Palestine occupée

Sous prétexte de combattre le Hamas, Israël lance une guerre totale aux institutions islamiques en Cisjordanie


Dans la même rubrique:
< >

Selon les témoins, plus de 130 véhicules militaires israéliens et des blindés transporteurs de troupes ont donné l'assaut au centre ville de Naplouse peu de temps après que les forces loyales au chef de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, aient reçu l'ordre du gouverneur de la ville, Jamal, Muhesen, de rentrer dans leurs casernes et d'y rester jusqu'à nouvel ordre.

Par Khaled Amayreh > amayreh@p-ol.com


Traduction : MR pour ISM
Vendredi 11 Juillet 2008

La boulangerie après le passage des hordes sionistes.
La boulangerie après le passage des hordes sionistes.
Les responsables islamiques palestiniens ont appelé les états arabes et musulmans, ainsi que "tous les êtres humains qui croient en la justice", a condamné avec force la campagne israélienne en cours contre les institutions civiles islamiques dans l'ensemble de la Cisjordanie occupée.

Le lundi 8 juillet, l'armée israélienne s'est déchaînée sur Naplouse, saccageant les écoles, les bureaux, les associations caritatives, les clubs de sport et un centre médical important.

Selon les témoins, plus de 130 véhicules militaires israéliens et des blindés transporteurs de troupes ont donné l'assaut au centre ville de Naplouse peu de temps après que les forces loyales au chef de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, aient reçu l'ordre du gouverneur de la ville, Jamal, Muhesen, de rentrer dans leurs casernes et d'y rester jusqu'à nouvel ordre.

Des milliers de membres des "forces nationales de sécurité" palestiniennes entraînés par les USA sont stationnés à Naplouse, mais leur mission se résume à combattre les activistes anti-israéliens, en particulier les membres des organisations du Hamas et du Jihad Islamique.

Parmi les cibles du dernier déchaînement israélien, on trouve une école de filles, qui a été méthodiquement vandalisée, un centre médical important qui offre des services de santé gratuits ou presque aux pauvres et aux chômeurs, un centre commercial, un centre de loisirs, une compagnie d'assurance et les bureaux de plusieurs ONG.

Une d'entre elles est la société Nafha, qui surveille le traitement des prisonniers palestiniens politiques et de la résistance dans les geôles et les camps de détention israéliens.

Des sources locales ont rapporté que les soldats d'élite et les agents du Shin Bet ont confisqué des douzaines d'ordinateurs et autres matériels de bureau, ainsi qu'une somme d'argent liquide non précisée. Les soldats ont également saisi un grand nombre de meubles. Le Shin Bet est la principale agence de services secrets israéliens, qui contrôle effectivement tous les aspects de la vie des Palestiniens en Cisjordanie. L'opération, qui a commencé peu de temps après minuit, a duré près de quatre heures, ont précisé les témoins.

Avant de quitter la ville, les officiers du Shin Bet ont remis aux propriétaires des documents écrits les informant que les droits de propriété de leurs affaires et de leurs biens avaient déjà été transférés à l'armée israélienne.

La déclaration prévient également que tout Palestiniens qui s'aventurerait à entrer dans les locaux fermés encourrait un minimum de cinq ans de prison.

L'armée israélienne a prétendu que les commerces et services médicaux visés faisaient partie de l'infrastructure civile du Hamas et pouvaient être impliqués dans des transferts d'argent via le mouvement.

Toutefois, les propriétaires et les officiels de l'Autorité Palestinienne ont réfuté avec véhémence ces accusations, disant que c'était des commerces et des institutions ordinaires, et qu'ils fonctionnaient selon les lois.

Un co-propriétaire dont le centre commercial a été confisqué et fermé par l'armée israélienne a dit aux journalistes : "Ils nous punissent parce que nous sommes religieux".

"Dans n'importe quel autre pays au monde, les gens sont innocents jusqu'à ce qu'on prouve qu'ils sont coupables. Ici, dans la soi-disant unique démocratie du Moyen-Orient, ils nous arrêtent, détruisent nos maisons, confisquent nos propriétés et détruisent nos biens, sans même nous parler.

"Alors, où est la différence entre Israël et l'Allemagne nazie ? ", dit l'homme qui a demandé à rester anonyme de crainte d'être arrêté.

Visiblement furieux, il dit : "Nous sommes un peuple religieux, nous prions, nous faisons la charité et nous jeûnons pendant le mois de Ramadan, mais nous n'avons rien à voir avec le Hamas ou toute autre organisation. Détruire nos commerces et ravager nos vies sur le simple soupçon que nous pourrions être affiliés au Hamas est un acte criminel sordide".

La guerre contre l'Islam

Un des responsables du Centre Médical Tadamun, qui a été bouclé et confisqué, a accusé l'Etat d'Israël de mener une guerre totale contre l'Islam semblable à la guerre que le Troisième Reich a lancé contre les Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.

"J'appelle tous les Musulmans et Arabes du monde à répondre à cette agression délibérée contre l'Islam et les Musulmans. Israël cherche tout simplement à détruire l'Islam. Ils veulent détruire nos mosquées, ils veulent détruire nos vies, ils veulent éradiquer la religion islamique de Palestine", dit Munir S. Hanbali.

"L'Etat terroriste clame que la cible, c'est le Hamas. Ne croyez pas ces mensonges. Leur cible, c'est la religion même d'Islam, parce que l'Islam est le dernier obstacle qui reste pour empêcher la liquidation de la cause palestinienne par Israël".

Hanbali a exhorté les gouvernements d'Egypte, de Jordanie, du Qatar, de Mauritanie et de Turquie, ainsi que les autres états pour qui la justice et l'humanité ont un sens, à rompre immédiatement leurs liens avec "cette entité criminelle qui assassine les enfants et les laisse crever de faim, puis prétend qu'elle le fait au nom de la civilisation occidentale".

"Je dis à ces pays arabes et musulmans : 'Honte sur vous'. Vous regardez ces criminels infâmes détruire la communauté palestinienne lentement, étape par étape, et vous observez ce qui se passe à Naplouse et à Hébron comme si cela se passait une planète lointaine.

"Réveillez-vous ! Foutez dehors leurs ambassadeurs. Montrez-leur que la Palestine compte pour vous."

Provoquer le Hamas

Hani al Masri, journaliste et éditorialiste éminent de Naplouse, remarque que le déchaînement israélien sur la ville avait pour but de provoquer le Hamas "pour qu'il brise la trêve à Gaza".

"Israël veut montrer que le calme relative à Gaza ne signifie pas qu'Israël restera les bras croisés en Cisjordanie. Israël ne veut tout simplement pas que les Palestiniens aient un moment de paix".

Al-Masri a déclaré qu'alors que la mise à sac des institutions islamiques saperait "le secteur des services publics" dans la ville, elle accroîtrait également la sympathie et le soutien de la population pour le Hamas.

"Et elle affaiblira également l'image de l'Autorité Palestinienne parce que ces mêmes institutions ciblées par Israël la nuit dernière ont aussi été visées par l'Autorité Palestinienne.

"Cela pousse les gens à penser qu'il y a collusion et collaboration entre l'Autorité Palestinienne et Israël contre le Hamas, au grand jour".

Le Hamas lui-même a accusé le régime de Ramallah soutenu par l'Occident de connivence avec Israël pour détruire la société palestinienne, de manière à ce qu'Israël oblige les Palestiniens à capituler et liquide la cause palestinienne.

"Le Hamas condamne avec force les crimes sionistes sans précédent contre la société palestinienne, ses intérêts économiques et les institutions civiles", dénonce le Hamas dans une déclaration faite mardi, où il accuse l'Autorité Palestinienne de collaboration et de coordination étroite avec les forces d'occupation.

"Nous confisquons même la nourriture"

Lundi dernier, le quotidien israélien Ha'aretz a repris les déclarations d'un porte-parole de l'armée israélienne, selon lesquelles l'armée d'occupation ciblera les associations caritatives et éducatives islamiques en Cisjordanie.

Le porte-parole dit que le but de la campagne de l'armée d'occupation contre les institutions islamiques est de renforcer l'Autorité Palestinienne appuyée par les USA et d'affaiblir l'opposition islamique palestinienne.

"Nous parlons de renforcer les éléments modérés, c'est-à-dire l'Autorité Palestinienne, mais en fait, l'AP a peu de contrôle sur ces secteurs. La population palestinienne préfère le Hamas, parce qu'ils sont moins corrompus et plus efficaces".

Le porte-parole se vante d'avoir pris pour cible les internats, les centres de soins et les associations caritatives, "et même les soupes populaires et les orphelinats".

"Des douzaines d'associations ont été bouclées et la nourriture a été confisquée".

Un peu plus tôt cette année, l'armée israélienne d'occupation a lancé une campagne particulièrement draconienne contre les orphelinats et les internats d'Hébron, fermant plusieurs institutions et privant des milliers d'orphelins et d'enfants pauvres des organismes qui s'occupaient de les nourrir.

Parmi ce qui a été confisqué, on trouve plusieurs immeubles, des autobus scolaires, du matériel de bureau, du matériel scolaire, des sièges des salles de classe, des machines à coudre, des vêtements et des chaussures.

Beaucoup de ces articles saisis par l'armée israélienne dans les institutions d'Hébron, dont des vêtements pour enfants, des appareils de cuisine, des réfrigérateurs, de la nourriture et des produits laitiers et des ordinateurs, ont été retrouvés plus tard dans une décharge publique, à l'extérieur de la colonie de Kiryat Arba'a.

La campagne a été largement condamnée par les organisations pour les droits de l'homme. Cependant, le gardien et allié d'Israël, les Etats-Unis, ont soutenu les mesures israéliennes.

Comme d'habitude en de telles circonstances, les Israéliens ont décrété à la face du monde : "Aucun pays ne peut dire à Israël ce qu'il doit faire. Nous faisons ce que nous voulons".

La campagne ouvertement punitive contre des institutions palestiniennes comme les écoles, les hôpitaux, les orphelinats et les commerces, provoque beaucoup de haine envers Israël et les Juifs, au sein d'un peuple qui a déjà vécu plus de 41 ans sous occupation militaire semblable à celle des nazis.

Nael Salameh est un homme d'affaires de Naplouse. Il dit qu'Israël se comporte comme un taureau fou.

"Une armée qui cible les soupes populaire, les orphelinats et les commerces ne diffère pas beaucoup de gangsters et de criminels de droit commun. Un Etat qui se conduit comme un gangster et un criminel ne durera pas longtemps".

Salameh dit qu'Israël est en train de pousser le peuple palestinien à bout.

"De plus, qui dit que les attaques suicides sont le produit de la société et de la culture palestiniennes ? Elles ne le sont pas.

"Les attaques suicide sont d'abord et surtout une conséquence de la terreur et de la cruauté d'Israël semblable à celle des nazis contre la société palestinienne. C'est ça que le monde doit comprendre".

Lire sur les attaques des associations caritatives d'Hébron :

05-04-2008 - "Il faut sauver les orphelinats et les écoles d'Hébron".

30-04-2008 - "L’armée israélienne fait un raid dans l’atelier de couture de l’orphelinat pour filles d’Hébron".

04-05-2008 - Photos des Forces d’Occupation Israélienne entrant par effraction dans l’atelier de couture de l'orphelinat d’Hébron et confisquant l'ensemble de son contenu.

Visitez le site : Orphans under Threat.

Texte transmis directement par l'auteur.

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=9404&type=analyse&lesujet=Nettoyage%20ethnique http://www.ism-france.org/news/article.php?id=9404&type=analyse&lesujet=Nettoyage%20ethnique



Vendredi 11 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par wilhelm le 11/07/2008 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si le "peuple" israelien, surtout les juifs israeliens qui eux seul jouisent de la soit disant démocratie "du ghetto", ne réagissent pas et ne se revoltent pas contre le sionisme, alors ils sont coupable, c'est a dire que les israeliens sont majoritairement sioniste, ce qui est très grave.. tout comme "nos" juifs francais, seulement une poignée d'humaniste osent lever la voix contre les crimes sionistes..

c'est un honte et une insulte pour la France et pour le judaïsme !!

C'est insoutenable...

2.Posté par Ambre le 12/07/2008 07:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les attaques suicide sont d'abord la révélation de l’état d’esprit de la jeunesse palestinienne pratiquement désarmée qui ne voit dans son sacrifice la seule façon de faire mal à l’occupant. La jeunesse palestinienne est ainsi contrainte au sacrifice pour créer l’espérance d’un lendemain digne pour ses jeunes frères et parents. Par ailleurs, il n’y a que ce genre de sacrifice dans lutte qui fait suffisamment peur à l’état juif.

C’est une conséquence de la terreur et de la cruauté systématique d'Israël que l’on peut comparer à celle des nazis contre la société Russe communiste. On peut alors dire que l'on assiste à la chasse des voleurs qui ne veulent pas que la voix de leurs victimes soient entendus. Le gros problème est qu'on vit sur terre dans un système de vol et d'état de droit.

C'est ça que le monde doit comprendre avant qu’il soit définitivement trop tard et qu’un peuple ne disparaisse parce que les Hébreux ne veulent aucun survivant palestinien capable de réclamer ses terres. Il est trop tard pour les "indiens" d'Amérique.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires