ANALYSES

Spéculations de deux généraux égyptiens sur la puissance défensive et des équipements du Hezbollah


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »


L’arsenal du Hezbollah lui permet de continuer son combat et 3 à 6 mois, au niveau actuel. Selon le général Sabri, le fait que le Hezbollah est capable de détruire les chars d’assaut d’Israël, les plus sophistiqués dans le monde, montre que le Hezbollah possède des roquettes anti-chars des plus puissants.


IRIB
Dimanche 13 Août 2006

  Spéculations de deux généraux égyptiens sur la puissance défensive et des équipements du Hezbollah
La puissance défensive du Hezbollah libanais face à l’armée israélienne, pendant un mois, a surpris les experts militaires du monde entier, modifiant la donne dans la région et perturbant les équations politiques à l’intérieur d’Israël.

Le général Mohammad Ali Belal, commandant des forces égyptiennes dans l’opération de libération du Koweït en 1991 exprime son point de vue sur la puissance défensive du Hezbollah en ces termes : « La résistance islamique du Liban est devenue capable de résister longtemps aux agressions de la puissante machine de guerre israélienne. A présent, le sort du conflit n’est plus déterminé par la supériorité d’Israël dans les combats aériens, mais par les combats terrestres. Là le Hezbollah s’est avéré capable de mené des tactiques remarquables, obligeant le gouvernement israélien à renoncer à son objectif initial, celui d’anéantir le Hezbollah, pour se contenter du plan de déploiement des forces internationales d’interposition.

Le général Mohammad Ali Belal croit que le régime sioniste a élaboré un nouveau plan pour occuper les régions frontalières du Sud du Liban, jusqu’à une profondeur de 20 kilomètres. Mais selon lui, l’occupation de cette région, jusqu’au fleuve Litanie serait très dangereuse pour l’armée israélienne, car le Hezbollah qui connaît parfaitement les moindres recoins de cette région, peut y porter des coups très durs aux militaires sionistes.

Par ailleurs, le général Harb Sabri, général de l’état-major de l’armée égyptienne pense, de son côté, que les combats menés par le Hezbollah ont illustré de nouvelles tactiques dans la guérilla et les conflits asymétriques.

Le général Sabri dit : « Les combattants du Hezbollah ont surpris tous les experts militaires par leur courage hors pair et pour le haut niveau de leur entraînement. Se sont des vrais professionnels de guérilla. Par ailleurs, le Hezbollah s’est sans doute inspiré des vietnamiens pour creuser des tunnels souterrains dans toutes les régions du sud.

L’arsenal du Hezbollah lui permet de continuer son combat et 3 à 6 mois, au niveau actuel. Selon le général Sabri, le fait que le Hezbollah est capable de détruire les chars d’assaut d’Israël, les plus sophistiqués dans le monde, montre que le Hezbollah possède des roquettes anti-chars des plus puissants.


  Spéculations de deux généraux égyptiens sur la puissance défensive et des équipements du Hezbollah
A présent, la plupart des experts militaires sont unanimes pour dire que si le Hezbollah ne perdait pas ses moyens logistiques pour soutenir ses forces dans le Sud Liban, l’armée israélienne ne pourrait pas vaincre les combattants de la résistance islamique pendant de longs mois. Selon ces experts, le point faible principal des Israéliens était surtout leur ignorance quasi-totale des capacités défensives et offensives du Hezbollah.

A l’intérieur d’Israël, les dirigeants politiques et les commandants militaires s’opposent publiquement les uns aux autres. Le Premier ministre Ehud Olmert attaque vivement les détracteurs de ses plans militaires et les accuse d’entraver l’application adéquate de ses plans. Selon certaines sources, ces divergences de vue, même à l’intérieur du cabinet, sont à l’origine de l’annulation du voyage du ministre israélien des Affaires étrangères qui devait participer à la réunion du Conseil de sécurité.

Ce ministre israélien rejette vivement la thèse des généraux qui parlaient d’une victoire militaire sur le Hezbollah en un ou deux mois. « Vous avez eu tout un mois pour mener vos opérations. », dit-il, « Mais vous avez échoué. Pourquoi croyez-vous que l’on vous donnera un ou deux autres mois pour alourdir cet échec ? »

Or Olmert a sorti de son ordre du jour la visite de son ministre des Affaires étrangères à New York pour charger Shimon Perès de cette mission.

Selon les derniers sondages d’opinion en Israël, le nombre des Israéliens qui soutenaient la guerre d’Olmert contre le Hezbollah a baissé de 75% à 48%. Près de 40% des Israéliens sont mécontents du bilan de leur Premier ministre. Selon ce sondage effectué par Haaretz et l’institut Dialogue, seuls 37% des Israéliens ont confiance en le ministre de la guerre Amir Peretz, tandis que 51% des personnes interrogées le désapprouvent.

En tout état de cause, le Hezbollah est devenu le champion de la lutte contre le régime sioniste et cela pèse beaucoup sur les spéculations des experts militaires et politiques du Moyen-Orient.


www.baztab.com


Lundi 14 Août 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 17/11/2006 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

YA 'ALI

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires