Sciences et croyances

Space Fence 'La barrière spatiale'



crucras@yahoo.ca
Mercredi 12 Août 2009

Space Fence 'La barrière spatiale'

Le plus puissant radar du réseau de surveillance de l'espace

Le plus puissant radar du réseau de surveillance de l'espace
 
 Dans le cadre du programme américain de "barrière spatiale" (Space Fence), l'US Air Force va mettre en place 3 nouveaux radars de bande S disposés autour de la Terre, dont un en Australie : "Ils permettront d'augmenter les possibilités de détecter et tracer des objets dans l'espace".
 
 Pour Linda Haines, responsable du programme sur la base Air Force de Hanscom, dans le Massachussets : "La barrière spatiale constituera le plus puissant radar du réseau de surveillance de l'espace. Les performances de la bande S permettront de détecter avec une très grande précision les plus petits objets."
 
 La collision en février d'un satellite de communications Iridium 33 avec un Cosmos 2251 russe, qui avait ajouté des centaines de débris en orbite, a été utilisée pour justifier l'urgence de cette réalisation.
 
 On parle de la possibilité de détecter plus de 100.000 objets de 5cms au minimum, au lieu de 19.000 actuellement qui ont une taille bien supérieure. Il s'agit en outre de lever toute ambiguïté sur la nature des objets repérés :
c'est donc une occasion d'identifier diverses sortes d'objets volants dans l'espace.
 
 La barrière spatiale devra remplacer le système de surveillance de l'espace de l'Air Force, constitué d'un ensemble de radars de bande VHF, en service
depuis 1961.    Le 11 Juin dernier, l'USAF a choisi trois compagnies : Lockheed
Martin, Northrop Grumman, et Raytheon, et leur a offert chacun 30 millions de dollars pour développer leurs propres concepts au cours de l'année prochaine.

 
 Après cette phase initiale, dont une démonstration de trois mois, le vainqueur de cette compétition se verra attribuer le contrat à l'automne 2010 pour une mise en place d'ici 2015. Lorsqu'il sera opérationnel, le dispositif sera placé sous le contrôle du Joint Space Operations Center Mission System, sur la base Air Force de Vandenberg. Les données non-confidentielles seront accessibles sur le site web Space-Track
http://www.space-track.org/perl/login.pl



Mercredi 12 Août 2009


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires