de ce programme de défense.

 Les plus sophistiqués de ces missiles iraniens sont les « Sunburn » et les « Yakhonts », correspondants respectivement  au Shahab-4 et au Shahab-5. Ce sont des missiles contre lesquels les vaisseaux de guerre américains, devant eux ils fondent comme du beurre, car ils n’ont pas de parade efficace, avertissent tous les grands experts militaires du monde. Les néoconservateurs  américains provoquent  délibérément des représailles de riposte iraniennes négligeant aux conséquences dramatiques contre une intervention armée US ; ils veulent sacrifier la totalité de la Cinquième flotte. Cela risque d’aboutir à un nouveau Pearl Harbor, qui créerait l’environnement politique idoine en vue d’une guerre totale contre l’Iran et d’actions armées s’étendant à l’ensemble de la région du Golfe Persique.

Toutes les bases militaires opérationnelles américaines se trouvent dans les pays arabes domestiqués par les américains et le sionisme. La cinquième flotte dont on vient de parler a son QG dans le petit Etat de Bahreïn, situé face à l’Iran, dans le Golf  Persique à une parfaite portée des missiles air-mer iraniennes. La base de la cinquième flotte,  au Bahreïn, n’est qu’à 150 miles marins de la côte iranienne, et elle serait elle-même facile à la portée d’une nouvelle génération de missiles air-mer iraniens. Par ailleurs, n’importe quel bâtiment de la Navy, dans le terrain d’opération confiné du Golfe Persique, aurait des difficultés à manœuvrer et se trouverait à faible distance de la côte rocheuse et en dents de scie de l’Iran, tout au long du Golfe Persique, jusqu’à la Mer d’Arabie. Cinq porte-avions et six portes-hélicos patrouillant dans les eaux du Golf Persique et de l’Océan indien seront mobilisés dans le cas ou les Etats-Unis persistent sur leur erreur pour envahir l’Iran, reste à comprendre que toute cette armada américaine massée dans la région, n’est qu’une forme d’intimidation connue et une ‘dissuasion périmée’ qui risquent  de mettre définitivement fin au mythe de la suprématie militaire des Etats-Unis, engagée déjà dans son déclin. La Russie n’accepterait  que l’armée américaine camperait américaine à ses frontières, dans le but d’envahir plus tard la le reste du monde,  dont la Russie blanche, ferait partie dans la prochaine étape.                                                                                                 
Le projet de bouclier antimissile imaginé sous la présidence de George Bush prévoyait l'implantation de missiles d'interception en Pologne et d'une station radar en République tchèque dans le but d’intercepter en cas de guerre les missiles Russes et éventuellement ceux iraniens. L'éventualité d'une présence militaire américaine accrue dans une zone que la Russie considère comme faisant partie de sa sphère d'influence avait soulevé l'hostilité farouche de Moscou pour se dégénérer encore une fois en guerre froide. La Russie membre du conseil de sécurité et deuxième puissance militaire mondiale, reste éternellement méfiante à l’égard du des américains, d’Israël, de l’Union européennes et surtout de certains pays arabes égarés, alliés au sionisme et sous domination américaine comme: l’Egypte, l’Arabie Saoudite et le Maroc, elle est seul en mesure de  prendre des décisions fermes pour épargner la région du Moyen-Orient du pire. L’Iran pays musulman par excellence, deuxième puissance militaire et économique du Moyen-Orient, doit aussi se porter garante de l’unité du monde musulman et de son Islam et protéger la région de la convoitise des croisés; cet engagement lui  a valu qu’il soit mis dans l’œil du cyclone. L’Iran  a était discrètement surarmé par la Russie et la Chine faire face aux éventuelles attaques américaines et/ou européennes. L’Iran a commencé à acheter de la technologie militaire à la Russie peu après que celle-ci se soit rétractée, en 2000, du Gore-Chernomyrdin Protocol (Protocole Gore-Chernomyrdin), lequel limitait les ventes d’équipement militaire par la Russie à l’Iran. À la suite de quoi, la Russie se mit à vendre à l’Iran de la technologie militaire susceptible d’être utilisée dans n’importe quel conflit avec les États-Unis, notamment des systèmes de défense anti-aérienne et des missiles sol-mer, équipements dans lesquels la Russie s’était spécialisée précisément afin de contrebalancer l’écrasante supériorité maritime des États-Unis.

Des usines de production de missiles ont étaient construites par les Chinois et les Russes spécialement pour faire face à une longue guerre contre les Etats-Unis et leurs alliés. L’Iran produit en série, le missile SS-N-22, dit « Sunburn », atteint la vitesse de mach 2,5, soit 1 500 miles/heure. Il utilise la technologie furtive et sa portée atteint les 130 miles. Il véhicule une tête explosive conventionnelle de 750 livres, capable de détruire la plupart des bâtiments de guerre, ce missile a était amélioré par les iraniens pour recevoir une tète nucléaire. Plus préoccupant encore est le SSN-X-26 de fabrication russe, dit « Yakhont ». C’est un missile de croisière d’une portée de 185 miles, qui rend tous les bâtiments de l’US Navy présents dans le Golfe Persique vulnérables. Plus grave : les Yakhonts ont été mis au point spécifiquement pour être utilisés contre des porte-avions, et ils ont été vendus par la Russie aux pays amis fidèle à la politique russe. Plus encore, les missiles Yakhont et  Sunburn sont conçus pour esquiver les radars de surveillance Aegis, actuellement équipant les bâtiments de l’US Navy, grâce à leur technologie furtive et à leurs manœuvres en vol à très basse altitude, qui épousent les aspérités du terrain. Dans leur approche terminale, ces missiles adoptent des trajectoires d’esquive qui leur permettent d’échapper aux tirs anti-missiles terre-mer. Si importante est la menace représentée par les Sunburn, les Yakhonts et d’autres missiles mis au point par la Russie et vendus par elle à la Chine, à l’Iran et à d’autres pays. Tout cela, fait mal au cœur Israël et Benyamin voyant la menace de sa sécurité s’élargissant à tous les horizons commencent à avoir la fièvre et reproche à poutine la vente de ces armes à ses ennemis.

Une bonne nouvelle pour les pays en guerre avec Israël et les Etats-Unis ; le service de testage des armes du Pentagone a pris la décision, cette année, de cesser la production de tous les nouveaux types de porte-avions tant qu’une défense anti-missile efficace n’aurait pas été mise au point. A présent les Etats-Unis sont dans l’incapacité d’envahir l’Iran ni par mer, ni par air, si une attaque contre l’Iran devait intervenir, elle entrainement assurément la destruction sa marine de guerre, la destruction de l’USS entreprise fleuron de la Navy US Force entrainera la mort de 5000 hommes qui servent ce navire de soutien et le reste des forces navales. Des pertes ultérieurs en termes de croiseurs  par mer faire la guerre à l’Iran et doivent se retirer par la petite porte des négociations. Quant aux pertes ultérieures en termes de croiseurs de soutien et d’autres forces navales appartenant à la Cinquième Flotte dans le Golfe Persique, elles seraient catastrophiques. Les Etats-Unis veulent éviter une catastrophe similaire à Perl Harbor, ou l’attaque par missiles de croisières iraniens rééditerait la même catastrophe qui a envoyé au fond de l’océan cinq bâtiments, la destruction de 188 avions et la mort de 2 333 soldats américains ce qui a entrainé très rapidement la déclaration d’une guerre totale contre le Japon par le Congrès des Etats-Unis.

Les Etats-Unis n’ont plus de moyens financiers et le soutient des Nations-Unis pour faire face à une éventuelle déclaration de guerre entre  les deux pays. Une  déclaration d’une guerre totale contre l’Iran par le Congrès US entraînerait une campagne de bombardements intensifs sans l’intervention de l’US Navy et une grave aventure qui mènera à la débâcle de l’armée américaine, comme au Viêt-Nam et n’entraîner aucun changement dans la région, bien au contraire elle renforcera la solidarité entre les pays du monde musulman. Le plan d’attaque de l’Iran par les États-Unis sous les mandats Bush prévoyait  de sacrifier la Cinquième flotte afin de justifier une réplique nucléaire. Il ne s’agit pas là d’un scénario hypothétique, mais d’une option discutée au sein de l’état-major interarmes US. Selon les informations, recueillis auprès de la presse américaine spécialisée,  l’amiral William Fallon a fait savoir que si un tel ordre d’attaquer l’Iran était donné, il refuserait de le suivre et présenterait sa démission, ainsi que celle de l’ensemble de l’état-major du Centcom. C’est pour une résistance des officiers supérieurs de la Navy et de l’Army qui ont empêché les néoconservateurs et l’Air Force de lancer ces opérations suicidaires. Des jeux stratégiques mis au point par le Pentagone   devaient servir à tester une série de nouveaux concepts opérationnels, recours à un ensemble d’attaques asymétriques, à des stratégies utilisant des navires civils maquillés afin de lancer des offensives, des avions sans pilote , des avions pour des attaques kamikazes , et des missiles de croisière Silkworm, c’est la quasi-totalité de la Cinquième Flotte qui s’est retrouvée par le fond et par le piège . Les simulations ont révélé à quel point des stratégies asymétriques étaient susceptibles de tirer profit de la vulnérabilité de la Cinquième Flotte face à des missiles de croisière terre-mer, en particulier dans les eaux confinées du Golfe Persique. Des fuites rapportées par la presse libre américaine font état de fait de ce qui suit : Prenant une décision éminemment discutable, le Pentagone choisit, tout simplement, de « remettre à flot » la Cinquième Flotte afin de poursuivre l’exercice, qui aboutit, au final, à la défaite du pays du Golfe Persique fictif choisi. Les résultats de ce test  amenèrent le lieutenant général Paul Van Riper, commandant de l’État du Golfe mythique, à qualifier les résultats officiels de cet exercice de « slogans creux ». Au cours d’une interview télévisée réalisée peu après, le général Riper a déclaré : «  les concepts en cours de test par le commandement ne s’étant pas révélé à la hauteur, le commandement s’est mis à réécrire le scénario de l’exerce à sa façon, afin de démontrer la validité de leurs concepts hypothétiques du départ. C’est là-dessus que porte essentiellement ma plainte. » Au début 2006, les néoconservateurs du Pentagone travaillant fidèles à  l’administration Bush ont commencé à faire une promotion vigoureuse d’une nouvelle guerre contre l’Iran, en raison de la menace alléguée censée qu’est nucléaire est parfaitement légal et qu’il respecte le traité sur la non-prolifération nucléaire (TNP). Depuis 2004, l’administration Bush cite des données provenant de ses services de renseignement selon lesquelles l’Iran serait en train de mettre au point des armes atomiques, et qu’il ne faut en aucun cas laisser ce pays y accéder. Bush a contraint les services de renseignement et l’AIEA à fournir de faux rapport sur l’évolution du nucléaire iranien, pour pouvoir motiver son agression. Un rapport bourré d’ambigüité fut présenté par Bush aux congrès  sur le plus gros du développement nucléaire de l’Iran, disant qui  aurait été mené à bien dans des usines souterraines construites à une profondeur de 70 pieds, avec des dalles de béton armé qui les protègent contre toute attaque par les armes conventionnelles connues. Quant à la protection des sites nucléaire elle sensée être protégée de nouveau par des missiles SS 330 fournis par la Russie et peuvent-être fabriqués dans les usines iraniennes. A la base des déclarations des responsables iraniens, la portée du missile iranien  Shahab-3 est d’environ, 3000 Km, irrépérable par le système radar du bouclier antimissile européen, utilisable pour la défensive et l’offensive et dont l'Iran soit en mesure d'en produire des centaines. Un nouveau pas a était franchi par l’Iran avec les tests du Shahab-4, d’une porté de 5000 Km, ce missile est également capable de "frapper différentes cibles en même temps, alors que l’Iran est réputé disposer seulement au stade du Shahab-3, produit par centaines.

 Revenons au bluff américain sur la protection des installations nucléaires iraniennes, un succube qui a amené l’administration Bush à prétendre, que des armes nucléaires tactiques devraient être utilisées afin d’éliminer les installations nucléaires iraniennes.  Cela occasionna une controverse enflammée entre des néoconservateurs de premier rang comme Dick Cheney et Donald Rumsfeld, et les chefs des états-majors réunis, qui restèrent catégoriquement opposés à cette éventualité, ces derniers connaissent bien la capacité de riposte de l’Iran et les conséquences qui s’en suivent. Le Pentagone s'est défendu de céder aux exigences russes, et les deux parties se sont assuré avec un  accord secret a été conclu entre les deux parties rassurant Obama de ne pas vendre la technologie de missiles à longue portée aux iraniens nuisibles à la sécurité européenne. La sécurité des Etats-Unis sera également renforcée, a-t-il assuré Obama par cette phrase ; "Le meilleur moyen d'améliorer notre sécurité et la sécurité de nos alliés de manière responsable, c'est de déployer un système de défense antimissile qui réponde mieux aux menaces auxquelles nous faisons face et qui utilise des technologies éprouvées que nous paierons le juste prix", a-t-il expliqué. Le chef de la minorité républicaine de la Chambre des représentants, John Boehner, a exhorté "le président à revoir cette mauvaise décision, à se ranger aux côtés des alliés des Etats-Unis, et à faire ce qui convient pour la sécurité des Américains". M. Boehner a estimé que la décision de l'administration "renforce la Russie et l'Iran au détriment des alliés des Etats-Unis en Europe".

Le jour commence à se lever sur le faux problème du nucléaire iranien et prend l’allure de  la ‘ Crise de Cuba’ ou l’ex Union Soviétique utilisa la Havane pour résoudre ses différents avec Washington, la Rt prononcé vendredi le 11/sept./2009 pour relier "le moment venu" les systèmes de défense antimissile des Etats-Unis, de l'ussie vient de démanteler le bouclier anti-missile et améliorer ses relations avec les Etats-Unis, peut-être sur le dos des iraniens? Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen s'esOtan et de la Russie. "Nos pays et nos armées vont toutes devenir de plus en plus vulnérables à des attaques de missiles et l'intérêt fondamental de l'Otan et de la Russie est d'explorer la possibilité de relier, le moment venu, les systèmes de défense antimissile des Etats-Unis, de l'Otan et de la Russie."                       Les loups ne se mangent pas entre eux !

Conclusion
Les tensions américaines secondées par celles  européennes, exercées sur l’Iran mènent à une escalade avec les autres puissances majeures, comme la Russie et la Chine, qui ont fourni à l’Iran des systèmes d’armes sophistiquées susceptibles d’être utilisées contre les avant-postes militaires américains. L’administration américaine  a caché à l’opinion publique états-unienne la gravité de la vulnérabilité de la Cinquième Flotte, ainsi que la manière dont elle risquerait d’être prise au piège et détruite, dans le cas d’un conflit de grande ampleur avec l’Iran. L’accord tacite du démantèlement du bouclier antimissile, n’est qu’un camouflet sur les graves erreurs commises par l’administration de Georges Bush pendants ses deux mandats.

Par Y.Merabet Journaliste indépendant.
article envoyé par Abrahms 

http://Abramhs http://Abramhs



Dimanche 20 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par sharaf le 20/09/2009 05:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dorénavant,
tout Arabe sachant lire et écrire tout en persistant a ne pas soutenir ou détester la sainte République Islamique de l'Iran, cette Nation constitutionnellement Partisane * de la sainte Famille du Prophète et de ses directives nobles ne peut être que pire mécréant et pire hypocrite ! ! !
------------------------------
* En langue arabe limpide le mot :" Partisan " se dit shii'atun ,au pluriel : shii'a wa ashyaa' -al-Ashyaa'- > al-amthaal wa al-ashyaa' - signifiant : al-atbaa' ( ceux qui suivent )...les suivants,sens de : " les enfants de.../ les disciples de... les partisans de...
d'où l'expression : shii'atu Ahlu-el-beyt al-Qurbaa alayhum es-salaam ajma'iine !
(source : Lissaane el-'arab et tout les dictionnaires arabe/arabe )

2.Posté par Kim Jong Ilien le 20/09/2009 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' Iran vont foutre une branlée mémorable aux Us, ouais!

3.Posté par mr lover le 20/09/2009 07:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'iran s'arme c'est son droit !! l'iran fait de la provocation ou de la guerre psy c'est également son droit , ce que nous n'aimont pas c'est la propagation du chiisme .....aimer la famille du saint prophete ( qsssl) est un devoir pour chaque musulman , mais attention à ne pas dépasser les limites ( comme les chrétiens l'ont fait avec jesus "qpssl" ) et attention à la fausse lecture de l'histoire et aux accusations graves contre les compagnons du prophete ou à son épouse à cause de querrelles politiques et réglement de compte de la grande fitna ( désaroi) qui a suivie la mort du 3emme calif otmane ...nous ne tollererons pas les insultes contre ces gens la .... parceque sans eux l'islam ne serais jamais parvenu jusqu'a nous ...... et aidoukoum moubarek ya ikhouani ... bonne fete de l'aid à tout le monde ...... peace and love

4.Posté par sharaf le 20/09/2009 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne fête de la rupture du Jeune : ( 'iidu el-fitr mubaarak sai'id 'alaa el-jamii' )
----------- Le Saint Prophète dit : " Je suis la Ville de la science et Ali son entrée "
En arabe : - Anaa madiinatu el-'ilmi wa 'alyun baabuhaa .
( sadaqa rassulu llaah sallaa laahu 'layhi wa Aalihi wa sallam )

a méditer.



5.Posté par Un simple citoyen le 20/09/2009 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi les USA veulent attaquer l'Iran?
Entre les USA et l'Iran il y a environ 15000 Km de distance.
Quelle est vraiment la ou les raisons?


6.Posté par Taleb le 20/09/2009 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@un simple citoyen. Voici une des raisons pourquoi les USA dominé par les sionistes veulent attaquer l’Iran :

Khamenei accuse le cancer «sioniste»

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a estimé dimanche que les manifestations vendredi à l'occasion de la journée de solidarité avec les Palestiniens étaient un cri des musulmans contre le «cancer sioniste» qui «ronge» le monde islamique.

La journée de Qods «est un cri clair des musulmans contre le cancer destructeur sioniste, provoqué par les occupants et les puissances oppressives, qui ronge la nation islamique», a-t-il déclaré lors d'un discours à l'occasion de l'Aïd, diffusé par la télévision d'Etat.
Des centaines de milliers de personnes ont défilé vendredi à travers le pays à l'appel du pouvoir pour exprimer à l'occasion de la journée de Qods leur solidarité avec les Palestiniens et protester contre Israël.

«Au cours des années passées, ils (les ennemis, ndlr) ont essayé d'affaiblir la journée de Qods (...) Cette année ils ont essayé encore plus que les autres années, mais la journée glorieuse de Qods en Iran et à Téhéran a montré au monde entier quelle était la volonté du peuple iranien», a-t-il ajouté.
«Elle a montré que les combines, l'argent dépensé, et la politique vicieuse (des Occidentaux) n'avaient aucune influence sur la nation iranienne», a-t-il ajouté.
La journée de Qods a été décrétée par l'ayatollah Rouhollah Khomeiny en 1979 et est destinée à marquer la solidarité des musulmans à l'égard des Palestiniens.
«Les dirigeants occidentaux ont été trompés par leurs propres médias et leurs analystes professionnels et ont cru pouvoir influencer le peuple iranien», a-t-il affirmé, ajoutant que les manifestations de solidarité avec les Palestiniens avaient démontré qu'ils se dirigeaient vers «un mirage».
Le discours du numéro un iranien a été ponctué par des cris de «Mort à Israël» et «leader, nous t'offrons le sang qui coule dans nos veines».
M. Khamenei, a prononcé ce discours à l'occasion de l'Aïd-al Fitr, qui marque la fin du mois de Ramadan. Il a dénoncé dans le même temps, Israël, les pays occidentaux et les médias étrangers, en affirmant notamment qu'ils «empoisonnaient le climat politique».
Vendredi, le président Mahmoud Ahmadinejad avait qualifié l'Holocauste de «mythe» et estimé que «les jours de ce régime (israélien) sont comptés».
M. Ahmadinejad doit se rendre dans les prochains jours à l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

7.Posté par GERONIMO le 20/09/2009 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas confondre islam (monothéisme) et chiisme (imamolâtrie).

8.Posté par Alcide le 20/09/2009 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À l'auteur
"...et protéger la région de la convoitise des croisés ".... Contre-productif, stupide et faux.
Adopter la rhétorique Buschienne équivaut à s'y soumettre, ce que vous êtes libres de faire, mais par bonté épargnez-nous l'idée que c'est là une volonté délibérée de l'ensemble des "croisés" d'en faire autant. Pour un chrétien, il est très déplaisant de lire que vous pensez que nous souhaitons guerroyer et porter la mort en terre d'islam ou ailleurs. Au cas ou vous l'aurez peut-être pas remarqué ce sont les méga capitaliste ou les sionistes (ce sont peut-être les mêmes...) qui manipulent les gouvernements occidentaux, il n'est pour cela qu'à voir le nom des dirigeants et de leurs conseillers et écouter leurs pathétiques déclarations de promotion du Nouvel Ordre Mondial . La question fondamentale serait une interrogation sur la représentativité de la démocratie occidentale et de son exercice face a une possible corruption des dirigeants, des élites qui faiseurs de pluie et de beau temps , paradent quotidiennement dans les médias en détruisant soigneusement les valeurs authentiques de la société occidentale à chaque fois qu'elles le peuvent .
Dans son immense majorité le peuple chrétien, les "croisés", comme vous les appelez, sont étrangers à cette misérable affaire qu'ils subissent et déplorent .
Ne vous trompez pas d'adversaire, c'est ce qu'ils cherchent, vous faites leur jeu pour ce qui pourrait être notre malheur commun.

9.Posté par claudio le 20/09/2009 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors que la raison exige que tous les musulmans présentent un front commun contre le sionisme et l'impérialisme euro-américain, la lecture de certains des commentaires ci-dessus est singulièrement déplorable !
C'est quoi cet « affrontement » rétrograde entre sunnites et chiites ? Ne croyez vous pas au même Dieu et au même Prophète ? Ne faites vous pas les mêmes prières et les mêmes ablutions ? Les sunnites sont-ils plus musulmans que les chiites ? Il faut arrêter ces bassesses qui ne font que renforcer vos ennemis et vous tourner vers l'essentiel : le danger qui vous guette tous, à savoir l'extermination par les forces obscures qui en ont après vous parce ce que vous êtes musulmans ! Peu importe que vous soyez sunnite ou chiite, vous êtes l'ennemi à abattre.
Réfléchissez une seconde. Croyez vous que le sionisme vous épargnera parce que vous êtes sunnite contre les chiites ? Il se servira de vous, comme il fait avec l'Égypte, l'Arabie Saoudite et le Maroc, et, une une fois l'objectif atteint, il se retournera contre vous.
Dans le Christianisme, nous avons aussi des confessions très diversifiées, encore plus que l'Islam, mais nous savons dépasser les divisions confessionnelles quand il s'agit de mener le même combat contre un ennemi commun. La France catholique s'est bien ralliée à la Grande Bretagne anglicane et à l'Amérique protestante pour affronter le nazisme ? N'est-ce pas ?
Combattez plutôt ceux qui, dans vos rangs représentent un danger pour la communauté musulmane ! Et il s'avère que ceux-là, sont bien bien sunnites... et sionistes en même temps : Égypte, Arabie, Maroc ! Rie que ça !

10.Posté par claudio le 20/09/2009 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Alcide,

Je me permets de tempérer un peu votre colère, légitime par ailleurs, face à l'évocation des « croisés » !
Je ne pense pas que l'auteur nous assimile pas tous à cette horde sioniste et impérialiste qui sème la mort en terre d'Islam, bien que, il faut avoir l'honnêteté de le reconnaître, les Croisés, nos ancêtre, en sont les précurseurs les plus emblématiques !
Il faut admettre aussi, que nos dirigeants vendus au sionisme, n'hésitent pas à mettre en avant « nos valeurs chrétiennes » pour justifier leurs « croisades » en terre d'Islam !
Bien entendu, nous sommes dans notre immense majorité contre cette politique dévastatrice et vous faites très bien de le souligner.
Nous sommes aussi des victimes, parfois inconscientes hélas, de l'impérialisme américain, puissant bras armé du sionisme.
Amicalement.

11.Posté par souad le 20/09/2009 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La fitna chiites, sunnite n'a plus lieu d'être puis ce qu' il n'existe plus de khalifa. Ceux qui voudrait relancer cette polémique ont tout faux.
Mabrouke l'aid à tous et toutes.

12.Posté par salah le 20/09/2009 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

très bien parler claudio!! je suis marocain et je peux vous affirmer que le peuple est profondément avec l'IRAN nullement question de chiite ou de sunnite malgré qu'on est sunnite!!! et pour ce qui est des croisés bush le chien lui meme l'a dit explicitement!!! alors si vous n'etes pas d'accord c'est alors que vous etes chretien sans etre un croisé ce qui est la majorité des chretiens!!! Il ne faut pas avoir peur de ce mot et appler un chat un chat!!! L'islam est unique et indivisible les gens qui font des différence entre les deux ne sont pas des bons musulmans car ils cherchent la zizanie et pronnent l'intolérence!!!

13.Posté par nabukhadonosor le 20/09/2009 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça n'est pas une question de califat je vais citer qq exemple ça fait 14 siecles que el hussein est mort en martyr (à cause de la lacheté de ceux qui l'ont invité en irak et qui l'ont livré a la puissante armée omoyade ) bah les chiites le pleure toujours meme s'il savent qu'il est au paradis ,les chiites maudissent les premiers califs et refuse de croire qu'ils était des hommes saint , droit et juste , ils interpretent méchament chaque malentendu entre les compagnons du prophete la liste est longue mais je m'arrete ici le sunnisme parcontre nous dit de nous preocuper de nos propre péchés et nous débarasser de toute haine ,il nous apprend que chaquun seras jugé selon ses propre actes et que nous ne serons pas jugé sur des questions qui dates de plusieurs siecles
bon !!! c'est laid aidoukoum mabrouk ou que vous soyez

14.Posté par GERONIMO le 20/09/2009 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Selon la propre doctrine chiite imamite, les pires ennemis des chiites sont les musulmans (ce que l'on appelle "sunnites" par réactions). Toute la doctrine chiite est structurée par l'idée de vengeance à leur encontre, et surtout à l'encontre de leurs premiers califes, qu'ils haïssent plus que le diable lui-même, et qu'ils maudissent et insultent copieusement, ces insultent étant pour eux œuvres religieuses et gages de piété (quelle religion! quelle piété!). Ils lisent le coran uniquement à la lumière des tristes évènements des premiers temps de l'islam. Il est même dit dans leurs sources que leur "mahdi", occulté dans une grotte depuis plus de mille ans, ressuscitera les premiers califes pour les crucifier (!!!), et anéantira leurs ennemis: les musulmans, qu'ils considèrent dans leur ensemble comme apostats.

Toutes ces gesticulations basées sur les actuels problèmes géopolitiques ne sont que poudre aux yeux, destinées à alimenter la propagande associationniste des ces adorateurs d'"imams" (imamolâtrie).

Ici, pour ceux qui le souhaitent, plus d'infos:
chia.over-blog.com

Les pires ennemis des musulmans, après leur propre âme et satan, sont des ennemis masqués, les chiites et les hypocrites!

NB: les chiites zaydites, et tous ceux qui à titre individuel ont sincèrement rejeté ces conceptions ne sont pas concernés par ce propos.

15.Posté par jobo le 26/09/2009 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rapplez vous, Jacques Bergier en 1968, disait, il est plus facile de faire rentrer en guerre des peuples pour des idéologies qu'en leur disant, c'est pour de l'énergie que nous allons nous battre.

Partant de ce constat...je n'ai qu'à lire les blogs pour voir qu'il avait raison. Il disait également en 1954 que la prochaine guerre que l'europe mènera sera une guerre de religion menée par des incrédules aux pseudo convictions religieuses contre d'autres fanatisés par une défense de droits autoproclamés.

Mais tout cela pour servir des gens quis seront dans des bureaux à jongler avec des dollars.

Le G20 est le prémice à de grandes modifications stratégiques militaires, car personne est dupe pour croire que c'est l'écologie et une partie économique qui réunit avec autant de participants. Car vous le savez....il y a moins d'obligation de participer aux réunions du G20 que d'honorer votre abonnement fitness.

Bonne réflexion et merci à ceux qui m'ont lu et qui me donneront un avis sur mes propos qui sont peutêtre à rectifier ou clarifier.

16.Posté par zino le 12/10/2009 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Iran c'est le baromètre pour controler la santé des musulmans, grace à Dieu les musulmans et l'Islam se portent bien. Zino

17.Posté par dik le 12/10/2009 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si facile pour les mauvais sunnites (leurs dirigeants) de se remonter contre les chiites iraniens comme le voudraient leurs maîtres sionistes. De là à faire au moins autant que les chiites ne serait-ce que pour se défendre par eux-mêmes, c'est tellement long... très difficile... il faut se lever tôt... et surtout sacrifier le faste des palais et des harems! Décidément, seuls les iraniens sont porteurs d'espoir pour tous les musulmans; même les indonésiens et malaisiens ne semblent pas concernés par les défis des sionistes.

18.Posté par soravardi le 18/10/2009 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les usraéliens ne lâcherons pas l'Iran de sitôt, une éniemme tentative de le destabiliser sera entrepris pour atteintre leur objectifs comme par exemple cet attentat suicide aujourd'hui qui a tués 31 personnes dont 5 commandants des gardiens de la révolution.
Un groupe sunnite dissident Jundallah (soldats de dieu)serait peut être a l'origine de ce carnage .Le piége tendu est toujours le même, pousser les sunnittes et les chiites a ce battrent

19.Posté par paco le 03/12/2009 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis avec mon coeur et mon ame avec nos frere iranien et nos frere de hezbollah parceque se sont nos espoir pour defondre nos causent juste comme la liberation de la palestine occuper par le cancer sionite fachiste et raciste et appuiyer par les payes qui pretend donner l exemple de la democratie et les droits de l homme.

20.Posté par Saïd le 06/05/2010 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout d'abords je voudrais remercier l'auteur de cette lecteur très enrichissante en imformation.Merci encore!
Ensuite je voudrais faire part de mon avis sur le sunnites et les chiites se déchirant a un moment ou les musulmans ont besoin d'unité pour faire face aux attaques mener de concert contre elle.
Je suis français d'origine tunisienne et je ne supporte plus de voir l inaction et les bassesses des leaders sunnites d'arabie saoudite d'egypte de turquie , maroc etc...
ils cautiennent les ingérences étrangère en échange de protection de leur part et d'un renforcement de leur dictature ignoble il condamne israël et les usa tout en leur offrant des bases dans leur pays point d'appuie nécessaire pour envahir ou bombarder et se vantent d'être les garant de l'islam ....
Je pense certainement que les chiites veullent l'unité des muslim et le soutien à l'islam mais je voie d'un coté que les leader sunnites n'en veullent point ni d'unité ni de force pour notre communauté ils préfèrent nous affaiblir et se servir des armée étrangère alors qu'en vérité c'est tout l'inverse les leader sunnite croivent mannipuler mais c'est eux qu'ils le sont bel et bien.
les nouvelle génération observe attentivement le comportement de leur aîné et les garant de l'islam aujourdhui pourrait très bien être placer sur la potence demain....les chittes non pas massacré les minoritées de leur pays ceci dit en passant !

21.Posté par Saïd le 06/05/2010 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour l'iran je le souhaite toute la réussite et le meilleur possible , les musulman aurait bien besoin d'un force non pas pour attaquer ces voisins mais pour enfin protéger les siens!!
une force si possible de par eux-même et non pas étrangère......................!

22.Posté par olive le 27/10/2010 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un décryptage de la stratégie militaire iranienne du blog "L'Iran pour les nuls" : [http://goo.gl/BqZ5 http://goo.gl/BqZ5]

23.Posté par Anita1945 le 27/10/2010 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

22. Posté par olive le 27/10/2010 - 13:42
Un décryptage de la stratégie Militaire iranienne du blog "L'IRAN pour les nuls" :
----------------------------------------------
L'armée IRANIENNE causera des dégâts importants vu l'arsenal !
Malgré cela, en face à 1'600 Km., sont pointés 300 missiles NUCLEAIRES...
La Victoire est désignée... c'est la logique !

24.Posté par Anita1945 le 27/10/2010 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

22. Posté par olive le 27/10/2010 - 13:42
Un décryptage de la stratégie Militaire Iranienne du blog "L'IRAN pour les nuls" :


25.Posté par Columbo le 27/10/2010 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hum...........Méfions nous de la propagande sioniste qui prèche le faux pour savoir le vrai .

Nous allons finir par croire que l 'Iran est "la deuxième armée du monde "

26.Posté par allouche le 06/08/2013 01:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les états unis sont pires prédateurs sur terre et ils doivent marcher au pas vis à vis des autres nations

27.Posté par allouche le 06/08/2013 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est dit aussi : les Juifs commettront les pires ignominies en terre sainte , qu'ils s' entêteront et ne respecteront aucune loi , jusqu' au jour ou viendra de l'est un feu de l' enfer qui s' abattra et anéantira cette communauté .

28.Posté par Ait Messaoudène le 20/10/2013 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le piège russe pour démanteler l’arsenal nucléaire d’Israël Par Y.Mérabet
On pourrait penser que l’accent serait mis sur la Syrie et ses armes chimiques ainsi sur l’enrichissement de l’uranium iranien, la Russie proposée l’envoie d’une organisation onusienne pour éliminer les armes chimiques de la Syrie. En outre, le P-5 et l’Allemagne poussent l’Iran à geler l’enrichissement d’uranium à des fins militaires et de soumettre son programme nucléaire à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique en vertu du protocole additionnel. Des visites surprises seront faites par les agents de l’AIEA sur des sites nucléaires iraniens. Mais vu la façon dont les choses se profilent, Israël pourrait avoir une mauvaise surprise du même genre. La conférence pourrait mettre en question la dissuasion nucléaire israélienne non confirmée et protégée informellement par les occidentaux. A la 10ième réunion annuelle du Club Valdaï, Poutine a déclaré sa volonté de mettre les armes nucléaires israéliennes sur la table comme une monnaie d’échange avec la Syrie et l’Iran (business is business, l’exige). Dans le monde en noir ou les intérêts se jouent, l’Iran et la Syrie sont considérés comme des amis aux russes, dans ce cas « des eux contre nous », alors dans ce cas : Israël, l’Arabie saoudite, le Qatar et les autres États arabes sunnites sont considérés comme les ‘’agents’’ géopolitiques de l’Amérique. Les contradictions entre Israël et les Arabes, ou entre Doha et Ar-Riyad sont soit mal comprises soit ignorées.
Si la Russie négocie sur les armes chimiques de la Syrie et les armes nucléaires iraniennes, elle veut tenter de désarmer Israël de ses armes de dernier recours. En somme, Moscou veut revenir au Moyen-Orient d’une grande manière, en remplaçant les États-Unis là où c’est possible. Et la Russie voit un tel parti anti-israélien comme un moyen de gagner des points dans la région. Dans ce cas en matière de nucléaire, Moscou considère de manière irréversible affaiblir et déshabiller un allié américain important. L’ONU ne pourra plus jouer sur les deux poids et mesure désarmant les uns et encourager Israël à faire de la dissuasion nucléaire. Moscou tient compte du fait que, selon des sources ouvertes, la dissuasion nucléaire d’Israël empêche le rétablissement de a paix au Moyen-Orient et dans le monde arabo-musulman en général. En effet, si des armes nucléaires israéliennes existent, elles ont été un facteur plein de doute et d’insécurité qui ont dé stabilité le Moyen-Orient pendant plus de 40 ans.
La décision de Moscou de mettre la dissuasion israélienne sur la table soulève un certain nombre de questions. Tout d’abord, Israël n’est pas membre du Traité de Non Prolifération (TNP). Il a développé son programme nucléaire en secret dans les années 1950 avec la complicité du Général De Gaulle. C’est aussi un pays entouré d’ennemis avec des populations énormes, qui sont officiellement en état de guerre avec elle, à l’exception de la Jordanie et de l’Egypte.
L’Iran, en revanche, est membre du TNP. Il est dans son droit de développer son programme de nucléaire civil et de fabriquer son combustible sans être limité sur le droit à la recherche scientifique. De surcroît, des puissances nucléaires non parties prenantes du TNP comme, Israël, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord ont à plusieurs reprises menacé la paix dans leurs régions respectives, c’est à cela que les instances onusiennes et l’AIEA devront s’en prendre et les mettre sous embargo jusqu’à leur abdication. Pourtant, la Russie, les Etats arabes et beaucoup parmi les non-alignés dans le monde se plaignent de la prolifération nucléaire d’Israël et ses risques qu’ils encourent sur la région.
Aucun gouvernement israélien ne peut abandonner sa force de dissuasion ultime pour la sécurité nationale du pays, l’Iran aussi. Il suffit de se rappeler que c’était le parti travailliste du leader David Ben Gourion et son protégé Shimon Peres, alors directeur général du ministère de la Défense, qui a initié et mis en œuvre le programme nucléaire, juste 10 ans après la création de l’Etat fantoche d’Israël sur une terre arabe en Palestine, gagnant un soutien international truqué et une reconnaissance discrète et complice.
Si M. Obama penser parvenir à un accord avec Poutine sur la Syrie et la perspective de geler le programme nucléaire de l’Iran justifient de mettre la pression sur Israël. Ou bien il peut décider qu’une telle mesure compromettrait la menace d’Israël, si bien qu’il serait un fardeau l’Amérique portera pour longtemps son dos. On ne peut qu’espérer que ces changements ne compromettront pas les soient-disant fondations d’équilibre, de puissance et de stabilité qui ont permis à certains pays du Moyen-Orient de développer eux aussi leurs arsenaux sous la résignation et la peur
Un engagement irréversible, pour l’Iran
Avec la réussite du programme nucléaire iranien, un nouveau monde se dessine au Moyen-Orient, la peur arabe s’éloigne et change de camps .Le risque d’une action militaire arabo-américano-israélite contre l’Iran a disparue, fini les menaces, fini la guerre des nerfs ou l’armée britannique avait accéléré sa préparation pour assumer sa partie du travail lors d’une potentielle attaque militaire, sous commandement américain, contre les installations nucléaires iraniennes, ce qu’à a rapporté le The Guardian, quelques jours après la dernière visite en Israël de chef de l’armée anglaise. Le risque est à prendre d’autant plus sérieusement que la Russie a décidé de renforcer la défense de l’Iran contre les avions ou les missiles de l’ennemie. D’autant plus que la première centrale nucléaire iranienne, construite par la Russie à Bushehr, est entrée en service officiellement et qu’une grande quantité d’uranium est enrichie à un taux ‘utilement ‘appréciable. Le dernier désistement d’attaquer l’Iran, avait été justifié par les dysfonctionnements intervenus dans les centrales nucléaires sous l’effet du virus informatique Stuxnet. Les experts sont maintenant convaincus que ce virus avait été conçu pour s’attaquer aux centrifugeuses de Natanz utilisées pour enrichir l’uranium. Contrairement aux virus de type «familiaux», Stuxnet avait été élaboré «sur mesure» pour s’attaquer spécifiquement aux sites nucléaires iraniens. Il était chargé de saboter exclusivement les alimentations électroniques des centrifugeuses nucléaires. Le virus a ainsi agit comme une arme de destruction, nouvelle génération. Les dirigeants israéliens, disent avoir usé d’analyses fluctuantes, ont donné le sentiment de ne pas avoir de stratégie précise. Ils semblent vouloir brouiller les pistes sur leurs intentions réelles à l’égard de l’Iran, que se sont avérés suicidaires. L’ancien chef du Mossad Meir Dagan avait en effet tempéré la situation en précisant que l’Iran n’aurait pas de capacité nucléaire militaire avant 2015. Israël avait déjà prévu d’attaquer les installations nucléaires à la fin de l’année 2010 mais parait-il que les États-Unis l’ont empêché (Wiki Leaks, un réseau de propagande dirigé par la Cia et le Mossad est à l’origine de ces affirmations et de tous les maux qui secouent le monde arabo-musulman).
L’esquive du programme nucléaire iranien sous la révolte libyenne a donné du fil à retordre à l’AIEA.
Toutefois l’AIEA (Agence internationale à l’énergie atomique) de l’ONU pointe, dans son rapport du 2 septembre 2011 qui sera publié le 8 novembre, sa préoccupation croissante «sur l’existence possible en Iran d’activités nucléaires non divulguées, liées au nucléaire militaire, y compris les activités de développement d’une charge nucléaire pour un missile». L’AIEA, une fois le forfait accompli soupçonne un pays de l’Union européenne d’avoir sous-traité l’enrichissement de l’uranium iranien en grande quantité à hauteur de 80%, taux largement suffisant pour fabriquer l’arme nucléaire hautement destructive. Aussi le rapport cite du doigt la France et le CNT libyen ainsi ses Djihadistes (Al-Qaïda) d’avoir vendu de grandes quantité de plutonium 245, de MOX, mais aussi le reste du matériel nucléaire que la Libye devait utiliser pour son programme nucléaire avec la coopération de la France, ainsi que les équipements nucléaire que Saddam Hussein avait transféré dans ce pays juste avant sa chute. Une partie de cette information figure sur le rapport du 2 septembre 2011, mais pas sur celui qui va être déposé le 8 novembre, afin d’épargner la complicité des français sur le trafic de l’uranium enrichi et livré à l’Iran. Le rapport montre que la production par l’Iran d’uranium faiblement enrichi (UFE) et d’uranium enrichi à 20% a continué sans relâche. Les iraniens ont augmenté leur stock d’UFE de 438 kg pour le porter à un total de 4.543 kg, tandis que la production totale d’uranium enrichi à 20% a atteint 70,8 kg en 2011. L’agence s’estime actuellement «incapable de fournir des assurances crédibles garantissant que toutes les matières nucléaires en Iran sont destinées à des activités pacifiques, surtout par suite des fuites libyennes». L’acquisition du plutonium 245 et du matériel nucléaire récupéré des stocks libyens, a soulagé le programme iranien en matière de combustible nucléaire. Fereydoun Abbas, chef de l’agence iranienne de l’énergie atomique, a confirmé déjà, le 29 août, l’accélération de son programme nucléaire militaire et les préparatifs contre une éventuelle attaque sur ses installations. Selon lui, la production de combustible nucléaire a déjà largement dépassé ses besoins. Les sources militaires israéliennes précisent que Téhéran est passé de l’uranium enrichi à 20% à de l’uranium enrichi à 60%, dernière étape avant l’uranium à 90% utilisable pour les armes nucléaires. Le stock évalué par l’Agence à 4.543 kg d’uranium faiblement enrichi suffit à construire quatre armes nucléaires après enrichissement, c’est déjà fait. Le chef l’agence atomique iranienne vint de révéler à cette époque le transfert imminent de ses installations d’enrichissement de Natanz vers un lieu fortifié souterrain inaccessible à la nouvelle génération de bombes de conception israélite les GBU-28 équipant le missile « Jéricho-3″ et aux attaques cybernétiques. Il a clairement prévenu que l’Iran n’autoriserait pas la visite par les instances internationales de cette nouvelle installation qui a reçu de nouvelles centrifugeuses plus avancées, IR-4 et IR-2m, en remplacement de celles détruites par le virus, afin d’accélérer la production d’uranium hautement enrichi. Parallèlement à cette attaque cybernétique, une guerre totale des services secrets israéliens avait été engagée entre l’Iran et Israël. Des savants iraniens ont été assassinés, retardant d’autant la réalisation du programme iranien. Le virus Stuxnet et les assassinats de scientifiques n’ont pas pu retarder le programme nucléaire, Israël envisage le pire des risques en voulant attaquer les sites nucléaires iranien et de quel droit? Les sources de renseignement occidentales estiment à présent que les progrès réalisés par l’Iran dépasses le seuil d’une attaque préventive qui tente d’arrêter un programme trop avancé, une attaque aussi risquée provoquera certainement une troisième guerre mondiale avec l’effacement d’Israël de la carte géographique une fois pour toute. Maintenant l’Iran possède des capacités réelles pour effectuer un essai nucléaire et confirmer sa puissance nucléaire. A ce moment-là la paix retournera non pas seulement au Moyen-Orient, mais dans le monde entier. Que se soit les juifs américains ou français les deux protestent contre la réussite du programme nucléaire Iranien. A la Maison Blanche, Tommy Victor, porte-parole du Conseil national de sécurité, a déclaré que le projet iranien visant à «installer et faire fonctionner les centrifugeuses à Qom est une violation de leurs obligations vis-à-vis des Nations Unies et un nouvel acte de provocation». Nicolas Sarkozy, de son côté, adopté une attitude ferme en confirmant le 31 aout 2011, que «les tentatives de l’Iran de construire des missiles à longue portée et des armes nucléaires pourraient conduire les pays occidentaux à lancer une attaque préventive».
Urgence géostratégique
Les dirigeants israéliens laissent croire qu’ils attendent l’effet de domino de la révolte arabe, afin de faire chuter la Syrie et l’Iran. Mais les russes ne croient pas à ce renoncement israélien, ils soutiennent le gouvernement syrien contre la révolte et le terrorisme. Moscou a vendu à l’Iran des systèmes mobiles de radars très avancés, Avtobaza, montés sur camion et capables de brouiller les instruments électroniques de guidage des missiles d’attaque ennemie. Ce brouilleur de radar fait partie de l’arsenal militaire russe le plus sophistiqué pour signaler l’approche des avions de chasse et des missiles. Il est capable de détecter simultanément et électroniquement 60 cibles dans un rayon de 150 kilomètres à 360 degrés, avec une alerte de l’ordre de vingt minutes.
Le transfert des usines nucléaires, l’installation en cours du système Avtobaza et l’opportunité des délais de formation des servants des batteries pourraient avoir incité les dirigeants israéliens à anticiper leur intervention contre l’Iran. Les israéliens craignent beaucoup que le nouveau matériel préfigure la livraison à l’Iran de la totalité du système russe de renseignement électronique ELINT qui lui permettrait d’identifier et de réagir à tout mouvement aérien, non seulement au-dessus de son territoire, mais dans la globalité du Golfe Persique et de la Mer Caspienne. Tsahal aurait alors plus de difficultés à intervenir sur le territoire Iranien.
L’annonce de la transaction a été faite à un haut niveau politique, par Konstantin Biryulin, directeur adjoint du Service fédéral de coopération militaro-technique de la Russie (FSMTC), et non par les responsables commerciaux habituels. Il a confirmé que «nous négocions la fourniture de moyens pour assurer la sécurité de l’Iran» car le Kremlin estime que les ventes d’armes à l’Iran constituent une question stratégique du ressort du gouvernement. Mais le message aux occidentaux reste clair: la Russie ne restera pas les bras croisés cette fois-ci , comme au moment de l’intervention banalisée de l’OTAN contre la Libye. Elle ne tolèrera aucune action contre la Syrie ou l’Iran dont elle assure ouvertement la protection. Israël n’a eu jamais peur des mises en garde, même par l’ONU, car elle joue la carte ‘qui perd gagne’ sa peur d’être effacé un jour de la carte géographique du monde. Cette phobie, l’oblige à s’accrocher à son arsenal nucléaire tout en soufflant le chaud et le froid jusqu’au jour ou jaillira des laboratoires iraniens un autre atome qui fera face à son homologue israélien. Ce jour est là, c’est aujourd’hui ?
Conclusion : Désormais l’Iran est sur le podium des pays détendeurs de la technologie pour la fabrication de l’arme nucléaire. Pays signataire du TNP et en mesure de fabriquer sa propre bombe atomique, va t-il être intégré d’office comme 6ième membre de l’EDAN ou exclu du TNP pour fraude . La perspective de faire partie des pays membres permanents du Conseil de Sécurité reste vraisemblablement envisageable ?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires